Déclarama

Jean-Michel Larqué : "C'est la première fois que je vois un blanc courir plus vite qu'un noir." (RMC, 09/07)


précédente     

Sur le fil

RT @Boris_1899: Les supporters en carton, c'est tellement yesterday. Voici les fanbots, en interaction avec les supps distants: https://t.c…

RT @Romain_Molina: Rappel / Entretien avec @SeBlueLion sur Chelsea : « Mourinho maîtrise à la perfection la périodisation tactique » - http…

RT @LiberoLyon: OL Groupe vit bien (mais ça sent un peu le Pathé) : @NicolasSch_ a épluché le rapport d'activité http://t.co/YiaCEnRe8u #OL

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

deux heures moins le quart avant Jésus-Christ

"Messi a raté son rendez-vous." (lequipe.fr)

le chevalier qui dit "ni"

"Ils n'ont plus les jambes, ils n'ont plus la tête, ils n'ont plus le cœur." (tf1)

Matelazzi

"Dodô à l'Inter." (lequipe.fr)

en 10 capé

"Neymar : 'Je pourrais être en fauteuil roulant aujourd'hui'." (lequipe.fr)

Bini-B

"CIV : le duo Bini-Bijotat a postulé." (lequipe.fr)

never walks alone

"Lyon : Lacazette toujours suivi par Liverpool." (maxifoot.fr)

Hey Jude

"Lallana proche de Liverpool." (lequipe.fr)

shah-bite

"L'Iran fustige l'arbitrage." (le10sport.com)

affaire courante

“Scolari : ‘Si j'avais pu éviter le Chili’.” (lequipe.fr)

Omar Raddad et Fred

“Fred : ‘On m'a presque tué’." (maxifoot.fr)

Le forum

Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 03h29 - Toni Turek : RedBull Leipzig (2. Liga) : l'attaquant U.S. Terrence Boyd est blessé à un genou, et indisponible... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 03h23 - leo : KL>le remplaçant (fût-il Di Maria) en question était titulaire chez le champion d'Europe et le... >>


Pendant le foot, les affaires continuent

aujourd'hui à 03h22 - Toni Turek : Les sanctions contre les joueurs de L1 ayant parié sur des rencontres... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 02h43 - leo : Charterhouse11 aujourd'hui à 01h25 Non mais enfin duga, c'est du GENIE ce but. Du génie ! On... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h57 - sansai : Pareil. >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 00h30 - Rigoboum Song : Christ en Gourcuff aujourd'hui à 00h07 ---- Oui, 4 M, c'est aussi pour moi surévalué. Sa... >>


En Vert et contre tout

28/07/2014 à 23h53 - grognon : Je vous colle ici dessous en presque intégralité le dernier potin carré de poteauxcarres.com,... >>


Premier League et foot anglais

28/07/2014 à 23h47 - Bale de jour : Bof, en termes de temps de jeu je pense qu'il a tout intérêt à aller plutôt chez les Spurs,... >>


Parties de campagne, bières, et football...

28/07/2014 à 23h43 - Blackool02 : Jeudi 31 Juillet, Vincennes, 19h - Casartelli - Omnale - manuFoU - Westham - Jallet - Charles... >>


CDF sound system

28/07/2014 à 22h23 - MinusGermain : Blindtest 2004 https://www.sendspace.com/file/xnjd12 Bravo aux deux brillants participants qui... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

28/07/2014 à 22h11 - Mama, Rama & Papa Yade : Kombouaré cul-sec. >>


Etoiles et toiles

28/07/2014 à 22h01 - Meilleur Second Rool : Boyhood : Un film vraiment à part. Pour ceux qui n'ont pas suivi, le réalisateur Richard... >>


Quelles évolutions pour l'avenir?

28/07/2014 à 21h10 - leo : Mipoulet aujourd'hui à 20h53 Pour qu'un pénalty soit plus juste, peut importe l'endroit ou la... >>


En rouge et noir !

28/07/2014 à 20h36 - Kireg : Oui. L'argument familial est le seul qui pourrait me laisser y croire. Ça me parait... >>


Rumeurs de transferts...

28/07/2014 à 20h33 - Run : Tonton Danijel aujourd'hui à 19h48 Run aujourd'hui à 14h42 C'est pas ce qu'on dit de... >>


Foot et politique

28/07/2014 à 20h23 - sansai : Et une alerte à la frontière libanaise avec Israël, paraît-il. >>


Bréviaire

28/07/2014 à 19h09 - Maniche Nails : Donc si c'est avéré : Nani dit banc. >>


So show...

28/07/2014 à 18h52 - animasana : Triste nouvelle avec le départ de Pierre Lorius, glorieux gardien de l'équipe ayant remporté la... >>


Parties de campagne, bières, et football...

Afin que perdure la tradition de matches dominicaux entre cdfistes, voici l'agenda des rendez-vous sur l'herbe.

menZZimenZZo

03/06/2005 à 18h39

DIMANCHE 2 DECEMBRE - VINCENNES - MIDI

- Dynô Dyni
- menZZimenZZo (si vous n'êtes pas trop susceptibles)


Désolé pour le changement de dernière minute mais j'ai eu un impératif et n'avais pas pensé que cela me vaudrait l'honneur d'apparaître dans le non-CR. Je suis malgré tout content d'avoir pu vous faire rire, c'est déjà ça de pris.

menZZimenZZo

03/06/2005 à 18h44

DIMANCHE 2 DECEMBRE - VINCENNES - MIDI

- Dynô Dyni
- menZZimenZZo (si vous n'êtes pas trop susceptibles)

Désolé pour le changement de dernière minute, j'ai eu un impératif et ne pensait pas que cela me vaudrait l'honneur d'être dans le non-CR ! Je tacherai d'être moins déroutant la semaine prochaine.

balashov22

01/03/2010 à 00h13

Et moi j'insiste In Gone, un défenseur me couvrait puisqu'il était sur la ligne. Alors ça suffit maintenant !

prime

01/03/2010 à 06h32

[Lyon]

DERBY CEDEFISTE
11 avril, Campus de la Doua, terrains de l'INSA :

- balashov22
- Lemeu
- Gone à Lyon + Julien
- Gone n'rosette Brothers
- mr.suaudeau (agent libre)
- Jean Niño
- TiramiSuazo ?
- Nicaulas
- Rue de Gerland ?
- Courgetti
- Dark Side
- grognon : come on jeanrouc' à 2 on va les déglinguer
- Autant en emporte l'Owen
- Lasth +1-2 ?
- prime + 1 (ou 2) frangin(s)

Jeanroucas

01/03/2010 à 09h05

[Lyon]

DERBY CEDEFISTE
11 avril, Campus de la Doua, terrains de l'INSA :

- balashov22
- Lemeu
- Gone à Lyon + Julien
- Gone n'rosette Brothers
- mr.suaudeau (agent libre)
- Jean Niño
- TiramiSuazo ?
- Nicaulas
- Rue de Gerland ?
- Courgetti
- Dark Side
- grognon : come on jeanrouc' à 2 on va les déglinguer
- Autant en emporte l'Owen
- Lasth +1-2 ?
- prime + 1 (ou 2) frangin(s)
-Jeanrouc' : yes gro, on va en faire de la terre battue tellement on va les pulvériser.

Ratzoire

01/03/2010 à 10h02

Bon bah merci les Lionels pour ce foot hier, c'etait bieng.

J'en profite pour postuler pour le derby en tant qu'agent sémi-libre (genre, je ferai comme Jeanroucas quoi...)

enfin, 12/12 sur un demi terrain, plus jamais quoi


Des bisous

coach_mimi

01/03/2010 à 10h21

[Vincennes - Dimanche 28 février]

Alors, le football dans des conditions climatiques extrêmes, petit récapitulatif :
- Jouer en pleine canicule, on a bien du le faire
- Jouer par -10°, fait.
- Jouer sous la pluie, fait.
- Jouer sous la neige, fait.
- Jouer dans une mare de boue impraticable, fait.
- Jouer sur une mare de glace impraticable, fait.
- Jouer un jour d'avis de tempête nationale, maintenant, c'est fait aussi.
(on pourra d'ailleurs s'étonner que Pershing ne soit pas considéré comme un parc - malgré tous les touristes qui y défilent - ou un cimetière - malgré tous les ballons morts qu'on y distribue, qui étaient soit disant tous fermés hier)

De la vingtaine de personnes inscrites jusqu'à la veille au soir, ils n'étaient plus que 12 inconscients au métro ("C'est de ta faute aussi coach. Tu nous as provoqué avec ton message")
D'ailleurs, à 3 minutes près, je les ratais, ces ingrats, déjà partis pour les terrains à à peine 10 (puisque Westham, Schnouf et son pota, qui me suivaient de 2 minutes ont du prendre le bus).

Arrivée aux terrains, pour le coup complètement déserts (déjà que c'était pas la grosse affluence depuis le début de l'année).
Enfin, désert, plus un mec qui termine son footing, qui nous voie, et viens nous demander s'il peut s'incruster. Comptant sur l'arrivée de Flow pour faire un nombre impair (sans l'autochtone, donc), on lui dit oui.
Le temps qu'il aille chercher ses affaires (et que Flow n'arrive pas), on s'aperçoit qu'il fera le 13ème...
On décide donc, pour équilibrer l'infériorité numérique, que l'équipe à 6 jouera avec le vent dans le dos et l'énorme flaque devant un but comme stoppeur droit.

Au moment de faire les équipes, jedaaii demande si, faute de supporters parisiens, ça vaut toujours la peine de faire un PSG - OM et si on ferait pas mieux de changer les équipes ?
Il se fait reprendre direct par Kebou : "Ha nan, moi si c'était pas PSG - OM, je serais resté dans mon lit, alors on garde les équipes telles quelles"

Les équipes, donc :
En blanc : Westham, Sir Sourire, Jedaaii, Kebou, Lucarelli, [SPOILER ALERT] Moustache [/SPOILER ALERT], bibi
En foncé : Pagis est magique, Isabey les yeux bleus, benabaraparis, Martin potaBenab, Jallet au Schnouf, potaJallet, autochtone au maillot gris (qui enfilera vite un maillot à Luca)

Un match qui, au rythme des blessures, se fera en fait en trois actes.

* Premier acte, les blancs commencent en infériorité numérique, avec le vent dans le dos.

Après avoir attendu le dernier moment pour se mettre en tenue, la mise en route est délicate.
Les blancs n'arrivent pas à bien jouer avec le vent. Incapables de faire tourner le ballon plus de 5 minutes, ils (ab)usent de longs ballons qui finissent invariablement en touche ou six mètres...
Mais, d'un autre côté, avec un tel vent, c'est pas idiot de forcer un gardien à jouer un six mètres. Le ballon fait 5 mètres dans un sens, puis 2 dans l'autre. Et, avec un peu plus de réussite, Luca aurait pu trouver autre chose que le poteau...

Les foncés n'ont donc pas la tête dans l'eau, mais presque, et en sont "réduits" à jouer en contre. Et quand ils arrivent à poser le jeu à terre et à éviter les flaques, ils parviennent à se montrer dangereux. Mais Westham est vigilant sur quelques frappes sur lui, ou alors chanceux quand une frappe de bénab' contrée par bibi va mourir au ras du poteau.
La flaque jouera aussi à merveille son rôle de septième homme en contrant quelques offensives foncées.

[A un moment, Moustache, qui errait comme une âme en peine à Pershing se joint à nous. Il tente tant bien que mal d'infiltrer les foncés avec son maillot floque Simone porté à l'envers, mais il se résoud vite à l'évidence et échange son maillot avec Pagis]

Pudiquement, nous dirons que cette période ne rendra pas honneur au football...
Les blancs sont sporadiquement dangereux quand, au profit d'une trajectoire capricieuse, Luca peut se présenter face aux gardiens adverses. Mais, à chaque fois, Martin (au but) a le réflexe salvateur et sort le ballon du bout du pied.

Les foncés ont également quelques situations favorables, sur contre, mais tirent trop sur Westham pour le mettre réellement en danger.
Les blancs vont quand même finir par tirer parti de leur avantage naturel (le vent hein, pas autre chose) puisque, sur un nouveau dégagement raté, Luca ne se fera pour une fois pas prier pour ouvrir le score.
1-0 pour les blancs.

Et puis, sur une montée de bibi, Jallet à la lutte me marche sur le gros orteil. L'équilibre instable offert par le dit orteil est fatal à la cheville de Jallet qui tourne...
Jallet, qui le réclamait depuis dix bonnes minutes obtient enfin le changement de côté, prétextant qu'il ne peut plus jouer et que donc son équipe va se retrouver à un de moins et doit donc bénéficier du renfort de la flaque et du vent.

** Second acte, égalité numérique, les foncés ont le vent dans le dos.

Oui, égalité numérique car le fourbe Jallet a finalement décidé de rester, et de passer au but.
Avec le vent contre eux, les blancs vont à leur tour devoir affronter le syndrome "impossible de balancer sous la pression" et se mettre à subir le pressing adverse.
Quelques offensives pour trouver le rythme, et puis sur un déboulé que n'aurait pas renié Julien Lizeroux, tout en crochets super longs pour éviter les piquets de défenseurs adverses (Westham, pas de blague sur France - Espagne en foot, merci), Pagis s'infiltre plein axe dans la défense adverse. Il est contré par bibi, et Moustache, sous la pression veut dégager son camp au loin... Il est malheureusement contré (par benab ?) par ce qui se transforme en une passe décisive pour le potaJallet qui arme une terrible frappe croisée qui trompe Westham.
1-1.
"Nan mais sans le vent, jamais je me le prends ce but. Comment il a trop accéléré le ballon le vent".
Mais oui Westham...

Bizarrement, les deux équipes, après ce changement de côté, vont mieux appréhender le vent.
Les blancs en parvenant, enfin, à poser le ballon, à le faire tourner et à vite se projeter vers l'avant. Et les foncés en dosant mieux leurs ballons aériens et leurs courses...
Il en ressort un second tiers presque plaisant.
Le ballon va d'un but à l'autre, les actions sont presque construites.

Il faut :
- d'un côté une belle performance de Westham, auteur de plusieurs arrêts décisifs
- et de l'autre une certaine maladresse de Luca qui rate un inhabituel nombre de 1 contre 1 en tirant sur Jallet (ou qui joue de malchance à l'image de cet énorme cafouillage sur un corner où Luca, Jallet et un autre défenseur foncé se disputent le ballon comme des chiffonniers, Luca tente trois frappes à bout portant contrées par une forêt de jambes... Jallet peut finalement se saisir du ballon...)
pour ne pas voir le score évoluer.

Et puis Moustache, victime d'un choc avec l'autochtone sur un de ses premiers ballons, laisse ses coéquipiers, vaincu par la douleur qu'il ressent à son pied droit.
Se retrouvant à nouveau en infériorité numérique, les blancs demandent le changement de côté. Qu'ils obtiennent, malgré les jérémiades de Jallet.

*** Troisième et dernier acte, les blancs terminent en infériorité numérique, avec le vent dans le dos.

Pendant quelques minutes, les blancs ne vont pas trop se ressentir de leur infériorité numérique, allant jusqu'à proposer quelques belles séquences, avec des montées alternées et saillantes de bibi ou Sourire. Mais sans trop de résultats, si ce n'est offrir quelques contres mal négociés à leurs adversaires...
Ils finiront par être dangereux sur une belle frappe de kebou, de 15 mètres, qui passera de peu (ou pas) à côté du but adverse.
Leurs adversaires ont l'occasion à plusieurs reprises de prendre l'avantage, mais Westham est impérial. Et chanceux quand, une nouvelle fois, il est pris à contre pied par une intervention de bibi qui termine en corner.

Et puis, bizarrement, les blancs vont se mettre à déjouer...
Sur un ballon récupéré, bibi parvient à éliminer Isabey, venu au pressing, mais assez incompréhensiblement va ensuite aller s'empêtrer dans la flaque et ne peut rien faire d'autre que de concéder la touche sous le pressing de benab.
Sur la dite touche, balancée au loin dans la surface, bénab détourne le ballon de la tête. La trajectoire improbable trompe kebou qui se retrouve lobé. A la retombé du ballon, Isabey, seul dans le dos de kebou est plus prompt à réagir que Westham et glisse le ballon sous le plongeon du gardien blanc.
2-1 pour les foncés.
Là, ça commence à se congratuler des deux côtés et à vouloir partir. Visiblement, c'était le but en or.
Pas d'accord, bibi et Sourire obtiennent de continuer.

Et on peut pas dire que ce fut une idée brillante...
Complètement désorganisés, paresseux dans le repli défensif, les blancs vont finir avec le seul désabusé Kebou libéro, victime expiatoire des 5 contre 1 foncés.
Qui, sadiques, refuseront de marquer sur ces occasions, pourtant difficiles à manquer (mention spéciale à benabaraparis).

Les blancs, eux, n'y sont plus vraiment, et perdent trop vite le ballon pour espérer quoi que ce soit d'autre que le miracle...
Et le dit miracle se produit presque quand, sur une longue relance de Westham, le défenseur adverse est trompé par le rebond pour offrir à Luca la balle de match. Pour une fois, il ne tire pas sur Jallet, mais son ballon est repoussé par la barre transversale, arrachant un cri de désespoir à Westham...

Sur un nouveau contre (mais à trois contre deux, cette fois), bénab, plutôt que d'écarter sur un côté, préfère humilier bibi. Grand pont à l'entrée de la surface, enchainé avec une frappe que Westham détourne d'une belle parade. Manque de chance pour lui, Pagis avait suivi, et dans le but vide, met fin à ce qui était, de toutes façons, devenu une parodie de football.
3-1, victoire des foncés.

Le tableau d'honneur :
* Prix Oxford - Cambridge du folklore : le classico made in CdF. Match qui a tout lancé pour nous à Vincennes, et qui cinq ans plus tard déplace deux (j'ai un doute sur Schnouf...) supporters parisiens déclarés (plus un troisième, qui s'incruste, et joue sans son maillot Simone) et trois supporters marseillais... Les traditions se perdent

* Prix Santiago Canizarès de la blessure impressionnante mais con : Kebou et cocard sur la fin à l'oeil droit.
- Waw tu t'es battu ou t'as pris un coup de coude dans un contact aérien lors d'un match du Spartak ?
- Nan, je suis rentré dans un collègue dans un couloir.

* Prix Avi Assouli du mec qui s'embrouille la tête avec des calculs trop savants : benabaraparis.
Nous sommes 9 sur le bord du terrain, à attendre que tout le monde soit là pour se changer.
Les trois qui ont pris le bus sont en vue.
On vient de dire oui au joggeur fou, parti chercher ses affaires de foot et on recompte tous pour vérifier si on pas dit une connerie.
Benab a alors un éclair :
- Nan mais c'est bon. On est 9, avec les trois autres là bas, ça fait 13, plus lui 14 c'est parfait.
- Heu 9 et 3 ça fait 12 hein...
- Hein ? Quoi ?
- Pourtant, tu fais une école d'ingé toi, non ?
- Bah oui, justement, les études, j'ai pas fini ! On est pas encore arrivés aux additions.

* Prix MTP des supporters qui n'ont pas fait le déplacement : les supporters parisiens. A part Bénab' (et Moustache, qui a joué en blanc...), on les a pas vu. "Mais ils sont où, mais ils sont où..."

* Prix Bienvenue chez les ch'tits de l'hospitalité légendaire : les foncés, qui prennent un mec en plus avec eux... Pour le mettre aux buts !!!

* Prix coach_mimi du mec qui arrive en retard le jour du "classico" et qui se voit obligé de jouer pour l'ennemi mortel : Moustache. Qui poussera le mimétisme jusqu'à se blesser.

* Prix Elton John du sens du sacrifice : l'autochtone au maillot gris. Qui met son corps sur le chemin de l'express Moustache lancé en plein vitesse, puis pour empêcher Sir Sourire de jouer un ballon et enfin pour géner une relance de Kebou (au passage, il volera salement sur ce contact)

* Prix Sammy Traoré du défenseur central un peu statique et pas très rapide mais qui tient bien son poste : la flaque, sur qui ont peut toujours compter en cas de coup dur ou d'attaquants adverses trop véloce. Ballon stoppé net, frappes contrées, elle nous a encore sorti la panoplie complète.

* Prix Legends killer du mec qui met fin aux mythes : Isabey les yeux bleus.
- Dites, les mythes s'effondrent les un après les autres en ce moment... M@jor qui marque pas la semaine dernière, Luca qui marque pas aujourd'hui...
- Heu... si, Luca il a marqué quand même aujourd'hui !
- Son truc tout moche là ? Nan, ça compte pas comme un but ça, soyons sérieux !

* Prix Bernard Lacombe et Jean-Michel Aulas des mecs qui racolent à tous les étages : Jedaaii et Westham, qui recrutent Isabey pour le match du Spartak du lendemain. Sérieux, il y a déjà des joueurs de Vincennes qui ont pas reçu une offre de recrutement du Spartak ???

Merci aux courageux (aux idiots ?) qui ont bravé le vent. Les autres, on peut pas dire qu'ils aient raté grand chose.
Et bon rétablissement à Jallet au Schnouf et Moustache.

jedaaii

01/03/2010 à 10h45

* Prix Bernard Lacombe et Jean-Michel Aulas des mecs qui racolent à tous les étages : Jedaaii et Westham, qui recrutent Isabey pour le match du Spartak du lendemain. Sérieux, il y a déjà des joueurs de Vincennes qui ont pas reçu une offre de recrutement du Spartak ???

---

toi, non?

Lucarelli

01/03/2010 à 10h47

Complet, comme d'habitude, merci coach. J'envisage de me reconvertir arrière droit au curling, c'est pas possible d'être aussi nul. 3 frappes de poussin asthmatique à deux mètres du but qui finissent en plein sur Schnouf blessé. Et lui, sympa, qui dit "ouais, chuis dans un grand jour''. Non.

Et comme prévu, j'ai le tibia bleu. Je l'ai montré à Lucarelline, qui s'écrie, horrifiée : ''Keua ? T'as pris un arbre sur la jambe !". Boah, plutôt une souche nommée Pagis est magique.

coach_mimi

01/03/2010 à 10h56

Tu es tombé dans le piège, pitre de Jedaaii.
J'ai écrit "joueur".
(même si j'ai refusé, moi je passe pas mes soirées sous la pluie à me faire hurler dessus par busard et Dino Dini)

 

J'ai remis tout l'allant

01/03/2010 à 14h43

Merci pour le CR coach

Pour ma part, j'étais au Parc des Princes hier soir : je me suis fait remplacé par Sankharé à la 56ème