Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 23h40 - Classico : (Et ça n'a évidemment pas toujours été le cas, et ce n'est évidemment pas une fatalité) >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 23h33 - Super Hérault : Finalement, 3 matchs de suspension dont un avec sursis, c'est probablement pas assez pour Payet. Y... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 23h27 - FPZ : Et le Bayern aussi...(Cette frappe de Tolisso !!) >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 23h12 - CHR$ : L'objectif, c'est de ne pas interrompre une action de but et de se retrouver bêtement à être... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 22h57 - De Gaulle Volant : Le frère de Gonzalo Le Gueyn ? >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 22h52 - CHR$ : Il faut vite qu'on retourne en Coupe d'Europe pour marquer des points UEFA parce qu'à ce train... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 22h29 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Au moins j'aurais espéré jusqu'à la 65ème minute. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 21h52 - Balthazar : Loscoff-Plageaujourd'hui à 17h21on n'a plus vingt ans, la vue ne fait que baisser, alors que tout... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 20h38 - la menace Chantôme : (Pour la parenthèse sur Kobe, c'était un vrai bosseur sur le terrain, un modèle)Après, il est... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 20h34 - Tonton Danijel : forezjohnaujourd'hui à 19h22Vu que Marc est de (très) loin le plus idiot de la bande, j'ai même... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 20h25 - Edji : Une (micro) bonne nouvelle ; Paris a vu son taux d’incidence baisser la semaine dernière par... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 20h03 - Balthazar : Oui, tu les as intervertis deux fois, c'est bien ce que je dis.(Bon d'accord, j'ai encore dit... >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 19h59 - balashov22 : Dimanche on joue contre un club étranger, par contre je ne sais pas dans quelle compétition c'est. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 19h43 - RP : Changement de pilotes chez Haas en 2021, Mazepin dont le papa investi dans l'écurie, avant... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 18h06 - Tonton Danijel : Je ne crois pas me souvenir qu'il ait marché en salle (bien qu'on retrouve Harel à la... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 17h53 - De Gaulle Volant : Ravio recyclé Didier Deschiens"Jaume Roures : 'Mediapro, c'est pas trois gars et une fille dans... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 14h29 - lyes : Hatem c'est le joueur que tu peux critiquer à l'infini mais quand il débarque dans ton club tu as... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 10h20 - Seven Giggs of Rhye : Une nouvelle fois j'ai dû me contenter de résumé, mais effectivement le ralenti du deuxième but... >>


Marinette et ses copines

Foot féminin, surtout chez les Bleues.

CHR$

13/09/2020 à 13h09

Les actions de Romane Bruneau redescendent après l'arrêt de sa concurrente sur le lol-pénalty sifflé pour une main-aveugle de Charlotte Bilbault.

CHR$

13/09/2020 à 13h21

J'ai du mal à comprendre comment s'organise Bordeaux pour que ce soit toujours Ghoutia Karchouni qui suive les actions et jamais Katja Snoeijs.

CHR$

13/09/2020 à 19h55

Deux journées et l'OL déjà seul en tête, seule équip à avoir remporté ses deux premiers matchs.
Cette fois c'était à Reims au stade Auguste-Delaune en ouverture de la journée. Face à des Rémoise comme toujours joueuses et entreprenantes, le Lyonnaises ont profité des approximation défensives adverse pour marquer trois fois, et contrairement à Bordeaux, sans se faire reprendre. Selma Bacha a été expulsée dans les arrêts de jeu pour une tentative de décapitation sur Melissa Herrera, ce qui est la première expulsion lyonnaise en D1 depuis 2013.
Lyon est seul en tête parce que les trois autres équipes qui avaient gagné la semaine dernière ne l'ont pas fait cette fois-ci.
Le Havre qui était en tête n'a pas réussi à décrocher une deuxième victoire de suite contre une équipe de banlieue parisienne. Fleury est venu s'imposer avec maîtrise au stade Océane (Le Havre étant la seule équipe de D1 qui partage sa pelouse avec son équipe professionnelle masculine, les autres ne le font au mieux que très ponctuellement). Les Havraises avaient pourtant ouvert le score sur un corner d'Ashley Clark repris de la tête par Nicole Davis. Mais dans la minute, une action entre les internationales Léa Le Garrec et Marina Makanza permettait à la seconde d'égaliser. Puis en seconde mi-temps, l'internationale suédoise Julia Spetsmark et l'internationale polonaise Dominika Grabowska profitaient des largesses défensives havraises pour donner la victoire à Fleury.
Car tout club amateur qu'il est, le FC Fleury 91 a joué au Havre avec quatre internationales A françaises (Laetitia Philippe, Marine Dafeur, Léa Le Garrec et Marina Makanza), une internationale norvégienne (Anja Sønstevold),
une internationale danoise (Cecilie Sandvej), une internationale polonaise (Dominika Grabowska), une internationale suédoise (Julia Spetsmark) et une internationale camerounaise (Falonne Tcheno). Certes la plupart sont soit des internationales assez intermittentes, soit pour des nations de second rang mais cela compose un effectif solide, d'autant que plusieurs autres joueuses n'ont certes jamais atteint les A mais sont passées en équipe de France B ou M20 comme Marine Haupais ou Julie Piga.
L'objectif de Fleury reste le maintien mais le club se retrouve dauphin de l'OL et surtout déjà nanti de 4 points. Et son adversaire de la première journée monte sur le podium. Après ne pas avoir réussi à trouver la faille au stade Auguste-Gentelet, Montpellier n'a eu besoin que d'une demi-heure pour battre Guingamp grâce à Sarah Puntigam (Puntigam, pas Putingam ou Puntingam, merci) et Dominika Škorvánková (là faites comme vous voulez). Et aussi grâce à la passivité de la défense guingampaise, cettement moins à son avantage que la semaine dernière contre le PSG malgré les quatre buts encaissés.
Dans le match au sommet à Bordeux (enfin, à Libourne), le PSG n'a pas réussi à venir à bout de la défense girondine. Un pénalty de Marie-Antoinette Katoto arrêté par Anna Moorhouse, une action litigieuse arrêtée sur la ligne par Vanessa Gilles (où les commentateurs de Canal+ sont certains que le ballon est entré sur la foi d'images rien moins que probante mais ce qui n'a pas empêché Ludovic Duchêne de commencer son interview d'Irene Paredes en lui expliquant qu'on l'avait spoliée d'un but) et une barre transversale de Luana ont manifesté la domination parisienne. Mais les contre attaques de Khadidja Shaw ont fait peser une menace constante sur la défense parisienne.
Voilà les Bordelaises nanties d'un deuxième point, plus valorisant que le précédent. Mais lors de la prochaine journée, après la trêve internationale, c'est à Lyon qu'il faudra aller augmenter le capital.
La quatrième équipe victorieuse de la première journée, Soyaux se déplaçait au Paris FC qui l'a emporté sur deux actions similaires : coupe de pied arrêté de Gaëtane Thiney (un pénalty puis un coup-franc) arrêté par Romane Munich dans un duel entre celle qui n'est plus appelée par Corinne Diacre et celle qui vient de l'être, corner de la même Gaëtane Thiney mal repoussé par la défense sojaldicienne et repris aux 16m. La première fois c'est Clara Matéo qui a marqué, la seconde fois elle s'est effacée pour laisser frapper Sophie Vaysse.
Le Paris FC double Soyaux et Le Havre qui comptent également trois points tout comme Dijon qui recevait Issy et qui a connu sa première victoire de la saison. Comme contre le Havre, les Isséennes ont bien joué et contrairement au premier match, elles ont réussi à concrétiser l'une de leurs occasions grâce à Laurie Teinturier dont la première demi-heure a été de très haut niveau et qui s'est arrachée pour récupérer un ballon et le transmettre à Batcheba Louis seule face au but qui n'a pas eu de difficulté à marquer. Mais en fin de première mi-temps, Sh'Nia Gordon profitait d'un ballon récupéré sur une mauvaise relance de Stéphanie Bayo pour lober Pauline Moitrel. Et en seconde période, Rose Lavaud profitait d'une autre erreur défensive, une passe en retrait peu opportune de Laurie Teinturier, pour donner l'avantage au DFCO. Et dans les arrêts de jeu, Solène Barbance bien servie par Rose Lavaud enterrait les espoirs du GPSO 92. Dijon prend des points déjà précieux pour le maintien alors qu'Issy est déjà au fond du classement à égalité avec Guingamp mais en ayant joué Le Havre et Dijon plutôt que le PSG et Montpellier.
De même Reims ne compte qu'un point mais c'est sans doute un de plus que programmé après avoir joué contre Bordeaux et Lyon.

La deuxième division a également joué sa deuxième journée ce week-end. Il est bien évidemment beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions. Par exemple dans le groupe B, Albi, Rodez et Saint-Étienne, récents pensionnaires de D1 sont en tête avec deux victoires et la moitié du plateau compte zéro point. Parce que Marseille n'a pas encore joué et que Le Puy et Arlac-Mérignac n'ont joué qu'un seul match.
Mais dans le groupe A, je profite de la première place de Nantes, seul en tête, pour pronostiquer la montée des canaries. Le parcours ressemble un peu à celui du Havre avec des montées express dans les championnats régionaux avec des scores écrasants puis une saison de D2 pour apprendre, terminée à la quatrième place. Reste la deuxième saison pour monter qui semblait bien partie dès le recrutement. Avec un charnière centrale Dhaeyer-Lorgeré qui ferait le bonheur des deux tières des clubs de l'élite et sur les côtés Élodie Dinglor et Fanny Hoarau, vieilles routières de D1 (plus de 130 matchs pour la seconde) plus Margaux Bueno et Marine Pervier pour compléter les joueuses venues de Guingamp, avec Anaïs Ribeyra la serial-buteuse de D2 qui a déjà atteint ou dépassé les 15 buts dans trois clubs (Grenoble, Brest et Yzeure) et qui a aussi l'expérience aussi six saisons de D1 et avec enfin la filière haïtienne représenté par Roselyne Eloissaint et Shirley Jeudy, le FC Nantes pourrait sans doute jouer un maintien tranquille en D1 et semble largement favori pour rejoindre ce niveau. Nancy est lanterne rouge et c'est bien normal puisque c'est le club dont le président a décrété qu'avec le Covid, il n'avait plus les moyens d'entretenir une équipe féminine et qu'il lui a purement et simplement coupé les vivres.

CHR$

13/09/2020 à 20h42

Calculer le nombre d'internationales A (françaises) par club, et le nombre de sélections

Wendie Renard vient de déclarer forfait pour les matchs contre la Serbie et la Macédoine du Nord. Elle est remplacée par Estelle Cascarino. Avec les absences de Griedge Mbock et Aïssatou Tounkara (également blessée), il va se produire un événement : ce sera la première fois depuis un France-Brésil au stade des Alpes de Grenoble le 16 septembre 2016 pour trouver trace d'une charnière centrale des Bleues sans aucune de ces trois joueuses. C'était alors la première d'Olivier Echouafni à la tête de l'équipe de France et il avait aligné un axe central composé de Laura Georges et de Kelly Gadea dont cela était à la fois la première titularisation et la dernière sélection. Mbock et Renard étaient blessées mais Tounkara était bien présente et restée sur le banc.
Depuis cette date, non seulement il y a toujours eu au moins l'une des trois mais le duo a presque toujours été composé par deux des trois. Seuls les matchs contre la Thaïlande en préparation de la Coupe du monde avec une équipe presque bis (Debever-Tounkara), contre le Mexique en septembre 2018 la fameuse fois où Wendie Renard ayant déclaré forfait, Anaig Butel avait été appelée de dernière minute et titularisée laissant Julie Debever sur le banc (Mbock-Butel) et contre l'Angleterre à la SheBelievesCup en mars 2018, défaite 4-1 qui a entraîné la fin des expérimentations de Corinne Diacre (Mbock-Georges) ont dérogé à cette règle depuis que Laura Georges a cessé d'être une solution crédible à l'automne 2017.

Là, il est difficile de se prononcer entre quatre joueuses qui comptent au total 12 sélections dont 10 pour la seule Anaig Butel, qui n'en a cependant cumulé que deux depuis 2015 et qui n'a presque pas été plus sur le banc des Bleues pendant ce temps là.
Théoriquement, Elisa De Almeida et Anaig butel semblent les mieux parties mais on ne sait jamais. Et on peut avoir deux charnières différentes pour les deux matchs.
Toutefois, on se réjouira qu'il s'agisse de jouer contre la Serbie et la Macédoine du Nord parce que se passer de Sarah Bouhaddi, Wendie Renard, Griedge Mbock, Aïssatou Tounkara, Amandine Henry et Grace Geyoro, c'est un peu se passer de toutes celles qui constituent la base défensive de l'équipe de France. Face à des adversaires qui ne devraient pas être très dangereuses, ça devrait passer.

CHR$

13/09/2020 à 21h10

Et comme le laissait entendre le teasing de l'erreur de copier-coller de mon précédent post, si Fleury compte 4 internationales A dans son effectif, ce qui en fait le 4e de D1 (ex aequo avec Montpellier et le PSG) derrière Lyon (8), Bordeaux (6) et le Paris FC (5), il n'est que 6e au nombre de sélections. Assez loin des cinq premiers mais nettement devant les 6 autres.

Lyon est bien entendu l'équipe qui compte le plus de sélectionnées et de sélections avec 705 (Eugénie Le Sommer (170),Sarah Bouhaddi (149),Wendie Renard (120),Amandine Henry (92),Griedge Mbock Bathy Nka (60),Amel Majri (57),Sakina Karchaoui (33),Delphine Cascarino (24))
Ensuite vient le Paris FC 215 sélections avec 5 sélectionnées mais aussi deux aspirantes, déjà appelées mais jamais entrées en jeu qui ne compensent pas vraiment les (très) anciennes (Gaëtane Thiney (163),Camille Catala (31),Julie Soyer (10),Anaig Butel (10),Théa Greboval (1),Clara Matéo (0),Daphne Corboz (0)).
Ensuite le PSG n'en a que 4 (plus Lea Khelifi) mais 4 titulaires en puissance actuellement et 98 sélections (Kadidiatou Diani (56),Grace Geyoro (31),Marie-Antoinette Katoto (9),Perle Morroni (2),Léa Khelifi (0))
Puis Bordeaux avec six Bleues dont la plupart est plutôt remplaçante actuellement, la plus capée étant Claire Lavogez qui n'est pas partie pour augmenter son total et aider son club à dépasser 94 (Claire Lavogez (35),Charlotte Bilbault (25),Ève Périsset (19),Ouleymata Sarr (12),Inès Jaurena (2),Estelle Cascarino (1)).
Montpellier a souffert des départs de Sandie Toletti, Sakina Karchaoui et Valérie Gauvin cet été et ne compte plus que quatre internationales (dont deux ne font plus partie des plans) pour 58 sélections (Marion Torrent (32),Clarisse Le Bihan (16),Marie-Charlotte Léger (9),Elisa De Almeida (1)).
Fleury vient donc en 6e position avec 25 sélections réparties en quatre (Marina Makanza (15),Laëtitia Philippe (4),Léa Le Garrec (4),Marine Dafeur (2)).

Les six derniers clubs cumulent 5 Bleues et 9 sélections. Et à part Solène Durand qui est régulièrement appelée, cela remonte souvent à un essai il y a longtemps.
À Guingamp, 2 Bleues ont 3 sélections (Faustine Robert (2),Solène Durand (1),Louise Fleury (0)).
À Soyaux, Siga Tandia compte 3 sélections (en 2009-2010).
À Issy, Nonna Debonne compte 2 sélections (en 2007 et 2009...) alors qu'à Dijon, Rose Lavaud n'en compte qu'une seule (beaucoup plus récemment puisqu'en 2013).
Quant au Havre et à Reims, ils n'ont aucune joueuse appelée en équipe de France A.

CHR$

15/09/2020 à 20h21

Wendie Renard blessée aux ischios-jambiers et forfaite pour les deux matchs internationaux. En raison de la situation sanitaire, elle n'a pas été obligée de venir faire constater sa blessure à Clairefontaine et son retour à l'entraînement est annoncé pour le 23, au lendemain du second match de l'équipe de France et quatre jours avant le match de l'OL contre Bordeaux pour lequel elle devrait donc être disponible.

Si j'avais mauvais esprit...

Tricky

15/09/2020 à 20h46

CHR$
13/09/2020 à 19h55
le FC Nantes pourrait sans doute jouer un maintien tranquille en D1 et semble largement favori pour rejoindre ce niveau
—————
Ha ha, ne pas vendre la peau, etc.

LLBB1975

15/09/2020 à 20h47

Avec Bouhaddi et Renard, y a d'autres joueuses officieusement en conflit avec notre chère sélectioneuse .?

CHR$

15/09/2020 à 20h50

C'est pourtant mon pronostic (et je suis très mauvais en pronostic).
Mais j'ai du mal à voir Metz en concurrent, je trouve l'effectif beaucoup plus faible.
Après si Marlyse Ngo Ndoumbouk oublie ses deux dernières saisons et retrouve son niveau, ça peut changer.

CHR$

15/09/2020 à 20h52

LLBB1975 > Eugénie Le Sommer au moins. Sans parler de Kheira Hamraoui et Claire Lavogez.
Et je pense qu'il y a d'autres Bleues (genre au PSG) qui ne sont pas identifiées mais qui n'en pensent pas moins. En particulier si la rumeur faisant étant de joueuses sorties en pleurant d'une réunion avec la sélectionneuse est vraie. Parce que ça ne cadre ni avec Renard ni avec Bouhaddi, et pas tellement plus avec Le Sommer.

 

LLBB1975

15/09/2020 à 21h03

Merci pour ces précisions. Il me semble que, depuis le début de son 'regne' et le retrait du capitanat à Renard, Diacre veut assoir son autorité en cassant la génération en place.