Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 15h52 - Edji : liquidoaujourd'hui à 14h10On digresse mais je trouve que Greta Thunberg est précisément assez... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 15h41 - Tricky : J’en peux plus, c’est épuisant.Tu aimes Marcelo Bielsa, tu aimes Leeds.Match made in heaven,... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 15h22 - El Mata Mord : Et les Biggard ? >>


In barry we trust

aujourd'hui à 15h22 - Metzallica : Du coup le release de Demaryus Thomas semble avoir été précipité.Tant mieux. J'espère qu'ils... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 15h14 - Schpatz : MotoGPMarquez, Quartararo et Vinales en première ligne.Pol Espargaro est forfait, poignet cassé... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 15h00 - Yul rit cramé : Aurier marque un but, 2-0 pour Tottenham.Refusé pour un hors jeu d'un bon millimètre d'un autre... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h51 - impoli gone : Plus que 45mn avant ce choc contre le PSG.La compo est... >>


Maman les p'tits bateaux

aujourd'hui à 14h46 - nima : Vu le replay sur la chaîne YouTube sailgp. Dans la deuxième course l’équipage français fait... >>


So show...

aujourd'hui à 13h22 - L'amour Durix : Marius T05/06/2019 à 18h00J’ai de la peine.Dans mes rêves j’ai été Patrick Revelli... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 13h05 - rougénoir : Déjà on sait que nous n'irons pas à Nantes avec 3 points de retard !C'est une bonne chose ! ;) >>


Manette football club

aujourd'hui à 12h33 - Kireg : Allons bon, j’ai craqué pour le portage Switch de “Link’s Awakening”. En réalité j’ai... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 11h30 - Dédie mon Stück : Drôle d'idée "il fut contraint". Parce qu'il est mené ? Il y en a plein que ça n'a jamais... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 02h44 - Yul rit cramé : C'est vrai que si j'en crois mes rapides recherches, en 6 matchs, Placente n'a pas réussi à nous... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h30 - Brian Hainaut : Non, ce qui nous amène à faire preuve d'humilité : L'Équipe (via S.K.) peut être plus drôle... >>


Les jaunes, héros zen

20/09/2019 à 23h31 - Breizhilien : Ouais, bon, normalement, ça devait passer. >>


Le fil éclectique

20/09/2019 à 23h23 - Dan Lédan : Pareil..je me suis fait entubé sur une console Boss sur LBC ..c est mort hors plainte... >>


Café : "Au petit Marseillais"

20/09/2019 à 20h49 - Flo Riant Sans Son : Je considère le match de demain comme le prremier vrai test de la saison, Montpellier est une... >>


Paris est magique

20/09/2019 à 18h36 - suppdebastille : L'essentiel des studios (the voice, dans avec le stars - j'ai croisé Paméla un samedi matin - ,... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

suppdebastille

19/09/2018 à 12h36

Jamais le FN ne gagnera une élection prèsidentielle majoritaire à 2 tours mais qu'il puisse dépasser 30% est considérable, on a vite mis la poussière sous le tapis. Donc sans surprise elle fera un gros score aux europeennes même si Dupont Aignan et Philippot lui piqueront quelques points.

Pascal Amateur

19/09/2018 à 12h41

Mais une alliance FN-droite, voilà qui mettrait du bon gouvernement plausible.

suppdebastille

19/09/2018 à 12h43

Dans le cadre d'une alliance oui ça devient possible mais sur quelles bases ? Le discours "de gauche" du FN farouchement antilibéral ?

Mevatlav Ekraspeck

19/09/2018 à 13h31

J’arrive avec beaucoup de retard, pardon, mais il fallait faire plaisir à HDL qui est exigeant en terme de qualité de post.
Le plan de Macron de lutte contre la pauvreté m’a fait très légèrement tiquer. On a eu ici un débat concernant les petits déjeuners en zone d’éducation prioritaire, avec l’intégralité des arguments en faveur de cela, et ceux qui nous rappellent combien cela peut être difficile.

On rejoint le vieux débat de « l’école peut-elle tout ? » et de sa substitution aussi supposée que progressive au cadre parental. On enseigne, on éduque, on nourrit, quelle est la prochaine étape ? La question est légitime.

C’est d’ailleurs là où j’aimerai qu’un jour Macron clarifie les choses et la situation. Pour le petit dej’, j’y reviens plus tard. C’est cette affaire de formation obligatoire de 16 à 18 ans qui m’a fait légèrement surchauffer.

L’école, pour certains élèves, est longue, très longue, et nous avons déjà échangé ici-même sur le fait que, pour un gamin qui est en difficulté scolaire tôt, quelle que soit la raison (« dys » , contexte social, maîtrise de la langue, encadrement familial), la prolongation du temps scolaire sous sa forme classique est un véritable assassinat. En rajouter une louche, quelle que soit la bonne volonté manifeste qui est derrière cette intention, c’est une immense bêtise, un gâchis d’argent qui gagnerait à être mieux investi ailleurs.

Il faut aussi qu’on m’explique ce qui sera mieux fait durant ces deux années que durant les treize précédents, si on considère que 3 ans de maternelle + 5 ans de primaire + 4 de collège et une année de lycée auront déjà vu le gamin venir se fracasser sur le mur de l’éducation nationale.

Formons AVANT seize ans, avec une refonte totale de la formation courte par le biais des lycées professionnels. La revalorisation des filières d’apprentissages, affichée et martelée par maintes gouvernements, doit se traduire dans les faits par une aspiration rapide de tous les élèves qui n’en peuvent plus du collège classique. Objectif : leur redonner confiance dans leurs facultés à apprendre, à comprendre, à réussir. Ensuite, leur donner une place dans la société, une vraie, dans un contexte qui méprise les exécutants, les métiers manuels pour faire la part belle aux études longues et qu’il faut IMPERATIVEMENT faire péter une bonne fois pour toute. Enfin, se connecter un tantinet avec la réalité des bassins d’emplois sans pour autant que ce soit l’entreprise qui dicte sa loi : la relation école – employeurs se doit d’être équilibrée. Tout ceci demande du temps et de l’argent, et doit être fait sur tout le temps de scolarité obligatoire qu’il est inutile de monter à 18 ans : c’est une grosse ânerie.

Le pognon qu’on va flamber auprès d’une population qu’il sera très difficile de remobiliser une fois sortie de l’école, investissons le avant, en donnant les moyens structurels à l’école de mener une politique de prévention lourde du décrochage.

Je milite ardemment pour la création d’internats, ce qui nous ramène à la discussion qui, en gros, interroge sur le fait que l’école devienne un parent de substitution, qui éduque plus qu’il n’enseigne. Je crois que la réponse est oui, et que l’état doit se substituer parfois à un cadre parental défaillant. Toute la difficulté, juridique, déontologique et morale, est de définir ce qu’est ce fameux « cadre parental défaillant », et il est impensable qu’une horde d’assistants sociaux raflent par centaine des gosses pour les coller dans un internat où on mange à sa fin, on se couche tôt et on apprend à respecter les règles et l’adulte. L’internat ça doit être concerté, expliqué, ave l’adhésion des familles à ce projet.

L’internat a pour défaut majeur son coût exorbitant, tant en structures qu’en moyen humain. Et pourtant, éloigner de façon hebdomadaire un élève d’un milieu pathogène pour lui proposer un cadre d’apprentissage serein et bienveillant est, à mon sens, une des clef de la réussite républicaine, avec une France qui éduque, qui protège, et qui décloisonne les clivages sociaux (celle dont je rêve, en gros…). Alors pourquoi pas une France qui nourrit ?

Le petit déjeuner, si c’est techniquement faisable (souci de locaux, de personnels qui préparent, souci d’allergies alimentaires, définition de ce qu’est un petit déjeuner équilibré, financement, organisation de l’accueil du matin…) cela doit être accompli. Les voisins européens le font, même les anglais, c’est dire si ça doit pas être compliqué à mettre en place.

Les études sont régulièrement menées, soit au tout petit niveau de l’établissement, soit au niveau de la circonscription ou du bassin, pour savoir qui mange le matin. Lubies de chefs, d’inspecteurs, d’infirmières scolaires, ça part d’initiatives personnelles. Les résultats que j’ai pu voir donnent toujours la même chose : les élèves issus des CSP les moins favorisés sont ceux qui mangent le moins et le moins bien, avec une corrélation saisissante entre les performances scolaires et ce que le gamin a dans le ventre à 08h00. Les toubibs le disent : la phase de digestion est scolairement ennuyeuse car propice à l’endormissement (allez faire cours à des ados après la cantine, vous allez voir…), mais favorise aussi la concentration et la mémorisation. On a déjà mis des années à entendre ce que les chrono-biologistes nous disent sur le rythme de l’élève, on va encore poireauter combien de temps pour prendre en compte le fait qu’aucun élève ne doit arriver sans un minimum dans l’estomac (sachant qu’on a pas tous le même appétit le matin, ça va de soi ?).

Bref, investir dans le fait de faire manger le matin celui qui n’a pas pu, soit parce qu’il n’y a rien dans le frigo, soit parce qu’il doit s’occuper de la fratrie, soit parce qu’on ne lui a pas appris les bases de l’hygiène alimentaire, soit parce que tout le monde s’en cogne à la maison, oui. Mettons des euros là-dedans.

Jeter du fric par la fenêtre dans des formations bidon quand on peut prendre le problème à la racine avec une système scolaire adapté, non.

Il y a un moment, Monsieur Macron, faut vivre avec les réalités du terrain et écouter un peu les acteurs…

syle

19/09/2018 à 14h05

suppdebastille
aujourd'hui à 12h43

Dans le cadre d'une alliance oui ça devient possible mais sur quelles bases ? Le discours "de gauche" du FN farouchement antilibéral ?

---------

Plutôt sur le trip anti-immigration.
Mais c'est un attelage quand même vachement bancal.
Associer un parti héritier du gaulisme avec un parti héritier de ceux qui ont tenté d'assasiner De Gaule, ça ne coule déjà pas forcément de source.
Mais ça conduirait aussi à perdre pas mal de monde des deux côtés. Cela dit, comme les voix perdues iraient seulement grossir les rangs des abstentionnistes, ça pourrait être jouable.
Par contre, à ce compte là, je ne sais pas jusqu'à quand on va pouvoir considérer vivre dans un système démocrate.

syle

19/09/2018 à 14h31

Pour réagir au post de Mevatlav, et le remercier d'avance de ne pas regarder le match de dimanche à 21H00 :

Les petits déjeuners, en soi, ça a tout d'une bonne idée.
Mais en regardant un peu plus loin, ça entérine le fait que des familles n'aient pas de quoi nourrir leurs gosses à peu près correctement. Il est regrettable que ce constat n'empêche pas un peu plus Jupiter de dormir et de s'attaquer - vraiment - à la base du problème.
Enfin, s'il suffit de traverser la rue...

Pour le reste, bravo Mevatlav, je ne trouve pas un seul point de désaccord dans ce que tu viens d'expliquer et dans les propositions que tu fais.

Pour le reste du contenu du plan pauvreté, par contre, je dois reconnaître qu'après un examen un peu plus attentif, certains points me semblent positifs.
Rien de génialissime ni de très ambitieux non plus : en fait, il s'agit surtout d'un retour en arrière. Mais ce n'est déjà pas si mal.
En effet, j'avais dit à plusieurs reprises tout le mal que je pensais de la réforme RSA de Hirsch / Sarko, qui validait la notion de travailleur pauvre, et qui surtout catégorisait définitivement une majeure partie des bénéficiaires des minima sociaux dans la case des "non insérables" auprès desquels on arrêtait donc tout travail d'insertion.

Désormais, d'après les annonces qui ont été faites, tous les bénéficiaires de minima sociaux feront l'objet d'un accompagnement et signeront un contrat d'engagement réciproque.
On revient donc au principe de feu le dispositif RMI, où tous les bénéficiaires faisaient l'objet d'une obligation d'accompagnement auprès d'un référent, avec signature d'un contrat d'insertion.

Évidemment, avec l'annonce de ces "contrôles", beaucoup crient au flicage antipauvre.
Mais il faut voir ça sous un autre aspect : le travail d'insertion ne vise pas forcément l'emploi, ou du moins pas forcément à court ou moyen terme. Ces nouvelles obligations vont obliger à se ré-intéresser aux laissés pour compte, à tous ces bénéficiaires "éloignés de l'emploi" dispensés de toute contractualisation, qu'on laissait gentiment se marginaliser et crever dans leur misère en leur faisant leur aumône mensuelle, sans leur offrir aucune perspective.

Par contre, ce n'est qu'un premier pas : l'immense majorité des dispositifs d'insertion sociale et de formations de base ont disparu sous Sarko. Dans le même temps, les effectifs de travailleurs sociaux en charge des accompagnements ont été drastiquement réduits.
Le plan pauvreté tel qu'il est annoncé est tout simplement inapplicable dans l'état actuel des choses.

Milan de solitude

19/09/2018 à 14h36

Que reste-t-il de gaulliste chez les Républicains ? L'idée d'autorité ? C'est très maigre.
Le gaullisme n'est plus tellement un clivage, en tout cas pas entre eux.
Ça coincera plutôt au chapitre de l'économie, mais, de ce point de vue, le Rassemblement national met de l'eau dans son vin, qui ressemblait déjà à du cidre doux.

suppdebastille

19/09/2018 à 15h40

"syle

aujourd'hui à 14h05

suppdebastille
aujourd'hui à 12h43

Dans le cadre d'une alliance oui ça devient possible mais sur quelles bases ? Le discours "de gauche" du FN farouchement antilibéral ?

---------

Plutôt sur le trip anti-immigration."

Mais du coup là il y a le problème inverse (problème qui traverse d'ailleurs LR en gros Wauqiez vs Pécresse), la droite libérale n'est pas sur cette ligne.

Question qui commence sérieusement aussi à embêter aussi la FI. (dommage que JLE ait disparu)

Tonton Danijel

19/09/2018 à 16h05

suppdebastille
aujourd'hui à 15h40

Alors sur l'immigration, ce n'est pas vraiment la France Insoumise qui semble avoir un problème. Plus Hamon , Besancenot et Brossat qui, redoutant le gadin, cherche à attaquer la FI sur une position qui est pourtant difficilement attaquable.

Parce qu'encore une fois, ce sujet a été traité et plutôt clairement: https://tinyurl.com/ybdjgoz6

D'où vient le malaise? Du soutien à la députée Sarah Wagenknecht, sauf que ses propos ont été déformés, comme pointé Checknews, le site de vérification de Libération (qui prend d'ailleurs à contre-pied les premières interprétations du journal): https://tinyurl.com/y7fahl7u

Les positions sont plus nuancées: elle ne rejette pas, et la FI non plus, l'asile politique. Par contre, elle est plus critique sur la mise en concurrence des travailleurs avec des travailleurs étrangers dont les droits et la protection seraient moins favorables. La FI propose de les naturaliser, elle propose davantage de régulations. Mais c'est fou de comparer ces positions avec celles de l'extrême-droite... (Surtout que bon, je doute que Hamon et Brossat, tous les deux hostiles à la directive Bolkenstein, soient en désaccord sur le fond avec l'idée).

Arthur33

19/09/2018 à 16h08

"Milan de solitude
aujourd'hui à 14h36
Que reste-t-il de gaulliste chez les Républicains ?"

Chez LR je ne sais pas, mais Nicolas Dupont-Aignan se revendique Gaulliste.

*Rires enregistrés*

 

suppdebastille

19/09/2018 à 16h16

" Tonton Danijel

aujourd'hui à 16h05

suppdebastille
aujourd'hui à 15h40

Alors sur l'immigration, ce n'est pas vraiment la France Insoumise qui semble avoir un problème. Plus Hamon , Besancenot et Brossat qui, redoutant le gadin, cherche à attaquer la FI sur une position qui est pourtant difficilement attaquable"

Ian Brossat, en voilà un en ce moment qui a une grande capacité à m'énerver.
Déjà le mec est élu PC à la mairie de Paris (vu ce que pèse le PC à Paris, c'est vraiment un beau cadeau d'Anne Hidalgo), ensuite il a son rond de serviette sur les plateaux télé.

Il est adepte des punchlines et du yaka -fokon quand il s'agit de dézinguer le gouvernement ultra libéral à la tête de ce pays.

Par contre quand on l'interroge sur son domaine de compétences, il se fait beaucoup plus prudent.
Je l'ai entendu ce weekend où on lui demandait concrètement ce qu'il comptait faire pour limiter les logements AirBnb à Paris.
Sa réponse était qu'avec les villes de Barcelone et Berlin ils avaient obtenu un rendez vous à Bruxelles. Génial!
Et il insistait que c'est difficile de se battre contre les géants du net. (ce qui est vrai mais visiblement le yaka-fokon marche beaucoup moins lorsqu'il est responsable)