Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le Feuilleton de la L1, épisode vingt

Dix points d'avance pour Monaco, et des tas de raisons de s'amuser avec la 20e journée : pour le Feuilleton aussi, c'est la reprise.
le 14 Jan 2004

 

Le point commun des deux équipes de tête, c'est peut-être que les scores de leurs derniers matches se refusent à traduire une qualité de jeu moindre que leur réussite actuelle. La comparaison s'arrête là, puisqu'il faut être Jérôme Alonzo pour croire vraiment dans les chances du PSG de remporter le championnat. Concernant les Monégasques, toute la presse s'interroge sur ce qui pourrait priver l'ASM du titre, en oubliant le principal risque: que les joueurs de la principauté lisent trop la presse. Ludovic Giuly est sur tous les écrans, et il faut voir dans l'hommage de Deschamps à Morientes (qui a obtenu le penalty permettant au néo-attaquant d'inscrire un doublé), une attention très diplomatique à l'égard de son étoile espagnole, légèrement éclipsée. Côté lyonnais, on s'en remet au rituel "jamais deux sans trois" pour espérer un nouveau final tonitruant, et au constat d'une prestation très honorable à Louis II, à quelques détails (fatals) près. Un luxe que ne peut se permettre l'OM, au sein duquel plus personne ne semble à sa place. Ses propres errements défensifs ont ouvert des boulevards à des Auxerrois complètement requinqués, eux…

Voici ce qui se passe quand on agite trop fort le bocal monégasque.
L'Équipe s'enflamme Il sera peut-être intéressant de relire, dans quelques semaines, cet amusant papier de l'Équipe paru lundi dernier, qui voit dans le PSG "le dernier rempart" pouvant empêcher l'AS Monaco de remporter le titre de champion de France. On peut ainsi y lire que l'équipe parisienne compte pour principal atout la réussite qui l'habite depuis près de deux mois. Pour le quotidien sportif, le penalty manqué par Jean-Claude Darcheville lors de la rencontre face aux Girondins, les buts inscrits à la dernière minute ou les "penalties non sifflés" contre le PSG semblent constituer des qualités suffisantes pour rivaliser avec la fluidité du jeu, les qualités techniques et l’efficacité monégasque. La chance comme principal argument pour justifier le statut de prétendant au titre, voilà qui laisse pensif. Pour rappel, le PSG, actuellement deuxième du championnat, compte 7 points de retard sur les Monégasques avec un match en plus ainsi qu’un écart de –11 à la différence de buts. Sans oublier que le club parisien pourrait reculer à la 4e place si Sochaux et Lyon remportent le match en retard qu'il leur reste à disputer à domicile. Après s'être enflammé suite au bon début de saison de l'OM, L'Équipe prend cette fois en marche le wagon parisien.

Le moment ou tout bascule : Claude Puel éclate de rire à la question d’un journaliste.
Le challenge de l'offensive Les Cahiers ne font rien qu'à critiquer, mais des fois non. Rendons donc hommage à ces équipes sans lesquelles le spectacle de la Ligue 1 serait moins gratifiant pour les spectateurs, avec en exclusivité le Top 3 des formations qui génèrent le plus de buts, qu'il s'agisse d'en marquer ou d'en encaisser : Strasbourg (62 buts), Montpellier (56 buts) et Guingamp (51 buts). Notons également la présence de l'OGC Nice et du FC Metz (respectivement 33 et 36 buts) en bas de classement. Le choix de Ljuboja Danijel Ljuboja, attaquant du RC Strasbourg, a donc signé au Paris-SG en début de semaine. Si l’on ne peut présager de sa réussite dans le club de la capitale (son entente avec Pauleta et sa bonne intégration tactique restent pour le moment hypothétiques), on peut en revanche souligner l’intelligence de son choix. Il n’est pas si fréquent qu’un joueur, sollicité de toutes parts à l’intersaison par des équipes "modestes" (entre autres, l’En Avant de Guingamp) préfère rester quelques mois de plus dans son club, en faisant le pari d’un transfert dans une formation plus huppée à moyen terme. Au regard du nombre de bons joueurs de foot qui s’enterrent régulièrement dans des équipes sans relief par pure impatience ou par choix financier, l’attitude de Ljuboja semble singulière et devrait inspirer plus d’un de ses collègues de L1…

Costume en tergal, chemise à carreau, cravate à pois : Guy Roux essaie de tromper son contrôleur fiscal à l'aide de ruses grossières.
Les observations en vrac > Buts foireux, occasions énormes ratées, pelouse pourrie, stade désert… Ajaccio-Le Mans, un plaidoyer pour la L1 à 18 clubs. > Il n'y a qu'à Toulouse que les attaquants ont le droit de marquer un but en raffûtant le défenseur adverse. > L'image du jour : Revault, accroupi et immobile, qui regarde une frappe de Monterrubio s'écraser juste au-dessus de lui sur la barre transversale. > Sytchev rate une balle de but tout seul à un mètre de la cage. C’est sa manière à lui de nous faire comprendre qu’il méritait autant que Bakari d'être dans la liste des candidats au Ballon de Plomb? > Deuxième but d'affilée en championnat pour Reinaldo, et toujours pas un de volontaire. > Cech, Itandje : ça y est, Alonzo fait école. > Guingamp a au moins réussi quelque chose cette saison : Dagano est en pleine forme pour la CAN.

Didier Drogba illustre l'expression "mettre sa tête sur le poteau".
Les mots du coach Après Guy Lacombe (Feuilleton 14) et Loïc Amisse (Épisodes manquants), c'est encore l'entraîneur nantais qui remporte notre concours permanent de poésie managériale, ex-æquo avec son homologue guingampais. Loïc Amisse (TF1) : "C'est vrai que le gardien a fait des essploits, ça fait partie, mais je crois qu'il faut continuer comme ça, à s'essister, à trouver de l'avant, à se projeter comme on a pu le faire". Tant que les joueurs nantais "saississent" les consignes de leur entraîneur… Bertrand Marchand (C+) : "C'est la victoire du cœur mais il y a eu aussi beaucoup de la qualité, il y a eu aussi de la vibralité on sait que notre position aujourd'hui l'important c'est de gagner". OK, Bertrand, ça doit être l'émotion de la victoire.

Depuis que Sarkozy est au pouvoir, les soigneurs ont remplacé l’éponge par la matraque, et le survet’ par le gilet pare-balles.
La déclaration à relativiser Bruno Rodriguez (TF1) : "Non, je ne suis pas le messie". Effectivement, tu es juste le Messin. La déclaration Reinaldo (Le Parisien) : "C'est une action très classique, comme on en travaille à l'entraînement". Et à l'entraînement, quel défenseur est chargé de détourner le ballon dans ses cages? La déclaration en moufles Jérôme Alonzo (L'Est Républicain) : "Je signe des deux mains pour que ce scénario se reproduise à chaque fois". Enlève quand même tes gants avant de signer. La déclaration imprécise Grégory Coupet (Le Progrès) : "Une erreur individuelle arrive à tout le monde". À tout le monde dans la défense lyonnaise en tout cas.

Ce n'est pas une sécrétion nasale géante qu'exhibe Vincent Radureau, mais une des fameuses boulettes montpelliéraines.
La déclaration policière Grégory Coupet, à propos de ses coéquipiers (Le Progrès) : "Je veux absolument mettre tout le monde dans le même panier". Et les envoyer en garde à vue? La déclaration du juge de patinage Jean-Michel Aulas (Le Progrès) : "Sur la qualité de jeu, nous avons eu une meilleure note que Monaco". La déclaration à sous-entendus Ludovic Giuly (C+) : "Nos concurrents, on s'en fiche un peu". Vous vous foutez même légèrement de leur gueule.

Selon vous, lequel de ces titres du quotidien "Aujourd'hui" intéresse le plus Ludovic Giuly : "Les loyers HLM s'envolent" ou "Monaco s'envole"?
La déclaration dépressive Laszlo Bölöni (Ouest-France) : "Mes joueurs ont eu un comportement démoralisant". La déclaration de vol Communiqué du FC Sochaux-Montbéliard : "À ce jour, ce sont près de cinq points qui ont été dérobés au bilan de notre club à la suite de flagrantes fautes d'arbitrage". Le commentaire obstétrical Ludovic Duchêne (TF1) : "Dagano écarte au forceps les deux défenseurs". Le commentaire à lapsus Grégoire Margotton (C+) : "L'Olympique de Marcel s'accroche". Le commentaire qui abuse de la métaphore Xavier Giraudon (C+) : "Le TFC bien en place dans un 4-4-2 gonflé au bleu de chauffe".

Scène d'horreur dans la surface d'Ajaccio : un joueur menace de s'asseoir sur ses partenaires terrorisés.

Réactions

  • Géant Vert le 14/01/2004 à 09h28
    Franchement, je crois que la on atteint des sommet dans le feuilleton !! Pas une seule légende de photos a jeter, du très haut niveau, vous devriez créer une version papier plus souvent....

  • cavalier sans tête le 14/01/2004 à 09h39
    Didou Drogba illustre assez bien aussi l'expression "redresser la barre".

  • suppdebastille le 14/01/2004 à 09h58
    la double une d'Aujourd hui , c est vraiment excellent

  • Fredevils le 14/01/2004 à 10h22
    Et voilà ! je me suis encore marré tout seul devant mon ordinateur. Faut dire que le photo- commentaire du joueur ajaccien menaçant de s'asseoir sur ses "partenaires terrorisés" est particulièrement jouissif.

  • mollows le 14/01/2004 à 11h00
    Le Top : "Costume en tergal, chemise à carreau, cravate à pois : Guy Roux essaie de tromper son contrôleur fiscal à l'aide de ruses grossières."

  • kalle le 14/01/2004 à 11h22
    "Il n'y a qu'à Toulouse que les attaquants ont le droit de marquer un but en raffûtant le défenseur adverse"
    Ben oui, c'est le pays du rugby ...!

  • CHR$ le 14/01/2004 à 11h31
    Bravo Kalle ! tu as compris la blague. Il y en a d'autres, sauras-tu les trouver ?

  • jacky56 le 14/01/2004 à 11h40
    Je suis outré.

    c'est une première.

    Expliquez moi pourquoi guingamp serait un club sans relief, par opposition au psg ?
    (lol).

    Non mais.
    ---------------
    sinon hier bakari a répondu à la menace sytchev de la plus belle des façons, sur le terrain.
    :-)))

    Quelle frappe au-dessus des cages sochaliennes! chapeau l'artiste.

  • axgtd le 14/01/2004 à 11h57
    jacky56 > Expliquez moi pourquoi guingamp serait un club sans relief, par opposition au psg ?

    Axgtd > ben, la Bretagne, c'est tout plat, alors qu'à Paris au moins y a la butte Montmartre.

    GwenBzh29 > Ouah l'autre ! T'as déjà fait du vélo en Bretagne ? Tu verras si c'est tout plat !

    Axgtd > En effet, je n'ai jamais fait de vélo en Bretagne, j'estime que j'ai mieux à faire de mon temps.

  • Jesper Olsen le 14/01/2004 à 12h22
    Jesper Olsen > La Bretagne il pleut tout le temps non ?

    Erwan29-85-22 > Vient à la fête du chou-fleur de Plougastel le 19 juillet, tu verras si il pleut tout le temps... L'an dernier j'ai pris un coup de soleil !

    Jesper Olsen > En même temps, j'aime pas le chou-fleur alors...

    Bah, je rigole axtgd... :-)