Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

De battre, Iker s'est arrêté

"L’Espagnol Iker Casillas hospitalisé après un infarctus." (libé.fr)

Bernard Casino

"Tuchel, le jackpot malgré tout." (lequipe.fr)

Clément Tarpé

"L'identité de l'arbitre Clément Turpin servait de couverture à des trafiquants de drogue." (lequipe.fr)

Robert Faurisson est mort à Vichy. Quel serait le lieu de décès le plus approprié pour ces personnages du football?

Ronaldinho à Ibiza
 
8%
Zlatan Ibrahimovic à Cavaillon
 
13%
Mario Jardel à Marseille
 
19%
Cristiano dans la Galerie des glaces de Versailles
 
10%
Denis Balbir dans les Graves
 
5%
David Berger à Le Mans
 
2%
Jacques Mellick dans le Concorde Paris-Béthune
 
3%
Grégory Coupet dans une maison d'arrêt
 
6%
Kanté dans le désert
 
18%
Pierre Ménès devant la Vénus de Milo
 
16%

Réalisation télé : des matches à la tronçonneuse

À force de faire leur cinéma, les réalisateurs en oublient de montrer le football, notamment en escamotant les reprises de jeu. Étude de cas sur ASSE-SRFC. 


Double jeu à la française

On déplore le manque d'identité de jeu du football français, alors qu'il est surtout déchiré entre deux traditions qui n'ont jamais cessé de s'affronter. L'une a gagné les cœurs, l'autre des titres. 


L'abandon de la sodomie sonnerait-il la fin du mouvement ultra ?

Une série de banderoles déployées par des ultras parisiens les a mis dans la position qu'ils promettaient à leurs rivaux. Il est peut-être temps de changer de lexique.