Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Etoiles et toiles

aujourd'hui à 07h41 - Tonton Danijel : Mais il se trouve où ce monument?(Sinon, le pire reste "Doutes" pour l'instant). >>


CDF sound system

aujourd'hui à 07h18 - Dan Lédan : Non mais je te parle de quand ils jouaient forts, en 87/88..Y avait pas de sondiers à la Cité à... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 02h38 - Gerardhino Del Cybernic : Alors qu’à Dunkerque et Nice, c’est réputé pour être à l’abri du vent ! >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 02h14 - rougénoir : Oui...ça commence à piquer ! >>


Bréviaire

aujourd'hui à 02h09 - vertigo : Roberto Assis"Euroligue: L'Efes écrase le derby d'Istanbul." (lequipe.fr) >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 02h01 - PCarnehan : Merci.Merci d'avoir produit autant d'efforts pour virer cet individu switché du réel qui voulait,... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 01h21 - lemon : Rhoooo @Tricky, si ça te dérange pas, je vais te proposer la version Director's cut :Lemon : Hey... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 00h49 - Tricky : Keskessékcékohnri ?Un remake US du sublime ‘Utopia’ ? >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 00h34 - Breizhilien : Retour sur la partie contre khwezi. Vu que mes 50 ou 100 dernières parties avec les blancs ont... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

26/02/2021 à 23h49 - Hydresec : Thomasson ne se signale pas seulement comme étant l'un des rares Strasbourgeois à surnager cette... >>


Au tour du ballon ovale

26/02/2021 à 23h26 - Isabey a les yeux bleus : roger rabineaujourd'hui à 14h41Les places seront mises en vente à quelle date ?---Mi mars pour le... >>


Les enfants de la bulle

26/02/2021 à 23h06 - Hannibal : Bon par contre si on ne parlait que de Heroic fantasy je sors du cadre là >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

26/02/2021 à 22h58 - Radek Bejbl : Sachant que le fait de terminer premier était un gros gros objectif, j'ai rarement vu un club en... >>


Observatoire du journalisme sportif

26/02/2021 à 22h54 - impoli gone : L'équipe du Soir qui démarre avec Jump. Hihi >>


CdF Omnisport

26/02/2021 à 22h48 - Amoros l’amoroso : pffffffffff c'est malin, à cause de vous je suis allé voir des vidéos de Cricket sur Youtube.... >>


Gerland à la détente

26/02/2021 à 22h41 - Gazier : BAM ou BED ?Perso je voyais bien Bodmer jouer derrière, je me suis gouré. >>


Les CdF : cahiers de doléances

26/02/2021 à 20h52 - Pavarrois : Ben tout est dans le terme, on te demande juste de tester en étant un peu bêta, pour simuler le... >>


Futebol lusitano

26/02/2021 à 15h59 - Özil paradisiaque : Honnêtement Benfica n’a vraiment pas montré grand chose sur la confrontation aller-retour... >>


Le fil dont vous êtes le héros

Amoureux des jeux de société & de plateau, qu'ils soient d'aventures, de rôles, de stratégies, de figurines, de cartes : ce fil est pour vous.

Balthazar

28/01/2021 à 11h27

Ah oui, je ne pensais pas du tout à des "coups timorés", mais plutôt effectivement à la fin de la deuxième partie, où au contraire, comme tu dis, tu "surjoues" deux ou trois coups.

Et, oui, mon "au moment de conclure" est très exagéré pour cette partie-là, mais l'élan était de ton côté, et après 13.. Ce4 14 De3, je te voyais t'en tirer.

Label Deschamps

28/01/2021 à 12h09

Finale bien sympa à suivre, en réécoutant les commentaires je me suis dit quelquefois "oh t'abuses là" ou bien que j'avais été un peu dur, il me semble plus simple de voir les coups posément quand on n'est pas impacté par le résultat et que les erreurs ne prêtent pas à conséquence.

J'avoue avoir été surpris par l'évaluation du module dans la première, qui préfère les blancs quasiment toute l'ouverture alors que selon des critères humains elle semblait plutôt bien se dérouler pour les noirs, j'ai sous-estimé le danger de l'avancée des pions et le manque de sécurité du roi noir sans doute.

Quant à la 2ème même si les propos paraissent un peu définitifs puisque la suite a montré que Koller avait des ressources le module évalue les blancs à +3,5 au sortir de l'ouverture, ce qui ne doit pas être loin de l'avantage gagnant annoncé.

Malgré tout dans ces situations de roques opposés il n'est pas nécessaire de se tromper beaucoup pour se retrouver dans une situation délicate, Fd6 pour aller chercher la qualité est assez naturel et reste correct mais oblige à trouver le coup logique mais pas du tout évident Dg5 ensuite sous peine de subir une contre-attaque pénible.

Cette séquence a au moins eu le mérite de redonner du suspense à la partie et donc au match, il aurait été un peu triste que ça se termine sur une défaite linéaire et sans intérêt de Koller après un très beau tournoi.

Raspou

28/01/2021 à 12h19

Bon, j'ai attendu avant de poster de revoir les parties tranquillement, d'écouter les commentaires de pavlovitch et Label (merci à eux), et même ceux de Koller sur sa chaine twitch. Du coup ça risque d'être un pavé.

Commençons par les deux parties de la finale:

1re partie:

J'avais prévu de jouer la Française parce que Koller avait bien bossé et pratiqué l'Ecossaise contre pavlo, et que je voulais garder ma supériorité théorique sur lui (on verra que je n'en ai pas beaucoup d'autres!). J'avais vu qu'il jouait généralement la ligne avec 3.Cc3 et je me disais que j'avais quelques chances de me retrouver en terrain plus familier que lui.

Il a choisi la variante d'échange avec 3.exd5, ce à quoi je ne m'attendais pas. Je joue le schéma que je joue habituellement et que j'avais conseillé dans les commentaires d'une des parties du tournoi, à base de Cc6-Fg4-Dd7 et 0-0-0. Les bécanes généralement n'en raffolent pas, mais les stats sont bonnes pour les Noirs, ça évite les parties souvent très plates de la Française d'échange, et surtout j'ai pas mal d'expérience dessus, y compris en parties lentes. Je sais qu'il y a plusieurs scénarios possibles, soit d'attaques sauvages sur les roques opposés, soit de transitions vers des finales, soit même de petits roques des Noirs si la partie y invite. J'ai plutôt de bons souvenirs de ces positions, y compris en mode sauvage, comme dans cette partie jouée il y a quelques années: https://lichess.org/JGM7Rzlt#0

Je ne raconte pas tout ça pour rappeler à quel point je suis vieux, et donc implorer votre indulgence, mais ce sera important pour comprendre ce que je vais dire de Koller plus bas (oui oui, mon pavé est hyper structuré).

Bref, la partie continue normalement, j'hésite à faire 8...0-0-0 malgré son b4 rapide, j'aurais pu jouer 8...Cge7 pour garder la possibilité du petit roque, mais je décide de ne pas me dégonfler même si Koller semble adopter le schéma correct contre mon plan. Son 12.c4 est très logique même si l'ordi recommande 12.Ce5, mais quel humain lâcherait un pion gratuitement comme ça. En tout cas je pense savoir réagir à c4, je me réorganise pour jouer autour de la case d5. Au 15e coup j'hésite à jouer 15...Cd5 pour aller échanger son Fou de cases blanches, ou Fd5 pour garder plus de pièces. J'opte pour la première option, et c'est un choix tout à fait raisonnable. Après les échanges et 19.Txd3 l'ordi donne toujours un petit plus aux Blancs mais j'étais content de ma position. Si j'ai le temps de jouer Fd5 ET f6, je suis stabilisé et avec de bonnes perspectives en finale.

Le problème c'est que je n'ai scandaleusement pas le droit de jouer deux coups en même temps, et qu'aussi bien 19...Fd5 que 19...f6 ont des avantages et des inconvénients. Sur f6, aussi bien les idées d5!? que Ce4 m'embêtaient, donc j'opte pour 19...Fd5 en me disant que je vais réussir à gérer 20.Ce5. Koller le joue, et là je commets ma première imprécision de la partie: alors que j'avais prévu 20...Df5, je me mets à avoir peur de menaces sur la colonne "c", et je préfère garder ma Dame dans les parages en jouant l'imprécis 20...Dd6?! Koller continue de bien réagir et sur 21.Cdc4 je n'ai pas trop d'autre option que d'échanger mon beau Fd5, ce qui a surpris les commentateurs, mais je pense que je n'ai pas le choix, les Cavaliers blancs contrôlent trop de cases.

Après 22...Dd5 je reste raisonnablement confiant: ok j'ai échangé mon Fd5 mais son attaque n'a pas progressé et si j'ai le temps de réactiver mon Cavalier, je vais probablement être bien. J'espère trouver un moyen d'entrer en finale pour jouer contre le pion d4. Sauf que Koller me trouve encore un super plan en jouant 23.Ce3 pour déloger ma Dame et en poussant rapidement d5, puis d6 au moment où je m'apprête à bloquer le pion par Cd6. Après 27...Te6, ok j'ai gagné un pion et je pare à peu près les menaces, mais je suis toujours sous grosse pression, sur la colonne "d", sur c7, sur mon roque si les pions avancent... Et je n'ai plus que 4 minutes à la pendule, désormais moins que Koller.

Et là le garçon continue à me jouer des coups super bons. Sérieusement, l'enchainement 28.Td5! pour rendre possible a5, et 29.Ce3! pour ne pas échanger les Cavaliers, c'est des coups de joueur titré. Je ne le dis pas souvent, je l'avais dit une ou deux fois pour Label, mais c'est typiquement les coups que les mecs nettement plus forts te jouent pour te garder sous pression et finir par te faire craquer... Les mecs nettement plus forts que moi, j'en connais plein, mais généralement ils ont un MI ou un GMI avant leur nom sur la feuille d'appariement.

Et me voici après le 30.a5 de Koller. Il me reste 3 minutes à la pendule. J'ai joué 28 bons ou très bons coups, 1 coup moyen, et je vois pourtant 31.b6 arriver comme un iceberg... Je vois vite que je ne peux pas jouer b6 moi-même à cause de futurs mats en b7, ni jouer axb6 axb6 c6 à cause de l'entrée de la Dame en a7. J'aimerais jouer 30...Cc8 mais il y a Td7... Je passe sous la minute à la pendule... En partie lente, j'aurais fini par trouver la bonne suite par rejet progressif de toutes les autres, et j'aurais compris que je n'avais rien de mieux sur b6 que de prendre deux fois avec mes pions... Mais ça aurait été la mort dans l'âme, parce que toutes les lignes sont ouvertes sur mon roque et que je vais souffrir horriblement à tout défendre, même si l'évaluation de la bécane est équilibrée (mais quand tu as deux pions de plus, ça veut dire que tu es sous un feu roulant). A cette cadence, je n'ai pas le temps de m'y résoudre, je reste sur l'idée de bouger le Cavalier pour reprendre en b6 avec ma Te6, et je me dis que si je le mets en e4 j'ai Dc5 sur Td7... Sans voir que dès que je bouge ma Dame de e7 il y a Td8+ mat.

Je joue donc l'horrible gaffe 30...Ce4??, qui découle non pas de n'avoir pas assez réfléchi, mais d'avoir "trop réfléchi mais pas complètement assez non plus"... En bullet j'aurais joué 30...f5 a tempo sans même calculer b6, en partie lente je me serais résigné à le jouer la mort dans l'âme... en rapide j'ai gaffé.

Ensuite on rentre dans le paranormal du zeitnot mutuel: Koller ne prend pas le gain immédiat constitué par 31.Td7, j'oublie que la Dc1 défend le Ce3 et joue stupidement 31...Cxf2, Koller re-rate Td7, puis le joue à un moment où j'ai le temps de donner un échec en h4 et de sauver les meubles par Tc8, Koller opte pour 35.Cd5 qui est logique, que la machine aime bien, mais qui est hyper compliqué parce que sur 35...Te2 il faut penser à 36.Rh1!! Df2 37.Tg1... Au lieu de quoi Koller joue le logique mais mauvais 36.Df4?, je rate 38...De6 qui récupérait déjà la pièce avec avantage, mais je vois d'assez loin le joli piège d'enfermement du Cavalier en e7. Koller trouve la bonne idée de nulle avec 43.Da1! mais s'égare avec 44.bxa6?? qui perd alors que 44.Dh8+ aurait conduit à la première nulle du tournoi. Et il me facilite la tâche en permettant l'entrée dans une finale de Rois quand la finale de Dames aurait été bien plus compliquée à gagner (j'y reviendrai aussi).


2e partie:

Autant vous dire que j'aborde la 2e partie avec des sentiments mêlés. D'un côté, gain avec les Noirs, ça me met dans une position confortable. De l'autre, j'ai conscience que c'est un hold-up, et j'ai l'impression d'avoir très mal joué, alors que c'est plus compliqué que ça, c'est surtout Koller qui a magnifiquement joué et a seulement manqué l'estocade.

Je reste sur mon plan de jeu qui était d'opter pour un système de Londres. Koller joue un schéma d'Est-Indienne, j'hésite à jouer un truc tranquille avec un e3 rapide, mais le seul plan que je connais correctement est avec un 0-0-0 rapide et une attaque sur le roque noir, et je me dis que je ne vais pas jouer pour la nulle si tôt, je verrai au cours de la partie si je change de stratégie.

Koller me joue un 5...c5 rapide qui me semble douteux même si c'est visiblement possible (je ne connaissais pas). 6.dxc5 me semble être la réaction de principe qui teste le schéma noir, de même que 7.e4 sur ce 6...e6 que je trouve un peu mou. Jusqu'à 10.Cf3 j'ai l'impression de tout bien faire, ce que la machine confirme en m'accordant déjà un très gros avantage (+3.5). Et là Koller joue 10...Dc5 en permettant une suite que je lorgnais depuis un bout de temps, avec prise en e6 suivie de Fd6.

J'hésite quand même. Que les choses soient claires, je n'ai pas calculé 1/10e des complications qui ont suivi, et en particulier je n'ai pas re-réfléchi aux idées avec Ce4 que j'avais envisagées quelques coups plus tôt. Mais intuitivement je n'aimais pas l'idée de donner mon fou de cases noires, même pour gagner une qualité... Ensuite l'arrivée d'une pièce lourde en d8 me semblait suffisamment forte pour tuer les velléités d'attaque adverse.

Du coup je rentre dans la ligne, je joue le naturel mais en fait fautif 13.Fxf8?, me prends le magnifique 13...Ce4!! qu'aussi bien Koller que pavlo avaient vu de longue date, pense jouer 14.Dd8 comme envisagé... et puis doute: 14...Cxc3+ 15.bxc3 Dxa2+ 16.Rc1 Da1+ 17.Rd2 Dxc3+ 18.Rc1 les Noirs ont le perpète mais ça ne me gêne pas, en revanche 18...Fxf8 et la partie continue... Suis-je seulement mieux? Je suis complètement abattu que la situation se soit retournée aussi vite, je réfléchis à laisser la Dame en jouant 14.Fxg7 (le coup que l'ordi préfère), mais ça annonce une infinité de souffrances sans gros risque pour Koller de se tromper, donc j'opte pour 14.De3 qui tient c3 et h6... Advienne que pourra.

Mon raisonnement se trouve confirmé: même si je suis objectivement moins bien, Koller a des chances de se tromper, ce qu'il fait en prenant trop vite en a2, lâchant le contrôle sur d8, et en ne repliant pas sa Dame en e7 au 18e coup, ce qui aurait délogé mon importante Td8 (et probablement forcé que je rende la qualité en f8). Ensuite sa position s'écroule.


Bilan du match:

Je pensais finir le match comme ça:
https://tinyurl.com/y2acqt9c

En fait, je suis plutôt comme ça:
https://tinyurl.com/y2uekooz

Je ne vais pas me plaindre d'avoir gagné, surtout que vous êtes 15 à ne pas l'avoir fait, mais comme souvent quand je joue sérieusement aux échecs, je sors de là avec une conscience renouvelée de mes insuffisances profondes plutôt qu'avec la joie d'avoir fait ce que je sais à peu près bien faire... Bref, amis qui commencez, soyez conscients que c'est un jeu qui apporte assez peu de satisfaction d'ego!


Bilan plus général:

Déjà, c'était super sympa, merci à ceux qui ont eu l'idée (Cris, surtout, non?), c'était notre Vendée Globe à nous, qui s'est fini le même soir. Sans bouder le plaisir des tournois sur quelques heures, ça nous a permis de mieux jouer, de nous préparer, de regarder les parties des autres, de commenter, d'échanger... C'était génial.

Et je pense que ça nous permet surtout de mieux nous connaître comme joueurs d'échecs, à la fois nous-mêmes et les uns les autres. Je sors de là en ayant une idée de quel joueur d'échecs est, au hasard, Classico, ou GoneAllons, ou Kireg, et je connais mieux pavlovitch, Label ou mon Balthachou d'amour.

Et je voudrais du coup finir ce post fleuve sur Koller et Thil. Par les bravos et mercis qui ne sont pas que d'usage, pour le beau combat livré d'abord (à trois reprises si on compte la poule), pour la parfaite correction ensuite, dans l'attitude et dans les commentaires... Il faut quand même se rendre compte que nos conneries de tournoi et de gentil chambrage, alliées à la compétitivité inhérente aux joueurs d'échecs, portent en elles la possibilité d'une tension croissante: dès qu'il y a compète, même amicale, il y a risque d'egos froissés ou de réactions d'humeur... Rien de tout cela ici, apprécions-le à sa juste valeur.

Ensuite, Koller, très sincèrement, j'aimerais en savoir plus sur toi (en tant que joueur d'échecs, hein). Tu n'as pas, à ma connaissance, répondu au questionnaire qui avait circulé sur le fil il y a quelque temps. Or ton jeu m'étonne beaucoup, et de t'écouter commenter encore plus.

D'un côté, quand tu commentais la demi-finale, pavlo avait fait une pause, tu ne semblais pas savoir que le début 1.d4 f5 s'appelait une Hollandaise. Hier tu me joues une Française d'échange, c'est toi qui choisis la variante, tu connais les 5 premiers coups: avant 6.c3 tu te demandes sérieusement si tu peux laisser le pion d4 (mais non!!!), tu n'as manifestement jamais vu le plan avec b4, tu hésites sur ce que tu dois faire de ton Fc1... tu es manifestement en terra incognita, alors que tu es un joueur régulier de e4 et que ce n'est pas un scoop que je puisse jouer la Française. De même, quand on arrive en finale de cette première partie, l'évidence de ce que cette finale de pions est perdue tandis que la finale de Dames offre quelques chances pratiques ne semble pas te frapper, et tu laisses échanger sous les yeux éberlués de pavlo et Label - et sous mes yeux ravis. Sur tous ces aspects de ton jeu, tu ressembles à quelqu'un qui commence à jouer en club, autour de 1400-1500.
Niveau calcul, tu es pas mal, mais pas exceptionnel non plus, je pense sensiblement moins fort que notre calculette à nous qu'on a en la personne de pavlovitch (vraiment impressionnant aux commentaires et dans ses parties dès qu'il s'agit de calculer des variantes concrètes). Tu vois des trucs bien, mais tu en rates aussi, les Td7 de la première partie, le Fd6 de la deuxième que tu ne vois pas venir, l'idée de ne pas prendre en a2 tout de suite, etc. On sent le bon joueur à l'aise tactiquement, mais pas la brutasse qui punit tout ce qui dépasse.
En revanche, en termes de sens du dynamisme, placement des pièces pour créer des menaces, façon de faire monter la pression jusqu'à effondrement adverse... tu es vraiment bluffant! Mais vraiment. Tes premières parties contre pavlo ou contre moi, c'est du très haut niveau, pas par rapport aux standards sympathiquement bas des CdF, du très haut niveau de joueur de club... Du coup je serais très curieux de connaître ta trajectoire de joueur: entièrement sur Internet? sans cette "culture générale" que tu acquiers en club et qui te donne généralement un niveau cohérent? tu joues beaucoup mais depuis peu de temps? Il faut nous dire, maintenant, monsieur.

Le Meilleur est le Pires

28/01/2021 à 13h37

Bonjour,

Je vous lis avec intérêt depuis quelque temps, quoiqu'étant sans doute très loin du niveau des meilleurs.

S'il y a encore de la place pour le futur tournoi, est il encore temps?
Je dois créer un compte lichess prochainement (pour faire court, je rentre en France demain, vol long courrier, et pas eu le temps de sacrifier mes derniers moments en pays libre, je ferais ça depuis ma quarantaine française - joie). J'ai eu la chance de m'amuser à jouer pendant mon séjour et je suis chaud pour continuer, ici aussi.


J'étais vers 1500 sur europe-echecs à l'époque où ça jouait avec un compte gratuit, j'espère avoir progressé ces derniers temps.

Kireg

28/01/2021 à 14h00

Merci Raspou. Très joli post.
Merci à vous tous pour ce beau moment.
Et bravo à Koller.

Est-on forcément sur l’échiquier la personne qu’on prétend être en dehors ? Je ne sais pas. Mais plus je joue et plus je trouve fascinant les similitudes entre l’approche des 64 cases et les situations quotidiennes de la vie...

Et aux échecs, on peut parler tant qu’on veut, vient toujours le moment où il faut pousser du bois et là, on ne peut plus se cacher. Il faut renoncer.

C’est un jeu terrible.

Breizhilien

28/01/2021 à 14h17

Le Meilleur est le Pires
aujourd'hui à 13h37

Je finalise les poules ce soir (c'est un système de ligue, pas un tournoi qui se met en place).

Je te compte dedans mais je te mettrai en dernière poule par défaut même si je pense vu ce que tu indiques que ton niveau est au dessus.

Koller et Thil

28/01/2021 à 15h51

Merci Raspou, c'est un beau message !

Puisque tu le demandes si gentiment, voici ma bio échiquéenne ::

C'est mon oncle aîné qui m'a appris le jeu dans les années 90. J'étais jeune, autour de 6 ans je pense. Il était barbu, très sérieux, et féru d'échecs de longue date. Il avait un niveau "joueur de club" mais je ne pense pas qu'il ait participé à des compétitions. Je sais qu'il jouait beaucoup par correspondance.

Bon ben le jeu m'a tout de suite plu.

Mon père aussi aimait les échecs. Moins fort que mon oncle, il aimait bien résoudre les problèmes du journal dans le métro. Il s'était acheté un petit jeu en bois, pliant, avec pièces aimantées, pour rejouer les parties dans le RER (vous vous rappelez quand il y avait des rubriques échecs dans les journaux ?). Il me l'a donné assez rapidement, et cet échiquier m'a suivi en vacances de nombreuses fois. Les pièces noires ont un beau marron clair, et les blanches ont très exactement la couleur du sable. Je ne vous raconte pas la panique en rentrant de la plage quand j'ai recompté les pièces et qu'il manquait un pion... On y est retourné à une dizaine pour ratisser la plage sous la lumière déclinante et, petit miracle, un ami de mes parents a pu le retrouver. Cet échiquier est présentement sur mon bureau avec ses 32 pièces.

Bref mon père était amateur mais pas très compétiteur. Je pense qu'il était plus sensible au côté artistique de la chose. Il trouvait ça joli. Je l'ai battu relativement vite, puis j'ai battu mon oncle sur l'échiquier aimanté. Il a prétexté que les pièces étaient trop petites pour lui. Un an plus tard je le bats sur un échiquier "taille humaine" dans un hôtel du Caire. Je lui demande si les pièces n'étaient pas trop grandes ?

Pendant ce temps je jouais aux ateliers bleus le soir après l'école. J'avais un super prof, mais pas de super adversaires à part Viviane qui se débrouillait bien. Au collège j'ai joué dans un petit club de quartier, on était une dizaine d'enfants mais là aussi pas d'adversaires stimulants : soit un peu faiblards/absents, soit trop forts (et trop vieux : un groupe d'ados qui valait 2000 environ, alors que je leur rendais 4 ans et au moins 300 points). J'ai été licencié un an ou deux, et j'ai participé à deux tournois à l'âge de 10 ou 11 ans. Le premier, je me suis battu avec un adversaire, je ne sais plus pourquoi. C'est à peu près la seule "bagarre" de ma vie (il n'y a pas eu de contact, j'agitais mes jambes devant moi alors que mes parents me retenaient, comme dans les dessins animés). Le second s'est pas trop mal passé, je me rappelle avoir été plutôt satisfait. C'était un open dans la mairie du XIIIème dont l'invitée vedette était Marie Sebag. J'ai joué à mon niveau, battu du 1700 et perdu contre plus fort. 7,5/12 de mémoire.

Dans l'intervalle, j'ai dévoré le rayon échecs de la bibliothèque municipale. J'étais incollable sur l'histoire du jeu, les parties célèbres, les champions du monde et les innombrables champions de second plan. J'ai même fait un exposé dessus en EPS. J'étais abonné à Europe Échecs (on est toujours autour de l'an 2000). J'ai également ingurgité pas mal de bouquins tactiques et stratégiques, ceux de mon père, ceux de mon oncle, quelques autres plus modernes que j'avais achetés.

Pour viser un peu plus grand que mon minuscule club de quartiers pour enfants, j'ai passé un "test" dans un grand club parisien dont j'ai oublié le nom. J'ai joué une partie contre le patron (?), un grand black très impressionnant qui me faisait penser à Morpheus. Je trouvais ses manières ridiculement emphatiques (en gros il se la pétait grave, à l'écouter son club c'était le Saint des saints). Ma partie était plutôt réussie, même si je me suis embourbé dans des tactiques compliquées au centre de l'échiquier où j'ai laissé une pièce. Morpheus a soulevé tous les points que j'avais à travailler, bla bla bla, mais je pense que je lui avais fait bonne impression. Sauf que c'était 4000 francs (je sais même plus comment on écrit l'abréviation, tiens) et mes parents m'ont fait comprendre que c'était un peu exagéré.

Là-dessus j'ai à peu près arrêté de jouer, les jeux vidéos ont définitivement emporté le morceau. Remarque je jouais quand même de temps sur la Gaming Zone, mais c'était vraiment occasionnel. Un ou deux ans plus tard j'ai résilié mon abonnement Europe Échecs.

Depuis, je ne joue que très occasionnellement : contre un Cubain dans une boutique d'échecs de Washington Square, sur un coin de table à l'UCPA pendant une soirée, contre des amis... et donc sur internet. D'habitude je joue beaucoup pendant 2-3 mois, puis je passe à autre chose et j'arrête plusieurs années. Mais depuis an ça semble persister. Je regarde beaucoup de streams (devinez qui), je joue beaucoup et je me suis mis à apprivoiser la cadence reine 3+0, que j'ai longtemps trouvé infâme (voire infamante). Il y a quelques années le 10+0 était vraiment ma limite basse. Maintenant je m'en sors un peu mieux en blitz, même si ça reste un exercice que je trouve très frustrant. Je me balade entre 1700 et 1800 sur chesscom pour vous donner une idée.

Tout ça pour dire que j'ai une bonne culture générale, mais au final assez peu de pratique. J'ai surtout joué et "étudié" entre 10 et 12 ans, soit il y a 20 ans, où je valais 1700, 1800 le vent dans le dos. Depuis c'est le quasi néant, à part une soirée de jeux toutes les quelques années (avec déjà quelques 2000 - possiblement un peu éméchés - à mon palmarès). Jusqu'à l'an dernier, où j'ai beaucoup joué, plus que jamais certainement, mais en blitz sur internet.

Finalement je n'avais jamais assez pratiqué pour avoir le goût de me constituer un répertoire. Celui-ci se construit actuellement au fil de l'eau des 3+0 sur chesscom, ce qui a ses vertus (beaucoup de parties) et ses inconvénients (tout le monde joue n'importe comment). Par exemple les Noirs ne m'ont pas joué grand roque une seule fois dans mes dizaines de Françaises d'échange. Et si j'échange, c'est parce que je me suis fait démolir mon aile dame trop de fois par des Db6 ou Da5 sur la variante d'avance. Alors qu'il suffirait que je me penche 1h sur l'ouverture pour régler ce problème...

Ma culture livresque ne concerne finalement que très peu le début de partie. Il y a plein d'ouvertures basiques dont j'ignore même le nom, comme tu l'as remarqué. J'ignorais ce qu'était le système de Londres il y a encore un an. La Pirc, j'en entends parler depuis un an mais je sais ce que c'est depuis une semaine. Il y a des mots qui m'évoquent des choses très belles, mais très floues : Svechnikov, Benoni, Scheveningue, Marozcki... Même la Najdorf je ne me la figure que parce que MVL vient de se faire démonter trois fois de suite. J'ai beaucoup plus lu sur la tactique (le Blokh aux WC...), le milieu de jeu et même les finales (où j'ai beaucoup oublié par manque de pratique). C'est pour ça que je vois des choses sur l'échiquier, j'ai de bonnes idées, et quand j'ai le temps j'arrive à peu près à les mener à bien. J'aime bien le "jeu de pièces" comme dans la première partie de la finale, ou la deuxième de la demi-finale : de lentes manœuvres pour augmenter peu à peu le rayonnement de ses pièces et étouffer l'adversaire sous la pression.

Et ça c'est sans doute une évolution récente de mon jeu : je mets l'accent sur les "bonnes pièces" et les "bonnes cases", avec l'activité qui en découle, j'en tire beaucoup d'intérêt et de plaisir. Comme tout le monde vous me direz, mais c'est vraiment le fil conducteur de mes parties (ça doit être assez flagrant avec mes commentaires). Je manque de plans, du coup je me contente de chercher de bonnes cases pour mes pièces et ensuite les plans viennent tout seuls. A force d'avoir cet état d'esprit ça me paraît très naturel de choisir les pièces que je veux voir rester sur l'échiquier et celles dont je veux me débarrasser. Pour le coup ce n'est pas un héritage de ma lointaine jeunesse mais plutôt de cette dernière année à traîner sur Blitzstream et (quelques) autres.

J'espère que ça t'éclaire Raspou !

Raspou

28/01/2021 à 17h14

@Koller

Eclaire, éclaire... oui! Mais déçoit un peu forcément, tu as la trajectoire que beaucoup ont eue, ou pas loin, de bien taquiner le truc dans ta jeunesse, de t'en être éloigné, et d'avoir gardé des bases que la pratique Internet fait resurgir.

Ma nature romanesque me faisait imaginer plus mystérieux, alors que tu es comme ces joueurs de foot de CFA qui régalent sur un match de Coupe, qu'on imagine talents bruts sortis de nulle part, et dont on réalise qu'en fait ils étaient au centre de formation de l'OL, et promis au même avenir que Fékir s'ils ne s'étaient pas fait les croisés à 17 ans.

Une fois je joue un Open, je tombe sur un gars que je ne connaissais pas, moins bien classé que moi, j'ai les Blancs, on joue une Sveshnikov, je connaissais mieux la théorie, je prends l'avantage, je suis assez confiant, et à un moment la position devient vraiment tactique, et là je m'en prends plein la gueule, il me massacre. Bon, on va analyser, le mec il parle bizarrement, il dit "Blanc perd en cohérence", "Noir domine les lignes clés", on voit bien le truc mais il ne met pas les mots habituels, et cette manie de dire "Blanc et Noir" au lieu de "les Blancs et les Noirs", minute papillon, on me la fait pas moi, tu as une bonne gueule d'auvergnat, pourquoi tu me causes comme un Chinois?

Il était multiple champion d'Europe de shogi, il jouait aux échecs pour se détendre un peu. Il perdait plein de parties où il manquait de bases, mais quand il te chopait sur une position dynamique, tu passais à la moulinette.

Voilà, j'ai espéré ce genre de mystère-là. Mais merci quand même, c'était cool d'en savoir plus. Ton traitement de cette variante de la française, et en particulier ton plan b4-Da4, ou ta capacité à comprendre très vite que sortir ton Fou en f4 ou g5 allait en faire une cible plutôt que de t'aider, ça montre une super intuition, il y a plein de mecs à plus de 2000 en parties lentes qui jouent Fg5 et pleurnichent de se prendre f6-g5-h5-h4.

Koller et Thil

28/01/2021 à 17h29

Je suis très fort au Scrabble sinon.

Raspou

28/01/2021 à 17h34

Je le savais!!

 

axgtd

28/01/2021 à 17h51

On les reconnaît les joueurs de scrabble, ils jouent d4 plutôt que que e4 parce que c'est mot compte double.

Et merci à tous, joueurs et commentateurs, pour cette belle finale et ces parties palpitantes !