Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 08h34 - Lionel Joserien : Je te trouve assez gentil Japhet avec les résultats, en championnat Ronnie c'est 4ème avec une... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 08h32 - MarcoVanPasteque : Hey, merci L'amour Durix !Non, pas pour l'étoile, on n'est pas au Guide Michelin ici.Non, pas non... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 08h31 - suppdebastille : Question de cyclix : c'est quoi le BinckBank? >>


Foot et politique

aujourd'hui à 08h22 - Pascal Amateur : Il y avait quand même plus d'une chance sur un million de rencontrer un Trump enragé. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 08h15 - asunada : Parce que c'est plus dur à mettre en place, demande des idées et que notre ligne de devant n'est... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 07h29 - zorrobabbel : Bof29/09/2020 à 16h06C'est toi Biocentrix ? >>


CDF sound system

aujourd'hui à 02h20 - Tricky : (A nous les ballades mexicaines roses dans les cheveux et les folklores samoan post-punk) >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 01h31 - Radek Bejbl : C'est bien le problème, le mois de coupure n'a visiblement pas aidé à rafraichir les têtes... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 00h40 - fabraf : MIA-LAL 1-4Tie-breaker #2 : LeBron JamesTie-breaker #3 : Personne >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

29/09/2020 à 23h05 - Pascal Amateur : Un gâchis, Parmentier ? Et maintenant, j'arrête. >>


Bréviaire

29/09/2020 à 22h52 - De Gaulle Volant : Faux fada"Fofana, transfert irrationnel et hors marché" (eurosports.fr) >>


Scapulaire conditionné

29/09/2020 à 22h06 - Yul rit cramé : Je souhaite à Laborde d'avoir un jour sa revanche et de revenir dans son club de cœur et... >>


En rouge et noir !

29/09/2020 à 21h29 - FPZ : Avec les départs de Gomis chez vous et de Runnarson à Arsenal (lol), j'ai cru que que Coupet... >>


Aimons la Science

29/09/2020 à 20h35 - Sidney le grand Govou : (désolé j'écris comme un cochon) >>


L'empire d'essence

29/09/2020 à 17h43 - Run : Bon, je vais pas bouder mais c'est (vraiment) la derniere fois, hein...Ceci etant dis, nous avons... >>


Et PAF, dans la lucarne !

29/09/2020 à 17h40 - Danishos Dynamitos : Tu peux troller sans être inexact, je ne t'en voudrai pas. Même si j'ai tendance à tirer à vue... >>


Fussball chez nos cousins germains

29/09/2020 à 13h04 - M.Meuble : Et Augsburg en tête? Hein.D'ailleurs j'ai vu que Augsburg et L'Union avait échangé leur... >>


Dans le haut du panier

29/09/2020 à 12h33 - Mevatlav Ekraspeck : Le dernier clou pour les pivots à l'ancienne, oui, mais c'est une époque révolue.Le poste et ses... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond.

Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

axgtd

28/07/2019 à 22h08

OK. Bon déjà le système de ponctuation est très réussi.

Pour ceux qui ne l'ont pas lu (no spoilers), les Furtifs reprend de la Horde du contrevent le principe des narrateurs multiples. Ici, chaque personnage est repéré par quelques diacritiques discrets, qui peuvent même évoluer selon le contexte ou l'humeur du personnage. Ce qui est fort, c'est qu'il y a peine besoin d'expliquer le principe ; Damasio a bossé dans le jeu vidéo, qui fonctionne un peu selon la même idée : on comprend la règle du jeu tout en jouant.

Pour moi, je trouve le côté "jeu littéraire" au moins aussi réussi que dans la horde et la critique radicale de la société capitaliste plus fine que dans la zone du dehors. A condition de tolérer un certain niveau d'utopie (ah, ces militaires autogestionnaires...).

Kireg

28/07/2019 à 22h14

J’ai trouvé la critique capitaliste des Furtifs plus caricaturale que celle de la Zone.

La Zone était cash, thrash, sans concession, jeune et anarchiste.

Les Furtifs se veulent plus fins. Mais en perdant le côté « fuck ‘em all » pour une analyse politique plus « sérieuse », ça devient paradoxalement moins juste.

Giresse au bout de mes rêves

28/07/2019 à 22h35

Personnellement j'ai trouvé Furtifs bien plus ennuyeux et poussif que les deux ouvrages précédents, j'ai l'impression que Damasio n'apporte rien de plus que ce qu'il n'a déja livré dans ces deux ouvrages précédents.
Pour quelqu'un qui découvrirait l'auteur, ça peut être une révélation, pour ceux qui attendaient depuis la Horde, ça sonne un peu comme un camouflet.
Il n'en reste pas moins que l'écriture est maîtrisée mais je me suis ennuyé à sa lecture et ça me fait mal de le dire

Kireg

28/07/2019 à 22h44

D’accord avec Giresse.

L'écriture doit servir le récit. Avec les Furtifs, on a le sentiment que le récit est un alibi pour dérouler un travail de style. Je me suis ennuyé. Deux pages en allitération c’est une performance folle. Mais c’est pénible à lire.

Pas de souffle d’aventure dans ces Furtifs. Avec La Horde, on voulait savoir d’où venait ce fichu vent. Avec une philosophie derrière.

La fin des Furtifs ? Je ne m’en souviens déjà plus.

lyes

29/07/2019 à 00h13

Merci de ces avis. Oui son niveau de maîtrise est quand même dingue sur la forme. La polyphonie avec syntaxe adaptée, la ponctuation, les allitérations. C'est assez génial et ce qu'on attend de lui.
J'aime aussi l'idée de découvrir pas à pas au travers des personnages comment fonctionne ce monde dystopique, sans grande phase explicative. Pareil pour les furtifs qu'on apprend à connaître doucement.

Il me manque clairement la poésie folle de la Horde, ce souffle romanesque d'aventure. Et tout autant le tranchant et l'adrénaline de la Zone.

Le futur qu'il nous présente est génialement travaillé comme une extension de notre monde. Les oppositions proposées sont trop superficielles, on est pas au coeur du groupe comme dans la Zone du dehors. On gravite autour à grands coups de concepts socio-philo... Ça manque d'action anarchique pure même si le passage de l'occupation de la tour est épique. On se recentre vite vers la quête de l'enfant disparue.

Au final c'est surtout l'intrigue principale qui manque de punch et qui déçoit je trouve. Le decor est la, la forme littéraire superbe mais le chemin n'est pas aussi accrocheur que dans ces deux premiers romans.

Ayeeeew ready ?

29/07/2019 à 11h55

Ça faisait longtemps que je n'avais pas posté mais je dois confesser avoir lu tous les ouvrages d'Alain DAMASIO (je vous conseille ces nouvelles d'ailleurs).
Je ne reviens donc pas sur la forme, la syntaxe ou la narration en polyphonie, c'est désormais du classique Damasio et... c'est toujours très bon.

Je voulais par contre réagir pour ce qui concerne le manque de souffle épique : je ne suis pas aussi catégorique. J'ai dévoré certains passages avec une tension nerveuse non loin de me provoquer un AVC.
Néanmoins je concède un bon coup de mou vers le milieu oui (lorsqu'il faut trouver tous les "sachants" en gros).

Je pense que l'intrigue est également assez déroutante.
A la fin d'un chapitre j'ai pour habitude d'essayer de deviner ce qu'il va se passer et d'imaginer comment va se conclure l'histoire et... je me suis systématiquement fourvoyé.
Les rebondissements au gré des découvertes sur les furtifs annihilant toutes mes pronostics tel un vulgaire début de championnat monégasque.

lyes

29/07/2019 à 15h24

Clairement ces nouvelles valent le coup oui. Celle qu'il a écrite pour le collectif "Au bal des actifs" est géniale et son recueil "aucun souvenir assez solide" est de très bonne facture (avec les inégalités propres à ce genre d'exercice).
J'ai un coup de coeur particulier pour la nouvelle graphique "El Levir". Ou sa syntaxe déstructurée est embellie d'une mise en page folle.

Pour ces Furtifs j'ai peut peut-être exagéré le manque de souffle épique ou d'intensité de l'intrigue. Effectivement quelques passages comme l'assaut de la tour brightlife ou la fuite dans le Verdon sont forts en adrénaline. Le problème c'est qu'il avait placé la barre très haute avec certains passages de la Horde ou de la Zone. L'attaque de la tour télé dans la Zone du dehors est un modèle du genre.

revlog

30/07/2019 à 15h16

Lu aussi Les Furtifs, dont j'attendais beaucoup après La Horde. Même déception relative, sans doute trop d'attentes et d'estime pour l'auteur. La Horde fonctionne beaucoup mieux à tout point de vue, sans doute en raison du côté fantasy, d'avoir situé le récit dans un univers imaginaire.

J'ai parfois l'impression que Damasio se regarde un peu écrire, cherche la performance avant tout.

Malgré tout je me suis laissé embarqué dans l'histoire et j'ai suivi l'intrigue avec plaisir.

Le problème est sans doute également, pour ceux qui guettent les sorties médiatiques de Damasio depuis plusieurs années, qu'il y a peu de surprises, notamment sur l'aspect politique qu'il développe dans les grandes largeurs à chaque interview.

Autre souci : certains personnages assez caricaturaux, l'exercice de style n'aidant pas toujours (les "wesh" toutes les deux phrases de Tony, c'est bon on a compris que c'est un djeuns)

PlazaAthenee

30/07/2019 à 22h10

Westham
23/07/2019 à 06h58
ParisHilton
22/07/2019 à 18h48
Personnellement, L' Homme sans qualités ou la recherche, j'arrive pas à les terminer mais ça ne m'empêche pas de les aimer.

Le type qui se ment à lui même...
__
Si tu vas manger chez un grand cuisinier, tu n'as pas besoin de finir ton assiette jusqu'au dernier petit pois pour apprécier sa cuisine. C'était le sens de mon intervention.

Westham

30/07/2019 à 22h35

Ok mais qu'est ce qui t'empêches de finir ton assiette de mots si c'est si bon?

 

lyes

31/07/2019 à 11h09

Oui revlog le monde fantastique de la Horde est beaucoup plus onirique et envoûtant. Mais pourtant j'ai bien aimé que toute l'action d'un roman dystopique de SF se situe en France et encore plus en provence.
J'imagine que ça tient au fait de vivre dans le sud-est mais du coup c'est très sympa de lire ces scènes ancrées dans Marseille, le Verdon ou l'île de Porquerolles. On sent sans aucun doute qu'il y vit ou qu'il a visité ces endroits.

L'avantage avec la Horde c'est qu'on y projetait aussi ce qu'on voulait pour combler les vides de description.