Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 08h56 - theviking : Tricky19/08/2019 à 20h59En même temps, c'est très particulier comme contexte, car seul un... >>


Noir, Jaune, Foot

aujourd'hui à 08h29 - liquido : C'est clairement une bombe cette possibilité de rupture unilatérale du contrat. Pas étonnant que... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 08h17 - suppdebastille : Ce concept de prêt payant (coutinho au Bayern par exemple ) m'amuse toujours autant, certes vous... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 07h39 - Seven Giggs of Rhye : Je vous remercie pour vos réponses les gars. >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 05h25 - liquido : Le Coréen Lee Duck Hee remporte son premier match dans un tournoi ATP, à Winston Salem, et... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 02h42 - C. Moa : Pour faire simple, puisque le besoin utilisateur de Julow était relativement vague : y’a... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 02h15 - Westham : Coucou bande de nouilles,L'été qui s'achève, ça signifie une chose outre le départ d'Hélène:... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h55 - Cheikhou Boule à thé : Merci pour l'accueil. J'ai grandi rive droite (à une bonne centaine de km de Bordeaux) mais j'ai... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h27 - Jean-Huileux de Gluten : Les cinéphiles qui descendent en flèche Tarantino tous les deux ans, c'est quand même loin... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 00h09 - Joswiak bat le SCO : Sérieux ? Pfff...C'est bon, on l'a compris, vous avez un public fantastique. Pourquoi les... >>


En rouge et noir !

19/08/2019 à 23h54 - Delamontagne est Belle : C'est une nouvelle option intéressante.Ca ne sera pas le système toute la saison mais ça... >>


Parties de campagne, bières, et football...

19/08/2019 à 22h55 - Cris CoOL : [LYON]Dimanche 25 août - 10h00 - Plaine des Jeux de Gerland :- Zénon- balashov22- Cris CoOL >>


EAG, les paysans sont de retour

19/08/2019 à 21h56 - Utaka Souley : Jankulowski Desailly Galasekaujourd'hui à 13h07ça va terminer en bus de Krishna cette... >>


Dans le haut du panier

19/08/2019 à 20h40 - Tricky : Ce n’est pas encore fait, mais je ne peux pas cacher ma joie à la perspective de retrouver les... >>


Gerland à la détente

19/08/2019 à 19h44 - Il Capitano : Désolé Charter, je m'associe à tort à ton propos >>


L'empire d'essence

19/08/2019 à 18h35 - Run : Gros crash a Pocono hier ou on est encore passe a 2 doigts de la catastrophe.... >>


Fussball chez nos cousins germains

19/08/2019 à 17h01 - Julow : Sans doute, sans doute. Mais comme je suis dans une période psycho-bidule (© liquido, qui est... >>


Les Princes de Louis II

19/08/2019 à 16h11 - fireflyonthewater : (Ça fait mal aux yeux toutes ces fautes ... mes excuses) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond. Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

Troglodyt

03/03/2010 à 12h53

(Ouais. Quoi que "L'école des femmes" dans une maison clause en Allemagne pendant la WC2006, c'est priceless)

Troglodyt

03/03/2010 à 12h55

close*... (trop de droit)

ravio

03/03/2010 à 12h57

En tout cas, merci pour vos réponses. Pour le théâtre, c'est évident. L'an dernier, j'ai vu le "Malade Imaginaire" avec Michel Bouquet. J'ai trouvé ça très bien mais je suis bien conscient que ça n'avait rien à voir avec celui que Molière a présenté.

ravio

03/03/2010 à 12h58

(oui, je sais, vous attendiez plutôt à ce que j'aie été voir le Bourgeois Gentillhomme de Bigard...)

rom's

03/03/2010 à 13h53

Je n'y connais absolument rien en théâtre, donc je vais peut-être dire une grosse bêtise, mais c'est pas un peu le but du jeu, compris et voulu par les auteurs, de laisser libre cours à la ré-interprétation de leur oeuvre par les metteurs en scène, les comédiens, etc... Je vous donne de la matière, à vous de la modeler. Il me semble que les auteurs ne portent pas systématiquement leurs pièces sur scène, j'imagine même que c'est assez rare. Ca me paraît totalement différent de l'écriture ou de l'opéra, qui sont plus arrêtés, précis.

Jean Christophe Tout vénal

03/03/2010 à 14h17

Les auteurs étaient plus enclins à porter leurs œuvres sur scène au XVIIème (Molière ou Racine par exemple). Mais depuis, le rapport entre auteur et metteur en scène est dépendant de chaque rapport à l'écriture : Musset a écrit une pièce qui n'avait pas vocation a être jouée (Lorenzaccio), plus tard Beckett multipliera les didascalies (indications scéniques incluses dans le texte)... A présent les processus de création tendent vers des collaborations étroites entre les deux métiers.

carolizba

03/03/2010 à 14h30

Tout à fait, rom's. La question des didascalies est d'ailleurs un très très vaste et passionnant sujet, pas si éloigné sans doute de celles des notes manuscrites sur les partitions cependant.

Vel Coyote

03/03/2010 à 17h29

Jeanroucas mardi 2 mars 2010 - 16:29 Zaratinga lundi 12 octobre 2009 - 20:55 Une claque en passant: Le temps ou nous chantions de Richard Powers. Un roman sur les unions mixtes et qui s'étale sur plusieurs générations aux états-unis, à conseiller aux musiciens mais pas seulement. ----- On m'en a dit beaucoup de bien de celui là. Par contre je rebondis là dessus car j'ai lu y'a un mois La Chambre Aux Echos, du même Richard Powers, sans être vraiment emballé. D'autres l'ont lu? L'histoire d'un jeune chauffeur routier dans le Nebraska, qui suite à un accident de la route reconnaît tout le monde sauf sa soeur, qu'il rejète en la prenant pour une usurpatrice. Avec en toile de fond des enjeux politico-economiques autour d'une réserve naturelle. Bon. C'est très bien écrit et ça aborde avec talent les méandres du cerveau humain et la neurologie (sujet casse-gueule), mais l'intrigue est lente, et entre l'accidenté, ses potes rednecks, la soeur rejeté, le neurologue de renom, etc... je n'ai accroché avec aucun des personnages. Faut dire que le cadre du Nebraska aide pas (j'ai fait un coup de google street view sur les routes et villes du livre... et ça a l'air d'un des coins les plus déprimants du globe). (Le bouquin a eu le National Book Award je précise).

Jean-Luc Skywalker

06/03/2010 à 13h55

Une petite prolongation au débat sur la traduction, un extrait de la gazette d'arrêt sur images qui traite du sujet : "Traducteurs d'écrivains vivants, ils doivent parfois se colleter avec les caprices de l'auteur. Ainsi James Ellroy, qui refuse d'être traduit au présent de narration, et a exigé le passé simple, au grand effroi de son traducteur, Jean-Paul Gratias (...)"

Troglodyt

06/03/2010 à 14h23

Oui, et sur la dénaturation de l'oeuvre par la traduction, je lisais hier soir un texte assez édifiant sur les difficultés pour traduire les poèmes en général (perte de la mélodie, sacrifice à choisir entre la conservation de la rime ou du sens originel), et sur cette difficulté rapportée à certains cas particuliers. L'article s'attarde notamment sur les problèmes dans la traduction d'Omar Khayyām. Traduire le persan est déjà, semble-t-il, une prouesse. Encore plus quand les traductions se basent sur des premières traduction (en anglais notamment). La traduction de la traduction ne me paraît pouvoir laisser que peu de place à l'oeuvre traduite.

 

scarbo

06/03/2010 à 14h31

Pas mal les Rubayat comme truc horrible à traduire. Mais question absurdité de la démarche et difficulté, je pense qu'on fait difficilement pire que les haikus.