Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 00h19 - cachaco : Oui mais voilà, Paris c'est pas Mönchengladbach; Paris c'est pas Paderborn! >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h11 - Hydresec : Je copie-colle ce qui suit à propos de ce qu'il faut malheureusement bien appeler l'"affaire Mila"... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 00h07 - contact : Il me semble qu'il n'a fait qu'un doublé, il mollit Lalaland !A ce rythme dans 2 matchs il ne... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

24/01/2020 à 23h44 - Radek Bejbl : Domaujourd'hui à 21h17Et on en parle de l'hygiène de vie et du degré d'implication de Paire... >>


Etoiles et toiles

24/01/2020 à 23h40 - Jamel Attal : Je n'ai pas de neige, mais je viens de revoir 'Stand by Me' pour la première fois depuis sa sortie... >>


Merlus, Tango et Friture

24/01/2020 à 23h30 - animasana : Et prochain match face à Sochaux qui n'a pas gagné depuis 8 matchs. >>


En rouge et noir !

24/01/2020 à 22h40 - Joswiak bat le SCO : Merci aiglons et red devils, c'était bien sympa. On sent que l'arbitre n'a pas voulu gâcher la... >>


EAG, les paysans sont de retour

24/01/2020 à 22h30 - De Gaulle Volant : Ah désolé pour les smileys mais vraiment le dépit... puis je voulais les piquer au vif, mais il... >>


Gerland à la détente

24/01/2020 à 22h26 - Espinas : Et adieu Tousart au mois de juin. Belle sortie pour lui, il aura été à son plafond avec nous et... >>


CdF Omnisport

24/01/2020 à 21h14 - CHR$ : [Handbol]Si mes comptes sont bons, le but de Zeljko Musa au bout de la prolongation contre la... >>


Dans le haut du panier

24/01/2020 à 21h11 - PCarnehan : (Pas dans Airplane, l'hymne US de Leslie Nielsen, hein.) >>


Scapulaire conditionné

24/01/2020 à 20h23 - Yul rit cramé : King street n'est même pas le repreneur trouvé par M6.Le probleme, c'est que le club à coûté... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

24/01/2020 à 20h14 - L'amour Durix : Ah tiens, à peine 10 minutes de jeu et on sait déjà qu'Orléans ne perdra pas 1-0.Ça fait comme... >>


L'empire d'essence

24/01/2020 à 18h49 - Mevatlav Ekraspeck : C’est glaçant. Comment s’en sort-il? On ne sait pas. >>


LdC : La Ligue des Cahiers

24/01/2020 à 16h19 - lotbur : Avec peut-être la résurrection des Aquitaines Fracasses et le retour de Francis Dolarhyde... >>


In barry we trust

24/01/2020 à 16h01 - jeannolfanclub : J'ai beaucoup de mal à comprendre comment la défense contre la course des Packers n'a pas pu à... >>


CDF sound system

24/01/2020 à 15h08 - mr.suaudeau : [N'oubliez pas Planet Of Sound, cf. le post de cachaco juste avant]Ça passe encore les tops 2019... >>


Parties de campagne, bières, et football...

24/01/2020 à 14h12 - contact : Qu'il y ait le tournoi et non forcément ma présence hein ! >>


CDF sound system

Critiques d'albums, révélations, concerts et auto-promotion...

Westham

10/09/2018 à 00h08

Elles sont pourtant loin d'être quelconques ces émanations.

Raspou

10/09/2018 à 00h38

Ah chouette, j'avais raté le dernier débat rap, je me rattrape sur celui-là.

Le rap c'est le genre musical de mon adolescence. A partir de la fin des années 80 où on a commencé à en parler entre nous au collège, avant que les premiers albums sortent, et pendant un paquet d'années, j'ai écouté à peu près tout ce qui se faisait en rap français, des stars IAM / NTM à des groupes comme Lone ou Boss Phobie.

L'adolescence n'étant plus qu'un lointain souvenir, j'ai beaucoup décroché, mais ça me fait toujours plaisir de découvrir un nouveau titre, d'un jeune ou d'un moins jeune (j'ai découvert le "Sankara" de JP Manova récemment, par exemple). Et aussi de voir comment le rap a influencé dans son phrasé et son écriture des chanteurs actuels qui ne sont pas des rappeurs, comme Ben Mazué ou Eddy De Pretto.

Dernière précision: si j'ai toujours préféré la branche "intello" du rap français (IAM, Assassin, Fabe, Rocé, La Rumeur, Oxmo, Kery James), j'ai toujours reconnu qu'elle ne pouvait pas être exclusive, et que la singularité du rap c'était aussi d'offrir la place à une expression plus brute et moins "écrite". OK, va pour NTM, Arsenik, la FF, Jean Gab1, etc.


Tout cela étant dit, je veux bien qu'on m'explique Booba. Mais pas que Booba, hein, aussi des groupes comme PNL. J'ai essayé plusieurs fois, ce n'est pas particulièrement une réticence au phrasé (même si les voix bidouillées, bof), mais ça m'a tellement semblé abyssalement vide, que je veux bien qu'on m'explique. Peut-être est-ce du vieux-conisme, que je n'ai aucun mal à assumer quand il est caractérisé. Mais peut-être, quand on a tant aimé le rap, est-ce le sentiment justifié que ces gars ont complètement braqué le genre et sont adulés sans aucune raison valable.

Je suspecte Classico de n'être ni fan ni connaisseur de rap, mais enfin les textes qu'il a publiés, c'est quand même affligeant, ce serait bien de pouvoir contrebalancer en montrant des contre-exemples où il y a un peu quelque chose, que ce soit du propos ou un truc d'écriture, mais quelque chose, pas juste le vide. Ca m'a fait retourner lire des textes d'Arsenik (dans le même genre cru et brut), je vous laisse comparer:

"Moi j'voulais que mes raps soient des putains de caresses
Ou des poings dans la gueule
Qu'ça reste un phare dans ces ténèbres quand nos scrupules disparaissent.

(J'suis seul). J'suis seul avec ma plume.
J'célèbre la vie, écume les trottoirs de la ville
Loin des cours où nos colères comparaissent.
J'voulais profiter de ce couplet pour les coups que j'ai pas rendu.
Mec, puisse notre zique nous rendre ce putain d'espoir qu'on a perdu.
Seulement voilà, rien n'apaise le poids des remords
Quand vivre c'est faire semblant de ne pas être mort.
Serrer le mords entre ses dents et s'prétendre " pur-sang ", l'alcool aidant.
S'détendre et déballer ce que tu ressens.
C'est dans ces moments sombres
Que mes pensées me trahissent et que la peine encom-bre le beat.
Quand les rivières d'amour taris-sent, j'débite des vers nourris aux drames.
Vu que ma peau porte le deuil, j'l'aisse aller,
Ma rage s'envole comme dans un con de ballet de feuilles mortes.
Mec j'apporte à ton seuil mon rap, ma routine
Et ces révoltes qu'on essaie de castrer à coup d'or et platine.
(A coup d'or et platine) Et j'voulais juste parler, lester la douleur que j'emmagasine.
Non rien à foutre des couves de magazines. (Rien à foutre)
Ça guérit pas le mal que je couve cousine
J't'ouvre mon c?ur en putains de rime assassines.
Mon groove fascine comme luxe et liasses de papier.
J'aime les gros BM, mais j'oublie pas que la liberté ça marche à pied.
(C'est ça) Mec! Le succès c'est trop nocif.
Et j'ai perdu en amitié tout ce que j'ai pu gag-ner en chiffre.
Héritier de la violence à l'espoir chétif que la vie a châtié.
J'veux plus réduire mon champ de vision aux murs du quartier. (Non)
Les sentiers de la gloire sont truffés de salopes,
Petit soit pas triste, le jeu est truqué depuis le procès du Christ. (tu sais)
J'résiste malgré la hargne qui me lacère les entrailles.
Dis, y aura combien d'larmes sincères à mes funérailles?
Juste une entaille sur la joue de la France, Man!
Pour que les données changent,
Qu'on baise les putes qui touchent à la vertu des anges.
Etrange sensation de crainte, quand je vois leurs lois enfreintes.
C'est comme s'ils injectaient de la haine dans la matrice de nos femmes enceintes.
J'garde le cadavre de mon innocence perdue, mon enfance calcinée.
Dans ces rues où dansent les âmes de ces gosses assassinés.
J'ai cru en la haine, aujourd'hui je doute. Mec!
Etre un homme c'est regarder le Diable droit dans les yeux
Et lui dire d'aller de se faire foutre.
Je shoote l'enfer et le mal que mon corps abrite.
Et j'ai juré à mon c?ur que jamais plus j'n'écouterai que ma bite ou mes poings.
J'habite une blessure, un coin où rage immigre.
Qui ne comprend pas ne comprendra jamais le rugissement du tigre.
Que ceux qui me dénigrent s'enfoncent ma poésie.
J'voulais juste dégager mon cul de la trajectoire de ce putain de fusil.
Ça me bousille le crâne alors j'ai choisi de l'écrire.
Quand tout crame, décrire ce qui trame, détruire mon moi infâme,
Sous les éclats de rire de la foudre et le chant des armes.
C'monde sale où la foudre parle et le ciel boude,
Une lame de sky pour nos morts, ceux que le sort poignarde.
M'man Dieu te garde, je sais que Papa nous regarde depuis les cieux,
Depuis mes yeux via ma bouche j'lâche ce qui me touche vieux.
J'couche sur le faf ce monde vicieux pour ceux de ma couche,
J'accouche ces mots seuls dans ma putain de chambre.
2001, mardi, le 11 septembre."

Classico

10/09/2018 à 08h34

Raspou
aujourd'hui à 00h38

Je suspecte Classico de n'être ni fan ni connaisseur de rap, mais enfin les textes qu'il a publiés, c'est quand même affligeant, ce serait bien de pouvoir contrebalancer en montrant des contre-exemples où il y a un peu quelque chose, que ce soit du propos ou un truc d'écriture, mais quelque chose, pas juste le vide.
---------

En effet, je ne suis ni fan ni connaisseur, loin s'en faut, mais des potes m'ont fait lire il y a longtemps des textes vraiment écrits de rap français, et il m'arrive de lancer un gros album de rap américain sur Youtube et d'être subjugué par ce que j'entends. Et je reconnais que ces quelques moments répondent à une sorte de besoin que cette musique seule satisfait pleinement, quoi que ce besoin ne me hante pas comme d'autres, ne me donne pas mauvaise conscience s'il n'est pas satisfait, ne me poignarde pas aux larmes lorsqu'il l'est, mais peu importe.

En revanche oui, ce que j'ai copié-collé, c'est du vide à l'état pur, du vide méchant au surplus, vulgaire et salissant, et je l'avoue, voir des gens éduqués ou des revues sérieuses oser le mot littérature en parler de ça, ou jouer les précieuses ridicules en haussant les sourcils sur le thème "ah, comme ça, il y aurait une bonne et une mauvaise culture ?", ben ça me fout la gerbe, que voulez-vous. Ecouter Booba du mauvais côté de la tonka, dans son coin de barre en béton, en fumant sa beuh et en rêvassant de salopes à oilp, de grosses voitures et d'autres voitures qui brûlent, c'est de bonne guerre ; mais entretenir la confusion et la laideur du monde avec une telle application satisfaite de ce côté ci du manche, je trouve ça vraiment difficile à supporter.

J'ai remis tout l'allant

10/09/2018 à 08h36

Pour revenir rapidement sur du plus "classique", je voulais vous faire découvrir un groupe de rock malgache 'Kristel' dont quelques morceaux sont aisément trouvables sur Youtube (certains clips sont en plus 'achment bien tournés) : c'est frais, c'est énergique, c'est en malgache mais c'est pas grave -même les Malgaches ne comprennent pas tout- et en plus, ils font un concert gratuit ce jeudi à l'Unesco si vous avez aimé ou si vous voulez vous faire une idée de l'énergie qu'ils déploient.

Après les Dizzy Brains, ça fait plaisir de voir la jeune scène malgache s'émancipait un peu de ses glorieux aînés.

Dan Lédan

10/09/2018 à 09h58

Si ça envoie sur scène comme les Dizzy Brains , ça doit être sympa !!

Mix Diskerud

10/09/2018 à 12h46

Je parlais de l'abcdrduson hier, je vais citer la conclusion de leur chronique de 'Trône', dernier album de B2O :

"Le rap peut être une blague, un combat, un point d’exclamation, une déclaration d’amour cachée par pudeur sous des couches d’auto-tune, de la colère et du verbe, l’expression d’une vitalité sans queue ni tête. Qui n’a absolument pas besoin de se justifier."

C'est tout à fait ça, je suis fatigué d'avoir à justifier ce pourquoi j'écoute Booba. D'autant plus que j'apprécie l'artiste sans qu'il fasse partie de mon panthéon musical, j'ai donc des dizaines d'autres choses à partager avant de vouloir parler de lui.

dugamaniac

10/09/2018 à 12h55

On peut aussi inverser la question, je trouve que c'était retombé mais, il y a 2-3 ans, certaines personnes ont trouvé nécessaire de justifier qu'ils appréciaient Booba en en faisant un grand auteur.

Mix Diskerud

10/09/2018 à 13h22

C'est qui 'certaines personnes'? Azzedine Fall? Stéphanie Binet? Un pigiste de Slate?

dugamaniac

10/09/2018 à 14h02

Oui ce genre de média Slate, l'Obs ... là où les trentenaires, qui ont grandi avec lui, ont pris le pouvoir de la plume j'imagine.

nima

10/09/2018 à 14h10

Je ne connais pas Booba. Mais je connais François Morel.
http://urlz.fr/7J3o

 

Raspou

10/09/2018 à 14h17

Sur Booba, y a vraiment des gars et des nanas qui ont pété les plombs: Thomas Ravier, Marie Debray, Alexandre Chirat, ils ont essayé de nous le vendre comme le fils caché d'Antonin Artaud et de Che Guevara.

Je conçois d'ailleurs que ce soit tout aussi horripilant pour les amateurs de Booba que pour les autres, hein.