Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Samedi soir, j'étais noir

Entre usage de symboles douteux et récupération politique éhontée, l'équipe de France de rugby peut donner envie de tourner casaque.
Auteur : Étienne Melvec le 8 Oct 2007

 

Par ici, l'équipe de France bénéficie d'un statut d'équipe préférée qui relève de l'inconditionnalité. Même un sélectionneur attaché à annihiler la carrière internationale de notre attaquant préféré devrait échapper à notre vindicte. Pourtant, samedi soir, le constat a été net – et puisqu'il est subjectif, je le dirai à la première personne: j'ai été incapable d'apprécier pleinement le plaisir d'un match proprement mythique du XV de France, je suis resté à des années-lumière de ce que j'avais vécu lors de la même affiche de 1999.

Contrariétés
Sans exclure des motivations inconscientes inavouables (jalousie envers la place accordée subitement au rugby, syndrome du vieux con, pulsions homosexuelles refoulées lors de la consultation du calendrier des Dieux du stade...), il y a eu une accumulation de contrariétés trop considérable pour ne pas altérer la "pureté" de l'événement tel que je le conçois. Quand on se choisit une équipe, on la pare de toutes les vertus, on veut reconnaître dans son style de jeu et chez ses joueurs emblématiques ses propres valeurs. On enjolive, on réenchante. Quitte à déchanter ensuite, en découvrant à nos héros de 98, par exemple, nombre d'avanies peu glorieuses. Et parfois, les signaux négatifs sont "en direct", intrinsèquement liés à ce qui se déroule sur le terrain.

Laporte Maillot
Prenez cette affaire du maillot. Quel honneur y avait-il à priver l'adversaire de son blason, matérialisé par la tunique noire? Le combat n'était-il pas excessivement mesquin? S'agissait-il d'enfoncer le clou de cette véritable trahison symbolique que constitue ce maillot bleu marine: en effet, sans cette dispensable fantaisie de l'équipementier, cautionnée par la FFR et l'encadrement de l'équipe de France (Cf. le prix Moulitzer de février, CdF #34), il n'y aurait pas eu de polémique.
Et puis ce défi lors du haka, avec les internationaux formant un tifo simpliste à base de bleu-blanc-rouge... Si la scène a eu quelque chose de singulier, voire de martial, est-elle parfaitement conforme à ces "valeurs" du rugby dont on est obligé de conclure qu'en ce moment, elles ne sont plus qu'un levier du marketing massif accompagnant la compétition (1)?

Singer Sarkozy
Les marchands ne sont pas les seuls à avoir envahi la Coupe du monde. Comment ignorer, en effet, l'instrumentalisation de l'équipe de France elle-même, par le président de la République? Marcoussis a vu défiler les ministres et se pâmer Roselyne Bachelot, et les plans de com de l'Élysée et de Matignon se sont calés sur le calendrier des Bleus.
Le sélectionneur n'a ensuite pas hésité à singer Nicolas Sarkozy avec cette lecture, déplacée au point d'être obscène, de la lettre de Guy Môquet. Le geste n'est pas neutre, tant ce détournement est signé et confine à l'insulte politique. Si le ridicule ne tue plus, la flagornerie fait vivre: après la victoire comme l'Irlande, il s'exclame que les joueurs ont été "grands comme notre président". L'étanchéité n'est décidément pas ce qui caractérise les différentes activités de Bernard Laporte.


« Le flirt des politiques avec le sport national n'est pas une nouveauté. Mais là, il y a eu pénétration ».

Plans très gros
Ultimes coups de massue: le réalisateur de TF1 qui envoie le gros plan sur le président de la République dans la seconde suivant l'essai de Dusautoir – comme si c'était lui qui l'avait marqué. Sans compter qu'outre les ministres de Nico, ses amis ont aussi eu droit à leur cadrage, puisqu'on aperçut Christian Clavier dans la tribune. Le flirt des politiques avec le sport national n'est pas une nouveauté, mais là, il y a eu pénétration. Le degré d'instrumentalisation est inédit, et celle-ci est accomplie avec une absence de vergogne qui s'inscrit résolument dans un air du temps de plus en plus frelaté.
Difficile, ensuite, de faire abstraction d'un contexte qui envahit ainsi la pelouse. Il y a une telle tristesse à constater qu'une éventuelle victoire des Bleus en finale parachèverait une démonstration de marketing politique...


Alors, sous le coup du dépit de sentir mon plaisir gâché, j'ai viré de bord: mon cœur devenu gris battait à l'envers. Plutôt que de mitiger le bonheur espéré, plutôt que faire d'insupportables compromis avec des sentiments aussi sacrés, je pris le parti opposé, je poussai avec les Blacks en me disant qu'il était peut-être temps d'en finir avec le patriotisme sportif et de me mettre à l'universalisme consistant à choisir son équipe préférée pour le sport plus que pour le passeport.


(1) Si le même cirque déploie depuis longtemps son chapiteau sur toutes les grandes compétitions de football, il y a, pour le rugby, quelque désillusion à assister à un tel précédent.

Réactions

  • liquido le 08/10/2007 à 15h01
    Pas mal de sentiments en commun avec Etienne du Guilvinec. Mais pas au point de renverser mon chauvinisme (ce qui ne laisse pas de me surprendre, au fond). Juste sur le haka: si j'ai bien compris, les paroles du haka ne sont pas spécialement amenes pour l'advesaire. Alors qu'on leur réponde par un défi du meme ordre ne me gene pas plus que ca voire ne manque pas de panache a mes yeux (quitte a se planter sur l'ordre des couleurs du drapeau tricolore).

  • Tricky le 08/10/2007 à 15h14
    Pareil.

    Article fort juste (encore que cette obsession compulsive du rappel au valeurs de ce sport ne manque pas de ma crisper legerement, d'autant que son instrumentalisation pour plan marketing a deux balles ne date pas d'aujourd'hui).

    Et pourtant, j'en tire les conclusions inverses de celle du dernier paragraphe. Tout ca ne compte plus, face a l'orgasme de l'evenement decontextualise..

    J'imagine que c'aurait ete pareil si j'avais ete de nationalite venezuelienne et anti-chaviste pendant la Copa America ; je suis certain que c'aurait et ela meme chose si j'avais ete membre du Partido Popular pendant les jeux de Barcelone (personne ne se souvient des gros plans encore plus prompts sur les politiques locaux ?).

    Je sais, c'est mal.

  • JihaiR le 08/10/2007 à 15h29
    Ils n'auront pas ma liberté de supporter.

  • Lucarelli 1 le 08/10/2007 à 15h30
    Tiens, c'est marrant, cet article c'est à peu près (surtout mieux exprimé) ce que je gueulais en 98, et ce que je ressens cette année.
    Sauf que samedi, bin j'ai basculé dans la rugbix attitude l'espace de la 2ème mi temps. Effet inverse de Mr. Melvec. En remettant les pieds sur terre dès le lendemain, quand même.
    Et le plan sur Sarko, honteux !

  • 5ylV@iN le 08/10/2007 à 15h37
    Merci Étienne Melvec d'avoir dit tout haut avec des phrases ce que je pense tout haut avec des gros mots. Ceux qui ont lu le discours de Nicolas Sarkozy aux rugbymen tricolores lors de sa visite Marcoussis cet été savent de quoi je parle. Dans ce contexte, une victoire finale du XV de France sera la plus grosse obscénité de la vie politique (qui en a pourtant vu d'autres).
    A propos de la lecture de la lettre de Guy Moquet, un lecteur de Télérama signalait que si ce texte avait fait perdre leurs moyens à des gaillards de 100 kg, il ne faudra alors pas s'étonner que vos enfants redoublent.


  • Tricky le 08/10/2007 à 15h38
    JihaiR
    lundi 8 octobre 2007 - 15h29
    Ils n'auront pas ma liberté de supporter.
    -----------
    Effectivement.

    Adidas et 9 Telecom avaient reserve avant.

  • Coach_Nono le 08/10/2007 à 15h52
    >Si la scène a eu quelque chose de singulier, voire de martial, est-elle parfaitement conforme à ces "valeurs" du rugby dont on est obligé de conclure qu'en ce moment, elles ne sont plus qu'un levier du marketing massif accompagnant la compétition

    C'est clair que le Hakka est un hymne à l'amitié et la fraternité entre les hommes. Pareil, quant les Néo-Z s'attrapent la gorge, en tirant la langue comme des étranglés, et ben en fait ils hurlent "Waaaazzzaaaaa !". C'est de l'humour fin, troisième voire quatrième degré.

    Et puis ces histoires de maillot, ben ça n'a absolument rien à voir avec des disputes entre équipementier.

    Trève de basse plaisanterie ironique. Pour moi,
    1) La Hakka est un hymne guerrier, assez éloigné des valeurs sportives
    2) Le Hakka est devenu un hymne marketing (cf. pubs Adidas)

    Alors bon, c'est folklorique, ça fait partie de la légende du rugby et voir du rugby sans Hakka, ça serait un peu comme aller en Grèce sans voir les danses locales.

    De tout ça on tire, "Faire un beau drapeau humain bleu/blanc/rouge, même à l'envers du point de vue des blacks, c'est joli et ça a de la gueule."

    C'était mon avis et je le partage.

  • Coach_Nono le 08/10/2007 à 15h58
    Un autre point au sujet du plan sur Sarkozy. Est-ce que TF1 était responsable ou est-ce que c'était la réalisation britannique ?

    Pour le savoir, il faudrait que quelqu'un ayant vu le match sur une autre chaîne nous le dise. Mais je ne me souviens pas que les plans sur Angela Merckel lors de la WM 2006 ait choqué qui que ce soit ici (en Allemagne, peut-être... Ya t'il un correspondant des "Cahieren dem FuBball" ici ?)

  • poiuyt le 08/10/2007 à 16h01
    entre nous, c'était tellement mal filmé que je vois que TF1 pour faire ça... (voir les réalisateurs de france 2 foot...)

  • Chaban del Match le 08/10/2007 à 16h14
    je pris le parti opposé, je poussai avec les Blacks en me disant qu'il était peut-être temps d'en finir avec le patriotisme sportif et de me mettre à l'universalisme consistant à choisir son équipe préférée pour le sport plus que pour le passeport.

    --------------------------------------

    c'est ce que je me tue à expliquer à ceux qui disent " moi je suis Français je suis pour la france et pis c'est tout, pourquoi t'es pas pour les Bleus ?"
    Remplacez par parisien, mMarseillais, breton, corse, auvergnat, belge, suisse, portugais ou tout ce que vous voulez