Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Retour sur images

Treize ans après le dernier VA-OM, et alors que les Nordistes remontent dans l'élite, de nombreux protagonistes de l'affaire se retrouvent sous les feux de l'actualité, de Tapie à Borloo en passant par Olivier Rey…
Auteur : Mollows le 22 Mai 2006

 

Juste avant que la Ligue 1 ne livre le nom de ses trois relégués, le feuilleton de la montée avait accouché, le vendredi 28 avril, de son premier élu. Et le gagnant était... le Valenciennes Football Club, qui sprintait résolument depuis huit matches. Aux lendemains d'une finale de Coupe de France qui proposait l'autoproclamé clasico des familles OM-PSG, c'est la promesse d’un match à part qui se profile avec les retrouvailles de deux équipes, dont le dernier affrontement dans l'élite, il y a quatorze saisons, avait accouché de l’affaire de corruption dite OM-VA.
On pourrait s'abstenir de cette évocation un rien obligée, mais par une sorte de hasard ironique, plusieurs personnes plus ou moins concernées par l'affaire figurent aujourd'hui à la une de l'actualité politique ou médiatique.


Borloo-Tapie, toujours en vie
Du côté des "présidents", pour commencer. S'il n'a pas été inquiété lors de l’affaire, Jean-Louis Borloo a toujours des responsabilités dans le club de Valenciennes. Ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, il occupe aujourd'hui des fonctions politiques de premier rang. Aussi, suite aux soucis rencontrés par Villepin dans le cadre de la seconde affaire Clearstream, (pas celle des livres de Denis Robert, mais l'affaire d'Etat), son nom figure toujours en bonne place sur la liste des personnes susceptibles de remplacer l’actuel Premier Ministre. Lui y croit, en tous les cas… Valenciennes est définitivement hype.

Le destin politique de Bernard Tapie – qui paradait opportunément le 20 mai 1993 bras dessus bras dessous avec son ex-avocat et ami, au Stade Nungesser (lire l'article de L'Humanité du 13 mars 95) – est un peu plus contrarié. Après les 145 millions d'euros obtenus du Crédit lyonnais (et donc du contribuable - via le Consortium de réalisation) en octobre dernier dans l'affaire de la vente d'Adidas, puis une re-condamnation pour fraude fiscale en décembre, Bernard Tapie poursuit depuis le 20 avril Jean-Jacques Eydelie et son éditeur pour diffamation suite à la sortie du livre "Je ne joue plus!" Après avoir servi d'exocet à Mitterrand pour malmener la liste PS menée par Rocard aux élections européennes de juin 1994, il constitue encore, pour le Parti radical de gauche, un chiffon rouge intéressant à agiter devant le Parti Socialiste dans la perspective des Présidentielles de 2007 (lire l'article de L'Express du 2 février) – même si lui-même a déjà pu afficher un soutien à Ségolène Royal.


Vernon sur l'heure
Passons aux journalistes. À la mi-avril, lors d'une excellente émission de Xavier de la Porte sur le journalisme sportif sur France Culture (voir la présentation), Alain Vernon évoquait la manière dont il avait relayé l'affaire OM-VA: "J'appelle Jacques Glassmann parce que j'ai su, par un cameraman de la maison, que le soir du match il avait des choses à dire, mais qu'il ne les a pas dites réellement [NDLR: d'autant qu'Olivier Rey qui couvrait le match, tout comme la cassette de son reportage, étaient introuvables à l’heure de la diffusion au 13 heures de France 2 – lire l'article du Monde du 26 avril]. Donc j'appelle Jacques Glassmann, je vais à Valenciennes, il accepte de me recevoir. Je lui explique ce qui s'est passé entre moi et Tapie, la dent cassée [NDRL: Alain Vernon indique plus avant dans l'émission qu'à l'occasion d'un match de l'OM au Stade Lénine de Moscou au tout début des années 90, Tapie lui aurait mis un coup de poing lui cassant une dent, histoire de lui apprendre à faire son boulot de journaliste dans les clous]. Il connaît mon parcours de journaliste. Bon, Jacques Glassmann, comme c'est un mec honnête et plein de rigueur, il accepte de me recevoir. Ce jour-là, le 23 mai, il parle de ce qu'il connaît : de Bernès, des 200.000 francs. Il lâche toutes les infos, et le soir à 20H, on sort l'affaire. À tel point que l'AFP, à 20h40, fait une dépêche sur ce qui a été dit dans le journal. Dès le lundi, la Ligue de Foot, à l'époque dirigée par Noël le Graët, envoie deux commissaires pour commencer à enquêter sur cette affaire et puis ça débouchera sur tout ce que vous savez. Mais moi j'étais quand même content que ma dent cassée ait été remise en bon état".

Pour revenir à l'actualité, Alain Vernon dénonçait le mois dernier, en sa qualité de délégué du personnel CGT de la rédaction cette fois, la présence de Béatrice Schönberg à la présentation du 20H de la chaîne, pour des motifs déontologiques: "Nous demandons sa démission afin de mettre fin à une situation qui ternit l'image de la rédaction et peut laisser planer des doutes sur son impartialité", souligne Alain Vernon. "Il ne s'agit pas d'une attaque personnelle", précise-t-il cependant (lire l'article du Monde du 5 avril). Cette mise en cause tient à ce que la présentatrice est l'épouse de Jean-Louis Borloo. Elle est reparue dans le contexte particulier des mouvements sociaux qu'a connu le pays, avec feu le Contrat première embauche.


Rey, Juninho et les putes
Mais au rayon vintage, gardons le meilleur pour la fin avec le cas d'Olivier Rey. L'ex-journaliste de France 2 aura lui aussi brûlé les planches en ce printemps 2006 un rien pluvieux... Il s’est ainsi entiché de reprendre France Soir en duo avec Jean-Pierre Brunois, promoteur immobilier.
Les personnes qui fréquentaient le forum des Cahiers en 2003 avaient eu l'occasion d'apprécier, lors du passage du journaliste sur le site freegoal, son extraordinaire capacité à se mettre au niveau ou à dépasser la bêtise crasse de ses interlocuteurs. Il a pu, ces derniers temps, révéler ces talents au-delà du petit monde du ballon rond, avec un déboulé en fanfare chez les salariés de France Soir auxquels il a précisé: "On ne va pas couvrir un match de foot pour raconter que Juninho a marqué un coup franc. Moi, ce qui m'intéresse, c'est de savoir dans quelles boîtes de Lyon les joueurs sont sortis, après le match, et si Juninho s'est tapé une pute". Une phrase désormais célèbre…

Sa vulgarité a effrayé et il a dû se mettre en retrait dans l'opération de reprise. Le plan drastique de réduction de personnel, au service d’une ligne éditoriale de tabloïd, ont provoqué un mouvement de grève de la rédaction du quotidien, plus tenté par la reprise pourtant hasardeuse d’Arcadi Gaydamak, président du Club du Bétar Jerusalem (le foot encore le foot) – affublé de casseroles d'une bien autre dimension (mandat d'arrêt en France dans le cadre des l’Angolagate... voir les Cahiers #23), mais dont le plan est loin d'être aussi gourmand en matière de licenciements.


Mauvais coucheurs
Histoire de poursuivre cet inventaire à la Prévert, signalons au passage que l’affaire Schönberg, sur France 2, a été source d'une rumeur selon laquelle l’émission de décryptage télévisuel "Arrêt sur Images", souvent pertinente (parfois moins), était menacée de ne pas être reconduite la saison prochaine. Son animateur Daniel Schneidermann s'était inquiété dans sa chronique "Médiatiques" de Libération, sur le blog qu'il co-anime et dans son émission sur France 5, des possibles conflits d'intérêt évoqués ci-dessus. Paris-Match lui a lancé un procès en maccarthysme, Le Point et L'Express ont relayé la rumeur, quand Jean-Marc Morandini, abonné aux délices du mercato médiatique, enfonçait joyeusement le clou sur Europe 1. Cette rumeur a été démentie par la direction de France 5.

À part ça, le village footballistique a aussi ses petites affaires médiatico-institutionnelles. Estelle Denis, animatrice de 100% Foot sur M6, y a conversé pour la seconde fois, mine de rien et en le vouvoyant, avec son compagnon Raymond Domenech, sélectionneur national. Une posture un peu grotesque dont on pourrait s'amuser un peu si le journalisme sportif n'était pas le laboratoire de l'abandon de toute déontologie dans nos médias. Plus léger, toutefois: au début de cette année, le jeu à 1500€ de l'émission (0,56€ l'appel plus l'éventuel surcoût opérateur) posait la question suivante :
Qui est le sélectionneur actuel de l'Equipe de France ?
1) Raymond Domenech 2) Michel Platini
Même si elle n'était pas servie par Estelle Denis en personne mais par une voix off, on pouvait penser que la question avait tout de même des airs mutins de message à l'attention du monstre sacré du foot français... Une manière de lui rappeler un peu qui dîne actuellement chez Mémé la Fédé. Le service produits dérivés des Cahiers du foot s’attaquera peut-être à la confection d’un petit haut floqué de l'inscription : "Estelle Denis, partenaire officielle du sélectionneur".

Réactions

  • loustic is back le 23/05/2006 à 10h07
    barbaque - mardi 23 mai 2006 - 09h46
    le_footix - mardi 23 mai 2006 - 08h56
    (...) la presse est bien plus libre aux Etats-Unis, et là-bas ils sont carrélebt FIERS d'être indépendants du pouvoir vous vous rendez compte.

    >> Il faudrait arrêter avec ce cliché à deux sous. On a vu à l'occasion de la guerre en Irak comment les merveilleux journalistes américains indépendants avaient avalé et relayé sans moufter les mensonges énormes et les manipulations grossières de l'administration Bush. Les grands groupes audiovisuels se sont carrément mis au service du gouvernement pour déverser une propagande invraisamblable.
    A ce jour il n'y a que le NY Times qui a fait un début de mea culpa.

    Alors elle est où l'indépendance des journalistes américains là-dedans? Dans la bonne conscience qu'on se donne à ne pas coucher avec les élus?

    ----

    Leur indépendance est la même que celle des journaux français qui dénoncent l'Irak et ne disent rien de ce que fait l'armée française en Afrique dans le même temps :-)

    Sinon, il me semble qu'Estelle Denis est la première journaliste a avoir reçu Domenech dans une émission de foot en plateau depuis la qualification de l'EDF voir même plus avant.
    C'est quand même la seule journaliste avec laquelle il entretient de bons rapports.

  • l'enchois le 23/05/2006 à 10h31
    Loin de moi la volonté de dire que la presse française est supérieure à la presse américaine, et étant africain d'origine, j'ai de nombreux exemples concrets pour prouver que la presse française est bien souvent très loin de l’objectivité lors de la couverture de certains évènements (j'ai encore en mémoire la tribune offerte par la télé publique à Hassan 2 pour que celui-ci puisse affirmer que Tazmamar n'existait pas) !

    Ce qui m'insupporte en revanche, c'est ce dénigrement systématique de ce qu'est la France, cette faculté avec laquelle tout ce qui est français est systématiquement considéré comme étant en retard, à la rue, rétrograde, par rapport aux autres pays anglo-saxons en général, ce qui est souvent loin d’être la cas. Et cette facilité avec laquelle on use de mensonges, de raccourcis et comparaisons plus que douteuses pour essayer d’appuyer ces propos ! Je ne le comprends pas, mais alors pas du tout, d’autant plus qu’ils sont le plus souvent le fruit de français de souche (la France est à mes yeux le seul pays à passer autant de temps à s’auto détruire).

    Tout n’est pas rose en France, loin de là, mais arrêtons par pitié de prétendre qu’ailleurs tout est mieux !

    C’était le message caché de mon propos !

  • le nihiliste le 23/05/2006 à 11h22
    saupoudrons le tout d'une touche ps-gienne de l'équipe coaché par kombouaré (source fiable du ch'ti fil : haddad + badiane ;) ça pimentera un second évènementiel national proposant branle bas médiatique policier et politique...

    va y avoir du sport ! vivement la reprise.

  • l'enchois le 23/05/2006 à 11h32
    dédicace à notre Larry local :
    Marseille, t'es mal !

  • loustic is back le 23/05/2006 à 11h55
    l'enchois - mardi 23 mai 2006 - 10h31
    Loin de moi la volonté de dire que la presse française est supérieure à la presse américaine, et étant africain d'origine, j'ai de nombreux exemples concrets pour prouver que la presse française est bien souvent très loin de l’objectivité lors de la couverture de certains évènements (j'ai encore en mémoire la tribune offerte par la télé publique à Hassan 2 pour que celui-ci puisse affirmer que Tazmamar n'existait pas) !

    Ce qui m'insupporte en revanche, c'est ce dénigrement systématique de ce qu'est la France, cette faculté avec laquelle tout ce qui est français est systématiquement considéré comme étant en retard, à la rue, rétrograde, par rapport aux autres pays anglo-saxons en général, ce qui est souvent loin d’être la cas. Et cette facilité avec laquelle on use de mensonges, de raccourcis et comparaisons plus que douteuses pour essayer d’appuyer ces propos ! Je ne le comprends pas, mais alors pas du tout, d’autant plus qu’ils sont le plus souvent le fruit de français de souche (la France est à mes yeux le seul pays à passer autant de temps à s’auto détruire).

    Tout n’est pas rose en France, loin de là, mais arrêtons par pitié de prétendre qu’ailleurs tout est mieux !

    C’était le message caché de mon propos !

    ----

    L'enchois, je ne critique pas la posture de la France.
    Je dis simplement que la France défend SES intérets comme les US défendent leur accès à une source d'énergie et que dans ces 2 pays mais aussi d'autres, depuis que le journalisme de salon a remplacé celui d'investigation, l'Etat les manipule pour défendre sa vision des choses.
    En effet, simplement sur l'Irak, seul 3 pays bénéficiait majoritairement du programme Pétrole/débouchés économiques contre nourriture : Allemagne, France et Russie.
    Pour rappel, le camps de la paix : Allemagne, France et Russie. En a t on entendu parler dans les médias ?
    Qu'elles étaient les compagnies pétrolières présentent en Irak : Russe et Total.
    Chaque pays défend SES intérets pas ceux des concitoyens d'autres pays et c'est normal.

  • K14 le 23/05/2006 à 12h19
    Au passage, Total en Irak, c'est logique : c'est pour l'exploitation du pétrole irakien que fut créée la Compagnie Française de Pétraloes qui devint par la suite Total. Et à l'époque, c'était dans le cadre d'un partage avec la British Petroleum, les anglais faisant ainsi passer la pillule de l'octroi de la royauté irakienne à Fayçal d'Arabie (vous savez, Alec Guinness dans LE film)en refilant à la France le pétrole qu'exploitait jusque là l'Allemagne...

  • lazurazi le 23/05/2006 à 12h23
    " C'est quand même la seule journaliste avec laquelle il entretient de bons rapports. "
    --------------------------
    Et encore, entre lui qui entraîne et elle qui pose des questions, certains de leurs rapports ne sont peut-être pas ce qu'il y a de plus fusionnel.

    Enfin, cela n'a aucun rapport avec l'article.

  • l'enchois le 23/05/2006 à 13h04
    loustic is back - mardi 23 mai 2006 - 11h55
    ...
    Je ne réagissais pas à propos de ton post (avec lequel je suis entièrement d'accord), je voulais simplement dire "raz le bol d'entendre les Etats Unis ceci, les etats Unis cela..." alors que dans le fond, tout relève de la même m****, je ne vois pas l'intérêt de systématiquement prétendre qu'ailleur c'est mieux !

    pour ce qui est de la guerre en Iraq, je n'ai aucune illusion sur la position française, ne t'inquiètes surtout pas ! Je suis totalement conscient que les médias ont (volontairement ou pas !) passé sous silence un grand nombre de dossiers sensibles, de même, ce n'est pas un quelconque humanisme qui a guidé Chirac dans ses positions !

  • loustic is back le 23/05/2006 à 13h11
    lazurazi - mardi 23 mai 2006 - 12h23
    " C'est quand même la seule journaliste avec laquelle il entretient de bons rapports. "
    --------------------------
    Et encore, entre lui qui entraîne et elle qui pose des questions, certains de leurs rapports ne sont peut-être pas ce qu'il y a de plus fusionnel.

    ------

    Il m'est d'avis que lorsqu'il n'y a plus de questions, il doit y avoir moyen d'avoir avec Estelle de très bons rapports surtout fusionnels d'ailleurs. Mais bon, c'est juste un avis :-)
    D'ailleurs Estelle, si RAymond te manque, je peux me libérer pendant la coupe du monde et pas pour des interviews. ;-)


  • JihaiR le 23/05/2006 à 14h06
    loustic is back - mardi 23 mai 2006 - 10h07
    ...
    Sinon, il me semble qu'Estelle Denis est la première journaliste a avoir reçu Domenech dans une émission de foot en plateau depuis la qualification de l'EDF voir même plus avant.
    C'est quand même la seule journaliste avec laquelle il entretient de bons rapports.
    ****
    T'en connais beaucoup des émissions de foot en plateau ?
    J'ai vu Domenech à Telefoot
    J'ai entendu Domenech sur Europe 1 et RTL dans des émissions spéciales
    Sans le garantir, j'ai même un souvenir sur l'equipetv ou infosport.
    Et ce, avant et après la qualif'. Alors peut-être la première, mais le gars Domenech ne s'est pas économisé pour faire la tournée des popotes. Il y a tenu d'ailleurs systématiquement le même discours obscur.

    Ca me parait gonflé de voir un passe-droit dans ses réceptions à 100% Foot, sauf peut-être sur la spéciale avec Bergeaud et Laporte, mais là, c'était vraiment une bonne idée, pas de quoi bégueuler.

La revue des Cahiers du football