"Double peine": comment sanctionner les joueurs qui annulent des buts ?

Une Balle dans le pied – Alors que tout le monde réclamait la suppression de la "double peine", tout le monde a semblé la regretter quand Jörgensen a échappé à l'expulsion lors de Croatie-Danemark.

 

(…) Avant d’être partiellement supprimée il y a deux ans, la règle dite de la « double peine » (penalty + expulsion) était pourtant massivement critiquée pour sa sévérité excessive, au motif qu’elle punissait une équipe d’un but quasi assuré et d’une réduction à dix. Le terme est cependant impropre. Les deux sanctions ne punissent en effet pas deux fois la même faute, mais deux fautes en une : un geste illicite dans la surface (valant penalty); l’anéantissement d’une occasion de but (valant expulsion). Une règle cruelle, mais juste.

 

En la faisant évoluer, le Board a voulu introduire des nuances et distinguer les situations passibles d’un simple avertissement de celles valant une expulsion. Pour que le défenseur ne voie que du jaune quand il annihile une occasion de but, il faut qu’il ait cherché à disputer le ballon (avec une chance de l’atteindre). Dans tous les autres cas, ce doit être rouge, que ce soit pour antijeu (main intentionnelle, tirage de maillot, obstruction…) ou pour brutalité. L’intention était louable, mais en introduisant ce distingo, la FIFA a ouvert une nouvelle zone d’interprétation pour l’arbitre, donc de controverses sur sa décision. 

 

 

LIRE L'ARTICLE


21 commentaires
asunada

Une autre solution éventuelle dans ces cas:
Carton jaune et pénalty. Si celui ci est transformé, on en reste là. Dans le cas contraire, le jaune devient rouge direct.

Là aussi on n'est pas à l'abri de dévoiement de l'esprit de la règle mais ça me semble un peu plus équitable sans inventer un but qui n'existe pas.

Le but de pénalité, j'ai du mal à mettre des mots dessus mais il me semble qu'on touche à l'essence même de ce sport fabuleux et des sentiments intenses et exacerbés qu'il offre.

Sens de la dérision

Selon moi, il y a deux points sur lesquels l'article se trompe.
1. La "double peine" n'était pas massivement critiquée, elle était critiquée quand ça arrivait à son équipe.
2. La polémique elle est surtout arrivée par oubli de la nouvelle règle non ? Et aussi parce qu'on ne change pas les habitudes comme ça.

Jamel Attal

@Sens de la dérision

1. Ça allait au-delà, à mon avis. Cf. les hauts cris poussés à l'occasion d'une "double peine" anodine évoquée dans l'article en lien, en 2011: l'ami Pierrot et autres experts ne faisaient pas dans la nuance (règle "ridicule", "débile"). On se souvient aussi de l'épisode plus marquant de Barthez lors de la finale de l'OM en 2004, et de quelques autres. "Massivement critiquée", ça me semble juste, j'ajoute "jamais défendue".

2. L'oubli ou l'ignorance, sans doute, mais peu importe : une règle est majoritairement décriée et celle qui la corrige l'est aussi… Ça indique qu'on y a pas beaucoup réfléchi.