Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 01h21 - Run : Ok ok. Perso, je pense que la video dans le foot US est devenue indispensable. Mon avis. Que je... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 00h14 - Run : 278 yds, 3TD, le 2eme plus grand total en 1 quart depuis 40 ans. >>


Café : "Au petit Marseillais"

15/09/2019 à 23h18 - Flo Riant Sans Son : zorrobabbelaujourd'hui à 23h13lo Riant Sans Sonaujourd'hui à 23h05A chaud:- Malgré sa passe... >>


En Vert et contre tout

15/09/2019 à 22h56 - Moravcik dans les prés : Pareil que mes camarades. Je disais ça sans y croire jusqu'ici, mais là je me pose sérieusement... >>


O TéFéCé

15/09/2019 à 22h52 - Yul rit cramé : Si je te dis que Menes a dit du bien du jeu de toulouse, ça te donne une indication ?Je pense que... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

15/09/2019 à 22h47 - Rolfes Reus : Comme quoi un bon gardien sans une bonne défense ça fonctionne moins bien. Et ça me permet de... >>


Au tour du ballon ovale

15/09/2019 à 22h38 - CELTIC BHOY : Le sport de la M62 !C'est un peu normal, parce que le schisme de 1895 a été territorial, quand... >>


En rouge et noir !

15/09/2019 à 22h32 - rougénoir : C'est bien ...dans la tourmente d'un derby quelconque dans le jeu, mais pas en émotion, le forum... >>


La L1, saison 2019/2020

15/09/2019 à 21h59 - Yul rit cramé : Au fait, on est en septembre, et toujours pas d'atelier gazette ?À quoi ça sert de regarder tous... >>


Dans le haut du panier

15/09/2019 à 21h49 - Yul rit cramé : Par contre, c'est sur qu'on était détesté partout, mais surtout pour notre domination. >>


Paris est magique

15/09/2019 à 21h47 - Frank Wolff : Je me prolongeais mon post moi-même.En prenant compte de ton post que j’avais pas encore lu. >>


Le fil éclectique

15/09/2019 à 21h42 - Yul rit cramé : Ok, si tu as le code IMEI, le desimlockage devrait être une formalité.Pour les dumb phones,... >>


Noir, Jaune, Foot

15/09/2019 à 20h54 - ParisHilton : Crois moi bien qu'entre un streaming pourrit contre le bus Strasbourgeois et boire des bières au... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

15/09/2019 à 20h26 - Di Meco : Marlet hacké >>


Premier League et foot anglais

15/09/2019 à 19h34 - Özil paradisiaque : Je suis scandalisé de cette prestation catastrophique.Comment peut on afficher un manque d’envie... >>


Foot et politique

15/09/2019 à 19h08 - suppdebastille : "Nos meilleures Sanéaujourd'hui à 18h08on met sur le même plan pour le maire le fait de mettre... >>


Le fil prono

15/09/2019 à 19h05 - Easy Sider : Coty Week 2Cardinals@Ravens 17-31Chargers@Lions 27-21Colts@Titans 17-2449ers@Bengals... >>


Scapulaire conditionné

15/09/2019 à 17h54 - Nos meilleures Sané : Kos' est élu HdM par l'équipe avec une note de 7Effectivement, si on se concentre sur sa vitesse,... >>


CDF sound system

Critiques d'albums, révélations, concerts et auto-promotion...

Dan Lédan

20/08/2019 à 11h22

Memes retours de ma fille qui etait aussi bien vener d avoir loupé Fontaines FC à cause de la file d entrée (surtout apres leur annulation des Charrues) et gros concert des Idles..

Charterhouse11

20/08/2019 à 11h38

Pour les retours que j'ai eu, les Fontaines DC, c'était très court et tout naze (les mecs semblent être bien à la rue depuis que le "succès" leur est tombé sur la tête). N'ayez pas trop de regrets.

JauneLierre

20/08/2019 à 12h26

J'avais pris le forfait 3 jours et devais initialement camper le vendredi et le samedi soir mais mon camarade qui devait venir avec sa tente familiale a eu un gros contretemps et n'a pas pu venir. J'ai donc fait les A/R à chaque fois et finalement suivi le samedi de mon canapé, à savoir The Growlers et Metronomy. Pluie + fatigue + Metronomy déjà vu deux fois ont eu raison de ma motivation.

Les soucis d'organisation lors des grosses affluences sont récurrents à la RdR mais semblent être un risque assumé et amplifié lorsque c'est le premier soir avec l'arrivée des campeurs. J'ai trouvé un léger mieux côté restauration même si les files étaient conséquentes. J'avais d'ailleurs fait l'impasse sur Idles lors de leur premier passage en 2017 à cause de cette étape.
Donc dans ces cas-là, arriver en avance et avec le casse-dalle dans le sac (et le K-Way).

Pour les compte-rendus, je vous renverrai vers le site rennais alter1fo.com avec lequel je suis globalement en phase.
Un bémol pour Stereolab où j'ai décroché, leur style ne correspondant plus à mes lointains souvenirs (l'Ubu en 91 ou 92...)

theviking

20/08/2019 à 14h05

Merci pour le lien vers alter1fo.

Lescure

20/08/2019 à 15h03

Avant à la RdR on ratait toujours le 1er groupe du 1er jour (compensé par un apéro au camping) comme d'ailleurs las autres jours avec les retours des navettes du centre-ville après les concerts à la plage. Quand il y a un peu plus de monde que d'habitude comme le vendredi cette année c'est assez compliqué de rentrer sur le site. Sans oublier les gentils gendarmes qui peuvent s'amuser à bloquer des heures l'unique accès au site en voiture pour procéder à des fouilles minutieuses et créer un joli embouteillage.
Le confort des festivaliers n'a jamais été la priorité des organisateurs (20 ans avant de drainer le terrain alors que 3/4 des éditions ont eu lieu sous la flotte + camping payant depuis 4 ans et intégration erratique du cashless. J'ai donc remplacé ce festival un peu snob par le génial Binic même si je regrette de rater quelques groupes qu'on ne voit que là bas (Altin Gün notamment cette année). A voir si pour les 30 ans la prog me fait renouer avec St Père Marc en Poulet (meilleur nom de bled à jamais)
Plein de reports par les rennois d'alter1fo.com ici :
http://alter1fo.com/

Lescure

20/08/2019 à 15h17

Ben voilà j'ai encore pris un point par un nantais……
Pour la peine le report de Binic 2019 par les copains de Sourdoreille:
http://sourdoreille.net/binic-folks-and-blues-festival-cet-adolescent-furieux-de-vivre/

JauneLierre

20/08/2019 à 15h27

J'en connais qui ont "snobé" la RdR, considéré au début comme le festival Lenoir/Inrocks donc parisien. Je souscris à ton avis concernant le confort, les toilettes ayant encore cette année changé de formule avec l'absence de pissotières. L'architecture contrainte du site ne facilite pas les changements ni les extensions, d'autant qu'il y a désormais une zone permanente d'accrobranches à l'entrée.
J'aime aussi Binic pour son ambiance (et la gratuité) mais c'est quand même axé sur un style et on a souvent le sentiment de voir et entendre des clones ou des jumeaux.

Charterhouse11

20/08/2019 à 16h35

Je me permets une petite apartée dans ce retour "Route du Rock" pour dire que le premier album de The Murder Capital "When I Have Fears" est sorti vendredi dernier. Qu'il était prometteur sur les quelques premiers singles publiés. Qu'on allait avoir le petit frère des Fontaines D.C., eux même petits frères irlandais d'Idles.
Et qu'en fait, cet album est bien plus que ca, sans doute plus profond ou mature, comme vous voulez. Qu'il est même incroyable pour un premier album, loin de l'étiquette qu'ils devaient récupérer. Bref, du post-punk, du Joy Division des débuts, des balades sombres à la Nick Cave, etc. Franchement impressionnant.

Dispo de partout et aussi là :
https://www.youtube.com/watch?v=Sei8ArBfrH0&list=OLAK5uy_k4I78EEX3L-0a3neAeHgvyM2v9YFkyh1E

mr.suaudeau

21/08/2019 à 02h34

[Route du Rock 2019]

Ce alter1fo a l’air super mais je vais quand même pas poster sur un forum rennais. Tant pis pour vous. Mais estimez-vous heureux : j’ai pas eu le temps de poster un report du Tinals en juin.


Mercredi :

Cette soirée de chauffe à la Nouvelle Vague méritait-elle de lâcher 23 € en plus du pass 3 jours ?

1. Anna St. Louis
Encore une folkeuse qui gagnerait à orchestrer ses compos foutrement basiques d’une petite basse et de quelques balais. La demoiselle chante toutefois joliment et avec le sourire.

2. Big Thief
On a déjà la réponse pour les 23€. Dire que je m’enfilais des cheeseburgers chez Ronald pendant qu’ils passaient au Tinals… De la tristesse, du souffle, de la rage. De l’autisme, du partage, de la classe. A la limite de l’épique.

3. Sharon Van Etten
La fatigue de ma traversée de la France se fait d’autant plus sentir quand les chansons à 36 bpm s’enchaînent pendant plus d’une heure. Elle a fait tout son dernier album. C’est con, je l’ai pas aimé. Parti me dégourdir les jambes dans les coursives de la Nouvelle Vague, je reviens tout de même inévitablement admirer la technique vocale de Sharon et sa motivation. Mais bon sang qu’elle joue fort !


Jeudi :

De mémoire d’habitués, on n’avait jamais vu une attente pareille à l’entrée. Au moins une demi-heure pour les bracelets, autant pour la fouille... Heureusement j’avais insisté pour arriver tôt. Aux bars c’est la folie mais jouable devant la scène des Remparts. Pas la peine en revanche d’espérer quoi que ce soit d’un des 5 pauvres foodtrucks. On se marche dessus sur le site. Vous l’aurez compris : chez l’organisateur, on n’a visiblement pas compté le nombre de places vendues pour ce premier jour à la programmation il est vrai alléchante. Et en plus il pleut pas.

1. Pond
Ok on est arrivés tôt mais là, vu l’affluence, il aurait fallu camper devant l’entrée. Les pauvres ont dû jouer devant 50 personnes.

2. Fontaines DC
Bordel de bite, ils commencent et j’ai pas encore passé la fouille ! Heureusement c’est Chequeless Reckless, un des seuls non-tubes de leur album. J’arrive sur Sha-Sha-Sha et les gars font toujours aussi branleurs (mais bien moins défoncés qu’à Lyon). 25 minutes de tubes joués sans conviction par les trois qui portent une guitare. Le batteur doit être le seul à dormir plus d’une heure par nuit dans ce groupe. L’impression qu’avec des chansons pareilles et cette gouaille au chant, leur live pourrait donner beaucoup plus que ça.

3. Idles
Pour ma quatrième fois en deux ans (et encore, comme JauneLierre, j’étais parti bouffer pendant leur passage ici en 2017), là c’est sûr, je connais le concert par cœur, j’ai peur de me lasser. Eh ben non : les mecs ont changé toute leur setlist par rapport aux festivals de juillet, le moustachu est passé au caleçon à fleurs, le chanteur reste bien en place et assure au lieu de faire n’importe quoi (un an qu’il est aphone et il continue à tourner…). Avec un public aussi motivé, cette prestation tourne au meeting de Bisounours. Comme un symbole, c’est déjà le dernier concert sous le soleil de tout le week-end.

4. Stereolab
20 minutes à la régie pour réaliser que le son est une bouillie innommable. 10 minutes de plus pour enfin mettre la voix à un niveau audible. En même temps, à part deux ou trois morceaux tirant vers un post-punk un peu enlevé, ce psychédélisme de pacotille s'avère chiant comme la mort.

5. Tame Impala
On est à 10 personnes au m², ce groupe est la star de la soirée, j’ai faim : c’est maintenant qu’il faut faire la queue pour un burrito sans goût à 8 €. Alors moi j’ai jamais plongé dans Tame Impala, en tout cas pas consciemment vu le nombre de morceaux que je reconnais quand même aux premières notes. Une machine à tubes. De machine il est aussi question pour cette voix trop parfaite pour être honnête. Le premier groupe de rock sous autotune, pour un son plus propre tu peux pas et des lâchers de confettis « développement durable ».

6. black midi
L’improvisation féline, quand quatre génies de 20 ans ont l’air de jouer n’importe quoi et retombent toujours sur leurs pattes. C’est un rock indescriptible où un batteur de jazz monté sur ressorts arbitre les chamailleries de deux guitares et d’une voix de canard. On a même droit à une impro inédite quand pendant plus de 5 minutes, personne n’arrive à refaire fonctionner la deuxième guitare. Beaucoup trop court.

7. John Hopkins
Ah merde, c’est pas John Maus ! Je vous préviens, ce week-end je fais la grève de l’électro.

8. Lena Willikens
Grève

Ah tiens, y’a bien une unique pissotière, sur le chemin du retour une fois sortis du site. Toute sortie étant définitive.

mr.suaudeau

21/08/2019 à 15h15

Vendredi :

On s’affole pas de l’attente d’hier : il n’y aura pas autant de monde aujourd’hui. Bingo : aucune attente à la navette pour arriver pile à l’heure, et 5 minutes d’attente en cumulé toute la soirée aux buvettes et foodtrucks. Il pleuviote mais la gadoue est encore loin.

1. Foxwarren
Casquette rouge, T-shirt froissé, chaussures de chantier, voix aigue légèrement fausse : on tient au chant le sosie officiel de Jason Lytle. Beaucoup plus prévisible que Grandaddy, Foxwarren prolonge agréablement la sieste des festivaliers revenus de la plage de Saint-Malo, avec sa pop folk subtile, au prix de devoir se taire pour les entendre.

2. White Fence
Ça y est il pleut, et en plus c’est pas White Fence, c’est « Tim Presley’s White Fence » qui joue son dernier album chiant. C’est pas mauvais, mais voilà du rock plat de compétition. Je reste pour la surprise d’avoir reconnu un des quatre guitaristes (oui, quatre ! Et pas un seul solo du concert), chanteur de Proper Ornaments (le groupe phare du label Tapete Records, vous irez vérifier) et claviériste de Toy. Je reste aussi parce qu’il y a rien d’autre à voir de toute façon.

3. Altin Gün
J’avais eu ma dose en mai, une bonne surprise finalement, tant ce leader peut m’hypnotiser avec son luth oriental et ses 15 notes à la seconde. Rebelote avec une nouvelle impression : chaque membre de ce groupe en est le leader à sa façon. Je sais toujours pas si c’est un groupe de reprises mais une heure en leur compagnie m’est plutôt agréable.

4. Hot Chip
Le problème d’avoir 5 claviers sur scène, c’est que tu vois rien de ce qui se passe. Il reste le batteur mais 1. c’est pas Sarah Jones ! 2. il est planqué et 3. je suis pas dans le bon angle. Et la guitare ne sert à rien dans ce groupe. Heureusement les gars ont une bouille rigolote, exécutent une petite chorégraphie, en font exécuter une autre à deux petites filles, le leader chante excellemment et quelques refrains enflamment la foule. Toujours pas compris ce caméraman stationné avec nous au 30ème rang, qui a passé 45 minutes à essayer de filmer le concert dans la foule avec des dizaines de têtes devant son objectif.

5.Crows
ENFIN DU ROCK CE SOIR !!!
Il pleut en continu mais on sent que le public attendait de pouvoir se lâcher. On a droit à un pogo de 45 minutes sur ce groupe de furieux dont quelques acharnés connaissent déjà les textes par cœur. Le chanteur, déjà bien agité, est aux anges et redouble d’énergie. La basse en distorsion couvre malheureusement tout le reste, y compris la caisse claire, mais on s’en fout.

6. Beirut ---> annulé pour cause de laryngite aigue
6. 2ManyDJs (DJ set)
Dommage ça commençait bien sur du Estelle, et puis c’est parti pour une heure de techno. Grève.

7. Crack Cloud
Prison Break Canada : 7 évadés de prison réunis dans un groupe de post-punk foutraque mais néanmoins fort intéressant (et 100% Telecasters). Ce batteur-chanteur possède une voix scandée à réveiller les morts. On comprend rien aux structures, y’a trop de musiciens mais chacun arrive à rester parcimonieux sur sa contribution, et le saxo est bien utilisé.

8. Paula Temple
Grève.


Samedi :

1. Hand Habits
Arrivé pile à l’heure, je profite devant plein centre de cette folk électrique habitée, un peu moins toutefois que sur l’album, la faute à l’absence de chœurs. Si seulement un de ses deux musiciens avait pu s’y coller… La dame ne sourit pas mais communique, elle est dans son monde. Ses chansons profondes méritent l’attention.

2. Deerhunter
Marilyn Manson s’est mis à l’indie-rock. Même visage, même voix. On est un peu dans la veine du White Fence de la veille mais en plus enlevé, juste ce qu’il faut pour garder le public dans le concert. Ça manque de relief à mon goût mais enfin, ce groupe m’est agréable.

3. Pottery
Une fois de plus, des inconnus programmés sur la « petite » scène surprennent par leur énergie et leur originalité. Sur une sorte de rockabilly énervé, encore une fois, ça scande au lieu de chanter. C’est cool, c’est frais mais parfois je me dis qu’un chanteur avec des notes ferait du bien à mes oreilles.

4. The Growlers
… mais pas comme ça. Lui, il chante très bien et, contrairement au cliché que j’avais en tête depuis des années en les écoutant, aucun d’eux ne porte chapeau ni moustache. Excellent groupe, bon chanteur mais ce rock de cowboys est d’un plat, pas original pour un sou. Pas ma came.

5. Metronomy
Ça part sur Boyracers qui, de manière surprenante, suffit à ambiancer un public de toute façon chaud comme la braise. L’ambiance est au top et malgré la découverte horrifiée des trop nombreux morceaux du prochain album entre les tubes, on est contents et l’entrain du groupe reste communicatif. A noter la folie collective qui s’empare de la foule sur les 4 minutes de The Look.

6. David August
7. Oktober Lieber
8. Silent Servant
---> Grève.

Avec cette pluie continue, un jour de plus et on avait droit à de la vraie boue. Le festival s’arrête pile quand il faut. A bientôt Saint-Père-Marc-en-Poulet !

 

theviking

21/08/2019 à 15h28

Merci pour tes compte-rendus !