Sur le fil

L’objectif inavouable du PSG : Remporter la Peace Cup, pour égaler le grand OL. http://t.co/RGu05Sd6Mm http://t.co/CZL26wKLFa

RT @BobLoulou_CdF: Le #TropheeRLD est de retour, et moi aussi ! http://t.co/9VKYTvfT0D cc @cahiersdufoot

Que les tifosi franciliens reposent en paix http://t.co/ogrH10EOzT

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Henrik Larsen

"Samba : ‘Je reviendrai encore plus fort’." (goal.com)

Baba à Rome

"Baba s'est mis d'accord avec la Roma." (lequipe.fr)

Jean-Claude Suabdeau

"Nantes se muscle devant" (lequipe.fr)

Boule et Bile

"Ménès et Riolo dégoûtent Girard." (maxifoot.fr)

L'agent tous risques

"Puel : ‘J'ai trouvé Ben Arfa affûté’." (livefoot.fr)

L’olive étonne

"L'exclusion étonnante de Cavani contre le Chili." (rtbf.be)

Teddy Rockincher

"OM : chaises musicales de gardiens ?" (Revuedufoot.com)

Orgasme

"Sensation à Concepcion." (lequipe.fr)

Flop Gynéco

"Abily : 'On nous prend pour des cons...'" (lequipe.fr)

Scream contre l'équipe

"Krahn a le masque." (W9)

Noël le Gratin

"Noël Le Graët : 'L’équipe de France est dans le top mondial'." (lemonde.fr)

Colo-coloscopie

"Cavani, un doigt dans les fesses et un carton rouge." (lequipe.fr)

Rabiohead

"'Rabiot, il a un problème dans sa tête', pense Luis Fernandez." (foot01.com)

Les posts remarquables

Observatoire du journalisme sportif

vertigo

01/08/2015 à 21h42

Le live de lequipe cette saison, ça promet.

5è: Notez le stade!
Que pensez-vous du stade Saputo (Montréal) où se dispute cette rencontre ?
27è: A vous de noter!
Donnez une note au début de match d'Ibrahimovic.


In-ter-ac-ti-vi-té, qu'on vous dit!
Par contre on ne sait pas si les internautes qui auront voté pendant le match pourront noter leurs notes à la fin de la partie.

>> voir ce post dans son fil

Gerland à la détente

khwezi

31/07/2015 à 18h43

Mr Rosette,

Il est décevant qu'un forumiste de votre envergure (1 tonneau et demi au garrot) fasse preuve d'aussi peu de rigueur scientifique. C'est à se demander quels sont les chimpanzés qui étoilent vos posts. Sont ils mème en mesure de donner 3 décimales de Pi avant de juger Valbuena (Pi étant le carré de l'hypothenuse du bulbe cephalo-rachidien de Valbuena ET de Benzema).

Reprenons vos calculs:

- palmares OM: XXL et grandiose
- palmares OL: on y met des Trophées des Champions pour faire le nombre

- President OM: la beauté d'un quadra Rock n'roll et l'élégance discrète d'un majordome
- Président OL: la petitesse d'âme et la mesquinerie d'un desanusseur de porc et la raideur d'un balai germanophone.

- Benzema: sans Ronaldo n'est rien
- Valbuena: sans Ronaldo, reste Valbuena

- Benzema : selfie queen.
- Valbuena : photographe paysagiste (selfies ratés parce que le volant du Hummer est trop haut malgré les coussins et du coup les bras sont... Bref.)

Conclusion (irréfutable): Valbuena est certes au football ce qu'Aulas est à La Classe, mais ce sont indeniablement les meilleurs dans leur catégorie - joueur de poche pour l'un, faiseur de poches pour l'autre). Alors que Benzema n'est le meilleur que des Benzema. Et étant donné l'immense avantage club pour l'OM - dont l'Europe parlat la langue fleurie avant de parler £yonnai$:

Valbuena 99 - 1 Benzema.

>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

liquido

30/07/2015 à 16h09

A défaut de doctrine / guide d'action prêts à l'emploi je crois qu'on pourrait a minima questionner les pratiques passées et en cours.

Il existe bien un paradigme 'universel' derrière lequel la communauté internationale (les Blancs, quoi) abrite ses actions, c'est celui de 'liberal peace', projet généreux d'extension au reste du monde des bienfaits de nos démocraties si vertueuses, quitte à utiliser la force, mais attation, pour des raisons humanitaires seulement, ça s'appelle la 'Responsabilité de protéger'.

Mais en pratique: on soutient des dictateurs parce qu'ils sont nos amis; on fait passer nos intérêts commerciaux avant toute considération éthique; on pète la gueule à des Méchants pour s'apercevoir que le remède administré à leur pays est finalement pire que le mal (Irak, Libye); on ne pète pas la gueule à des Méchants qui le méritent mille fois (Bachar); on applique le deux poids / deux mesures à tours de bras, la quintessence de cette logique (et le poison ultime qui annihile irréversiblement la crédibilité de notre 'liberal peace' aux yeux des Métèques) étant le joker illimité en matière de violations des droits octroyé à Israël; on fait de l'anti-terrorisme ravageur loin de chez nous pour draguer électoralement une opinion domestique de péquenots ravis qu'on les protège de la Barbarie; on empêche les trois-quarts de la planète de provoquer de manière endogène les changements politique qu'elle souhaite par la mise sous tutelle de facto qu'implique 'l'aide au développement'.

Bref il existe dorénavant assez de recul et d’éléments empiriques encore brûlants sur les conséquences de nos pratiques pour susciter une petite introspection, des petits enseignements, voire des inflexions de nos modalités d'action. Genre déjà, pour commencer, le principe de 'do no harm', comme on dit chez les humanitaires.

>> voir ce post dans son fil

Libertadores / foot sud-américain

Ô Mexico

29/07/2015 à 05h37

Je suis l'affaire depuis 2 jours, c'est passionnant et terriblement touffu comme histoire, mais j'ai un peu la flemme de tout retranscrire ce qui s'est passé depuis plusieurs mois.


Pour faire vite, disons que les faits en eux-même sont assez simples : le commentateur vedette de TV Azteca, Christian Martinoli, et les consultants Luis García et Jorge Campos ont été assez critiques sur le jeu déployé par l'équipe ces derniers temps, les choix du sélectionneur et surtout l'attitude de toute l'équipe, à commencer par son chef.

Du coup, au retour, tout ce beau monde s'est croisé dans l'aéroport, Herrera fou de rage (vous aviez déjà pu admirer le raffinement du bonhomme pendant le Mondial) a frappé Martinoli par derrière, les insultes et les menaces ont fusé pendant un long moment, d'abord dans le hall puis dans la file d'enregistrement, devant les policiers US médusés; la fille d'Herrera, une adolescente aussi fine que son père, a pris à partie tout le monde et a giflé Luis García, ancien coéquipier de son entraîneur de papa.

Résultat des courses : tous les médias appuient Martinoli et sa bande, et ont fait gentiment pression pour qu'on vire le sélectionneur titré il y a quelques jours en Gold Cup (d'une façon scandaleuse, n'oublions pas). La Fédération n'avait pas d'autre choix que de suivre le mouvement.


Mais là que cela devient intéressant, c'est qu'il y a d'autres intérêts politiques et économiques derrière tout ça.
En effet, Miguel Herrera était assez populaire jusque là, entraîneur à succès avec América, sauveur de la nation alors que la qualif pour le Brésil était mal engagée, et parcours assez honorable à la Coupe du Monde (no era penal !).

Mais il y a quelques mois, juste avant les élections législatives et municipales, le sélectionneur a twitté à plusieurs reprises en faveur du Partido Verde, proche du sémillant président Peña Nieto. Vu le contexte social actuel, cela a créé un tollé et bien sûr, la grande gueule d'Herrera a revendiqué son message politique au lieu de faire profil bas.

Par ailleurs, il faut savoir que le groupe Televisa, propriétaire du club América et partenaire de la sélection (ne cherchez pas plus loin pour savoir comment a été choisi le sélectionneur il y a un an et demi), a transformé cette équipe en animal de foire : les joueurs apparaissent dans des dizaines de pubs, ont des obligations sponsors démesurées (on les voit plus dans les médias que sur un terrain de foot), et Miguel Herrera affectionne tout particulièrement ce star system. C'est lui qui nous indique quelle compagnie téléphone choisir, quelle eau il faut boire pour se réhydrater après l'effort...

Tout ça a créé un ras-le-bol chez l'opinion publique, et des critiques de plus en plus appuyées (surtout quand les résultats sont devenus contraires) de la part de... TV Azteca, le concurrent audiovisuel de Televisa. Martinoli et sa bande, en plus de critiquer ce qu'ils voient sur le terrain, prennent donc un malin plaisir à dégommer l'attitude peu professionnelle et le manque de réserve de la sélection.
Bien sûr, Televisa a été le seul média qui a timidement appuyé Herrera hier, relayant la première version officielle selon laquelle celui-ci aurait seulement poussé Martinoli. Malheureusement, les caméras et les réseaux sociaux ont fait le reste...



Bref, le football mexicain est en train de vivre son Knysna, c'est la folie médiatique depuis deux jours, et même les joueurs sont attaqués, sollicités, divisés, entre ceux qui soutiennent el Piojo et ceux qui se font plus discrets, bien que tous fustigent l'attitude des médias qui ne "font que foutre la merde" (ça ne vous rappelle rien ?).

Luis García s'est pris violemment à certains joueurs "médiocres" et "limités intellectuellement" en citant Memo Ochoa, Paul Aguilar ou les frères Dos Santos qui se seraient moqués de lui et de Martinoli dans l'avion après la bagarre, ou sur Twitter. Les médias demandent une purge dans l'équipe, et certains vont certainement faire une croix sur leur carrière internationale après cette affaire.

Reste à voir qui va succéder à Herrera, et si c'est encore une fois Televisa qui va guider le choix du sélectionneur. Le nouveau président de la fédération, qui succède à Justino Compeán et ses casseroles au cul, marche donc sur des oeufs et promet un prochain coach intègre. Ça parle de code de conduite et d'accès limité aux réseaux sociaux pendant les rassemblements (on n'a rien inventé, hein), et à mon avis les pubs et les messages politiques vont diminuer.

On pourrait donc se tourner pour une fois vers un coach étranger, on parle de Tuca Ferretti (le coach argentin de Tigres, coucou APG), du brésilien Caixinha qui a fait un super boulot avec Santos Laguna, de l'uruguayen Gustavo Matosas, double champion avec León, de Jorge Sampoali ou de Marcelo Bielsa. Au départ c'est le vainqueur de la Copa América qui avait la cote, mais on va se rabattre sur quelqu'un qui connaît le milieu à mon avis : Ricardo 'el Tuca' Ferreti. Un grand nerveux lui aussi, mais il ne frappe personne, lui.

>> voir ce post dans son fil

Paris est magique

petitpontdéboire

28/07/2015 à 11h41

Si le forfait de Jallet est confirmé, on est pas à l'abri qu'il demande à Nasser de lui prêter des joueurs.

>> voir ce post dans son fil

World Cup, the road to Doha

roberto astonvilla

27/07/2015 à 01h45

vous vous êtes surement déjà demandé quelles étaient les nations qui revenaient régulièrement dans les groupes de qualif de la france


et bien, soyez heureux, car voici votre question bientôt assouvie, et plus encore, car je vous donne les fréquences aussi pour les 5 autres grandes nations du foot européen

en prime, découvrez les poules fantômes, à savoir les adversaires JAMAY rencontrés en qualifs.


Pour la France :

LUXEMBOURG 8
BULGARIE 6
IRLANDE 5
ISLANDE 5
NORVÈGE 5
SERBIE 5


la poule fantôme :

DANEMARK
GALLES
GRÈCE
PORTUGAL
TURQUIE
ULSTER


* * *

Pour l'Espagne :

SERBIE 6
DANEMARK 5
IRLANDE 5
ULSTER 5


la poule fantôme :

BULGARIE
NORVÈGE
POLOGNE
RDA


* * *

Pour l'Italie (nation qui a le moins d'adversaires traditionnel, 5 ocurrences maxi) :

CHYPRE 5
SUISSE 5
ÉCOSSE 4
FINLANDE 4
GEORGIE 4
MALTE 4
ROUMANIE 4


la poule fantôme :

ANDORRE
BELGIQUE
BOSNIE
LETTONIE
SLOVAQUIE
ST-MARIN


* * *

Pour l'Allemagne :

ALBANIE 7
FINLANDE 6
GALLES 6
AUTRICHE 5
TURQUIE 5
ULSTER 5



la poule fantôme :

DANEMARK
HONGRIE
ISRAËL
ROUMANIE
SUISSE


* * *


pour l'Angleterre :

POLOGNE 7
ULSTER 7
GALLES 5
TURQUIE 5
LUXEMBOURG 4
SUISSE 4


la poule fantôme :

ARMÉNIE
BOSNIE
ESPAGNE ou FRANCE
FÉROÉS
LETTONIE
RDA

L'angleterre est la seule nation à avoir rencontré toutes les nations de la vieille europe (aka avant le mur de berlin), si l'on excepte france et espagne


* * *

pour les Pays-Bas :

LUXEMBOURG 7
HONGRIE 6
POLOGNE 6
BELGIQUE 5
FINLANDE 5
ISLANDE 5



la poule fantôme :


AZERBAIDJAN
BOSNIE
CROATIE
GEORGIE
ISRAËL
LITUANIE
RUSSIE
SLOVAQUIE
UKRAINE


* * *


les rencontres en éliminatoire entre la France et le Luxembourg (8 ocurrences) (ou occurrences) constituent donc LE grand classiques des poules de qualif.

1930
1954
1966
1968
1980
1986
2012
2018



* * *

France et Féroés se sont croisées lors de trois élimatoires successifs (2006/2008/2010)

idem pour l'Espagne et la Roumanie (1976/78/80) et l'Angleterre et la Pologne (1990/92/94)







>> voir ce post dans son fil

Foot et politique

Classico

26/07/2015 à 08h39

Edji
aujourd'hui à 07h38

Oui.
À défaut, pourquoi donc Tsipras aurait finalement décidé de signer cet accord terriblement douloureux ? Juste parce que c'est un Hollandréou ?
--------

Tu vis dans un univers assez particulier. Les paramètres psychologiques et idéologiques, par exemple, n'en influencent pas la causalité. Puisque Tsipras a signé l'accord (= action dans le cours de l'histoire d'un individu humain, avec toute sa finitude), alors la Grèce doit bien évidemment rester dans l'euro, à n'importe quel prix (= validation définitive d'une hypothèse sur le plan universel de la pensée).

Pas de contingence donc. Tout ce qui est coïncide exactement avec ce qui doit être. Les phénomènes qui se produisent dans la réalité épuisent en direct la totalité de ce qu'il y a à penser du monde. Hollande pratique une politique de droite => c'est que, nécessairement, il n'y a rien d'autre à faire à sa place.

Un TINA métaphysique aux dimensions de l'univers ? Ne nous emballons pas, tu seras toujours prêt à concéder quelques accidents fâcheux dans les marges, des mèches rebelles qu'on gagnerait à repeigner pour que le portrait du monde - le meilleur possible - soit plus radieux.



>> voir ce post dans son fil

World Cup, the road to Doha

manuFoU

25/07/2015 à 19h43

Je ne suis pas sûr de comprendre. Ce forum est truffé de messages regrettant (à juste titre) qu'on se cogne toujours les mêmes affiches en ligue des champions ou en Grand Chelem, et aujourd'hui c'est la perspective de voir en coupe du monde des équipes qui n'y ont pas mis les pieds depuis un bail qui vous fait râler !?

>> voir ce post dans son fil

Paris est magique

AWOL

24/07/2015 à 11h01

Excuse moi de te dire ça, mais tu confonds un peu tout. Tu fais un amalgame entre la coquetterie et la classe.
Le PSG fait rêver les ménagères c'est bien, tu dois avoir le club qui brille. Mais c'est pas ça qu'on appelle la classe.
Ils dépensent plein d'argent dans les recrues et accessoires de mode mais c'est ridicule. Enfin si ça te plaît. C’est toi qui les supportes. Mais moi, si tu veux mon opinion, ça fait un peu… has been.

>> voir ce post dans son fil

CdF Omnisport

roberto astonvilla

23/07/2015 à 13h25

imaginons : Thierry Adam :

Merci Gérard de me donner l'antenne.
Je vous annonce que nous vivons une étape mythique.
Alberto Contador et Vincenzo Nibali ont lancé très tôt les hostilités aidés par leurs coéquipier.
Nous avons donc un groupe de 25 coureurs en tête avec 5 Astana + 5 Tinkoff en + de Nibali et Contador.
Le peloton maillot jaune est déjà à 3 minutes.
Il y a des coureurs de partout éparpillés sur la route.
C'est une étape grandiose.
Voilà le point sur la course, je te redonne l'antenne Gérard.

-merci thierry, merci laurent, ah ! que le Tour est beau, que le Tour est grand, un immense RESPECT, je crois qu'il faut le dire, pour les coureurs qui nous offrent ce magnifique spectacle dont parlait à l'instant thierry. Et un grand bravo, il faut le dire, aux équipes techniques de france télévision, qui travaillent d'arrache pied pour vous offrir ce grand spectacle en couleur, ce tour de LA France, comme le dit titi. Alors je suis au sommet du glandon, qui est un col intelligent, hahahaha, et je suis avec raphael et cathie. Raphael, c'est beau le tour, hein ?
-ah oui, c'est clair, le spectacle est magnifique
-comment êtes vous arrivé jusqu(ici ? vous êtes monté à vélo ? je vois votre vélo là.
-oui tout à fait, on est parti au pied et on est monté ici.
-et votre compagne, cathie, aussi
-oui, tout à fait, elle aussi
-merci raphael. Alors vous attendez le passage des coureurs au sommet de ce magnifique col du glandon ?
-oui, on les attend, c'est la fête, on a hate de les voir !
-ah mais nous aussi, raphael, nous aussi ! surtout que, d'après ce que vient de dire thierry adam, qui commente avec quel talent ! ce tour au côté de laurent jalabert, avec nico geay et cédric vasseur, nos fins motards, ça semble parti tambour battant. Avez-vous un pronostic pour l'étape ? Quel français voyez-vous pour la gagne ?
-ah ben on espere tous que pierre rolland sera devant, avec cathie on est de sa région alors on le soutient tous. Mais sinon, rien n'est joué, quintana va attaquer dans le glandon ou dans les lacets
-les lacets de monverdier, tout à fait raphael, encore, ENCORE une trouvaille d'ASO, chère à christian prudhomme, christian prudhomme l'audacieux, qui nous a concocté une fin de tour sublime, et il va y avoir du GRAND spectacle dans cette étape, notamment dans les descentes ou des coureurs pourraient chuter.

>> voir ce post dans son fil


Christ en Gourcuff et cachaco
2015-08-03

dernière réaction
aujourd'hui à 13h55

Les fiches de Ligue 1 : Lorient et le Paris Saint-Germain

Il paraît que le synthétique lorientais, c'est mal, et que - ô blasphème - Sylvain Ripoll a osé sacrifier le 4-4-2 gourcuffien. Mais bon, y a pire: les supporters du Paris Saint-Germain doivent se trimballer Nicolas Sarkozy.


Kireg, Vieux Pré, Ivanov et Mama, Rama & Papa Yade
2015-08-03

dernière réaction
aujourd'hui à 14h48

Les fiches de Ligue 1 : Rennes et Montpellier

Qu’est-ce qui est Rouge et Noir et qui, à défaut de gagner en finale, devrait bien l’emporter au final? C’est elle, la Rennes des malentendus; la terrible brétilienne qui souffle le chaud et le froid… et de plus en plus sur les Breizh. 2016, année rennaise... ou montpelliéraine?


Bob-Loulou
2015-08-03

OM-Juventus : Le retour de Bob-Loulou

Marseille vu du ciel - À l'occasion du match de pré-saison entre l'OM et la Juventus, Bob-Loulou fait son grand retour. Avec une victoire au bout, forcément.