Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Infos des cahiers


Sur le fil

RT @DialectikF: "Toute notre vie on compte. On compte à la caisse, on compte partout. Quand je joue au foot, j’aimerais juste ne pas avoir…

Trop mdr les vannes footballistiques à base de viol (non). https://t.co/OdZvcKzCEH

Tout est annulé, sauf la Revue de stress ! Images, vidéos, infographies, jeux, souvenirs, liens précieux: https://t.co/MLeKrw64xV

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Happy Neuer

Neuer : 'Finir l'année sur une bonne note'." (lequipe.fr)
Et en avant la Munich !

Malcolm Leaks

"Quand Malcolm enfile le maillot de l'OM." (lequipe.fr)

Emile Louis-II

"Les ‘combines’ de Monaco pour attirer les joueurs mineurs." (lequipe.fr)

Je crois keupon

"Laurent Blanc n'a esquivé aucun sujet. Même ceux qui fâchent..." (lequipe.fr)

Michel derche accueillant

"C'est devenu Montpellier Eros." (France Football)

L'arbitre qui poursuit un QSG

"Pierre Ménès dénonce une ‘sodomie arbitrale’ contre Paris en Europe !" (butfootballclub.fr)

Pierre Ménès, France

"Une seule lettre les sépare mais l'excellence les rassemble." (lequipe.fr)

Scénario idéal

"Valbuena: 'L'histoire de la sextape m'a endurci'." (sudinfo.be)

Paris brûle-t-elle?

"Hilton fait de la résistance." (lequipe.fr)

Nabil Fakir

"Lucas Tousart : ‘Nous sommes toujours dans les clous’." (onzemondial.com)

Le forum

Le fil prono

aujourd'hui à 13h22 - Seven Giggs of Rhye : Cardinals@Falcons 13-28Lions@Bills 21-17Packers@Bears 17-23Raiders@Bengals 21-17Cowboys@Colts... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 12h56 - michelidalgo : Il me semble prudent de réserver Arthur au Concerto n°3 de Beethoven. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h52 - Lucho Gonzealaise : Dans ce que tu dis Vel, ça lui fait pas mal de points communs avec Ben Arfa... >>


Vos souhaits pour 2019

aujourd'hui à 12h44 - Pavarrois : Que plus personne ne se souvienne que la moitié des agents de joueur qui officient en France ont... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 12h33 - De Gaulle Volant : Et pendant ce temps-là, sur le terrain"LOSC : une paire modèle" (lequipe.fr) >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 10h31 - michelidalgo : Remontant le fil quelque peu, je découvre l'arrivée de Counterpart, deuxième saison. Merci à... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 09h54 - Dan Lédan : L explication de Pascal (bien que tardive) est la bonne..Traumatisées par la levure ALSA.. >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 06h48 - Sens de la dérision : A la gloire de Coco Michel15/12/2018 à 08h14... par rapport au Minitel. ----Le Minitel était en... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h28 - PiMP my Vahid : Bien vu, c'est -18%. Jean-Huileux à dire vrai je sais plus trop pour les bourses étudiantes. Si... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

15/12/2018 à 23h02 - Breizhilien : Seul match de L2 reporté, si ça ce n'est pas un signe que vous êtes prêts pour la L1. >>


Café : "Au petit Marseillais"

15/12/2018 à 22h27 - le Bleu : dugamaniacaujourd'hui à 17h42A ce niveau, ça me parait plus simple de déménager de ville pour... >>


In barry we trust

15/12/2018 à 19h31 - Tricky : C’est le bordel.D’abord, comme il y a encore de la dette, les Warriors et le comté et la ville... >>


Le Ch'ti forum

15/12/2018 à 18h59 - Bof : On était plutôt sans onze là... >>


Au tour du ballon ovale

15/12/2018 à 18h38 - CHR$ : Alors les Wasps pas extraordinaire et Bath non plus mais l'ensemble des résultats commence à... >>


Marinette et ses copines

15/12/2018 à 18h33 - CHR$ : Il était établi que le top 4 de la D1 était devenu un top 2 mais après un début de saison... >>


En rouge et noir !

15/12/2018 à 18h26 - tes fessées : Si vous n'aviez pas pris Da Silva pour Gnagnon, je croirais presque à un excellent parcours... >>


Gerland à la détente

15/12/2018 à 16h42 - Jus de Nino : Pu... GAZO >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

15/12/2018 à 11h55 - Pascal Amateur : À Metz, Domi nuit. >>


Dans le haut du panier

NBA, Pro A, EuroLigue : l'important, c'est les (paniers à) 3 points.

CatJ

16/04/2018 à 16h44

Sinon, malgré son absence, on reparle de John Wall indéniable 6e meilleur meneur de la ligue ?
Juste pour savoir à quel moment il a dépassé les autres et empêché les jeunes de le dépasser ...

Roger Cénisse

16/04/2018 à 16h47

C'est pas beau de lancer un COTY juste pile le we où je suis pas là. Désolé.

Pour en revenir sur Pacers @ Cavs, ça faisait longtemps que j'avais pas eu autant envie de baffer un joueur que Stephenson.

BIG

16/04/2018 à 17h19

[Interruption de vos programmes]

La NBA occupe certes l'attention collective, et pourtant, il se passe bien des choses sur la planète basket.

[Euroleague - Quarts de finale]

L'Euroleague en arrive à son incontestable meilleur moment de la saison avec les séries de quarts de finale souvent appréciables ces dernières saisons. Quatre séries où trois victoires sont nécessaires pour accéder au Final Four, quatre séries présentant chacune un bel intérêt pour qui aime le basket.

CSKA Moscou (1) - Khmiki Moscou (8)
Le derby le moins chaud d'Europe, pourquoi pas, même si on doute que le résultat puisse être autre chose qu'un 3-0 pour un CSKA encore une fois souverain cette saison. On gardera quand même à l'esprit que l'absence de Kyle Hines pourrait gêner le club de l'armée ; et on espère secrètement constater la combustion spontanée d'Alexei Shved à une ou deux reprises pour donner du piment à un matchup hélas probablement déséquilibré.

La clé de la série : le rendement de Charles Jenkins et Stefan Markovic, appelés à partager la ligne arrière avec Shved, donc à le libérer du pire des tâches défensives et à lui donner un peu d'espace en sanctionnant d'éventuelles prises à deux.

Fenerbahçe Istanbul (2) - Baskonia Vitoria (7)
D'abord salutations aux basques, qui réalisent un petit exploit en accrochant ces PO après avoir démarré leur saison à 1-5 sous les ordres d'un Pablo Prigioni moins malin en coach qu'en meneur coquin. Depuis, Pedro Martinez est venu mettre les pendules à l'heure et ça fait peur (il restait sur une étrange fin de règne à Valencia (laissé libre malgré une liga ACB et une finale d'EuroCup en 2017). Malgré un roster très solide, difficile de les imaginer taper un Fener qui a vite trouvé son rythme de croisière grâce au sorcier Obradovic, visiblement pas plus inquiet que ça de faire sans Bogdanovic et Udoh, pourtant deux des plus monstrueux joueurs de la saison passée.

La clé de la série : j'ai toujours envie de dire "Nikola Kalinic" quand je vois jouer le Fener, et même si son retour après plus d'une demi-saison ratée sur blessure est pour l'instant très discret, il est le facteur X évident de la série, pour ouvrir la raquette à Vesely ou se coltiner l'intenable Toko Shengelia en défense.

Olympiacos Le Pirée (3) - Zalgiris Kaunas (6)
Matchup certainement frustrant pour le coach Jasikevicius, bien mal récompensé d'une saison de folie avec un matchup particulièrement injouable puisqu'il faudra aller chercher un match à l'extérieur au moins pour espérer dans une des pires salles d'Europe. Les verts avaient pourtant fait quelques miracles toute la saison et auraient pu aller chercher un seed 4. Reste qu'ils ont marqué psychologiquement les rouges en s'imposant chez eux en prolongation pour terminer la saison régulière, portés notamment par un Paulius Jankunas des grands soirs. Un upset marquerait le premier très grand exploit de la carrière de Jasikevicius, mais il faudra se coltiner l'éternel duo Spanoulis-Printezis, flanqué de sans-grade interchangeables, au premier rang desquels un Milutinov qui a pris cette saison une nouvelle dimension.

La clé de la série : probablement la capacité de Kevin Pangos à s'extirper du bourbier défensif qui lui sera opposé. S'il virevolte, le Zalgiris peut bousculer et passer.

Panathinaikos (4) - Real Madrid (5)
Alors qu'ils menacent ouvertement de quitter la compétition l'an prochain, les Greens feraient bien un pied de nez à Bertomeu et consorts en allant chercher le trophée au terme d'une saison solide à défaut d'être géniale. C'est sans doute ça de vivre et de mourir par Nick Calathes, ses pourcentages douteux et son incroyable conduite du jeu. Reste que Gist, Singleton et quelques autres font un vrai bon taf dans la dureté, que leur salle est quasiment imprenable, et que Xavi Pascual connaît fort bien le Real Madrid. La maison blanche s'avance, il faut bien le dire, sans certitude aucune à part qu'elle confiera son destin à Luka Doncic. Wonderboy sera le dépositaire du jeu madrilène faute de soutien à la création en l'absence de Facu Campazzo et, du moins le suppose-t-on, de Sergio Llull (à moins que ...). Si les vétérans comme Rudy Fernandez ou Felipe Reyes peuvent apporter, si Pablo Laso peut sortir de sa manche quelques coups de coaching fameux, le Real n'aura jamais vraiment trouvé la cohérence susceptible de créer le danger.

La clé de la série : le duo Anthony Randolph - Fabien Causeur côté Real, capable de marcher sur l'Europe si par hasard le pic de forme tombe sur les deux en même temps, mais aussi fragiles l'un que l'autre, dans la tête pour le premier cité, pour le corps s'agissant du second.


[Eurocup - Finale]

Rien regardé de la finale de l'Eurocup qui s'est déroulée la semaine dernière, mais je porte à votre attention que la compétition a été dominée par deux anciens pensionnaires de l'Euroleague : le Darussafaka Instanbul de David Blatt, et le Loko Kuban. Les turcs enlèvent le pompon deux manches à rien en finale, portés par un Scottie Wilbekin étincelant (24 puis 28 points) et logiquement nommé MVP. Si la perte de David Blatt semble inéluctable, il faudra voir comment ce roster reversé en Euroleague va se comporter l'an prochain alors qu'il sera à nouveau construit à coup de dollars, mais manquera peut-être d'une forte tête au coaching.

[Ligue Adriatique - Finale - Séisme]
Enfin, au rayon des choses qu'on pensait ne jamais voir de notre vivant, signalons que l'Etoile Rouge de Belgrade a été battue en finale de la ligue adriatique, mais pas battue comme on pourrait le penser par le voisin du Partizan ou les gros croates du Cedevita ou du Cibona Zagreb, mais par ... les monténégrins de Buducnost, par 3 matchs à 1 (tous disponibles en replay sur le compte Youtube de la ABA Liga, pour les curieux./pervers/amateurs de belles ambiances). Si ce n'est pas la saison la moins oubliable du Red Star, ça n'en reste pas moins un exploit pour le Buducnost du cubique Aleksandar Dzikic, exploit qui plus est construit avec de gros rôles pour des plus-ou-moins-locaux comme Nikola Ivanovic, ou le bosnien Nemanja Gordic. Seuls Kyle Gibson (ex-Gravelines), le canadien Kyle "pas Marcus ni Carl" Landry et Justin "j'ai un passeport Kosovar" Doellman ont en effet apporté des minutes depuis des contrées lointaines. Sauf décision inique des instances, ils verront l'Euroleague l'an prochain et offriront des déplacements périlleux à tous les grands de ce monde dans une salle de moins de 5000 places survoltée et habituée à jouer le jeu de l'intimidation. Mais un peu d'exotisme ne saurait nuire !

[/ Reprise de votre programme NBA.]

Tricky

16/04/2018 à 19h49

BIG, ton 'sauf décision inique des instances' doit-il laisser penser que c'est une possibilité réelle ?

BIG

16/04/2018 à 20h22

En théorie, le gagnant de la ligue adriatique est directement en Euroleague, et tout le monde a souligné cette victoire en signalant la chose. Et pour cause : l'existence de ce championnat étant toujours contestée par la FIBA, l'Euroleague, au contraire, a tout intérêt à soutenir la légitimité de l'idée de ligue régionale en offrant effectivement un spot au champion.

Ceci étant dit, il est probable que rien ne soit aux "normes Euroleague" à Podgorica, en particulier la salle. Il n'est donc pas exclu qu'on assiste - hélas - à quelques rebondissements d'ici octobre. Bref, c'est fait à 95% mais faudra transpirer un peu et montrer patte blanche pour rendre la qualification effective ...

(en conséquence, il apparaît comme acquis que l'Étoile Rouge ne participera pas à l'EL l'an prochain, et c'est bien dommage car on se passerait bien d'un turc ou d'un espagnol objectivement surnuméraires, avant le passage à 18 - sauf si le Pana décide vraiment de s'auto-exclure en se drapant très fort, aidant à la résolution de l'affaire en couvrant tout le monde de ridicule)

CELTIC BHOY

16/04/2018 à 20h35

C'est pour protester contre la suspension de son président que le Pana menace de quitter l'euroleague ?

BIG

16/04/2018 à 21h09

C'est en effet à l'heure de discuter de ce sujet que Giannakopoulos s'est barré de la réunion des présidents de clubs (lesquels refusaient de lever la sanction), avant d'annoncer le départ du Pana vers les compétitions FIBA sur les réseaux sociaux.

Pour ceux qui ne sauraient pas, ça arrive à la suite d'une longue séquence qui l'a vu bombarder les rédactions européennes de vidéos prouvant une soi-disant partialité des arbitres favorisant l'Oly et le Fener ; puis des critiques (pas forcément infondées d'ailleurs) contre Bertomeu, sa gestion financière et son manque de représentativité/de légitimité en tant que grand manitou de la plus grosse compétition continentale.

fabraf

16/04/2018 à 21h33

@BIG
Merci pour ta présentation mais tu n'as pas été complet : les 1/4 de finale de l'EL, c'est à partir de quand et visible sur quelle(s) chaînes ?

Autres points :
- la LdC continuera à cohabiter l'an prochain avec l'EL ?
- pourquoi la FIBA ne reconnaît pas la ligue Adriatique ? Pourquoi elle ne va pas au bout de son idée en suspendant les participants / fédérations concernées ?

BIG

16/04/2018 à 22h03

Alors, dans l'ordre ...

1/ Je passais justement la veille du début des quarts. Matchs 1 demain et mercredi ; matchs 2 jeudi et vendredi ; matchs 3 mardi et mercredi prochain ; éventuels matchs 4 jeudi et vendredi ; match 5 (prions pour qu'il s'en trouve un) le 1er mai.
En théorie SFR Sport pour la France (pas impossible qu'ils diffusent absolument tout, mais pas vérifié) ; le "league pass" Euroleague.tv (à voir s'il existe des abonnements de courte durée) ; et le pas légal avec lequel je vous laisse vous débrouiller.

2/ Oui, LdC, enfin BCL, et EL vouées à cohabiter encore un peu, même si ça discutera tout l'été, mais je ne sens pas une lumière d'intelligence apparaître tout de suite pour faire avancer les choses.

3/ La FIBA ne reconnaît pas la ligue adriatique puisqu'elle est une ligue "privée" (gérée par une société anonyme), dont les dirigeants sont d'ailleurs membres du Board de l'Euroleague. Malgré des menaces répétées, la FIBA ne s'est pas résolue à exclure les clubs concernés de leurs ligues nationales (qui coexistent) ou de leurs compétitions continentales (Ljubljana joue la BCL et l'Adriatique, par exemple). On peut mentionner comme facteurs explicatifs le fait de ne pas vouloir s'aliéner de clubs historiques dans un bastion traditionnellement fort du basket continental, et ajouter l'influence de certains citoyens de ces pays dans les instances de la FIBA. Aller plus loin, c'est un peu trop spéculer.

fabraf

16/04/2018 à 22h47

[Play-Off NBA]
Chose promise, chose due : l'explication de mes "pronos" (qui en tant que tels, n'ont pas grand intérêt).

1) Mon éclairage sur le tableau des PO pour les finales de conférences

En bas à gauche, on a Warriors (89%), Pelicans (5%), Blazers (5%) et Spurs (1%).
Les Warriors vont affronter 3 équipes qu'ils ont sweepé ces 2 dernières années et qui ne se sont pas améliorées. Ils devraient arriver, logiquement et facilement en 8 matchs, en finale de conf.

En haut à gauche, on a Rockets (30%), OKC (26%), Wolves (23%), Jazz (21%).
Les 3 concurrents déclarés en début de saison des Warriors se trouvent (malheureusement) dans le même tableau. Pourtant la magnifique saison des Rockets aurait mérité un meilleur sort... Maintenant les compteurs sont remis à 0 et tout le monde peut légitimement espérer atteindre la finale de conf, même le Jazz (meilleur bilan post ASG à l'Ouest).

En bas à droite, on a Sixers (45%), Bucks (20%), Heat (20%) et Celtics (15%).
Et si pour la seconde fois depuis 2007, nous avions une finale NBA sans Ainge et sans LeBron ? Possible, possible... En tout cas, les Sixers sont bien armés pour, bien aidés par la cascade des blessés côté trèfle à 4 feuilles.

En haut à droite, on a Cavaliers (40%), Raptors (25%), Wizards (25%) et Pacers (10%).
Les 3 équipes qui semblaient être les favorites à l'Est en début de saison se retrouvent dans le même tableau. Si c'est (vraiment) dommage pour les Raptors, en revanche Cavs et Wizards ne doivent s'en prendre qu'à eux-même et mériteraient de ne pas en sortir.


2) Mon prono - Conférence Est

TOR-WAS : 3-4
Candidates déclarées aux finales NBA, sensiblement de même niveau, elles se retrouvent pourtant 1 et 8. Pourquoi ? L'une est humble, manque de confiance et d'assurance, essaie d'impliquer tout le monde ; l'autre est fière, confiante et hautaine, où chacun joue d'abord pour soi. Paradoxalement le résultat d'hier est la meilleure chose qui pouvait arriver aux 2 équipes.
A noter également que les 2 équipes jouent leur avenir dans leur configuration actuelle.
Je vois malgré tout les Wizards passer, comptant sur leur mode commando (bien que j'aimerais que les Raptors passent).

BOS-MIL : 3-4
Série la moins intéressante (à l'Est) à mes yeux ! D'un côté, on a un super coach qui arrive à faire fonctionner une équipe avec très peu de matériels ; de l'autre, on a de bonnes individualités qui naviguent à vue en l'absence de coach.
Je parie quand même sur les ajustements techniques que finiront bien par faire le staff technique des Bucks pour passer ce tour et donner envie à Giannis l'envie de continuer dans le Wisconsin.

PHI-MIA : 4-2
Que Miami va regretter de ne pas avoir lâché la prolongation mercredi contre les Raptors pour tomber contre les Celtics, adversaires autrement plus abordables. Au lieu de ça, ils vont affronter leur clone en juste plus talentueux à chaque poste (même au niveau des coachs ?). Hier, ils font tout bien, mènent légèrement, avant de se prendre un 20-2 en début de 3e dont ils ne se relèveront pas.
Quant aux Sixers, on en reparlera au prochain tour car ils commencent vraiment à m'impressionner !

CLE-IND : 4-0
Remake de l'an dernier sauf qu'elles sont chacune supposées moins fortes. Les Pacers n'ont strictement rien à perdre : personne ne les voyait dans les 8 au départ. Les Cavs ne sont plus / pas une équipe, LBJ en pompier pyromane tentait de le masquer mais le mal semble très / trop profond.
Je vois les Cavs passer car je ne parie jamais contre le meilleur joueur de l'Histoire mais sans un gros électrochoc (changement de coach, mise à l'écart d'un titulaire, autogestion...), l'aventure s'arrêtera bien vite (pour le plus grand bonheur des joueurs ?).

3) Mon prono - Conférence Ouest

HOU-MIN : 3-4
Gros outsiders en début de saison avec leurs recrutements clinquants, elle se retrouve pourtant dans 2 positions opposées. La différence ne s'est-elle pas faite au niveau des coachs ? Si D'Antoni ressemble aux tempérament de ses joueurs, on ne peut pas dire la même chose de Thibodeau : avec cet effectif, il n'a construit aucun plan de jeu. A présent, on repart d'une feuille blanche et les Wolves ont deux avantages :
- ils ont du matériel pour contrer les points forts des Rockets (l'inverse n'est pas vrai)
- ils ont un coach qui sera meilleur dans les ajustements tactiques
Un exemple ? Hier, +3 Rockets, CP3 récupère un ballon avec 8 secondes à jouer puis perd la balle. Tout le monde lui est tombé dessus ce matin, en oubliant que D'Antoni avait encore 2 temps-morts.
Je parie donc sur un upset des Wolves (premier risque de mon CoTY).

GSW-SAS : 4-0
Que dire de cette série, excepté que j'ai eu du mal à parier un sweep contre Popovic. Cependant quand ton meilleur joueur est absent, ton second ne serait titulaire dans aucune équipe qualifiée en PO et que ton troisième a bientôt 41 ans, que rajouter de plus ?

POR-NOP : 3-4
Configuration identique qu'entre Houston (Portland) et Minnesota (New Orleans) avec les mêmes forces et faiblesses, sauf que les 2 équipes sont juste moins talentueuses.
Donc même prono car les Pels ont du matériel contre le backcourt des Blazers mais que ces derniers n'ont personne pour s'opposer à Davis.

OKC-UTA : 4-2
Dans un monde normal, le Jazz n'a aucune chance ! Ils ont perdu leur meilleur joueur (Hayward) et leur joueur clutch (Joe Johnson), leur première option offensive est à présent un rookie et compte sur un meneur qui pense passe avant tir pour mettre des points. Heureusement que le DPOY est toujours là... Cependant le Jazz, vraie surprise de l'Ouest, n'a rien à perdre face à un Thunder qui se cherche encore après 82 matchs. Maintenant ce serait vraiment ballot, et du jamais vu, d'avoir de loin les 2 meilleurs joueurs de la série (Westbrook et PG13) et de passer quand même à la trappe.

Je développerai davantage si besoin :)

 

fabraf

16/04/2018 à 22h52

Merci BIG !
Ce qui se passe dans le basket (FIBA, NBA, EL, BCL, Eurocup, Eurochallenge, TQO, qualifications pour Euro / Mondial...) mériterait vraiment un gros éclairage. J'ai la furieuse impression que leurs ballons d'essai finissent à chaque fois par être transposé dans le foot européen. (D'ailleurs si tu as quelques conseils de lecture, je suis preneur.)