Sur le fil

Article et graphiques du Guardian sur les premiers buteurs de chaque nation en Premier League. http://t.co/kDpTCJrmdE http://t.co/VNlq6QDapn

Si vous ratez le Gif de Blanc qui ne comprend pas les consignes de Lavezzi, vous ratez votre vendredi: http://t.co/tDpM8sUeQH

RT @RealHatTrick: Rangers : Les fans créent leur propre marque de merchandising. http://t.co/bp62gkVND0 http://t.co/O3TinS6Uf5

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Mein Camphre

"Allemagne : c'est grave docteur ?" (lequipe.fr)

FA show

“La FA veut réduire le nombre d'étrangers.” (lequipe.fr)

Dunga, une file

"La révolution Dunga est en marche." (lequipe.fr)

La bique enculée ?

"Non, l'Etat islamique ne sodomise pas de chèvres." (libé.fr)

Adolf Fitness

"La moustache douteuse de José Enrique." (lequipe.fr)

Abel Braguette

"Makelele : ‘Je vais taper sur la table’." (football.fr)

topless

"Jean-Jacques Marcel n'est plus."(lequipe.fr)

Wass communiquant

"Wass parle transfert." (foot365.fr)

Franck Sosie

"Abusée par un faux footballeur." (sofoot.com)

ils ne manquent pas Hulk

"Hulk cible de cris racistes." (lequipe.fr)

Piquionne revival

"Monaco enchaîne." (lemonde.fr)

Monastère Amer

"Lemoine ne cache pas sa frustration." (footsur7.fr)

Ayew raidi ?

"OM : André Ayew sacrifié cet hiver ?" (footmercato.net)

Les posts remarquables

Café : "Au petit Marseillais"

DidierDeschampsdelamontagne

29/10/2014 à 21h56

Barrada, c'est la tronche de Nasri avec une coupe de cheveux de lesbienne.

>> voir ce post dans son fil

Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

Si vis pacem, para Bellion

28/10/2014 à 19h45

C'est marrant Hal, ta manière de voir les choses c'est celle qui me sert à justifier le ballon d'or de Messi en 2010.

On parle d'une récompense individuelle dans un sport collectif. De base, c'est un peu crétin, donc soit on se moque complètement de la personne qui le remporte (ce qui peut se comprendre), soit on se pose juste la seule question qui permette de véritablement savoir qui est "le meilleur joueur du monde".

Tu dois faire les équipes dans une cour de récréation qui comprend l'intégralité des joueurs du monde. Le match oppose le CM2 A au CM2 B, et le gagnant emportera 30 cartes DBZ, dont 5 brillantes et 2 plastifiées. Autant dire qu'il s'agit pas de choisir ton pote qui vient du même quartier que toi et qui est pas mauvais mais quand même pas aussi fort que le golgoth qui fait déjà de la muscu et qui va plus vite que les grands de 5ème. Pas de place pour la rigolade, tu veux pas perdre ton Vegeta brillant avec une puissance de 5.000.

Du coup tu dois choisir le meilleur. Celui qui te fera gagner le match à lui tout seul. Celui qui va aller dribbler 5 joueurs, ou celui qui met une frappe du milieu de terrain (avec le ballon "corner" c'est encore plus impressionnant puisqu'il lui donnera l'effet dit "Oliv' et Tom"). Tu dois choisir le meilleur joueur de la cour, qui tu prends ?

Bon après, si vraiment t'as pas envie d'aller aux cages, tu fais comme 90% des gosses et tu prends le gardien en premier. Cela étant, cette année ça peut se recouper.

Moi en tout cas c'est comme ça que je vois le "Ballon d'Or FIFA". Et ça me choque pas outre mesure. En 2010, si j'avais voulu gagner plein de Pog's et que j'avais remporté le chou-fleur, mon premier choix aurait pas été le petit néerlandais qui sortait avec la plus jolie fille de tout le primaire. Et tant pis s'il avait réussi à gagner les inter-classes. J'aurais fait comme tout le monde, et j'aurais tout de suite pointé du doigt le petit moche qui dribble tout le monde à chaque fois.

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

Coach Potato

27/10/2014 à 21h30

vertigo
aujourd'hui à 16h47

J'ai trouvé Alliance Française pour l’Émancipation des Travailleurs Démocrate Unitaire des Syndicats Libres et Indépendants Patriotiques.

L'AFETDUSLIP

Cela me semble plutôt représentatif de l'ère du temps.

>> voir ce post dans son fil

Gerland à la détente

gurney

26/10/2014 à 12h49

Avec trois milieux défensifs, je vois pas bien comment on va marquer des buts...

>> voir ce post dans son fil

Observatoire du journalisme sportif

Christ en Gourcuff

25/10/2014 à 18h09

24h dans la vie d'Olivier Tallaron.

Samedi matin, 9h Olivier se réveille. Il se retourne vers sa femme. "tu as bien dormi chérie?" "tu es sure?" "tu as vraiment bien dormi?" "entre 2h et 3h du matin tu as pas eu un soucis?" "merci chérie"


9h45 Olivier descend à la boulangerie. "Un pain au chocolat et un croissant s'il vous plait, mais dites, vous n'avez pas de pain au raisin? Pourquoi? Vous estimez que le pain au raisin n'a pas sa place? Qu'en pense le boulanger?"

11h, Olivier prépare ses fiches pour les interview à la mi-temps et en fin de match. Pour l'interview dans le tunnel avant le match il improvisera.

11h02, Olivier va prendre l'apéro au bar. "Merci pour le Ricard. Mais pourquoi un seul glaçon? Ca coûterait trop cher d'en mettre deux? et pourquoi pas un Pastis? Et les cacahuettes? Pourquoi pas des pistaches? Vous estimez que c'est trop compliqué?"

13h40, Olivier rentre chez lui. Sur sa route il croise André, Sdf depuis dix ans. "Vous en voulez à la vie mon brave? Qui est responsable de votre situation? Pourquoi je vous donnerai un euro?"

16h, Olivier arrive au stade où il retrouve Stéphane Guy. La discussion est inaudible.

17h, début du match. Dans le tunnel, Olivier interview J-C Bahebeck : "pas trop la pression de remplacer Zlatan? Il vous manque Zlatan? Vous êtes une bille c'est la chance de votre vie, pas trop la pression?"

17h45, mi temps, inteview de Sertic : "Vous vous sentez volés? Vous en voulez à l'arbitre? A vos coéquipiers? Vous êtes en colère?"

19h, Fin du match. Interview de Nasser : "Bonjour Nasser, vous allez bien?"

21h, Olivier rentre dans un taxi et rentre chez lui. "Pourquoi vous avez une Renault et pas une BMW? Vous êtes en colère contre la vie? Votre voiture pue c'est normal?


Olivier Tallaron, fouteur de merde.

>> voir ce post dans son fil

Observatoire du journalisme sportif

Zénon Zadkine

24/10/2014 à 19h40

I'm sorry for this terrible tweet.

>> voir ce post dans son fil

Santiago Bernabeu

Parisiano

23/10/2014 à 14h11

Nan, c'est les Qataris qui l'ont foutu dehors parce qu'il ne voulait pas rester.

>> voir ce post dans son fil

Café : "Au petit Marseillais"

Mandandamadeus

22/10/2014 à 12h17

L'OM de Bielsa en chiffres #3 : les Champions de France

Après deux premiers opus consacrés à l'analyse comparative de notre OM 2014-15 avec les précédentes équipes dirigées par MarcEloco Bielsa (ep1: parcours en championnat, ep2: puissance offensive), intéressons-nous aujourd'hui à l'élite hexagonale, au football labellisé Qualité France, aux éminents précédents, à ces équipes pour lesquelles d'aucuns sont parfois really sorry for the terribeul arbitrage: j'ai nommé les Champions de France de L1 sur la période 2006-2014.

En effet, si nos précédentes analyses nous ont permis de conclure que nous avions bien la plus grosse au sein de l'écurie Bielsa, nous allons voir que nous n'avons rien à envier aux précédents champions de L1. Mais surtout, nous allons pouvoir répondre à cette question cruciale: "Est-il statistiquement raisonnable de quitter sa femme et envoyer ses gosses en pension pour vivre pleinement sa passion et son culte pour Marcelo Notre Dieu, ou est-il préférable d'attendre encore un peu ?".

Pour répondre à cette question qui - j'en suis sûr, contrôle vos pensées et vos pulsions primaires depuis plusieurs semaines, intéressons-nous à plusieurs éléments:

1. Le parcours après 10 journées
2. Les adversaires rencontrés après 10 journées
3. L'écart sur le second (ou premier le cas échéant) à la 10 journée

[1. Le parcours après 10 journées]

On le sait, Marseille réalise un début de saison assez exceptionnel (également qualifié de "début de saison d'eiiiinnnng-cuuulés!" dans les travées du Vélodrome). Avec 25 points en 10 matchs, l'OM réalise le meilleur début de saison en L1 depuis l'OL 2006-07 (28 points). Comparativement aux précédents champions de France, l'OM a gagné entre 3 points (PSG 2013, PSG 2012, OL 2007) et 11 points (LOSC 2010) de plus après 10 journées !

TOTAL DE POINTS DU FUTUR CHAMPION APRES 10 JOURNEES:

1. OL 2006 - 28 pts
2. OM 2014 - 25 pts
3. PSG 2013 - 22 pts
-. PSG 2012
-. OL 2007
6. MHSC 2011 - 20 pts
-. OM 2009
8. Bdx 2008 - 18 pts
9. LOSC 2010 - 14 pts

Et en graphique, ça donne ça : http://oi60.tinypic.com/25g8cv9.jpg
Et pour les curieux, voici le parcours des champions de France sur l'ensemble de la saison et le comparatif avec le début de saison olympien : http://oi58.tinypic.com/wrjjtx.jpg

[2. Les adversaires rencontrés après 10 journées]

Être premier du championnat après 10 journées constitue un motif de satisfaction aujourd'hui, mais ne faudrait-il pas atténuer l'ampleur de ce résultat eu égard aux adversaires rencontrés jusqu'ici ? En effet, si on regarde le classement au terme de la 10e journée, on constate que l'OM n'a rencontré que 2 adversaires situés dans la première partie de tableau (Sainté 5e, TFC 9e). Pire, Marseille a rencontré 4 adversaires situés en-dessous de la 15e position et 2 des 3 actuels relégables.

Alors bien sûr, perdre un match en début de saison affecte forcément son classement de façon plus marquée, mais on peut supposer que la plupart des adversaires mal classés aujourd'hui le resteront probablement en fin d'exercice. Néanmoins, en comparant le classement en J10 des adversaires de l'OM avec celui des précédents champions à la même journée, on constate que l'OM a bénéficié d'un parcours nettement plus favorable.

CLASSEMENT DES ADVERSAIRES DES FUTURS CHAMPIONS APRES LA 10 JOURNEE:

2014 - OM : 16-11-19-12-17-13-14-5-18-9 (MOY: 13,4)
2013 - PSG : 13-17-6-10-15-2-20-9-4-8 (MOY: 10,4)
2012 - PSG : 9-14-8-10-3-11-15-4-7-20 (MOY: 10,1)
2011 - MHSC : 10-4-5-3-13-16-19-1-18-12 (MOY: 10,1)
2010 - LOSC : 1-7-11-13-19-15-5-6-14-2 (MOY: 9,3)
2009 - OM : 20-15-8-1-18-5-9-2-12-13 (MOY: 10,3)
2008 - Bdx : 11-6-15-8-2-7-14-17-5-10 (MOY: 9,5)
2007 - OL : 17-8-15-13-10-19-3-20-11-4 (MOY: 12)
2006 - OL : 20-4-9-18-17-15-5-8-6-2 (MOY: 10,4)

En moyenne, on constate donc que l'OM a rencontré des adversaires beaucoup moins bien classés que les champions précédents. De plus, si on compare avec le parcours de l'OL 2006 (seule équipe à faire mieux que l'OM en terme de points), on constate qu'ils avaient rencontré 6 équipes appartenant au top10 à ce stade de la saison ! C'est loin d'être le cas des Marseillais. Prudence donc dans l'enflammade.

Et en graphique, ça donne ça (mais c'est un peu dégueulasse) : http://oi62.tinypic.com/2rdc0p5.jpg
Comparatif OM vs PSG 2012 et 2013 : http://oi59.tinypic.com/qpjugw.jpg
Comparatif OM vs OL 2006 et 2007 : http://oi59.tinypic.com/jts1vb.jpg
Comparatif OM vs MHSC, LOSC, Bdx : http://oi59.tinypic.com/289wkkx.jpg

[3. L'écart sur le second (ou le premier le cas échéant) après 10 journées]

Bon, si on résume un peu : on est premiers, on a plein de points, mais on n'a joué quasi exclusivement contre des mal-classés. Donc c'est encourageant, mais c'est sans doute prématuré de valider cette commande de 8600 glacières qui doivent servir de matériau de construction au temple que vous comptiez ériger dans votre jardin à la gloire d'El Loco. Or, je sens bien que vous êtes fébriles et que vous avez besoin d'être rassurés avec des éléments positifs. Et bien figurez-vous mon cher Bixente que j'ai justement quelque-chose d'intéressant (et c'est même pas un corner).

En effet, si l'OM n'a pas encore rencontré les gros bras du championnat, nous pouvons néanmoins nous féliciter d'avoir profiter de ces matchs "faciles" pour creuser l'écart sur nos poursuivants. Avec 7 points d'avance sur le duo PSG-Bdx, l'OM réalise le plus grand écart entre le leader et le second à la 10e journée depuis l'OL 2006 (+8pts). Et mieux encore, on constate qu'à cette période de l'année, les futurs champions sont souvent mal en point. Sur les 8 derniers champions, seuls 3 occupaient la tête après la 10e journée (PSG 2012 et 2013, OL 2006).

ECART AVEC LE DEUXIEME (ou LE PREMIER) APRES 10 JOURNEES:

2014 - OM : +7
2013 - PSG : +2
2012 - PSG : +1
2011 - MHSC : -3
2010 - LOSC : -5
2009 - OM : -2
2008 - Bdx : -3
2007 - OL : -1
2006 - OL : 8

Par conséquent, si l'OM a effectivement un profil de champion, on peut penser qu'ils ont accumulé plus de points (+7) qu'ils en perdront contre les équipes du top10. Par exemple, LOSC 2010 (-5), Bordeaux 2009 (-3) ou OM 2010 (-2) avaient joué plusieurs équipes de la première partie de tableau sans perdre trop de points sur la tête in fine. Donc si l'OM Bielsa suit leur courbe de forme, il pourrait virtuellement conserver entre 2 et 5 points d'avance d'ici la trêve.

D'autre part, si l'OM a eu un parcours "facile" jusqu'ici, les équipes du top5 actuel n'ont pas trop à se plaindre non plus (cf. ci-dessous). En particulier, Bordeaux a affronté quasiment toutes les équipes du fond de tableau (MOY: 13,5). Quant au PSG, il a eu un parcours finalement assez similaire à celui de l'OM (à l'OL et Monaco près). Notons également que Sainté et PSG jouent l'Europe au moins jusqu'en décembre.

1. OM : 16-9-19-12-17-13-14-5-18-9 (MOY: 13,4)
2. PSG : 14-16-17-5-13-4-18-9-10-20 (MOY: 12,6)
3. Bdx : 11-10-12-16-19-17-5-13-14-18 (MOY: 13,5)
4. OL : 13-9-20-7-10-2-15-6-8-11 (MOY: 10,1)
5. Sainté : 19-14-13-2-18-20-3-1-9-15 (MOY: 11,4)

Mais tout ceci relève quand même pas mal de la fiction et il est difficile de se projeter sereinement dans l'un ou l'autre scenario. On peut cependant se réjouir d'un tel début de saison, du parcours réalisé jusqu'ici et surtout, on peut se rassurer en se disant qu'on a tout de même un fond de jeu de beau-gosses. Et ça, c'est quand même très positif pour la suite.

À bientôt pour une prochaine analyse qui devrait porter sur l'adaptation du 3-3-1-3 en milieu professionnel dans le but de doubler son salaire, avoir une promotion et gratter un dessert en rab à la cantoche.

>> voir ce post dans son fil

Gerland à la détente

AWOL

21/10/2014 à 10h29

Sinon il semble qu'on ait retrouvé la déneigeuse du FC Metz. Régis était en train de la manoeuvrer sur un grand parking vide hier soir...

>> voir ce post dans son fil

Observatoire du journalisme sportif

Pan Bagnat

20/10/2014 à 11h42

Pascal Amateur
aujourd'hui à 11h06

L'idée est que, sans l'intervention préalable du préfet, le gardien corse aurait (peut-être) été sanctionné pour son geste provocateur - voire, il aurait été désigné, logiquement, comme (co)responsable des événements qui ont suivi.

---

Oui enfin sans cette interdiction à la noix (restons polis), Leca n'aurait certainement pas fait ce geste.
Le vrai scandale est là, au nom d'une soi-disant protection de la sécurité publique, on interdit les déplacements (ça on a l'habitude, y'en a deux par semaine), on fiche, on répresse, on interdit de stade de manière abusive (dois-je vous rappeler que les grands méchants ultras de la Populaire Sud sont au deuxième anneau, et que donc, par voie de fait, ils n'ont pas pu être sur le terrain au moment du début des échauffourées) et maintenant, on interdit aux gens d'afficher leur "régionalité" (c'est un mot à moi ça, c'est comme "nationalité", mais régional).
Sans compter les CRS qui, au nombre de huit (pour un match classé à risque, ça me paraît un peu just, mais passons), décident, une fois que c'est bien le bordel sur la pelouse, de charger une tribune familiale d'où ne provenait aucun incident. J'ai vu des pères porter leurs gamins sur leurs épaules ou dans leur bras, leur couvrir le visage sous un vêtement, et tenter de s'enfuir en courant pour éviter les lacrymos. Où va t-on ?

D'autant plus déplorable que l'ambiance du match était bonne, évidemment, ça ne fait jamais plaisir de perdre un "derby", mais rien ne laisser présager un envahissement du terrain jusqu'au geste de Leca (que je comprends et ne condamne pas, tant la décision du préfet était arbitraire et discriminatoire).

Encore une fois, on voit les résultats de la politique du "tout autoritaire" mise en place par Boutonnet. Enfin... Nous on les voit, eux restent persuadés que la répression à tout va est la solution.
Quand va t-on se décider à ouvrir le dialogue avec les groupes ultras ? J'ai vu le CFC, et le reportage sur les ultras nantais m'a fait doucement rigoler. En quoi sont-ils différents des ultras niçois, bastiais, parisiens ou guingampais (y'en a ?) ? Les scènes du reportage sont les mêmes dans chaque stade, à chaque journée de championnat, des jeunes qui s'impliquent dans la vie du groupe, installent les bâches et les tifos le matin du match, encouragent leur équipe le soir.
Mais les Nantais doivent être plus gentils j'imagine, il n'y a apparemment jamais de fumigènes ou de baston à la Beaujoire.

La ligue me dégoûte, la police me dégoûte, et le football ne va pas tarder à suivre le même chemin.

>> voir ce post dans son fil


Revue de stress #7

La Revue de stress, comme un joli collier des perles de la semaine. Les imagesLes vidéosLe rébusLes infographies Le joueur masquéLa devinetteLa lucarneLa paletteLe tweetLes immanquablesLa bouteilleLa bonne enseigne

 


Thomas Vartanian
2014-10-31

dernière réaction
aujourd'hui à 18h26

Derrière l’affaire Zidane, le quotidien des sanctions sportives

Les boucliers se sont levés contre la privation de banc de Zidane. Tant mieux pour lui, mais dans l'anonymat du football amateur, la sévérité bien plus grande et l'injustice des sanctions ne suscitent pas le même intérêt… 


La tentation du taquet

When Saturday Comes – Quand un joueur beaucoup trop bon s'invite, nos petits matches entre copains deviennent tout à coup moins amicaux. Et l'envie de punir peut prendre le dessus sur toutes nos valeurs.