Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @Demanagerscdf: Dortmund : la transition énergétique, par @CKuchly http://t.co/maCpOPR5rT

Infographie / Ligue 1 : Où les places de stade (les moins chères) sont-elles les moins chères? http://t.co/ssFAFQvnmP

RT @Demanagerscdf: "Comme coach, j’aimerais être un peu comme Ancelotti, un peu comme Mourinho et un peu comme Bielsa." Hernan Crespo http:…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

chères rasades

"L'Egypte coule." (lequipe.fr)

l’enfer d'édenté

"Suarez a 'beaucoup souffert'." (lequipe.fr)

Lablonde

OM : Labrune ‘ne comprend pas’." (lequipe.fr)

Fluctuat nec merbitur

"Le PSG se met à l'apéro." (lequipe.fr)

Fatal picard

"Moussilou à Amiens." (lequipe.fr)

péninsule ribérique

"France-Espagne : la roue a tourné." (foot365.fr)

Trance 98

"Pirès vers Goa." (lequipe.fr)

éjaculateur précoce

"Messi, touché à une cuisse, reste fragile." (eurosport.fr)

Citizen Khâgne

“Sagna : ‘Je ne calcule pas’." (lequipe.fr)

Ibrahimobic

"Le PSG corrige Saint-Étienne." (lequipe.fr)

miroir du sport

“Courbis : ‘Stambouli ? Il réfléchit’.” (football.fr)

match de dengue

“Virus Ebola : le Nigeria maintient son match.” (lequipe.fr)

court Martial

"Monaco tranche brutalement pour Anthony Martial." (foot01.com)

Le forum

Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 11h33 - liquido : ah mais oui, je me doute qu'il y a une sorte d’arrière-plan psychanalytique. Genre on est malade... >>


Les Princes de Louis II

aujourd'hui à 11h30 - Steve and Gérard : Parisiano aujourd'hui à 07h04 Steve and Gérard 16/09/2014 à 23h13 Belle rentrée... >>


Stades ultimes

aujourd'hui à 11h29 - Zénon Zadkine : dugamaniac aujourd'hui à 11h03 8€ à Gerland, j'imagine qu'il doit y avoir 2 matchs à ce... >>


Manette football club

aujourd'hui à 11h25 - JohnMurdok : Pour tout ce qui veulent faire des économies, FIFA 15 (ps4) est à 52.99€ au lieu de 60-69€... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h15 - Vas-y Mako! : JL13 aujourd'hui à 09h43 Ils ne retiennent aucune leçon et osent toutes les petites... >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 10h58 - Pascal Amateur : "Le tir de McFadden, je me suis souvent demandé si je l'aurais arrêté, et j'espere que je... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 10h45 - Jean-Manuel Tétris(te) : "Manipulator", le dernier album de Ty Segall, est une énormissime bombee de rock. Ce mec est un... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 10h40 - JL13 : Tonton Danijel aujourd'hui à 10h29 Clap ! Clap ! Clap ! >>


L'autre carré magique

aujourd'hui à 10h19 - Gattuso Light : @KL Il y a environ un freeroll toute les heures, mais bon courage pour monter ta BR avec. Tu as... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 10h18 - OMalavialamaure : Sinon pour parler d'autre chose, voir Arsenal se faire croquer 10 fois en contre à Dortmund, ça... >>


Les posts remarquables

LdC : La Ligue des Cahiers

Westham

15/09/2014 à 15h41

(Songe d'une fin d'après-midi d'été)

"Bon ben on y est, il n'en reste plus qu'un et peu importe le résultat, crever en finale c'est toujours mieux que de crever en demi, n'en déplaise à la bande à Platoche. Philou vient me voir et me dit que beaucoup pense qu'on va se faire exploser en finale. La Raya en a collé 4 aux DDLT et a touché 123 fois les montants parait il. J'ai confiance. Je suis pas rassuré mais je sais qu'on ne sortira pas du pré avec une branlée. Sous les broncas peut-être car cette fois ci on aura pas le soutien populaire. C'était facile en 2011 d'avoir l'air sympa face à Busard et au GREAT, facile en 2013 de se la jouer petit poucet face aux Barbares et sa muraille d'échines qui n'avait pas vu un ballon franchir la ligne de but mais là la Raya c'est autre chose. La coolitude incarnée qui l'air de jamais y toucher progresse d'année en année. Le fameux électrochoc de la LDC 2012 à domicile, un plan quinquennal après la dernière place en 2011 pour jouer la gagne d'ici 2016 et le tour est dans le sac. Enveloppez le tout dans du gras, de la gaudriole et de la fréquentation de moustachus verdâtres et tout le monde est dupé. Surtout qu'à l'inverse on traine une réputation de joueurs de foot ascètes alors que pas du tout, la veille, certains coéquipiers comme Charles ou Béni se sont couchés après 22 heures en ayant ingurgité un panaché. Parait même qu'ils auraient réveillé Philou et Marius qui dormaient depuis le jeudi soir en parlant trop fort.
Le fait d'avoir blessé Troglo en demi pour faire remonter notre côte de sympathie n'a rien arrangé, les cédéfistes ayant remarqué que sur la touche notre latiniste invertébrés étaient encore plus enquiquinants que sur le forum et le terrain réunis. Nonoz se propose pour arbitrer la finale. Je me demande s'il y avait pas mieux qu'un arbitre kadéfiste qui plus est cheminot dans le si vil pour officier dans de telles circonstances. Fidèle à son habitude, il siffle le coup d'envoi avec 5 minutes de retard. Pas de round d'observation, les Occitans sont dans leur Jacky Chaudron et font régner la loi du milieu. Suite à un corner dévié de la main par labaie et avant que les "arbites éculés" sortent de toute part, BIG rapplique comme un seul homme, la similitude avec le but de Pan Bagnat en demi à Aix 2011 est troublante: même course d'hélan, même position sur le terrain sauf que là où Pan caressait le cuir, BIG lui le transperce ainsi que la forêt de jambes devant lui. 1/0, joie, allez graisse et clameurs, on est pas loin du KO alors que le combat débute à peine. Casartelli a la bonne idée d'égaliser très vite. La Raya a elle la mauvaise idée de vouloir continuer à jouer. Nouveau corner et Sergent seul au deuxième qui va smasher le cuir. Tiens, tiens mais je me serais pas déjà fait couillonner par le même lascar l'an dernier. Va falloir la jouer serrée, ne pas trop courir vers le deuxième, bien rester sur les appuis et gicler quand la balle partira. La main est ferme, comme quoi on apprend de ses erreurs. Mais ferme aussi est l'intention des jaune et rouge de conclure avant la mi-temps, ballon dans le dos pour Sergent, sortie désespérée de votre serviteur pour boucher ce qui peut l'être. Poteau extérieur. Mi-temps. La deuxième démarre sur un faux rythme, il ne se passe pas grand chose pendant 10 bonnes minutes et alors qu'on semble s'acheminer vers un Allemagne/Autriche 1982, la Raya reprend la main. Enfin ma relance qui n'est jamais arrivé à destination aide bien. Sortie sur l'attaquant, le ballon est dévié et revient dans la course d'un jaune qui pousse dans le but vide. A terre, je sens que c'est la fin, qu'on ne se relèvera pas mais Charles n'a pas ma sensibilité. L'ultime barre transversale fait dire à certains qu'Houlgate c'est (a)morose. Bon ok on a perdu aux points mais on peut encore l'emporter aux pieds. L'attente entre la fin du match et les TAB est interminable. Ne pas trop penser aux séances remportées, aux séances perdues, ne pas la jouer Grobbelaar sous peine de tomber ni Landreau. Tenter des coups. Attendre patiemment le pénalty qui sera à portée de gants. Quand Arnaldo frappe, je sens tout de suite que je suis dessus. Bouillir à l'intérieur mais contenir sa joie. Rigoler du péno de Zazie qu'on aurait peut-être chopé s'il avait été tiré 30 ou 40 fois moins fort. Personne ne tremble chez nous. Zub est grand (les meilleures stats du tournoi) et Marius est coutumier du fait. Accolades, joie de vivre, salutations respectueuses et chaleureuses avec tout le monde. Porter Marius tel Abracourcix sur le bouclier Arverne. Etre heureux d'être là tout simplement."

>> voir ce post dans son fil

Observatoire du journalisme sportif

Pascal Amateur

14/09/2014 à 19h27

"Boumsong", c'est le bruit d'un violoniste qui marche sur une mine antipersonnel.

>> voir ce post dans son fil

CdF Omnisport

Tonton Danijel

13/09/2014 à 19h58

CHR$
aujourd'hui à 19h34

Peter Ustinov avait une théorie là-dessus: dès que les Anglais sont dépassés dans un sport, ils en créent un nouveau pour être premiers quelque temps...

>> voir ce post dans son fil

Y a pas que le foot à Auteuil !

coach_mimi

12/09/2014 à 14h50

Ouais, enfin ça me ferait un peu chier, on m'a filé des places pour le dimanche...

>> voir ce post dans son fil

Gerland à la détente

LYon Indomptable

11/09/2014 à 12h27

Parfait Gurney !!!

Tu m'offres l'occasion de redresser un tort qu'on cause en permanence aux patronymes africains commençant par "n" et suivi d'une autre consonne, le tout encadrant ou pas une apostrophe.
Ex. : Njo Lea, Ndiefi, N'diaye, N'doram. Et bien sur Njié.
L'hérésie à laquelle nous allons ici tenter de tordre le cou définitivement ne se limite pas à la lettre "N" (M'vila plus connu sous le nom de Yannèmevila, M'pélé connu il y a 30 ans sous le nom de François Èmpeulé, à ne pas confondre avec le brésilien Pelè que la France rebaptisa Peulé.
Cette hérésie n'est pas confinée à la partie subsaharienne du continent africain comme nous le suggère le patronyme du gardien algérien (M'boli), ni à l'Afrique (les résignés N'guyen l'illustrant à leurs dépens).
Aussi surprenant que cela puisse paraître, la règle concerne également des personnes jouant avec un ballon autre que de football (N'gapeth), autre que rond (Émile N'tamack dit Milou).
Et pour dire l'étendue sinon l'universalité de la règle que nous allons vous présenter, elle s'applique de façon identique aux personnes qui provoquent des émotions sans ballon (Youssou N'dour).
Il est important de remettre de l'ordre dans l'emploi de ces deux consonnes (m et n) appariées à une autre consonne. En effet, certains porteurs de noms ainsi constitués en sont venus à travestir ou masquer leur état civil pour s'épargner une souffrance inhumaine infligée dès leur tendre enfance (Perrier-N'doumbé devenu Perrier-Doumbé, Thomas N'gUijol devenu Njijol, soit Ènejijolle). Il en est même qui vivent sous une double identité comme ce camerounais venu au monde puis au football sous le nom de N'jitap, puis arrivé en Europe (Real, Chelsea) pour y mener une carrière de footballeur sous le nom de Geremi. Certains ont même tenté de laver leur vergogne d'humour feint et leur peau noire de produits décapants et éclaircissants avec une certaine réussite (Ngonè N'rozet).

Devant ces cas désespérés, et pour protéger ceux concernés dans notre Académie de l'OL et promis à l'équipe Pro (N'gouma, N'gando, Nsuanda, Mboumbouni, Tohou Ngague), il paraissait urgent et humain d'agir, comme devant une vague aussi ravageuse et tueuse de talents en herbe qu'Ebola.

Retenons donc une règle simple pour prononcer dignement ces noms:
Abandonnons l'usage du son "È" avant ces consonnes redoublées comme Èn-jié, Èn-tamack, Èm'boli, Èn-diaye.
Pour ceux qui une oreille peu ou pas développée et une prononciation aussi "sympathiquement" franchouillarde que celle de Thierry Roland, on tolèrera la substitution d'un "iN ou iM" prononcé discrètement, à la place du son "Èn" ou "Èm".

Il faut garder foi en notre capacité à mener cette révolution à bien.
Inspirons-nous de l'usage correct par les médias francophones du terme italien Ndrangheta. Le terme le plus africain des langues indo-européennes.
La prononciation audio de ce terme calabrais sur le site de traduction Reverso sera d'un grand secours pour tous les laborieux des langues étrangères et une source d'espoir pour les contrariés ou frustrés du patronyme.

DONC:
Clinton N'jié comme sur CRTV (TV Camerounaise).
Pas Ènjie comme sur Canal + Afrique qui paye des journalistes professionnels pour prononcer "à la blaireau" des noms de footballeurs africains toute l'année et à toutes les CAN.

Les anglais y arrivent. Pourquoi pas nous ?

Sinon Clinton a prévenu qu'il ne reviendra pas à Lyon.

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

Cleaz

10/09/2014 à 21h01

Pardonnez-moi mais j'ai du mal à voir le vote FN comme un simple vote "anti-système" : c'est d'ailleurs depuis qu'ils se sont lissés dans les médias (seulement en apparence on est bien d'accord) qu'ils montent de plus en plus.

Le FN que je vois autour de moi, c'est des petits gars qui ont grandi dans des milieux modestes sans être très pauvres, qui galèrent un peu et voit leur pouvoir d'achat diminuer, qui paient un peu d'impot et qui ont l'impression que l'Etat ne leur a jamais rien donner, mais qui surtout, sont victimes depuis les années Chirac puis Sarkozy d'un abreuvage à base de :
- délinquance des cités fantasmés (et parfois subis)
- aides sociales uniquement pour les familles issus de l'immigration
- Islam qui monte, qui monte, qui monte...

Les affaires politiques et les mauvaises nouvelles économiques qui tombent, c'est un peu la goutte d'eau qui les a fait passé du mauvais côté de la barrière.

Et s'ils comprennent assez bien aussi que de riches banquiers les entubent, ils ne votent pas à l'extrême gauche parce que comme il reste un peu au dessus de cette pauvreté, ils ont l'impression que ce n'est pas du tout à eux que cette extrême gauche s'adresse mais qu'on va leur prendre encore plus de sous pour aller nourrir les plus pauvres qu'eux.

Je pense que c'est là la véritable cassure avec l’extrême gauche, car c'est eux qui se sentent attaqués quand la gauche dénonce la misère. Ils se sentent culpabilisés.

En relisant mon texte, je me rends compte que peut-être finalement ce que je décris c'est ce gros con de fachos, mais j'ai l'impression quand même que c'est un sacré gachi.

Après je parle des gens autour de moi, sans doute qu'au FN il y a également des anti-systèmes abreuvés de Soral, des personnes âgés d'une France...de quelle France d'ailleurs? Des patrons qui ont toujours été au FN et qui ont même pas réalisé le changement de ligne social...
Bref, ma contribution ne fait pas avancé le bouzin (et quel sacré bouzin)

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

sansai

09/09/2014 à 19h21

Le but n'est pas de vaincre le néo-libéralisme. Le but est de rétablir la démocratie et la recherche de l'intérêt général.
Ce sont deux débats séparés pour moi.

La logique est que dans des institutions saines, l'histoire reprendra son cours, le débat public retrouvera une pluralité, et que des citoyens émancipés œuvreront dans l'intérêt général tel qu'il sera perçu sur le moment.

C'est un choix d'organisation nationale, ça ne préjuge en rien des choix, économiques ou autres, qui seront faits : juste, remettre la démocratie et l'intérêt général en marche.

L'espoir pour un mec de gauche, normalement, mais ça c'est juste un espoir, c'est qu'une démocratie éclairée sera fatalement amenée à réviser sérieusement ces histoires de finance dérégulée, de richesses amassables à l'infini au détriment de tout le monde, et tout ce qui en découle.
Mais ça après ce sera, ou non, le résultat d'un débat public plus sain.

Ça vient après. D'abord, la démocratie, la remise en route du débat public, l'investissement du citoyen émancipé et agissant, et ensuite, on peut commencer à discuter.

- l'émancipation du citoyen vient d'institutions vertueuses. Et les institutions vertueuses sont faites par des citoyens émancipés.
Ce n'est une impasse qu'en apparence : j'aime beaucoup l'analogie avec le langage, qui vient de l'esprit, et l'esprit qui vient du langage (Judith Bernard vs. Jean-Paul Jouary in "D@ns le texte"). Comment se créent le langage et l'esprit alors qu'au départ on n'a ni l'un, ni l'autre ?
Le principe, c'est que les deux procédés se nourrissent mutuellement, de façon concomitante, simultanée, et qu'in fine, les deux progressent en même temps.

L'idée n'est pas que ce soit parfait dès le départ : l'idée c'est de mettre les conditions en place pour tendre vers cet objectif ultime qui est la démocratie réelle des citoyens émancipés.

Evidemment que si on tire aujourd'hui une assemblée au sort et qu'on lui demande d'écrire une nouvelle constitution pour demain, le résultat risque d'être dramatiquement pauvre.

Par contre, en mettant en branle un processus de réflexion commune, de consultations, de participation de tous les intérêts, de toutes les composantes de la société, on a des chances d'avancer vers quelque chose de nouveau, de tout à fait différent, de créer, d'inventer de nouvelles solutions, de trouver de nouvelles priorités pour assainir le débat public, affiner l'idée de ce qu'est l'intérêt général vers lequel on veut tendre, mieux contrôler le fonctionnement des institutions, combattre les conflits d'intérêts (les grands patrons qui achètent les médias, les membres de conseils d'administration d'entreprises du CAC 40 qui expliquent l'économie, par exemple), limiter les pouvoirs, organiser les prérogatives des organes exécutifs avec de meilleures bornes, de meilleurs contrôles de l'action publique, des possibilités de révocabilité et de sanctions plus menaçantes pour les élus qui agissent mal, etc.

Tout est à créer, à imaginer, et surtout à mettre en pratique et à l'épreuve, forcément, puisque ça n'est vraiment mis en oeuvre nulle part.

Et puis sans doutes que quelques temps plus tard, on serait plus mûrs pour refaire les choses mais mieux, après avoir constaté des limites, des dysfonctionnements.

Bref, même sans attendre immédiatement l'idéal, progresser, passer à une nouvelle étape, plus satisfaisante que ce qu'on pratique aujourd'hui, comme ce que la très imparfaite démocratie élective a été à la monarchie et aux dictatures.

>> voir ce post dans son fil

LdC : La Ligue des Cahiers

Dino Dini

08/09/2014 à 22h09

Je garde mes remerciements pour plus tard, mais je voulais juste souligner l'incroyable chance que l'on a de jouer un tournoi de foot, sport de cons par excellence, dans un tel état d’esprit et une telle ambiance. J'ai écumé quelques tournois de sixte avec en face des adversaires encore plus idiots que moi, des mecs qui cherchent à te briser les jambes pour un rien et j'en passe, alors rendons-nous compte de notre chance et du miracle permanent qui dure depuis 5 ans.

C'est juste un truc de dingue qui commence presque à nous paraitre normal et la prochaine LdC, vous pouvez l'organiser à Lavérune ou Montevideo, je débarquerai sans faute.

>> voir ce post dans son fil

Toujours Bleus

Gouffran direct

07/09/2014 à 21h10

Mevlatev,
pour Cabella, il me semble que c'est plutôt un Milan, ce qui serait un bel hommage à Fabio Capillaire.

>> voir ce post dans son fil

LdC : La Ligue des Cahiers

vertigo

06/09/2014 à 10h21

Bibine-Sport, normalement. A vérifier.

>> voir ce post dans son fil


Julien Momont
2014-09-17

aucune réaction

Ajax, les défauts de sa jeunesse

Redevenu roi des Pays-Bas avec Frank de Boer, l'Ajax reste loin de son lustre européen et vit un début de saison compliqué. Présentation de l'adversaire du PSG, ce soir en Ligue des champions.


Les Dé-Managers
2014-09-16

dernière réaction
16/09/2014 à 14h02

Dans les cartons des Dé-Managers : #31

De Valbuena à Batistuta en passant par Totti, Müller et... Rod Fanni, ils se donnent tous rendez-vous après cette petite trêve internationale. Marcelo Bielsa est également passé faire un coucou.


Bayer, l'herbe est plus verte

Adversaire de Monaco ce soir pour la première journée de la Ligue des champions, le Bayer Leverkusen, leader de la Bundesliga, est enthousiasmant depuis le début de la saison. Présentation.