Cinquième remplacement : le big bang des grands bancs ?

Une Balle dans le pied – En autorisant cinq remplacements pour compenser la surcharge physique des reprises de championnat, la FIFA bricole une nouvelle fois sans réflexion ni débat. 

 

La reprise prévue de plusieurs championnats européens doit s’effectuer à huis clos, en suivant des protocoles drastiques pour protéger les effectifs – à la condition encore hypothétique que l’évolution de l’épidémie le permette. Mais les aménagements ne concernent pas seulement ces mesures sanitaires.

 

La FIFA a ainsi autorisé cinq remplacements (en trois fois, en sus de la mi-temps) au motif que l’enchaînement des matches à plus haute fréquence, dans des conditions météorologiques plus rudes, rend nécessaire de meilleures possibilités de récupération. Cela afin de boucler les compétitions dans les temps.

 

Cette mesure constitue, d’abord, un aveu des risques que l’on fait courir à la santé des joueurs, outre celui de la contamination. Les préparations écourtées augmentent déjà la probabilité des blessures. Le syndicat des joueurs professionnels anglais (PFA) a pour sa part suggéré que les mi-temps ne durent plus que quarante minutes…(…) 

 

LIRE L'ARTICLE


 

  

 

2 commentaires
Sens de la dérision

Est-ce que c'est amené à être conservé ?

Jamel Attal

La FIFA l'a présenté comme une mesure temporaire, mais on est nombreux à penser qu'une pérennisation est possible, voire probable – ne serait qu'en raison de l'absence d'opposition (et, comme je le dis dans l'article, de débat).