Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

In barry we trust

aujourd'hui à 00h26 - Mevatlav Ekraspeck : Et après on s’étonne que la beuh soit légale dans ces contrées barbares... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 00h25 - ULF : @OLpeth>Merci. Je craignais ça plus compliqué. J'espère pour lui que tout va bien se passer, et... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 00h24 - fabraf : Les Strade, avec le Tour des Flandres, sont mes 2 événements à ne pas manquer de l'année sur la... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h11 - ULF : Je développe un peu ce qui m'amène à poser la question.Si je comprends bien, dans le cas du... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 00h04 - De Gaulle Volant : Where's Kad ?"Kadewere absent" (lequipe.fr) >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 00h00 - Cheikhou Boule à thé : Désolé, ça parlait football (et hippopotames, c'est cool les hippos) mais je viens parler CAF et... >>


Dans le haut du panier

05/03/2021 à 23h24 - DansonsLaBostella : Ca depend du volume du panier ZaZ finalement...Bleacher Report le met 24e meneur all time par... >>


Café : "Au petit Marseillais"

05/03/2021 à 23h23 - PCarnehan : Téléfoot, carrément. Et lundi, il sera aux Chiffres et aux Lettres pour s'entretenir avec... >>


Gerland à la détente

05/03/2021 à 23h06 - Deuzès Troiza : Hin hin hin, Foot01.com qui écrit à propos de Slimani que « Rudi Garcia a fait le choix de le... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

05/03/2021 à 22h44 - dugamaniac : Si, merci d'avoir rectifier >>


Futebol lusitano

05/03/2021 à 22h19 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Déjà un premier but pour le Sporting. Ça devient lassant.Sinon, Sporting toujours, Auriol Dongmo... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

05/03/2021 à 21h33 - Mama, Rama & Papa Yade : C’est parti pour la partie à Gard-à Gard de la saison. Ep 1 demain à Pibarot. Même qu’on... >>


Toujours Bleus

05/03/2021 à 20h48 - Citron Merengue : Même si la Suède est finalement la seule victoire allemande de cette CDM... >>


Qui veut gagner des quignons ?

05/03/2021 à 19h39 - L'amour Durix : Et bien voilà un classement du ballon d'or que Thierry Henry parvient à emporter !Celui du plus... >>


Changer l'arbitrage

05/03/2021 à 19h28 - Danishos Dynamitos : En vrai c'est risible sur la forme mais c'est salutaire sur le fond >>


Et PAF, dans la lucarne !

05/03/2021 à 19h23 - Danishos Dynamitos : Certains d'entre nous ont vu Band or Brothers quand même.Et puis Magnus t'avait devancé >>


Le fil dont vous êtes le héros

05/03/2021 à 18h49 - Balthazar : Raspouaujourd'hui à 10h16Et il reste Balthazar - Cris Cool, mais j'imagine que le premier nommé... >>


Le Palet des Glaces

05/03/2021 à 18h34 - Run : Brent Seabrook, incapable de jouer a cause de blessure met fin a sa carriere. Un enorme morceau du... >>


Le fil éclectique

Pour tous les posts qui ne trouvent pas de forum, celui-ci ramasse les chiens perdus.

Kikifaitlatouche

22/01/2021 à 14h12

Quand ma fille a eu son 1er téléphone (6ème, je l'élève seul et elle prennait le car donc plus pour me rassurer moi), les datas au minimum, donc de l'internet à la maison avec paramétrage de la box.
Elle a vite compris le truc avec les copains et m'a demandé des applications. Donc grosse discussion sur les dangers et tout et tout, et sans un fichu contrôle parental sur le téléphone, juste la confiance à minima. J'avais cependant ses identifiants pour contrôler de temps en temps ce qui se passait.

Et celà s'est bien passé. Bon elle a 17 maintenant, je contrôle moins, mais de temps en temps une petite piqûre de rappel sur les dangers du net au détour d'une conversation.

Sens de la dérision

22/01/2021 à 14h13

Pourtant c'est cool de rester le nez dans ses bouquins. Au collège et après.

Mevatlav Ekraspeck

22/01/2021 à 15h27

Rassurez-vous, pour l'écrasante majorité des élèves, ils résistent aux turbulences numériques du collège et arrivent en vie au lycée.

Des dialogues réguliers sur le sujet, arriver à ce qu'ils vous montrent ce qui se passe et ce qu'ils disent sur les réseaux, les mettre en confiance pour qu'ils vous parlent quand quelque chose les choquent ou les travaillent, voilà ce qui vous assurera un parcours serein.

le petit prince

22/01/2021 à 15h44

[Remarques personnelles décousues qui ne sont qu'un reflet imprécis et partial d'une réalité complexe et évolutive.]

Proportionnellement, je constate que les enfants qui ont le moins de comptes sur les réseaux sociaux sont de très loin les enfants de hauts-fonctionnaires. (Donnée non fiable issue d'un échantillon ridiculement faible).

J'ai remarqué aussi que les mères célibataires ont tendance à donner un portable à l'enfant largement avant 8 ans, peut-être parce que c'est rassurant.

Les couples en conflit ou séparés cèdent aussi beaucoup plus vite à la pression des enfants dans ce domaine. Là encore je serais curieux de savoir si c'est vraiment vrai ou si ma perception est déformée.

Moins anecdotique, je constate tous les jours que dans ce domaine le législateur est (pour une fois ?) plus sage que le peuple. C'est parce que ça ne lui coûte pas grand chose, certes, mais c'est aussi parce qu'il est moins ignorant. L'arsenal d'outils, lois, et recommandations s'étoffe et se précise chaque année, alors qu'on ne voit pas encore les comportements évoluer dans ce domaine, en tout cas pas dans le bon sens.

Un autre élément est que les adultes étant eux-mêmes très dépendants aux écrans, ils manquent de crédibilité et de courage pour en protéger les plus jeunes, et de temps pour faire des trucs génialement cools avec leurs enfants, comme faire du parapente, jouer à "Taco Chat Bouc Cheese Pizza", aller un week-end à Europa-Park, jouer à Kingdomino, faire une crêpe-party géante avec un pot de Nutella de 2 kg (il faut savoir faire des concessions à l'empire du mal), jouer à "5minute Dungeon", sécher l'école pour aller faire de la luge, jouer à "Ta mère en slip", aller débrancher les enseignes lumineuses en pleine nuit, jouer à "Kluster", faire un paintball...

Dans toutes les classes il y a encore au moins quelques élèves qui n'ont pas de smartphone personnel, mais ils ne s'en vantent pas, comme pour la télé il y a 30 ans.

En primaire si 3 à 5 élèves ont un smartphone les autres disent en toute sincérité à la maison "Tout le monde en a un". Vers la 5ème, 75 % de la classe en a effectivement un et on opère un glissement vers le "Même [insérez le nom d'un élève très respectable selon les critères parentaux] en a un, je suis la SEULE qui n'en ai pas, c'est la honte, je ne veux plus y aller".

S'opère ensuite une stratégie de culpabilisation des parents à base de "vie sociale ratée" et "j'ai eu une mauvaise note parce que je n'ai pas snapchat". Les parents cèdent, plus ou moins vite.

Il faut savoir qu'avant d'être détourné en défouloir et en tribunal, le groupe snap de la classe sert normalement à partager les réponses aux DM donc avoir des bonnes notes faciles, ce qui est plutôt intelligent.

Mais Snap est pervers dans son fonctionnement dès le départ. C'est une machine à foutre la merde, un clic involontaire envoie un nude au prof de français (ce qui est moins embêtant que la réciproque) qui s'est inscrit sur snap "pour voir" (ha ha) et ne sait pas s'en servir. Le système des flammes est hautement toxique aussi, votre ado va vous pourrir le week-end parce que 24h sans wifi ou partage de co lui fait perdre des mois de "travail" et le rend très malheureux. Vous penserez que vous êtes un vieux con et lui un petit con. C'est un peu différent : il est dépendant (comme on peut l'être à 14 ans), vous êtes irresponsable (comme on ne doit plus l'être à 40 ans).

Pour snap, une bonne stratégie est donc de laisser l'enfant installer l'appli sur un téléphone familial (si possible pas le vôtre, un accident irréparable pour votre respectabilité est vite arrivé avec ce truc. Prenez plutôt votre ancien smartphone, mettez dedans une carte free à 2eur et dites que c'est le téléphone de la famille, du chien ou de secours, que sais-je) quand il est encore très jeune (l'enfant). Ensuite vous vous faites oublier et vous attendez le moment où les dérives se produisent pour provoquer une conversation. "Oh, mais c'est la bite de Thomas qui est là ! Quelle bonne idée de jeu il a eu ton camarade ! Tu veux que je te prenne en photo pour qu'on participe ?". D'une part snap perdra de son aura magique pour votre préado. D'autre part vous aurez pu dédramatiser certaines choses et le prévenir de certains dangers réels. Enfin vous serez moins ignorant.

Ayez toujours en tête que ce qu'un enfant ou ado ressent quand il voit, entend ou dit quelque chose avec ses pairs n'a rien de commun avec ce qu'il ressent devant la même chose quand il sait qu'un adulte le sait. Si un pédopsychiatre passe par là il pourra expliquer (et corriger) mon propos.

Heureusement Tik Tok a largement pris le pouvoir sur Snap. Tik Tok a le mérite, comme snap, de lever auprès des plus jeunes l'hypocrisie des adultes sur le sens de la vie et les vraies valeurs premières du monde : non pas les notes, la religion ou le respect, mais d'abord les fesses, les seins et la chatte, universalisés, assumés et dédramatisés, dès la puberté, et ensuite le reste. C'est plutôt sain en soi et de toute façon il faut bien qu'ils l'apprennent un jour. Et puis Dieu a d'abord créé le sexe, et seulement après il a créé la Loi, la religion et la Banque Centrale Européenne. Bref tu comprends vite que si t'es bonne tu feras des vues et tu réussiras ta vie, sinon il te restera à admirer et complimenter (ou blâmer) celles qui sont bonnes, ce qui est aussi intéressant et bien plus reposant, et tu trouveras peut-être autre chose pour réussir ta vie.

Une fois ce point commun posé entre les deux réseaux des ados, l'avantage énorme de Tik Tok est que, contrairement à snap, il y a des convenances sociales à respecter sur Tik Tok : il faut faire l'effort de maquiller (sublimer) la parade sexuelle grâce à la danse (la base de Tik Tok), l'humour (de plus en plus utilisé), la mode (comme sur instagram), l'art (idem), le sport, etc.

Notons que les adultes qui utilisent Tik Tok y sont le plus souvent ridicules.

Les forums de jeux vidéo sont également un fléau sur lequel il n'y a presque rien à sauver pour les ados. Une catastrophe totalement dérégulée.

Instagram et Whatsapp présentent des dangers aussi mais me semblent reposer sur des bases plus saines. D'abord Instagram et Whatsapp sont intergénérationnels et ça change beaucoup de choses.

Facebook n'est plus utilisé que par les gens qui ont déjà largement basculé sur la pente descendante de leur vie active donc je n'en parlerai pas.

L'interdiction du portable à l'école en septembre 2018 a été un progrès énorme et immédiat dans le quotidien scolaire de millions d'adolescents.

Remarquez que si les adultes cèdent très facilement, ils ont pourtant toujours l'impression d'avoir tenu longtemps et d'avoir pris toutes les précautions.

De même tous les parents pensent que leur fille est la seule de son âge à ne pas susciter l'intérêt des hommes ou en tout cas à ne pas être sollicitée, et de toute façon elle nous le dirait (mais bien sûûûûr), c'est certain, on la connaît bien, c'est pas toujours facile avec elle mais là-dessus on ne se fait pas de souci. Et puis ce n'est encore qu'une enfant, elle ne s'intéresse pas encore à ça. Si vous le dites.

Évidemment, même sur snap et les forums de jeux il y a des ados qui s'en sortent indemnes, en partie par chance, en partie par capacité à se protéger. C'est comme Marc Dutroux au fond, il y a des centaines d'enfants qu'il a côtoyés sans détruire leur vie, je vous propose donc de laisser traîner les vôtres dans sa rue. Et puis vous êtes là pour surveiller, non ?

Conseils (mais le conseilleur n'est pas le payeur) en vrac :

Ne pas céder. Savoir que faire un pas en arrière sera pratiquement impossible. Fixer les règles. Le combat est plus reposant quand la réponse est prévisible, invariable et inflexible. Se fier à son instinct plutôt qu'à la pression sociale. Ne jamais laisser un écran à disposition d'un enfant la nuit. À la limite privilégier un beau portable et une grosse connexion assortie de règles drastiques plutôt qu'un vieux tel avec une connexion bridée qui sera contournée par le wifi et le partage de co. Se former à l'utilisation du contrôle parental. Laisser l'enfant apprendre et expérimenter (tel familial, vacances avec la cousine qui est tout le temps sur snap, invitation d'un copain ou d'une copine qui a un smartphone et avec qui il pourra même créer un profil du duo). Accepter d'être vieux. Ne rien dramatiser. Responsabiliser. Avoir comme repère l'âge légal de 13 ans pour les réseaux sociaux utilisés sans médiateur. 15 ans c'est la majorité sexuelle, le laisser montrer son cul à qui il veut. Adopter un portable familial utilisable par exemple seulement à partir de 11 ans, tandis que la tablette familiale est autorisée aux plus jeunes.

Un enfant c'est vulnérable, mais ça apprend vite.

Le Zouav

22/01/2021 à 16h22

Sens de la dérision
aujourd'hui à 14h13
Pourtant c'est cool de rester le nez dans ses bouquins. Au collège et après.

Tout à fait. Mais comme la picole (et un peu tout en général), avec modération. C'est bien de rencontrer des gens qui vont pouvoir te donner des idées de bouquins qui sont pas dans la bibliothèque de tes parents.

Sens de la dérision

22/01/2021 à 16h25

Non il y a internet pour ça. Et hop on boucle avec le discours initial.

Mevatlav Ekraspeck

22/01/2021 à 16h25

Le petit prince à dit "Et puis Dieu a d'abord créé le sexe, et seulement après il a créé la Loi, la religion et la Banque Centrale Européenne."

J'ai aimé.

(J'ai aimé tout le reste aussi, au passage)

Lucho Gonzealaise

22/01/2021 à 16h46

En grande partie d'accord avec le post du petit prince. Ma génération a pris en pleine poire l'arrivée de l'internet illimité et l'accès facile au porno, avec tout ce que ça impliquait d'images potentiellement choquantes, de vision des pratiques sexuelles erronée... Avec pour seule réponse des parents, dans la majorité des cas, une culpabilisation sur le fait d'avoir consommé, plus qu'une véritable réflexion ou remise en contexte. Je n'imagine même pas les conséquences que ce processus de culpabilisation peut avoir sur les rapports aux partenaires ou bien d'autres choses encore.

Effectivement, on ne peut pas empêcher indéfiniment nos enfants de voir des contenus qui vont de la nudité à la pornographie, l'idéal étant plutôt de leur faire comprendre qu'on est disponible pour en parler, sans être dans la moralisation et le jugement, si possible pour les aider à relativiser tout ça. Au moins qu'ils comprennent que rien de tout ça n'est sale, dégradant, honteux, et en profiter pour aborder les notions de consentement, de plaisir et de contexte.

Pascal Amateur

22/01/2021 à 16h58

Lucho, je n'ai pas compris où est la culpabilisation des parents ?

Lucho Gonzealaise

22/01/2021 à 17h11

Je pense que c'est une problématique que tu connais. Je ne vois pas quel est l'intérêt pour la construction psychologique de l'enfant de l'humilier en lui rabâchant que c'est honteux de regarder du porno, voire, pour certains parents, d'afficher leur gamin en disant ouvertement aux autres qu'il s'est fait choper à mater du porno. Dans une période comme l'adolescence où tu te construit fragilement, ça me semble dangereux de culpabiliser ton enfant par rapport au visionnage du porno, ce qui peut derrière lui faire intérioriser l'idée qu'au-delà du porno, c'est tout ce qui a un lien avec le sexe qui est honteux.

 

Mevatlav Ekraspeck

22/01/2021 à 17h17

Benjamin Griveaux approuve ce message.

Ah tiens, un texto et une photo...