La Goal Line Technology, approximativement infaillible ?

Une Balle dans le pied – Plusieurs incidents récents ont sérieusement mis en question la fiabilité de la GLT, fiabilité sur laquelle repose pourtant sa légitimité. Mais tout le monde observe un silence embarrassé. 

 
L'incident a été remarquablement peu commenté, en dépit – ou plutôt en raison – de ce qu'il implique. Le 23 octobre, à la 39e minute du derby de Gênes entre la Sampdoria et le Genoa, une tête de Silvestre a frappé la barre avant de rebondir assez nettement devant la ligne. Quelques secondes plus tard, l'arbitre Paolo Tagliovento a toutefois interrompu la partie pour se diriger vers le quatrième arbitre. On apprendra plus tard que toutes les montres connectées à la GLT (Goal Line Technology), sauf la sienne (soit six sur sept), avaient vibré, indiquant que la balle avait franchi la ligne. Après quelques minutes de confusion, l'arbitre n'a pas validé le but et à la pause, un officiel est allé tester le système. Par la suite, la Ligue italienne a évoqué… "une sorte de court-circuit".


En d'autres termes, l'arbitre central a dû se fier à son propre jugement pour désavouer la technologie qui, précisément, doit l'assister pour pallier ses limites humaines et est censée livrer un jugement infaillible. L'incident est d'autant plus embarrassant que le bug n'est pas survenu de manière totalement inopinée alors que le ballon circulait loin des buts, mais sur une action susceptible de justifier l'usage de la GLT. Laissant penser que cette proximité du ballon avec la ligne a contribué au déclenchement de l'alerte. L'invocation d'une "sorte de court-circuit" ne peut constituer ni une explication décente, ni une manière de clore le dossier.(…)

 

LIRE L'ARTICLE


9 commentaires
osvaldo piazzolla

J'apprends donc que deux systèmes différents coexistent. J'imagine que les entreprises signent des contrats d'exclusivité avec les ligues, donc qu'à un championnat correspond un système. Si il y a (au moins) deux entreprises différentes pour une technologie aussi récente, il me paraît hautement probable que les deux systèmes techniques sont sensiblement différents (et brévetés), donc forcément pas exactement similaires dans la façon de juger. Je ne sais par ailleurs comment ça marche, mais d'après Wikipédia, un système est magnétique et l'autre est à base de caméras. Dans les deux cas, pour le but montré en photo où il y a de nombreux joueurs très proches du ballon, on peut imaginer que le nombre de caméras bloquées par les joueurs peut influer sur la fiabilité, et magnétiquement....il faudrait voir si ça chausse du crampon alu ou du crampon acier :)

Jus de Nino

Lyon volé à Marseille!

Pascal Amateur

Ce qui me gêne dans ce mouvement LGT, c'est qu'on exclut les Bi.