Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @cahiersdufoot: [partenariat win-win disruptif] Pour l'anniv de la deuxième étoile, on vous fait gagner des t-shirt de notre nouvelle co…

RT @mdiplo: Depuis l’indépendance, en 1962, les stades sont la caisse de résonance des revendications sociales de toute la jeunesse masculi…

[partenariat win-win disruptif] Pour l'anniv de la deuxième étoile, on vous fait gagner des t-shirt de notre nouvel… https://t.co/XLLeti1yUE

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 12h14 - PCarnehan : Et dire que si on avait recruté Rodrigo Gral, on aurait pu aligner un tandem Zagre-Gral. >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 12h09 - Henri Désiré Landreau : Effectivement, c'est toujours très compliqué de faire des généralités.De l'eau a coulé sous... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 11h50 - Zazie et Zizou : Gouffaujourd'hui à 11h40Tu veux connaître la règle écrite, ou le comportement (tacitement basé... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 11h50 - Nos meilleures Sané : déjà tu parles de problème sur ta voiture dans ton premier message, pour ensuite nous dire que... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 11h43 - boultan : Federer n'est pas plus "attaquant" que Nadal effectivement, ce dernier agressant à tous les coups... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 11h34 - Tao-Paï-Païet : Marius Taujourd'hui à 10h45De ce que j'en avais vu un peu avant sa blessure, c'était un attaquant... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 11h31 - Yul rit cramé : Tout à fait, ce groupe de 23 nous donne beaucoup d'indications.Mais sans grandes surprises.NMS,... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h29 - Classico : Trickyaujourd'hui à 10h39Sinon, ça ne vient à l’idée de personne que sa couleur de peau n’a... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 11h13 - 12 mai 76 : J’espere que la DDAS est venue récupérer les momes... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h03 - Espinas : Pour les trains, s'il pouvait y avoir des opérateurs qui ont envie d'exploiter les lignes, ça ne... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 10h47 - suppdebastille : Oui c'est ça , ça renvoie au bord de la route.Le vent venant d'un côté un groupe de coureurs... >>


Good kop, bad kop

aujourd'hui à 10h41 - Marius T : Avant de sucrer les fraises !!! >>


Tout en haut du Nou Camp

aujourd'hui à 09h44 - La baie des champs : Oui mais Javier Tebas est un modèle de probité et de compétence.Jamais son organisme... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 09h30 - Dark Side of the Mounier : Match des U19 Français hier soir, avec quelques Lyonnais sur la pelouse (Solet, Ndicka, P.Kalulu... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 08h56 - JeanLoupGarou : Présent ! >>


La L1, saison 2019/2020

aujourd'hui à 02h19 - Radek Bejbl : Merci de basculer les pronos sur le fil prono, dont c'est littéralement la seule utilité. >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 00h41 - Gilles et jeune : (désespoir, vais-je arrêter de supporter le PSG ? Un nouveau doute m'assaille) >>


Toujours Bleus

15/07/2019 à 22h52 - Raymundo Menech : Oui, merci Lucho. Très sympa. Et joyeux anniversaire. >>


Habitus baballe

Pour causer socio, éco, sciences-po, anthropo, histoire-géo, philo, épistémo, Adorno, filporno, Bernard Pardo...

Classico

15/06/2019 à 19h36

Pascal Amateur
aujourd'hui à 13h35
————
Pas d’accord du tout, mais c’est un bien beau sujet de conversation.

- pour les mains, il s’agit pour moi d’une adaptation parfaitement logique de la règle au changement de paradigme réalisé avec la vidéo. Quand on passe de l’âge de l’interprétation de l’arbitre à celui de la prétendue objectivité de l’image, on doit supprimer tout ce qui n’est pas réductible à cette forme d’objectivité ; l’intentionnalité de la main ne peut pas être réductible à une image, donc on sanctionne toutes les mains mises en images en supprimant la notion de leur intentionnalité éventuelle.

- la multiplicité des revendications de genre est d’un autre ordre, me semble-t-il. Il s’agit de la logique binaire libérale : tout ce qui ne m’est pas interdit m’est permis, à moi en tant qu’abstraction d’individu (le sujet de droit universel). Je suis libre de me sentir femme si je suis né homme, jeune si je suis vieux, noir si je suis blanc, etc., et le droit doit accompagner cette liberté aussi absolue qu’absolument abstraite et aussi infinie qu’infiniment insatisfaite.

Gilles et jeune

17/06/2019 à 01h29

Pascal, je pense qu'il y a un malentendu, à moins que je mal entende ton propos.

Ainsi ton propos opère une inversion dans l'ordre réel il me semble du point de vue de l'action visant la transformation du système - qui est le niveau de mon propos. Mon propos souligne qu'il n'est pas opérant de regarder les comportements cruels ou pervers comme premier. Car ce sont bien des dispositifs qui favorisent la survenue ou l'entretien de telles conduites, et telles autres qui en encouragent d'autres.
À ce niveau, si je t'ai bien compris, la Vérité du Sujet importe peu. Qu'on constate qu'un dispositif encourage un investissement libidinal poussant à la cruauté ne dit rien en effet de ce qui se joue pour ce sujet dans cette situation. Il est par contre primordial de repérer le lien si on veut agir.

Et si a priori ça ne demande nulle cruauté de concevoir un dispositif de gestion ou des situations qui favorisent des comportements pervers (ou cruel), j'en suis pas si sûr en poussant l'analyse. La dose de cynisme, de fermeture à l'Autre que ça suppose pourrait être rapproché de la cruauté de l'enfant qui joue avec des animaux ou ecrabouille des insectes parce qu'il le peut. Le procès France Télécom l'illustre. De même de récents travaux sur certaines inflexions de doctrine / idéologie RH donnant le prima de l'humain (comprendre la mobilisation de pulsions infantiles diverses) sur le professionnel. Voir le dernier bouquin de Danièle Linhart pour ça qui est édifiant.

Ainsi ramené au foot, je dis bien que l'enjeu du dispositif est de disqualifier / réduire la possibilité de la subjectivité / l'interprétation dans l'activité d'arbitrage. Cf. ce que dit fort bien Classico.

Pour revenir à ton propos Pascal Amateur
15/06/2019 à 15h08
Je ne vois pas le lien entre surveillance généralisée et désir d'un monde robotique. Au contraire, c'est de l'humain qui est sollicité, du pulsionnel à travers ses souhaits d'emprise, de cruauté. C'est du très infantile, mais nullement une revendication de perfection : c'est une demande de destruction

Cccccccccccc
Ce qui est sollicité, ce n'est pas tout l'humain, c'est de la répétition, de la jouissance activée et orientée, ... La possibilité du désir, de la sublimation, d'une expression du sujet dans son geste professionnel qui sera nécessairement impredecible est récusée.
Le projet de robotisation n'est pas un monde parfait au sens esthétique. C'est un monde sans surprises quant à l'orientation de la réponse à une question donnée. Ce qui est visé est un monde sans désirs, et donc un monde de comportements ou pulsions dont on pourrait coder la réponse.
Main dans la surface ? > penalty
Expression d'un désir non aligné sur celui du maître ? > possibilité de la delation

Dans un cas

Jus de Nino

17/06/2019 à 08h22

En matière de gestion ça vise une élimination des conduites supposées à risque, logique qui se prolonge en une prolifération de procédures et des investissements d'automatisation.

~~~~

Le « tout procédure » c’est très Anglo Saxon même si ça a tendance à déborder chez nous aussi.
Les boîtes se battent pour embaucher les meilleurs puis les mettent dans un carcan procédurier les empêchant d’exprimer au mieux leurs capacités intellectuelles.

Un peu comme un coach recrutant les meilleurs joueurs puis les obligeant à jouer dans des schémas tellement stricts que leur créativité en est réduite à néant.

Pascal Amateur

17/06/2019 à 10h10

Oui, s'il s'agit d'évoquer la mise en place de structures visant à créer un climat de délation, à même de chasser ceux qui ne s'intégreraient pas dans ce schéma pervers, c'est possible ; je n'ai aucune connaissance sur ces modes de fonctionnement, qui semblent tenir du Panoptique et de "1984". Christophe Dejours a lui, depuis longtemps, souligné le sadisme global des instances dirigeantes.
En revanche, s'agissant d'un "monde sans désir(s)", mes maigres connaissances théoriques m'empêchent d'admettre cette notion. L'absence de désir s'apparente à un monde de besoins purs, sans médiation de la parole, dont les conséquences sont en général des suicides lents - anorexie, mélancolisation, des choses que j'ai des scrupules à évoquer au regard de leur gravité. Obéir à un maître, fût-ce aveuglément, suppose une structure de désir tourné vers la réalisation du désir de l'Autre. C'est l'effacement du sujet, mais non de ce qui le meut. Je crains ici une lecture "à l'américaine" des notions psychiatriques et psychanalytiques.
Et je jetterai un œil à l'ouvrage de Danièle Linhart.

forezjohn

17/06/2019 à 10h45

Jus de Nino
aujourd'hui à 08h22
En matière de gestion ça vise une élimination des conduites supposées à risque, logique qui se prolonge en une prolifération de procédures et des investissements d'automatisation.

~~~~

Le « tout procédure » c’est très Anglo Saxon même si ça a tendance à déborder chez nous aussi.
Les boîtes se battent pour embaucher les meilleurs puis les mettent dans un carcan procédurier les empêchant d’exprimer au mieux leurs capacités intellectuelles.

Un peu comme un coach recrutant les meilleurs joueurs puis les obligeant à jouer dans des schémas tellement stricts que leur créativité en est réduite à néant.

-------------------------

Sur le monde l'entreprise et les procédures, mes retours d'expérience :
Mon employeur précédent était très vertical : "faites-ci, ne faites pas ça" mais n'avait pas vraiment de moyen de contrôler l'activité réelle des employés et, surtout, ne contrôlait pas humainement les équipes. Donc les gens en bas de l'échelle faisait ce qu'il fallait dans leur coin pour que ça marche sans en référer à la direction qui était contente tant qu'on remplissait les fiches pour qu'ils aient de jolis tableaux de bord à se montrer dans les réunions interminables dont on raffole entre membre de Co'pil'.

Je suis maintenant dans une société qui marche en agilité, grosso modo l'idée derrière c'est que les équipes sont découpées en petites unités(10 personnes maximum) à qui on affecte une tâche ou un objectif, l'organisation et la façon dont l'objectif est atteint ne regardant que l'équipe.
Ca laisse donc beaucoup plus de place à l'initiative personnelle et à la créativité, par contre ça exige d'embaucher des gens qui ne craignent pas d'être dérangées parce qu'on passe son temps à poser des questions aux équipes qui ont les connaissances/compétences. Dans les faits aussi la direction va se pointer de temps en temps en exigeant telle ou telle action mais on a la paix 98% du temps.

Enfin en ce qui concerne la robotisation du travail humain, je pense que ça dépend du produit final à vue de nez je dirais que le domaine industriel va effectivement chercher à restreindre les initiatives pour ne pas se retrouver avec un produit fini qui ne correspond pas à ce qui attendu, ailleurs ça sera plus une question culturelle.

Cush

17/06/2019 à 11h21

(parenthèse Bac Philo)

le commentaire magnifique d'un internaute sur le live du Monde consacré à l'épreuve de philo, auquel je souscris à 4000%:

"Il y a quelque chose d'affligeant dans ce rituel dont la France a le secret. Outre le fait que cette épreuve est la plus sélective de toute en termes de capital culturel, qu'elle participe de toute une distinction sociale, la philosophie y est instrumentalisée comme pur vecteur spéculatif - aucun philosophe n'a jamais posé de telles questions aussi vastes qu'évasives - hors de tout "problème" et concept et de toute histoire de la pensée et de ses auteurs : pur éther."

Julow

17/06/2019 à 11h36

De quel sujet tu parles ?
Quant au caractère socialement sélectif, ça paraît raisonnable, mais... une étude montre ça ? Serais curieux...

Julow

17/06/2019 à 11h39

(c'est juste spontané, biaisé, micro-échantillonné, mais finalement j'ai connu plus de fils de prolo philosophes que physicien ou lettreux)

Pascal Amateur

17/06/2019 à 11h41

Ils font toujours philo, les bacs non littéraires ? (Car là, j'y vois davantage un recrachement organisé des connaissances, davantage qu'une construction de Plater à Heideggon).

Balthazar

17/06/2019 à 11h49

Cush,
Je pense que tu ne trouves ce commentaire "magnifique" que parce qu'il exprime ta propre opinion... Je n'y vois pour ma part que la conviction mal argumentée de quelqu'un qui n'aime pas l'éther.

 

Cush

17/06/2019 à 11h50

Tout aussi spontané et micro-échantillonné de mon côté, mais en tant que prof principal en terminale je suis régulièrement face à des élèves bosseurs et issus de milieux pas vraiment bien dotés en capital culturel qui me disent qu'en philo ils ne captent absolument rien et ne savent pas ce qu'on attend d'eux, là où ceux qui ont baigné dans un certain univers culturel à la maison s'en sortent très bien. C'est peut-être la faute aux collègues de mon bahut bien sûr. Mais mon diagnostic au doigt mouillé, c'est qu'on devrait peut-être aussi incriminer un enseignement mal conçu, qui met beaucoup trop l'accent sur des techniques de rhétorique ou de raisonnement logique et abstrait et pas assez sur une approche en terme d'histoire de la pensée, contextualisée.

Comme ce sujet m'énerve à intervalles réguliers, j'avais vaguement recherché des études sur la caractère potentiellement inégalitaire de cet enseignement mais je n'ai rien trouvé.