Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Aimons la Science

aujourd'hui à 12h23 - Utaka Souley : Maurice Eculéaujourd'hui à 11h36Oui avec la moyenne mobile sur une semaine, la moitié de la... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 12h20 - et alors : Trickyaujourd'hui à 02h11A propos des enseignants (qui par ailleurs continuent à bosser), ça y... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 12h17 - rockitrOM : Ce fil est sombre, beau, futile mais nécessaire. merci khwezi pour ce joli post.Condoléances aux... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 12h15 - Sens de la dérision : C'est pareil dans les autres championnats ? L'UEFA va-t-elle obligée de ne qualifier aucun club en... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 12h13 - Anglachel : Match 3 : DupinPas du tout accroché à celle de Sagot Duvauroux.Match 4 : BenezetIntéressante... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 12h08 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : La prolongation de l'état d'urgence est en train d'être voté.Il n'y a pas de suspense dans le... >>


Libertadores / foot sud-américain

aujourd'hui à 11h41 - Edji : Je précise alors un peu mon propos (qui se voulait plus une réaction d'humeur qu'une analyse... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 11h08 - De Gaulle Volant : Viser le maintien"Guy Roux craint le coronavirus, car il est dans «la mauvaise catégorie»"... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 11h00 - fireflyonthewater : blafafoire30/03/2020 à 18h47Merci pour ta reponse … et courage courage … >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 10h00 - L'amour Durix : Superz Hérault, Tonton, Il me semble que les récompenses individuelles sont attribuées avant la... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 09h52 - Mevatlav Ekraspeck : Je découvre la série Alex Hugo de F2, avec Le Bihan et Astier père.La montagne y est sublime. Je... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 08h23 - BIG : Pas trop habitué à être premier sur les nécrologies (même si les opportunités ne risquent pas... >>


CdF Omnisport

01/04/2020 à 20h34 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Excellent.Merci pour le partage. >>


Premier League et foot anglais

01/04/2020 à 16h27 - dugamaniac : J'ai lu que c'était aussi une piste envisagée en Allemagne. Hier donc loin des poissons. >>


Gerland à la détente

01/04/2020 à 15h56 - Run : Chaque intervention, meme le bras en l'air, de Maxime Gonalons est sympa. >>


L'Atelier du Diaporama

01/04/2020 à 14h44 - Le Meilleur est le Pires : Quand j'ai lu le tweet de Mamadou Niang qui était très proche de Pape Diouf, j'ai immédiatement... >>


Scapulaire conditionné

01/04/2020 à 12h30 - Redalert : Si ça fait comme avec les séries et les films en ce moment, ça va faire bizarre de les voir... >>


Reliquaire

01/04/2020 à 10h46 - Le Pobga du Coman : Et le maillot de Lille que Thauvin avait lors de sa présentation? >>


Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

Françoise Jallet-Maurice

06/09/2018 à 10h36

beltramaxi
05/09/2018 à 23h06

Cush et Milan, vous êtes chiants : j'y retourne demain.
-----------
J'aimerais bien aussi le revoir, mais pas tout de suite. Pour le moment je savoure le tas d'impressions bizarres que ce film m'a faites.
Une chose qui m'a bien aidé à ne pas me faire trop de nœuds au cerveau pendant la séance, c'est de lire avant d'y aller la critique de Télérama, qui donne des clés de lecture (à la limite du spoiler, d'ailleurs).

Françoise Jallet-Maurice

06/09/2018 à 10h39

Et tu mettras tes plus belles balises spoiler pour me dire où est l'hommage à Louis Malle, j'ai complètement loupé ça.
Un grand merci d'avance à toi (ou à Cush ou Milan).

Cush

06/09/2018 à 11h23

%%%%*!*!*!*!*!*!*BELLES BALISES RIEN QUE POUR FJM*!*!*!*!*!*!*%%%%

Hae-mi danse sur la BO d'Ascenseur pour l'échafaud.

%%%%*!*!*!*!*!*!*BELLES BALISES RIEN QUE POUR FJM*!*!*!*!*!*!*%%%%

Cush

06/09/2018 à 11h52

Milan de solitude
05/09/2018 à 22h56
Le personnage féminin est extrêmement intéressant. Existe-t-il jamais hors des rêveries du héros ?
-----

La scène de pantomime du début (une des plus belles du film pour moi) va dans ce sens d'une ambiguïté constante entre le réel et l'imaginaire. On pourrait se poser la même question pour beaucoup d'autres passages: la dernière scène est-elle réelle ou le fruit du travail d'écrivain du personnage principal? Hae-mi est-elle réellement tombée dans le puits? Son chat existe-t-il? Une grande partie du mystère qui nimbe le film provient de ce flou. En ça Lee Chang-Dong est fidèle à Murakami dont l'absence de frontière entre réalité et fantastique est au coeur de l'oeuvre, de la même façon qu'il est fidèle à Faulkner pour ce qu'il montre de violence sociale.

Françoise Jallet-Maurice

06/09/2018 à 14h01

Ah merci.
En allant plus loin, est-ce qu'on peut raisonnablement penser que le nez singulièrement droit de la fille, peut-être refait au bistouri, est aussi un hommage à celui de Jeanne Moreau (vraie question premier degré) ?

D'ailleurs, ça me fait aussi penser que,
attends,

[ATTENTION GÂCHAGE DE "BURNING"]
cette scène accrédite bien la thèse selon laquelle tout n'est que délire d'écrivain dans le film. En plus d'être un clin d'œil du réalisateur aux cinéphiles, on peut la voir comme sortie de l'imagination du jeune homme, qui projetterait cette référence sur la femme qu'il fantasme.
Oui, pour moi, tout ce qui se passe dans le film sort de l'imagination du garçon, sauf la scène très courte vers la fin où on le voit seul allongé dans la chambre d'Hae-mi, qui est en fait bien sûr la sienne.
Mais je suis bien conscient qu'on peut sûrement nuancer cette vision (certaines scènes seraient "réelles", d'autre pas), et qu'il n'y a probablement pas une seule manière de comprendre ce film.
[FIN DU GÂCHAGE DE "BURNING"]

Cush

06/09/2018 à 14h18

Ah oui peut-être pour le bistouri, je sais pas si l'hommage va aussi loin. Mais en tout cas les femmes ont beaucoup recours à la chirurgie esthétique en Corée comme en Chine. Par rapport au film, je l'interpréterais comme une des nombreuses obligations pour les jeunes de se conformer à un modèle établi pour s'en sortir. Il y a d'ailleurs un chouette film de Kim Ki Duk, Time, qui aborde précisément cette question.

(Et sinon, je l'avais pas vu comme ça initialement, mais j'avoue que je suis assez séduit par ton interprétation du rêve élargi!)

beltramaxi

06/09/2018 à 14h23

Au sujet de la scène de danse d'Hae-mi, je sens qu'on va pas être d'accord mais j'ai trouvé que convoquer ce morceau à la fois de bon goût et très populaire de Miles Davis, hommage ou pas à Louis Malle ou Jeanne, était une petite coquetterie, un petit laissez-aller qui produit un effet maniériste sur la séquence. D'autant que c'est mixé comme un son extra-diégétique alors qu'il me semblait que ça sortait logiquement de l'auto-radio. Un peu facile.

Milan de solitude

06/09/2018 à 14h49

Pour moi, tout ce que tu relèves très justement dans cette scène charnière alimente les différentes lectures dont on a parlé. Par exemple, le mixage extradiégétique peut accréditer le fait que le film n'est que ce que s'imagine le héros, ou du moins que le personnage féminin n'est que son phantasme. Que cette scène se passe dans sa tête, en somme.

beltramaxi

06/09/2018 à 15h12

C'est vrai. Le flash-back (tiré de l'enfance) est aussi une clé qui va dans le sens de l'explication de FJM. La force du film c'est qu'on ne sort jamais de l'histoire malgré tout.

PCarnehan

07/09/2018 à 20h31

Personne pour s'émouvoir de la mort de l'immense Burt Reynolds ? Le plus grand acteur du monde, et de l'univers, des années 70.
« Délivrance », de John Boorman, « The Longest Yard », de Robert Aldrich, ce n'est pas du petit lait, Messieurs.

Inclinons-nous devant celui qui aura été le seul être humain à refuser le rôle de James Bond et de Han Solo. Même si ce bon Burt a, par la suite, regretté son choix de ne pas participer à la saga Star Wars.

Autre déception, on ne le verra pas dans le prochain Tarantino, puisque mort trop tôt. A moins, bien sûr, que Quentin ne s'inspire d'Ed Wood et de Bela Lugosi, en exploitant les rares scènes déjà tournées.

De mon côté, je ne conseillerais qu'un film à voir en ce jour funeste. Le jubilatoire Boogie nights (1998), de Paul Thomas Anderson, avec Burt en producteur de film porno des seventies, Julianne Moore, Philip Seymour Hoffman, William H. Macy, et évidemment Mark Wahlberg dans le rôle de notre guide à tous : «Dirk Diggler».

Bon film.

 

Tonton Danijel

07/09/2018 à 20h54

Il faut dire qu'à part "Boogie Nights", sa fin de carrière se constituait de choix pour le moins discutables. Dont le délirant "Striptease" où Burt donne une parfaite illustration de ce que peut être le cabotinage (tiens d'ailleurs lui et Demi Moore avait gagné le razzie award du pire couple à l'écran).