Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 00h43 - Tricky : Toni fils brillant21/11/2019 à 17h16Ce sera difficile d'articuler le social et l'écologique... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 00h15 - Mevatlav Ekraspeck : Il y a du tennis en ce moment? >>


Le Palet des Glaces

21/11/2019 à 23h43 - Run : Merci merci. Alors le CH...same old sh...Il ne se passe rien d'excitant, une entre saison mediocre... >>


Le fil prono

21/11/2019 à 23h38 - DansonsLaBostella : Coty Week 12Colts@Texans 27-31Combien de TD sur des retours de kick et de punt? 1Quelle équipe... >>


Gerland à la détente

21/11/2019 à 23h30 - Makentcho : Mon Rudigame c'est le 442 avec Terrier devant et Traoré à droite >>


Festival de CAN

21/11/2019 à 23h26 - Giresse au bout de mes rêves : Merci Rivaldo pour ce retour, ça donne envie de vivre une expérience similaire >>


Scapulaire conditionné

21/11/2019 à 21h29 - Yul rit cramé : C'est marrant votre jeu là sûr Sankharé mais j'ai un peu de mal à choisir mon camp.J'ai quand... >>


Marinette et ses copines

21/11/2019 à 21h14 - impoli gone : J'ai vu que le site de l'OL se vantait que la diffusion du match OL-PSG F avait fait 500 000... >>


Qui veut gagner des quignons ?

21/11/2019 à 20h16 - Joswiak bat le SCO : J'ai, pas J'aime. >>


L'empire d'essence

21/11/2019 à 19h01 - Run : Renault F1, ce fut un peu pareil. Incapable d'estimer la somme de travail a mettre en oeuvre pour... >>


Dans le haut du panier

21/11/2019 à 18h09 - Charterhouse11 : J'essaie depuis quelques mois de me remettre à la NBA, ayant lâché y a une 15aine d'années... >>


Paris est magique

21/11/2019 à 17h52 - PCarnehan : Et confirmation du retour de Neymar demain soir.Enfin, normalement. S'il n'a pas attrapé un truc... >>


Messages de service

21/11/2019 à 17h36 - Charterhouse11 : Et surtout Platini, première "une" de la version papier avec une interview (si ma mémoire ne me... >>


Premier League et foot anglais

21/11/2019 à 14h14 - Claude Lemourinho : Pas faux, je mets de l'eau dans mon vin et corrobore tes propos qui nuancent un peu les miens sur... >>


Euro 2020

21/11/2019 à 12h22 - Tonton Danijel : Le principal intérêt de l'élargissement, c'était d'éviter qu'un 'gros' ne reste sur le carreau... >>


Aimons la Science

21/11/2019 à 12h04 - Portnaouac : La question ne se pose peut-être plus, si ?Le "ciao", en fin de message de 23h42... Il peut ne... >>


Go Mouest !

21/11/2019 à 11h57 - theviking : Cholet qui est bien placé pour une ville de cette taille (50 000 habitants) en clubs d'élite : le... >>


Observatoire du journalisme sportif

21/11/2019 à 09h07 - serge le disait : Hormis un rappel bienvenu sur qui a les droits sur les saisons à venir, on y apprend peu de... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond. Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

Milan de solitude

26/06/2019 à 19h43

Bonsoir ! Quignon !

"En dehors de ce qu'on nomme les classiques, sa fiancée lui apportait aussi des livres d'inspiration libertine - des œuvres de nouvellistes français. Tout ce qui pouvait distraire *** était bon, même ces nouvelles douteuses, qu'il lisait non sans embarras, mais avec intérêt. En revanche, la poésie (ainsi, un petit recueil de Rilke qu'elle lui avait acheté sur le conseil du vendeur) le plongeait dans un état de lourde perplexité et de tristesse. En conséquence, le médecin lui interdit la lecture de Dostoïevski, qui, selon lui, produisait une impression néfaste sur le psychisme de l'homme moderne."

Dan Lédan

26/06/2019 à 19h58

Vian ?

Balthazar

26/06/2019 à 20h20

Svevo?

Milan de solitude

26/06/2019 à 20h20

Non. Vous avez affaire à une traduction.

Di Meco

26/06/2019 à 20h23

Kundera ?

Milan de solitude

26/06/2019 à 20h42

Pas Kundera, mais l'auteur recherché et lui partagent quelques points communs.

CELTIC BHOY

26/06/2019 à 20h57

Un écrivain flinguant Dostoïevski ?

Nabokov !

Balthazar

26/06/2019 à 21h05

Ah, sans doute! La Défense Loujine?

Brian Hainaut

26/06/2019 à 21h33

Philip Roth ?

Milan de solitude

26/06/2019 à 23h29

Oui, Nabokov dans "La Défense Loujine". Bravo !

 

Mitch

09/07/2019 à 17h21

[LECTURES] C'est l'été, vous avez besoin de lire des trucs et la flemme de vous envoyer tous les épisodes du Masque et la Plume, je vous comprends.
Et comme ça fait longtemps que j'ai pas contribué et qu'enfin ces pénibles quignons (je dis pénibles parce que j'ai jamais la moindre idée de la réponse) semblent se calmer, je viens partager avec vous ce que j'ai lu de bien et de moins bien ces derniers mois.
Je reprends les crochets de la Dino-liste parce que ça lui donnera peut-être l’envie de renchérir avec la sienne.

[ROMAN] Philip Roth : The Plot Against America
Voilà, je pense que maintenant je suis prêt à m’attaquer à Portnoy, Sabbath et toutes ses bizarreries des débuts, j’ai fini le cycle « grands romans des années 90 » ou pas loin avec cette uchronie magnifique. J’ai dévoré ce bouquin parce que la précision des mécanismes, pour moi qui ai vécu la campagne présidentielle américaine de 2015-2016 de l’intérieur, est d’une prescience ébouriffante. Comment les organes de l’état se transforment en monstruosité, comment on perd peu à peu le sens de ce qui fait une société civilisée, comment on met lentement une brique vexatoire au-dessus de l’autre et avant qu’on y pense, on brûle les livres, on emprisonne les gens, on bat les vieux et on lynche les femmes, tout ça est tissé avec une précision et une justesse dingues. On pardonne donc à Roth ces défauts que je commence à retrouver un peu trop souvent : les digressions, la fin bâclée, les baisses de rythme. C’est ça la vraie magie de Roth, il peut être chiant pendant vingt pages et après il te balance un mawashi-geri de littérature en deux paragraphes qui te laissent pantois et ébahi. J’arrive après tout le monde et je m’en fous : grand, grand livre.

[ROMAN-RECIT] Francis Tabouret : Traversée
J’étais persuadé de vous en avoir parlé et en fait, non. Rencontré à l’apéro de lancement du numéro 2 de la revue des Cahiers, on avait discuté deux minutes avec ce M. Francis. L’un des tout derniers auteurs repérés par P.O.L. avant sa disparition tragique a donc écrit ce récit à peine romancé, qui relate sa traversée de l’Océan Atlantique en convoyeur animalier, dans un porte-conteneurs gigantesque. Il y a lui, quelques marins, une poignée de chevaux, de taureaux et de moutons, et la mer immense et vide. Et dans les intervalles de ce texte magnifique, au gré des heures qui défilent, il y a de la littérature en longues vagues. J’avais des envies de lenteur, de temps, d’ampleur, de respiration, et j’ai tout trouvé là-dedans. Depuis, j’ai commencé à jouer à European Truck Simulator 2, je lève le nez quand je marche dans la rue, je ralentis le pas et je me dis qu’on a bien tort de s’agiter et que le calme laisse à voir plein de choses. Une très très belle découverte.

[POLAR] Antoine Albertini : Malamorte
Lu un peu par hasard ce roman du correspondant « Corse » du Monde et avec lequel j’ai passé un bon moment. On est dans le roman noir de chez noir, personnages abîmés, glauques comme Anglade dans Braquo ou comme Auteuil dans MR73, une intrigue déjà vue mille fois mais bien menée, rien d’original à première vue, sauf la Corse. La Corse hors-saison, loin du GR20 et des nids de touristes, une Corse grise et glauque de décembre, sur laquelle il pleut et qui a des airs moches qui suintent la tragédie. C’est pas le meilleur livre de tous les temps mais on passe un bon moment. Si vous aimez le genre, n’hésitez pas.

[HISTOIRE] Thomas Saintourens : Les Poilus de Harlem
Lu un peu par accident, un peu par opportunité, un peu par curiosité cette histoire du 15e régiment de la Garde Nationale de l’État de New York, plus connu sous son sobriquet de « Harlem Hellfighters. » C’est plutôt bien amené entre particularismes des destins de chacun et tendances générales et ça décrit assez bien les tensions raciales de l’époque et les enjeux politiques des troupes noires de la fin de la 1e guerre mondiale. Si vous vous intéressez au sujet, vous arriverez à passer outre les approximations, l’absence quasi-complète de sources, et surtout ce ton doloriste très « journalisme sensationnel » qui peint le tragique en geignard. J’ai eu un peu de mal, moi, et c’est dommage parce que c’est plutôt bien vulgarisé par ailleurs. Mitigé.

[ROMANS] André Maurois : Les Silences du Colonel Bramble / Les Discours du Docteur O’Grady
Premiers romans d’André Maurois, publiés juste à la sortie de la Grande Guerre, qui racontent les conversations d’un état-major de régiment britannique dans lequel sert un jeune interprète français. On y parle de tout, beaucoup, des femmes, du jardinage, de la religion, de la médecine, de la musique, de ce qui rend les Anglais anglais et les Français français, on y bavarde et puis la guerre s’invite, brutale, tragique et absurde. C’est très drôle, bourré de punchlines inoubliabes, d’une précision chirurgicale et d’une prescience politique, là encore, assez impressionnantes. Le premier est meilleur que le second. Il paraît qu’il y eut une suite à la suite que l’on m’a conseillé d’éviter. Mais ces « Silences », grands dieux, quelle claque.

[ROMAN] Arnaud de la Grange : Le Huitième Soir
Après, promis, j’arrête avec la littérature de guerre. Mais je suis content de l’avoir lu, celui-là, parce que le précédent m’avait franchement déçu. On suit donc un lieutenant qui saute sur Dien Bien Phu alors que tout est perdu et qu’il le sait. Il sait aussi que c’est une mauvaise idée pour une cause périmée pour laquelle trop sont morts et trop vont mourir. On croit que c’est un truc sur la guerre, le service, le sacrifice, et en fait pas du tout, c’est un roman sur ce que c’est de se préparer à donner sa vie. Il aimerait qu’on comprenne, ce lieutenant, pourquoi à une femme qu’il aime, il préfère la compagnie d’homme dont il ne sait rien, mais il sait qu’on ne pourra pas. Alors il raconte les bruissements, les emportements, les respirations, la peur qui serre le thorax. La fin est magnifique et moi j’en ai marre de traîner des histoires comme celle-là. Il est temps que je finisse mon projet de texte et que je passe à autre chose.

Cet été, j’ai envie de m’attaquer enfin à La Recherche… de qui vous savez, et je compte sur vous pour m’en dissuader, ou pas, ou bien pour me conseiller autre chose, sachant que Infinite Jest (en VO) m’a impressionné bien sûr mais aussi fondamentalement emmerdé, et que je redoute fort, parce que je vous connais, que les Damasio fassent pareil.

Bel été plein de livres à tous.