Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @footballskiFR: Le football dans les RSS : #1 l’Ukraine – Introduction https://t.co/XCdSDM6yjj Nous lançons officiellement notre couve…

RT @suppsparterre: 🗣 notre papier au cœur du @KopRouge93 à @EAGuingamp est en ligne : https://t.co/ZOLchX63W4 https://t.co/p0pCgpLXDb

RT @SachaDahan: >>>Utilise la vidéo (2 fois !) pour vérifier l'action, le jeu s'arrête longuement, et l'arbitre prend finalement la mauvais…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)

Prend-six le Belge

"La faillite du milieu marseillais." (lequipe.fr)

Mathieu Débouché

"Mathieu Debuchy : 'Ils m'ont mis une carotte'." (lequipe.fr)

El Pibe de Ouzo

"Mitroglou pourrait coûter bien plus que 15 M€ à l’OM." (infomercato.fr)

Niang bang

"Un mercato orgiaque." (lemonde.fr)

Raymond Kipa

"Le capitaine israélien jette son brassard au sol et choque son pays." (libé.fr)

Emre Scan

"Radiographie du mercato." (lequipe.fr)

Fuite de guez

"Serge Aurier (PSG) signe officiellement à Tottenham." (lequipe.fr)

Tac-o-taca

"Xavi gagne à la Loterie au Qatar !" (90min.com)

Les posts remarquables

PSG vs OM

Lionel Joserien

21/10/2017 à 20h11

Désolé par avance pour demain les gars.

J'espère sincèrement que Mbappé et Neymar seront de retour pour la coupe du monde, et que Doria prendra de la prison ferme lors du procès.



>> voir ce post dans son fil

PSG vs OM

PCarnehan

20/10/2017 à 20h24

Je n'espère qu'une chose. Que Garcia titularise Evra dans le couloir de Mbappé.

Je veux voir ça de mon vivant.

>> voir ce post dans son fil

Gerland à la détente

Vas-y Mako!

19/10/2017 à 23h11

Et le supporter d'Everton complètement excité qui vient mettre un coup ou deux sur un Lyonnais pendant la mêlée, le tout avec un gamin de 4-5 ans dans les bras...qui m'en tombent.

>> voir ce post dans son fil

EAG, les paysans sont de retour

A la gloire de Coco Michel

18/10/2017 à 16h14

Malheureux, tu as mis la charrue avant les boeufs !
En attendant on peut faire un petit jeu: qui sera le président du stade rennais dimanche soir ?

ReReRené Ruello, Retour vers le Futur 3. Enfin plutôt en mode Tony Montana qui dézingue les journalistes. À coups de palets bretons sur le crâne. Le problème de la presse étant réglé, René permet à Christian, son grand amour, de gagner un peu de temps. Mais faut gérer ces trublions du RCK qui font rien que de demander la tête de Cricri. Usant de méthodes peu conventionnelles, René parvient à faire taire les têtes pensantes du RCK (...). Connaissant enfin un climat propice, l'équipe décolle sportivement et finit la saison en boulet de canon, arrachant la 3e place qualificative pour la champions league. A une semaine du barrage aller contre le Milan AC, duel surnommé le "coccinellico" (idée vendue par Bertrand Desplat), René Ruello, le "tueur en série de l'ouest", est démasqué et mis sous les verrous. Le club est suspendu de coupe d'Europe. C'est Nantes qui affronte Milan.

Loic Ferry, pour ramener Christian à bon port. Ou le conduire à l'asile. La croisière s'amuse. Le RCK est ravi. Danzé devient entraîneur-joueur, l'effectif part en roue libre, les joueurs font la rue de la soif le jeudi soir, le stade rennais croise Lorient dans l'ascenseur. Le plan de Fery a marché comme sur des roulettes, il revend le club le 1er juillet.

Un ticket Noël Le Graët-Frédéric Da Rocha, bon là c'est tout le RCK qui file à l'asile. Même dans leurs pires cauchemars ils n'imaginaient pas ça. Quitte à couler le club, autant tomber les masques. Le stade subit 2 rétrogradations le même été, sportive et administrative. Le public déserte complètement le stade et le club disparaît suite à un référendum populaire, 80% des habitants de Rennes se déclarant favorables à la dissolution du club. Le Roazhon park est envahit en quelques mois par les toiles d'araignées et les mauvaises herbes. Le Cercle Paul Bert refuse d'y jouer ses rencontres.

Sylvain Armand, pour faire remonter le cours de la saucisse au marché de Plérin. Dans la foulée la Cooperl rachète le club et le stade rennais devient enfin le club lard de la Bretagne. Le match du samedi soir passe au second plan, le barbecue géant d'avant-match devient un événement reconnu mondialement, et le stade rennais atteint des sommets de popularité. Le SPACE quitte même le parc d'exposition pour investir le Roazhon Park. Sportivement les rencontres sont un véritable calvaire pour des joueurs gavés de cochonailles, sponsors obligent. Un recrutement ciblé permet d'entretenir l'espoir, mais les 10 buts de Gignac n'empêchent pas l'équipe de descendre en Domino's pizza campagnarde.

Robert Rodríguez, a la demande spéciale de Salma Hayek. L'avantage c'est qu'il sait comment diriger des morts-vivants, Danzé peut revenir sur le terrain. Salma Hayek prend en charge les conférences de presse et Ouest Torchon commence à écrire des articles dithyrambiques. Enfin c'est surtout Danny Trejo qui a du boulot à la sécurité: Stadier fixant les supporters adverses, le stade rennais bat le record de la plus longue partie d'1 2 3 soleil. On va voir si les Lillois osent casser le Roazhon Park ! Puis surtout les sardines de l'ouest ne ramènent plus leurs miches au stade avec leurs tuniques olympiennes. ON VIT UNE SAI-SON DE RÊVE clame Tallaron, qui a abandonné le Parc des Princes pour le Park de la Reine Salma.
Tout le monde est sous le charme de la nouvelle responsable de la communication: RCK, joueurs du stade rennais, arbitres, joueurs adverses... Yoann rejoue comme à la plus belle époque, et il paraît même qu'on aurait vu Christian esquisser un sourire !
Ce soir-là le stade Rennais joue le titre face au PSG, mais Cavani et Neymar sont totalement envoûtés par la belle et se tirent dans les pattes tout le match, chacun essayant d'attirer son attention. C'est la mi-temps, le stade rennais mène 2-0 et est virtuellement champion.
C'est à ce moment-là que Herminig tend une galette-saucisse à son ami Danny. Le Mexicain ne sachant dire non, Danny commet l'irréparable. Dès la première bouchée de cette abomination, un sentiment abject s'instille en lui. Il sombre alors dans une folie meurtrière, toutes machettes dehors. Le match ne reprendra jamais.


Nan je crois que c'est sans espoir pour eux.

>> voir ce post dans son fil

La L1, saison 2017/2018

TayeTaïwoYoh

17/10/2017 à 22h54

Merci à Lucho Gonzealaise et aux autres candides qui ne se contentent pas d'un "C'est la loi des tribunes" et autres discours justifiant une attitude objectivement fasciste.

A mon tour d'évoquer mes propres expériences, avec plusieurs cas particuliers dans des situations assez variées :

- Sainté - Marseille (2007). J'avais une place en virage au dessus du Kop Sud. Le stadier ne m'a pas laissé monter en tribune avec mon maillot de l'OM, mais heureusement j'avais un survet vert que j'ai mis par dessus.
A ceux qui pensent que je suis débile ou irrespectueux, je trouve que votre vision du foot et des supporters est caricaturale et terriblement obscurantiste...
Ce jour là, comme à mon habitude, j'ai encouragé mon équipe sans "faire profile bas" mais comme toujours avec fair-play et en applaudissant les belles actions des deux côtés. J'ai aussi joué le jeu du tifo organisé par le kop au début du match d'ailleurs.

- Créteil - Lyon (2008). Public un peu particulier : la plupart des (très) jeunes étaient venus supporter l'OL... mais souvent accompagné par des supporters locaux. Au final, ambiance bon enfant (c'est le cas de le dire) malgré la lourde défaite.

- Créteil - Bordeaux (2012). Place en virage, grosse ambiance pour pousser Créteil (le match est allé jusqu'aux tab) mais aucun pb pour les deux mecs à côté de moi qui encourageaient les Girondins (...pour remporter leur pari sur betclic, les cupides). Par contre, on est plusieurs à avoir rembarré les gamins derrière nous qui se laissaient allègrement aller à crier des insultes contre l'arbitre ou les joueurs.

- Marseille - Lens (2015). Je profite du match au Stade de France pour aller voir l'OM avec un ami d'enfance, lui aussi supporter. On est ultra majoritaires dans le stade, mais il y a quand même pas mal de Lensois disséminés un peu partout (en plus de leur virage). Juste devant nous, un type avec le maillot sang et or ne se gêne pas pour s'afficher et s'exprimer. Du coup il se fait gentiment chambrer... Certes, la victoire de l'OM (3-0) favorise l'attitude décontractée. Mais le mec qui avait commencé à l'insulter a été largement méprisé par les autres et personne ne l'a suivi.


Bref, je n'ignore pas que les tribunes des stades de foot sont peuplées en partie par des cons haineux qui se comportement parfois comme des fascistes violents.
Mais on n'est pas obligé d'accepter ces attitudes comme une fatalité.
Encore moins de justifier avec fascination qu'ils sont nécessaires pour "ne pas se laisser piétiner, surtout pas à domicile, dominer l'adversaire, et imposer sa loi."

Sérieusement Born to lose, c'est ça ta conception du supporter ?
Tu te rends compte que ça ressemble méchamment aux discours des identitaires qui organisent des ratonnades ?

A mon sens, il est possible de gagner le respect sans passer par la terreur ou la haine.
L'admiration qu'on a eu en France pour les Irlandais lors de l'Euro 2016 montre que la passion et l'énergie peuvent aussi s'exprimer dans une relative bonne ambiance (sans vouloir faire d'angélisme, je me doute qu'il y a plein de cons chez eux aussi, mais en tout cas c'est cette image positive qu'on a retenu).

Pour finir ce long pavé, je ne comprends même pas le plaisir qu'on peut trouver à aller au stade, même en cas de victoire, si c'est pour subir une ambiance de merde, haineuse et débile.
De la violence et des insultes, perso, j'en ai suffisamment dans mon quotidien pour ne pas supporter de les retrouver dans les tribunes.

>> voir ce post dans son fil

Les CdF : cahiers de doléances

Parkduprince

16/10/2017 à 17h52


Hannibal
aujourd'hui à 17h50

Pardon de revenir à des sujets bassement terrestres, mais je n'arrive plus à poster depuis quelques jours depuis mon smartphone.

Ça me fait une espèce de fussoir...
--------------

tu te retrouves donc dans le role d'Hannibal Lecteur


pardon

>> voir ce post dans son fil

La L1, saison 2017/2018

Lucho Gonzealaise

15/10/2017 à 20h18

En parlant d'ultra (ou même pas d'ailleurs), certains supporters marseillais ayant eu la "mauvaise idée" de venir à la Meinau avec un maillot de l'OM se sont vus demander de retirer tout vêtement faisant référence au club. C'est déjà le cas pour les supporters des autres clubs mais là on atteint un point de ridicule assez incroyable : un supporter était venu en jogging et maillot de l'OM, il est entré dans le stade torse nu et en caleçon...

>> voir ce post dans son fil

Paris est magique

newuser

14/10/2017 à 22h52

Et il doit être comme le reste de l'équipe.
Jouer le Bayern ou Monaco il est concentré avec une défense au top et les autres hyper actifs.

Mais Dijon....

Je crois que c'est un peu ce qui manque au PSG pour passer "équipe d'élite".
J'ai l'impression que les autres top équipes européennes sont généralement (généralement hein) plus rapides et plus tranquilles pour désosser les équipes du fond de classement voire du ventre mou. Et en faisant tourner.

Là j'ai pas compris certains choix.
Pourquoi Alvès en milieu quand tu as Lo Celso et/ou le petit jeune qui peut jouer 6 (je sais plus son nom) et/ou Pastore.
Soit tu mets le jeune en 6 et tu as Rabiot plus à l'aise pour concrétiser la domination, soit tu mets Lo Celso qui fera ce relais avec l'attaque ou tu te places à 2 milieux def et tu mets Neymar et MBappe devant avec Pastore et Di Maria en soutien.
Là Alvès c'était pas joli à voir et ça a desservi grandement l'équipe.

Je pense que le PSG se doit de faire confiance à son banc et ne pas hésiter à faire rentrer des jeunes ou des joueurs moins doués pour faire des matchs comme contre Dijon.
Tu mets un Lucas ou un Pastore, qui a la dalle pour récupérer une place dans la rotation, ça passe. C'est pas de l'arrière latéral de gros level en face.

Je trouve Emery trop frileux dans ses rotations et je pense que le message est pas bon vis à vis notamment de Lo Celso ou Pastore.
Sachant qu'un brazilou arrive en janvier pour renforcer le milieu avec un profil de 6.

Enfin globalement je suis pas super emballé par l'apport d'Emery sur cette équipe. J'ai l'impression d'aucune plus value, ça prend pas trop.
Tu connais les rotations de joueurs par coeur, il sort aucun gars qui ne soit pas dans les 15/16 qu'il a décidé de faire jouer toute la saison. Là il fait jouer Neymar qui est cuit et donc hors du sujet sur tout le match (compréhensible) eu lieu de remonter Draxler d'un cran et de mettre un autre milieu.
Au début du match on a si je compte bien 3 brésiliens qui ont joué avec leur sélection et un argentin. Soit 4 joueurs qui ont traversé la Terre entière en 5 jours, et le tout 4 jours avant de jouer un match qui peut te garantir la qualif pour la suite de la LDC.

Et on sent l'équipe pas sure d'elle autrement qu'avec un 433 qui demande 3 milieux de haut niveau.
Les 3 devant combinent à merveille mais je trouve pas forcément une force d'équipe. J'ai regardé pas mal de matchs et j'ai du mal à voir des transversales pour briser l'équilibre des autres équipes, des relais avec les milieux qui percent en se servant de Neymar ou Cavani en point d'appui, des montées des centraux pour briser les lignes compensées par un milieu qui prend sa place.
Ca ronronne en mode handball avec les 7 de derrière et on attend une étincelle de Neymar ou Mbappé pour qu'enfin le bloc pète et propose des courses vers l'avant et non plus seulement en latéral.
La prise de risque au niveau des 2 milieux relayeurs/créateurs est très(trop) faible pour moi. Ils sont ultra propres et limitent ainsi les situations dangereuses pour leur défense mais boudiou qu'est-ce que j'aimerais voir Rabiot profiter du développement de sa masse musculaire pour aller frotter en se projetant pour casser les lignes comme un Matuidi sait le faire avec beaucoup moins de talent technique.
Verratti doit pouvoir pareil proposer plus de passes à risques. Il a une qualité de passe incroyable mais il tente peu.
Dernier point sur les milieux, l'équipe est faite de faux ailiers qui rentrent sur dans l'axe surtout à gauche. Je suis étonné de ne jamais voir le milieu gauche se proposer et faire des centres. C'est l'arrière latéral systématiquement qui s'y colle.
Sauf que je pense que le milieu peut aller se proposer et progresser sur l'aile et le latéral remonte légèrement vers la ligne des milieux pour couper court à toute contre attaque éventuelle.

Enfin voilà c'est mon analyse, je dois surement ne pas être dans le juste sur pas mal de points mais clairement les anciens coachs du PSG Qatari me laissait une bien meilleure impression sur la qualité tactique du jeu et l'intelligence globale de l'équipe.

>> voir ce post dans son fil

Absolutely UEFAbulous - absolutely FIFAbulous !

Sens de la dérision

13/10/2017 à 23h22

Ce n'est pas pire que Bastia, Guingamp ou Strasbourg dans le championnat français !

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

forezjohn

12/10/2017 à 18h30

Easy Sider
aujourd'hui à 17h49

Ah bah effectivement, du coup faut qu'ils partent. A moins qu'ils ne paient le surloyer, auquel cas ils préfèrent y rester.

Et je ne défendais pas Garrido dans mes premiers messages hein.

Je continue cependant de penser qu'on est pas tout près non plus de l'arnaque (toujours supposée) de Fillon.
-----------------------------------------

Je pense que la vie politique gagnerait beaucoup à se passer de ce genre de relativisme et à simplement exiger probité et exemplarité de gens qui dirigent la nation ou aspire à le faire.

Ca n'est pas le truc le plus simple du monde de déménager rapidement avec 3 enfants convenons-en mais pourtant des milliers de français avec moins de ressources le font chaque années.
Gageons que des élus avec des revenus confortables devraient eux aussi y arriver.

>> voir ce post dans son fil


Christophe-Cécil Garnier et Frédéric Scarbonchi
2017-10-23

dernière réaction
aujourd'hui à 12h44

À Guingamp, un derby discret mais passionné

Supps par Terre – Guingamp-Rennes: le seul véritable derby breton de L1 (selon les intéressés) s'est déroulé pacifiquement dans les bars et dans la tribune du Kop rouge. Rencontre avec des supporters qui ne veulent pas se dire Ultras.


Revue de stress #120

On est dans le premier chapeau. Les imagesLes infographiesLes vidéosLa devinetteLe rébusLes vidéos • La lucarneLes immanquablesL’événementLe tweet • L'image du grenierLa bonne enseigne


Parodie de football

"Je ne vais pas aller sur les réseaux sociaux, ce sont les gens qui ne travaillent pas qui passent leur temps sur les réseaux…" a dit Christian Gourcuff. Véridique? Plongée (caricaturale) au coeur du Stade rennais.