Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 21h17 - De Gaulle Volant : Daeshamps >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 21h13 - John Six-Voeux-Berk : Désolé d’avoir répété les points des collègues. >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 21h07 - CHR$ : Sinon j'ai sans doute une réponse à mon interrogation sur la politique de Corinne Diacre en... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 21h00 - M le Mendy : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 20h26Je pense que le point crucial est que la fermeture des... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 20h54 - Sos muy Grosa, Adli bitum : On a connu pire comme passe-temps dans cette periode de semi-confinement. >>


Pharmacie Football Club

aujourd'hui à 20h51 - Le déjeuner sur Hleb : @dugamaniacDésolé si je dis une bêtise mais de toute façon le profil diversifié des coureurs... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 20h47 - contact : Ça fait drôle de voir notre ex capitaine avec le maillot de Chelsea pour la première fois. >>


Manette football club

aujourd'hui à 20h43 - Danishos Dynamitos : J’ai commencé à y jouer sur iPhone: c’est sympa mais foutraque je trouve. Il faut surtout pas... >>


Tout en haut du Nou Camp

aujourd'hui à 20h24 - leo : Ouaip, du coup son transfert à la Juventus capote, il signe à l'Atlético et Morata retourne à... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 19h46 - Lucho Gonzealaise : Andersen, c'est un peu le même profil que Caleta Car, non ? Vu qu'on a eu un coach commun pour les... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 18h41 - Delio Onnisoitquimalypense : Merci aux participants et au maître de cérémonies pour cette session ; je sentais bien que... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 18h16 - JauneLierre : Amusant tweet de Paga relayé sur la page FB du club; https://frama.link/W_s95eJk >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 17h53 - suppdebastille : Euh ça dépend du niveau de bastonnage mais pour 500 000 CFA tu es sur qu'il n'y aurait pas de... >>


La Route de l'Orient

aujourd'hui à 17h47 - Cush : Quelques nouvelles du plus célèbre des Olivier, le génial Olivier Atton. En vrai il s'appelle... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 17h45 - Raspou : @BalthazarC'est surtout avec le ELO sur chess.com qu'il y a une différence notable: le ELO lichess... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 17h12 - Josip R.O.G. : Ah bon? Je ne l'ai plus pourtant! >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 16h14 - poiuyt : Binotto? Vettel? >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 16h10 - Josip R.O.G. : Va voir un avocat, c'est aussi fait pour ça (et pas qu'à contribuer à la libération de... >>


Aimons la Science

Le meilleur endroit pour discuter informatique, sciences et techniques (sauf celles du ballon).

Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit

24/11/2019 à 20h21

Gimli, dans l'émission, ils ont surtout parlé d'un IRT basé à Saclay nommé système X et présenté comme le superbanco du CIR (tu doubles ta valeur défiscalisée juste avec un tampon).
De ce que j'en lis sur wikipedia, ça à l'air vraiment spécial (après wikipedia ça vaut ce que ça vaut, mais ça reprend ce que j'avais vu sur cash investigation).

Petite citation pour aiguiser les appétits de lecture :

"L'émission a un vrai scoop pour exemple: le scandale de l'Institut de recherche technologique SystemX à Saclay, qui a été signalé pour des soupçons de fraude fiscale, d'escroquerie scientifique et de détournement de fonds publics au Parquet national financier."

Cush

12/12/2019 à 23h46

[télescope]
Je tente ma chance auprès des connaisseurs en astronomie : avez-vous des conseils de télescope pour observer plutôt le ciel profond (j'ai cru comprendre que dans ce cas-là il vaut mieux privilégier un "réflecteur"), performant mais utilisable par un débutant ?

Redalert

12/12/2019 à 23h54

Désolé de couper un peu ton appel Cush mais j'en profite pour vous dite d'aller écouter Alexandre Astier parler d'exo-planètes avec la chaîne Chasseurs de Mondes.

https://m.youtube.com/watch?v=LwkmqvmcyEw

Amoros l’amoroso

13/12/2019 à 11h14

@Cush

C'est de quel niveau que tu veux le conseil. Seulement sur le type de telescope, ou bien même plutôt une orientation vers un modèle plus particulier?

Si tu veux faire du ciel profond, il te faut une grande ouverture et une longueur focale pas trop importante.

Pour rappel: l'ouverture va te donner la capacité de captation de la lumière ainsi que la capacité de résolution du télescope. En ce qui concerne le ciel profond, ce sont des objets faiblement lumineux que l'on observe, d'ou la grande ouverture, pour capter le plus possible de lumière.
Le rapport de focale (f/D), c'est long focale(mm)/ouverture(mm)

Pour du ciel porfond, on va chercher plutôt du 5-6 en rapport f/D

Pour avoir une bonne ouverture, ce sera donc un telescope réflecteur effectivement. Une lunette a un prix exponentiel avec l'augmentation de son diamètre. Le jeu en vaut pas la chandelle.

DONC: telescope réflecteur.

Quel type? Ca dépendra de ton budget. Mais pour commencer, un telescope de type "Newton" est le moins cher et fera largement l'affaire, à condition de prendre le temps de le régler régulièrement. Mais c'est pas compliqué et tu trouveras plein de tutos.

Il faut ajouter que le telescope seul, c'est juste un gros miroir et un petit miroir dans un tube. Il te faudra donc aussi regarder ce que tu veux e, OCULAIRE.
Ne mégote pas là dessus, la qualité de tes observations dépend en très grande majorité de l'oculaire, qu'on oublie trop souvent quand on débute. Mieux vaut un telescope de diamètre moyen avec un bon oculaire que miser sur un gros miroir mais ne plus avoir de budget pour un oculaire correc'.

Pour l'oculaire, là aussi ça dépendra de ton budget: Il y a deux diamètre "d'adaptateur" (de coulant): 31.7mm et 50.8mm.
Tu auras un champ visuel plus large avec les coulants de 50.8mm et donc un confort visuel bien plus grand. Sans compter que sur des oculaires à grand champs, tu auras carrément l'impression de regarder l'espace par un hublot, c'est absolument extraordinaire...

Mais...

Bah c'est plus gros, donc c'est plus cher. Pas de secret hein.

Du coup si tu es vraiment plutôt dans le débutant, mise sur un ou deux bons oculaires en coulant de 31.7mm

Bon, par contre, pour le type d'oculaire précis... Il y en a une tetrachiée et j'ai pas mis le nez dedans depuis un moment. Faudra demander conseil à un vendeur (optiqueunterlinden et la maison de l'astronomie sont des incontournables, références en France)

En tout cas, pour du ciel profond, pas besoin d'oculaires avec une focale ultra courte. Un 50mm et un 25mm peuvent largement suffire (pour rappel: grossissement = (long focale du tel)/(long focale de l'oculaire)

Dernier point: la monture.

Parce qu'on na va pas bien loin sans une bonne monture. Qu'on aura pris soin de ménager (hum...)

Là, ça dépend aussi de ce que tu veux: observation visuelle? Opte pour une monture Dobson.

C'est ultra simple à utiliser, c'est la moins chère.

Utiliser une monture type équatoriale à l'allemande ou à fer à cheval ne sert principalement qu'à faire de l'imagerie.

En résumé:

pour débuter le ciel profond sans vendre un rein, choisi un telescope de type Newton, diamètre 150mm minimum, voire 200 à 250 selon ton budget (ça se fait assez bien et pas trop cher)
deux oculaires pas trop courts de focale (donc plutôt 50 et disons 20mm pour couvrir un peu plus large) de coulant 31.7mm pour pas que ça coute trop cher. Mais plutôt "wide angle" ou "superwide angle" pour que les nébuleuses soient observées entièrement.
Selon l'oculaire choisi, ajouter un redresseur (la formule Newton peut le nécessiter pour limiter les aberrations de coma, le flou en bord de champ quoi)

Et la monture: une dobson

Voilà.

Et pour compléter: le premier outil d'observation en astronomie, ce sont les yeux. Faut pas l'oublier. On peut regarder plein de choses avec! Et de simples jumelles de 50mm grossissement x10 permettent d'observer plein d'objets du ciel profond (Orion est en cours d'approche...vive le ciel d'hiver!)

Voilà! Et joyeux Noël :D

Amoros l’amoroso

13/12/2019 à 11h15

Ah, et si l'envie de regarder les planètes te prend, tu pourras toujours opter pour une lentille de Barlow qui te permettra d'augmenter ton grossissement. C'est pas le top du top pour la qualité ultime de l'image, mais quand tu es débutant, ce n'est absolument pas un problème. Et ça coûte pas très cher.

leo

13/12/2019 à 13h15

Amoros l’amoroso
aujourd'hui à 11h14

Pour rappel: l'ouverture va te donner la capacité de captation de la lumière ainsi que la capacité de résolution du télescope.
---

En ce qui concerne la résolution, tu vas gagner en résolution (la finesse des détails que tu peux discerner, PAS le nb de pixels !!!) en augmentant le diamètre du télescope, certes, mais seulement jusqu'à être limité par la turbulence atmosphérique. Ça va dépendre du lieu d'observation mais, dans le visible, tu ne gagnes plus en résolution au-delà d'une dizaine de cm d'ouverture.

Milan de solitude

13/12/2019 à 17h24

Je me rappelle d'une excellente intervention de José-Mickaël sur ce sujet me semble-t-il. C'était sur ce fil, il y a plusieurs mois.

José-Mickaël

13/12/2019 à 22h54

Ça faisait longtemps que je n'étais pas passé ici et, que vois-je ?, on parle de télescopes ? Mon passe-temps favori... (mis de côté ces dernières années, mais c'est sur le point de changer).

Amoros l'amoroso a déjà répondu, mais je m'y mets à mon tour, ça fera une deuxième avis (essentiellement compatible avec le premier).

> avez-vous des conseils de télescope pour observer plutôt le ciel profond (j'ai cru comprendre que dans ce cas-là il vaut mieux privilégier un "réflecteur"), performant mais utilisable par un débutant ?

Je pense qu'on ne doit pas, surtout si on débute, parler de se spécialiser dans le ciel profond. Un télescope permet d'observer de tout, et il n'y aucune raison d'aimer les amas d'étoiles et détester les planètes.

Il existe des sites, peut-être même des livres, qui commencent par « planétaire ou ciel profond ? ». Cette question n'a pas lieu d'être : les qualités requises pour le planétaires sont les mêmes que celles requises pour le ciel profond : le diamètre, la qualité optique, et c'est tout (les lois de l'optique sont simples !).

La vraie question, c'est « visuel ou photo ? ». Car plus un télescope est optimisé pour le visuel, moins il l'est pour la photo (en tout cas la photo longue pose), et vice versa.

D'ailleurs c'est une mauvaise idée de vouloir un télescope qui fait les deux. Parmi personnes expérimentées, j'ai rencontré surtout des gens qui ne faisaient que du visuel, ou que de la photo, et nettement moins qui faisaient les deux, mais alors avec deux instruments.

Cush : tu veux juste faire de l'observation visuelle, c'est bien ça ?

Autre chose : je pense que les critères de choix les plus importants ne sont pas optiques mais pratiques : il faut à tout prix un lieu d'observation, en ne sous-estimant pas les ravages de la pollution lumineuse. Un petit télescope emmené en rase campagne montrera beaucoup plus de choses qu'un très gros télescope condamné à n'être utilisé qu'en ville. Dans une grande ville de province, genre plus de 100.000 habitants, on perd facilement 3 magnitudes. Perdre 3 magnitudes, c'est pareil que diviser par 4 le diamètre du télescope. Autrement dit : un télescope de 400 mm en ville ne verra pas plus d'étoiles qu'un télescope de 100 mm en rase campagne.

Donc il faut d'abord réfléchir au site d'observation, à la possibilité de transporter son télescope, aux contraintes que cela nécessite. Personnellement, je suis trop fatigué le vendredi soir pour aller vadrouiller en rase campagne. Il faut donc être disponible le samedi soir. Parfois, avec la vie familiale, ce n'est pas facile...

Si les contraintes sont trop... contraignantes, il faudra s'adapter. Le ciel profond nécessite un ciel bien noir. Si ce n'est pas possible, tant pis : il faudra se passionner pour la Lune et les planètes, ou organiser des vacances astro au fin fond de campagne (je connais des Parisiens qui le font : ils n'ont pas le choix).

Bref, pour débuter facilement en observation visuelle, je trouve que l'instrument idéal est le Dobson 200 mm : pas bien cher (400 € pour les modèles fabriqués en Chine), facile à manipuler, transortable en voiture (le tube sur la banquette arrière), très vite adopté par les enfants... C'est ce que j'appelle un télescope de feignant : on le pose, on observe. Il n'y a rien à installer, brancher, visser, calibrer... comme sur les instruments sophistiqués. Et quel plaisir d'obserser assis !

Par contre, il n'y a pas de moteur de suivi et pas d'aide au pointage. C'est donc un télescope idéal pour un débutant motivé, qui à envie d'apprendre le ciel, qui aime chercher les constellations, qui sait qu'il aimera dépister les objets célestes avec une carte, comme une chasse au trésor, et qui n'abandonnera pas à la moindre difficulté.

Une autre façon de découvrir l'observation astronomique, c'est avec un télescope automatisé. Après tout, on observe le ciel pour le plaisir, ça ne doit pas être une corvée ou un travail. Quand on en a bavé toute la semaine, on n'a pas forcément envie de devoir encore faire des efforts. Les petits télescopes munis d'électronique pointent tout seuls les milliers d'objets inclus dans leurs base de données... dont la grande majorité sont parfaitement invisibles vu le modeste diamètre. Car c'est l'inconvénient de ce type de télescope : l'aide électronique se paie au détriment du diamètre.

Il faut donc savoir si on préfère ramer (au début) pour voir l'amas d'Hercule, mais en distinguer les dizaines d'étoiles agglutinées les unes contre les autres, ou bien avoir l'amas d'Hercule immédiatement après avoir appuyé sur un bouton, mais sous forme d'une grosse tache floue.

Voilà pour les questions d'ordre pratique (les plus importantes).

Pour les questions optiques, je vais me contenter de commenter Amoros :

> Si tu veux faire du ciel profond, il te faut une grande ouverture et une longueur focale pas trop importante.

En visuel, il faut une grande ouverture, point. La focale n'a aucune importante puisqu'il suffit de choisir les oculaires adaptés.

> Pour rappel: l'ouverture va te donner la capacité de captation de la lumière ainsi que la capacité de résolution du télescope.

Ainsi que le contraste, même si la qualité optique joue un rôle au moins aussi important à cet égard.

> Pour du ciel porfond, on va chercher plutôt du 5-6 en rapport f/D

En visuel, ça n'a aucune importance (on adapte les oculaires). En photo du ciel profond, c'est autre chose (on choisit des F/D courts parce que les pixels des appareils modernes sont minuscules).

> à condition de prendre le temps de le régler régulièrement.

Je dirais plutôt : à condition de *vérifier* le réglage régulièrement.

> Mieux vaut un telescope de diamètre moyen avec un bon oculaire que miser sur un gros miroir mais ne plus avoir de budget pour un oculaire correc'.

Je trouve que tu exagères un peu. OK pour signaler l'importance des oculaires, mais je crois que ce serait une erreur de brider le diamètre du télescope afin de l'équiper en oculaires haut de gamme. Je peux témoigner qu'un télescope de 300 mm muni d'un oculaire basique (celui livré avec mon précédent 200 mm) montre la structure spirale de M51 en entier, pas un télescope de 250 mm muni d'un oculaire haut de gamme. C'est le diamètre qui compte avant tout. Un oculaire bas de gamme dégrade l'image, mais un oculaire haut de gamme n'ajoute rien de plus, c'est juste qu'il ne dégrade pas l'image. Si le diamètre est insuffisant pour montrer les bras des galaxies ou la Tache Rouge de Jupiter, aucun oculaire ne compensera le manque de diamètre.

D'ailleurs rappelons que l'image est "construite" par le télescope, pas par l'oculaire. L'image est formée au foyer du télescope, et l'oculaire joue le rôle d'une loupe permettant d'examiner cette image. Si l'oculaire est de bonne qualité, on verra toute l'information visible dans l'image. S'il est de mauvaise qualité, on verra moins bien l'image (étoiles moins fines, chromatisme...) Mais il est impossible de voir plus d'information que ce que le télescope "construit".

Pour moi, le mieux est de mettre (presque) tout le budget dans le télecope : de bons oculaires pourront toujours être achetés plus tard, par contre il n'existera pas d'option "augmentation du diamètre" (ou alors on change de télescope...)

(Argh, j'ai été un peu long...)

theviking

13/12/2019 à 23h00

Ah ben on se demandait ce que tu devenais, l'appeau avec téléscope a bien marché !!

Cush

13/12/2019 à 23h11

@Amoros l’amoroso

Un grand merci à toi !
Super clair et super instructif.
Je m'orientais vers un Skywatcher 150/750 vu sur le site astroshop.de, mais je me dis que ça vaut peut-être le coup de monter à 200. Pour rebondir sur la remarque de leo, j'ai juste peur que du coin où je pourrais observer (un peu en altitude, pas en ville mais avec quand même quelques sources de lumière autour), les conditions ne soient pas optimales. La question est peut-être idiote, mais il y a un test à l'oeil nu pour déterminer si on est dans de bonnes conditions d'observation ou non ?

 

Cush

13/12/2019 à 23h22

Et merci aussi (et welcome back) Josemi !
Oui c'est juste de l'observation que je veux faire, pas des photos. Je kiffe les planètes aussi bien sûr, mais dans la présentation que j'avais trouvée il était dit plus ou moins implicitement qu'il fallait choisir entre planètes et ciel profond.

En fait pour moi ce que tu dis sur les conditions pratiques d'observation est essentiel, car je voudrais pouvoir observer tranquillement de chez moi s'il s'avère que les conditions permettent de voir déjà pas mal de choses. Si au contraire il faut prendre systématiquement la cushmobile pour aller trouver un coin approprié, je risque de n'avoir ni la motivation ni surtout le temps de le faire...