Sur le fil

RT @DomRousseauBlog: Dossier sur la situation des supporters du Top 5 et US. Premier volet la Ligue 1. https://t.co/wYWEfKNJQJ https://t.c…

RT @DomRousseauBlog: Deuxième volet sur les supporters de Ligue 1. Entretien croisé avec trois spécialistes. https://t.co/5VvbqzhwE7 https…

Les Bleues sont 3e au classement FIFA. Un classement "ELO" + pertinent que celui des hommes https://t.co/85nmTCvYVH https://t.co/oQf1C74f55

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Taupe là !

"Evra touché à la main." (lequipe.fr)

Fuchs off

"Fuchs prend sa retraite internationale." (lequipe.fr)

Gaaaaaaaaule !

"Le foot coincé dans sa 'masculinité'." (libé.fr)

Le maçon faible

“Löw : ‘Améliorer la finition’." (lequipe.fr)

L'hippique du dimanche

“Koscielny : ‘Je me bride peut être un peu’." (lequipe.fr)

Froid au but

"Sakai à l'OM.” (lequipe.fr)

Boucler son emploi du temps

"Aidons les 'coiffeurs' à s'occuper." (lequipe.fr)

Mise en abyme

"Le football est incompréhensible, par Noël Le Graët." (lemonde.fr)

La vie d’Adil

"Le bleu est une couleur froide." (lemonde.fr) Starring Frigide Pardo

C'est la peine d'en rajouter

"Maxwell va prolonger." (lequipe.fr)

Sans voiture Simone

"Simone mis à pied." (lequipe.fr)

Dans les choux

"Bacca, la première piste du nouveau PSG." (football365.fr)

Fute sale

“Un footballeur iranien suspendu six mois pour un pantalon.” (lequipe.fr)

Les posts remarquables

Foot et politique

Hok

24/07/2016 à 15h29

... et au Cambodge

L'assassinat de Kem Ley il y a 15 jours continue de provoquer une émotion et une mobilisation considérable.

Pour rappel, c'était une personnalité de la société civile, analyste qui passait à la radio, à la télé, qui enquêtait aussi beaucoup sur le terrain, rencontrant les gens dans toutes les provinces, et en particulier les provinces frontalières. Il était très critique envers tous les maux de la société cambodgienne actuelle, et en particulier envers les politiques : en premier lieu le gouvernement et son premier ministre Hun Sen, mais aussi l'opposition. Il n'était pas sous influences et ne cédait pas aux pressions, ce qui lui permettait une liberté de ton, et de dire "la" vérité (au yeux des cambodgiens, en opposition aux autres discours, démagos, partisans ou sous influence). Sa crédibilité était aussi assurée par son travail de terrain et ses argumentations solides. Il savait qu'il mettait sa vie en danger mais c'était un choix assumé pour l'avenir du Cambodge : c'était un devoir pour lui de dire les choses pour montrer un exemple et la voie pour les jeunes générations pour construire la démocratie (ou en tout cas le "vivre ensemble") de demain.

Grâce aux réseaux sociaux, la foule a vite afflué sur le lieu du meurtre, et a empêché une ambulance officielle de récupérer le corps. Ils l'ont finalement transporté dans une pagode "amie" dans sa propre voiture.
Durant 15 jours de deuil, le corps a été exposé dans cette pagode pour permettre aux gens de venir lui rendre hommage. Des milliers de personnes s'y sont succédé, de petites gens jusqu'aux ambassadeurs, des associations d'handicapés jusqu'aux représentants des minorités ethniques montagnardes...
Si les médias officiels sont restés très discrets dans les hommages, sur les réseaux sociaux, on a vu fleurir nombre de témoignages, d'hommages, des vidéos retraçant son parcours, ses idées, ses pensées et ses paroles, jusqu'à des chansons et des poèmes (deux bonzes ont aussi produit un truc que je ne saurais vraiment classifier : une très longue déclamation à sa mémoire mais aussi visiblement pour mettre en exergue ses enseignements).

Par tous les moyens le gouvernement essaye de minimiser le truc. Ils ont refusé que le corps reste à Phnom Penh, la capitale, et il est donc aujourd'hui transféré à Ta Kéo, capitale de la province éponyme, d'où est originaire Kem Ley, à 70 km au sud de Phnom Penh.
Ils ont interdits que les gens suivent le cortège à pieds (par peur de manifestations ?) : seules les motos et les autos seraient autorisées... Mais ils ont aussi fait fermer toutes les stations essences sur le parcours !
Malgré tout, c'est un immense cortège qui accompagne Kem Ley : à pieds, en voiture, en camions, en motos ou en tuk-tuk, et parfois en poussant la moto à la main, faute d'essence.

Son corps restera sans doute longtemps exposé là-bas, une façon de faire pression sur le gouvernement pour faire la lumière sur son assassinat. L'assassin a maintenant clairement été identifié : c'est un pauvre type du district d'Angkor Chum, dans la province de Siem Reap, qui n'avait jamais mis les pieds à Phnom Penh et ne connaissait pas Kem Ley. Le mobile avancé d'une dette de 3500 $ non remboursée n'est pas crédible du tout. Sans profession vraiment identifiée, ancien militaire, l'assassin est une sorte de journalier qui se louerait ici et là en fonction du boulot, comme il y en a des milliers au Cambodge. Très pauvre, on l'imagine mal prêter de l'argent. Il a dit à sa femme qu'il partait à Phnom Penh pour un bon boulot, sans dire lequel. A l'heure actuelle, il doit croupir dans une prison du gouvernement, loin des regards.

(sources : Hokette, très branchée sur les réseaux sociaux khmers et quelques articles ici et là)

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

Luis Caroll

23/07/2016 à 00h30

Mevatlav Ekraspeck
aujourd'hui à 00h14
---

Tu te mets dans cet état pour, allez, 300 morts dans l'année ? Sans les attentats en occident ce serait business as usual.
Rends-toi compte de tous les gens que ça arrange que tu te focalises sur ceux là et pas sur les autres.

Et au passage, le monde va moins bien pour l'homme blanc occidental. Pour les autres, ça va globalement vachement mieux qu'à l'époque dorée où on nous promettait paix et confort, en évitant de dire que cette paix et ce conforts étaient volés au pays en voie de développement ainsi qu'aux générations futures.
Le confort c'est plus facile quand tu te sers où tu veux en ressources naturelles et que tu t'endettes un peu plus chaque jour.

Tout ça pour dire que le monde meilleur dans lequel tu pensais être né était une illusion, et qu'on est en train de te nourrir d'une autre illusion en ce moment.

>> voir ce post dans son fil

CdF Omnisport

Orlin

22/07/2016 à 17h35

Chapeau aux coureurs quand même, enchainer les cols, risquer sa peau dans les descentes sur des routes détrempées, et tout ça pour tomber sur Gérard Holtz.

Chienne de vie.

>> voir ce post dans son fil

Gerland à la détente

gurney

21/07/2016 à 23h47

Mik Mortsllak
aujourd'hui à 23h09
J'allais te reprendre sur le côté "titulaire", mais d'après wiki il a quand même joué 33 matchs de L1, et son nombre de matchs toutes compétitions confondues est même identique à la saison précédente.

Bizarre, j'avais l'impression qu'il avait moins joué, et je crois me souvenir qu'il se blesse salement au moment où il commençait à revenir l'an dernier, manquant le "train de la remontada" en deuxième partie de saison.

Autant si il part, j'aurais l'impression qu'on perd un potentiel très bon joueur qui aura juste eu le malheur d'avoir eu comme tant d'autres avant lui du mal à enchainer après une très belle première saison "révélation", autant j'ai pas la sensation qu'on perdrait un homme fort de la saison dernière.

Du coup je suis mitigé (surtout avec l'ajout que vient de faire Gazier, on n'est pas dans le secret du vestiaire mais vu la multiplication des fuites sur l'état d'esprit de Tolisso, doit y avoir un petit commencement de quelque chose à ce sujet).

Si l'offre est belle, et qu'on l'accepte (on parle de 24m avec bonus quand même, dont 20 fermes), ça nous évitera de voir Alex Lacaz" partir le 30/08 pour un gros chèque, et ça nous permettra peut être même de pas manquer une opportunité pour 2 millions d'euros près comme ça a pu être le cas avec Roger Martinez.

ModeCorporatebelleoutilformidableraisondêtreheureux : je fais confiance à JMA pour trancher dans le bon sens pour nous.

>> voir ce post dans son fil

Scapulaire conditionné

funkoverload

20/07/2016 à 10h02

En attendant, Lamine est revenu.
On sent qu'hull est à sec.

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

Lucarelli

19/07/2016 à 14h54

T'es dur avec la BCE

>> voir ce post dans son fil

Pharmacie Football Club

Tonton Danijel

18/07/2016 à 20h07

Ils pourraient quand même être indulgents pour le football, car si les Russes se sont dopés, j'aimerais bien savoir à quoi.

>> voir ce post dans son fil

CdF Omnisport

matthias

17/07/2016 à 20h59

Pour quiconque est déjà allé au Brésil, c'est une évidence que le nombre de terrains sur les plages et surtout le nombre de joueurs qui sont dessus en permanence est un bon début d'explication. Rien à voir avec les plages françaises, clairement. La comparaison avec les playgrounds aux États-Unis me parait tout à fait pertinente d'ailleurs.





>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

ainsi parlait Zahia, tout ça

16/07/2016 à 16h43

et enfin, Valls a été franchement léger dans ses annonces, il semble, vu des infos dont on disposait.

Ca n'en fait pas un fasciste pour autant. Juste un opportuniste incompétent.
L'extrême droite c'est pour 2017, suffit d'attendre un peu, soyez patients que diable...

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

emink

15/07/2016 à 12h57

La matière première pour Daesh, ce sont les délinquants un peu psy, ou/et toxico. Les parfaits soldats. Ils ont raté leur vie, ils vont réussir leur mort. La lueur d'espoir dans ce néant total qu'est leur vie. Et peu importe le respect des codes religieux, tout le monde s'en fout (enfin, eux, surtout). Seul compte le passage des ténèbres à la lumière (la leur, n'est-ce-pas).

Et on peut pas dire que cette catégorie soit en rupture de stock, il suffit de se pencher pour en ramasser. Un crétin désespéré, même sans appui logistique (louer un camion est à la porté de n'importe qui) peut faire des dégâts considérables, et ravageurs dans nos esprits de démocrates subtils et avancés (enfin, moi, surtout, hein).

Tout ça pour dire, les amis, que ce qui se passe va encore arriver, et plus souvent qu'on ne le craint, parce que tous les ingrédients sont réunis pour.
Chacun se demandera comment faire pour que ça n'arrive plus, pour les repérer, jusqu’où aller pour protéger nos démocraties, etc. Et nos politiques (les plus visibles), focalisés sur l'objectif prochain, feront ce qu'il savent le mieux faire, surenchérir dans la démagogie et le populisme, puisqu’ils n'ont aucune réponse réellement efficace à proposer, quitte à déstabiliser encore un peu plus les certitudes déjà bien vacillantes de nous autres, la plèbe. ce sera toujours la faute de l'autre qui n'en fait pas assez, que si moi j'avais été là, ah ben vous auriez vu ce que vous auriez vu.

Alors, on dira tous "il faut vivre, il faut continuer, sinon ils ont gagné". Et je crains que le prix à payer de ce "il faut continuer à vivre" soit la vie de certains de nous. Parce qu'il est impossible de sécuriser tout, sauf à rester enfermé chez soi. Parce qu'il est impossible d'empêcher un taré qui décide dans son coin en faisant allégeance à une vague idée "sublime" de faire un max de victimes.

Si ça dure des années, on apprendra à vivre avec l'horreur (je n'ose pas dire qu'on s'habituera, pas aujourd'hui). C'est ça, continuer à vivre. Et on se désolera devant les échecs en finales de notre équipe de France, on continuera à râler pour des choses banales, on fera comme si tout était normal, ce qui est normal aussi.

Je ne sais pas si on comprendra les mécanismes qui font que notre pays soit si particulièrement visé (passé colonial, banlieues fragiles, interventions militaires, les trois, autre chose qui m'échappe...). Ce n'est pas le débat du jour. Aujourd'hui, ce qui est atroce, c'est de penser à ces familles décimées, et se dire que ces gamins morts par la folie d'un connard pourraient être les siens. Et ça, c'est pire que tout.

En passant, merde à ces médias dont la seule logique est désormais d'alimenter leur commerce avec tout ce qu'ils trouvent. On leur doit aussi une part de responsabilité dans la surenchère meurtrière, puisqu'ils offrent à ces crétins décérébrés une tribune éphémère mais ô combien visible et amplifiée, en permettant qu'ils survivent à leurs méfaits. Et ils le savent, ces débiles.

Bon, j'arrête là, excusez cette diatribe un peu findumondiste, mais l'espoir en une humanité meilleure demande des vertus que je n'ai pas forcément, et plutôt de moins en moins.

>> voir ce post dans son fil


CHR$
2016-07-25

Le classement Elo du football féminin

Ni buts ni soumises – La France est actuellement troisième au classement de la Fifa. Contrairement à son équivalent masculin, ce classement reflète assez bien les forces en présences.


Sébastien Banse
2016-07-23

dernière réaction
25/07/2016 à 11h36

Les deux moments de Mladen Petric

Mladen Petric vient d'annoncer, à trente-cinq ans, la fin de sa carrière. Si la Croatie a produit des attaquants plus notables, son parcours aura été marqué par deux coups d'éclat mémorables… 


Éloge de la mélancolie du supporter

Une Balle dans le pied – La déprime d'après-défaite est pour le supporter une compagne aussi vieille que sa passion. Une maladie infantile impossible à raisonner, mais qu'on aurait tort de soigner.