Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

Tu es commentateur, liver, petit reporter sur Leverkusen-Monaco? @JulienMomont t’a préparé tes fiches: http://t.co/HolTlcFFRT

RT @LeMondefr_Sport: Football : comprendre le fair-play financier en trois minutes http://t.co/1ClecHQbZ1

L'OL sera-t-il encore champion, La D1 est-elle l’Eldorado du foot féminin, va-t-on vers une D1 avec des clubs de L1? http://t.co/zmszuQOOxx

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

chères rasades

"L'Egypte coule." (lequipe.fr)

l’enfer d'édenté

"Suarez a 'beaucoup souffert'." (lequipe.fr)

Lablonde

OM : Labrune ‘ne comprend pas’." (lequipe.fr)

Fluctuat nec merbitur

"Le PSG se met à l'apéro." (lequipe.fr)

Fatal picard

"Moussilou à Amiens." (lequipe.fr)

péninsule ribérique

"France-Espagne : la roue a tourné." (foot365.fr)

Trance 98

"Pirès vers Goa." (lequipe.fr)

éjaculateur précoce

"Messi, touché à une cuisse, reste fragile." (eurosport.fr)

Citizen Khâgne

“Sagna : ‘Je ne calcule pas’." (lequipe.fr)

Ibrahimobic

"Le PSG corrige Saint-Étienne." (lequipe.fr)

miroir du sport

“Courbis : ‘Stambouli ? Il réfléchit’.” (football.fr)

match de dengue

“Virus Ebola : le Nigeria maintient son match.” (lequipe.fr)

court Martial

"Monaco tranche brutalement pour Anthony Martial." (foot01.com)

Recherche

Vous êtes ici pour fouiller les Cahiers. Attention, en cherchant de vieilles perles, on prend le risque de tomber sur des vannes moisies.





Les Dé-Managers
2014-09-16

dernière réaction
aujourd'hui à 14h02

Dans les cartons des Dé-Managers : #31

De Valbuena à Batistuta en passant par Totti, Müller et... Rod Fanni, ils se donnent tous rendez-vous après cette petite trêve internationale. Marcelo Bielsa est également passé faire un coucou.


Bayer, l'herbe est plus verte

Adversaire de Monaco ce soir pour la première journée de la Ligue des champions, le Bayer Leverkusen, leader de la Bundesliga, est enthousiasmant depuis le début de la saison. Présentation. 


Fair-play financier : une efficacité piégée

Le système de régulation financière de l'UEFA divise ses commentateurs entre "pro" et "anti". La synthèse de leurs arguments montre que si le FPF limite bien les dérives, il ferme aussi à double tour les portes de l'élite économique.