Infos des cahiers


Classement en relief

classement en relief

Boutique

boutique

Sur le fil

Grâce à la réédition de "El Loco Enigmatico", @CKuchly nous parle de Bielsa, "énigme non résolue". Et c’est bien:… https://t.co/YuVHo2vzHx

RT @FourFourTwoFR: Grièvement blessé lors de l’Euro 72, beaucoup pensaient que Wilfried Van Moer était perdu pour le foot. Mais le milieu d…

RT @LucarneOpposee: La réalité du football féminin en Afrique, AmNord et AmSud, une rétro 1984 avec Fluminense, Socrates, Independiente, le…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Encore un entraîneur émincé

"Nancy : c'est fini pour Hognon." (lequipe.fr)

Guy Roux manager

“ANG : ‘Vivement la VAR !’" (lequipe.fr)

Chaude Baysse

"Baysse à Bordeaux, ça brûle." (lequipe.fr)

Mikaelle Andro

"En Iran, la fille rebelle qui, déguisée en homme, est entrée dans un stade de foot." (lemonde.fr)
Feinte de corps réussie.

Huggies, le bon tuyau

"Le maillot 2018-2019 du PSG a fuité." (lequipe.fr)

Bifles

"Le président de la fédération de football russe se retire pour se défendre." (lemonde.fr)

Joël Queeniou

"Football : l’arbitrage en mode vidéo gaga." (lemonde.fr)

Lépine du pied

"Un inventeur brésilien porte plainte contre la FIFA." (lequipe.fr)

"Salut Rolando."

"Steve Mandanda : 'Je suis passé tout près du drame'." (lequipe.fr)

Ariane Robben

"Thomas Müller donne la victoire sur le fil au Bayern." (besoccer.com)

Le forum

La Ligue des champions

aujourd'hui à 17h53 - KL : Metzallicaaujourd'hui à 11h00Concentrer les richesses ça réduit l'intérêt des compétitions... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 17h38 - Run : Sympatoche l’ambiance de travail chez les Mavs... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 17h36 - Marius T : Clarence Cyborgaujourd'hui à 15h40Tu es donc le premier passeur décisif de la Ligue des Cahiers,... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 17h35 - Balls of steed : Gazier---Méfie-toi des calculs.Comme disait Jallet : "Je pense que Genesio est rentré dans les... >>


"Descendre au chardon", le fil de l'ASNL

aujourd'hui à 17h31 - Gazier : Oups, Rousselot, c'est Jacques, pas Gégé. >>


Les stats, levant pire

aujourd'hui à 17h24 - Back-T-Oblak : 49ème but pour la Juve (but de Bernardeschi sur une passe de De Sciglio). Je pense que les... >>


Les Princes de Louis II

aujourd'hui à 16h57 - Parisiano : Verratti, pardon. Pas Pedretti. Comment ai-je pu? >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h26 - O Gordinho : Je recommande assez vivement la tribune publiée dans Le Monde d'aujourd'hui par un collectif de... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 15h44 - Marius T : A base de "pitres" ce serait sympa. >>


Manette football club

aujourd'hui à 14h55 - Redalert : le Bleuaujourd'hui à 08h07D'après Wiki, IGI-2 est sorti le 3 mars 2003. >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 14h51 - Redalert : Raté !Lémar des 12 Singh >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 14h46 - Back-T-Oblak : Anti Gones (garantie sans aucun penalty pour Lyon) >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 14h37 - hnrh2 : Portnaouacaujourd'hui à 08h57 A Palaiseau, ils s'en fichent de Saclay. La N118 arrete tout.... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 14h32 - Redalert : Le meilleur milieu que j'ai vu cette année en terme de jeu c'est Rabiot-Verratti-Draxler, même si... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 14h14 - Redalert : Il s'est calmé Andy Carroll (j'ai failli l'appeler Luis !) ? >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 13h23 - Run : Comme precu, les cigarettiers, via leurs clops electroniques, devraient revenir en force (et oui,... >>


Jeux d'Olympe

aujourd'hui à 12h00 - CELTIC BHOY : Il n'y a pas moyen de mettre une épreuve de biathlon sur ski à roulettes au programme de Paris... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 11h51 - theviking : Et on revient au JO (que d'actualités !)Pour les femmes, , ce sont les finlandaises qui ont pris... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Jean Luc Etourdi

20/10/2017 à 16h47

Ce qui est encore plus cocasse, c'est que ce Tomio Okamura a deux frères dont l'un (Hayato) est lui aussi engagé en politique mais dans un parti totalement à l'opposé (favorable aux migrants et au mariage des gays). Il accuse également son frère Tomio (moins à Droite autrefois) d'être un opportuniste lancé en politique pour régler des problèmes de fric.

Arthur33

20/10/2017 à 18h43

Milan de solitude
aujourd'hui à 11h53

Comme la plupart des eurocritiques, Mélenchon trouve naturelle et vitale la solidarité nationale, au contraire d'une solidarité continentale ne se basant que sur une proximité géographique relative et l'affirmation peu convaincante d'un destin commun.

----

Je trouve étrange que tu sortes deux arguments incontestables en faveur de l'UE pour la dénoncer.

Quand tu évoques le "destin commun" je ne vois pas vraiment ce qui peut séparer les différents pays de l'UE. Ensuite je regarde le passé et je ne vois pas non plus de grande séparation historique (récente, au moins).

La proximité géographique, c'est également un bel argument.

Si tu rajoutes le besoin fondamental d'une paix durable, en plus de la solidarité (que tu as évoqué) comme valeur importante, tu as ainsi résumé la nécessité d'une Union des pays Européens.

Après, que l'UE doit être transformée, j'en suis pleinement conscient.

le Bleu

20/10/2017 à 19h32

« L'Europe est trop grande pour être unie. Mais elle est trop petite pour être divisée. Son double destin est là. » (Daniel Faucher, géographe)

Milan de solitude

20/10/2017 à 21h47

Arthur33
aujourd'hui à 18h43

Après, que l'UE doit être transformée, j'en suis pleinement conscient.

---

Attentif comme tu es, tu dois être au courant que Macron, même lui le grand pro-européen, se prend râteau sur râteau de la part de ses partenaires continentaux. Il est à peine arrivé au pouvoir ? Reparlons-en dans deux ans, même cinq ans si tu veux.
Ça, c'était pour ta dernière phrase. Pour le reste, tu as bien compris que j'essayais de répondre objectivement à l'interrogation en reprenant deux arguments classiques pour l'UE vus du côté eurocritique.
Il y a des choses plus complexes qu'une mappemonde et qu'une somme de consommateurs dont il faut tenir compte pour fonder une union. Et quand on tient compte de ces choses plus complexes, on ne fonde pas d'union.
Sur l'autre point, je ne me sens pas partager davantage mon destin avec un Espagnol, un Danois et un Chypriote qu'avec un Suisse, un Brésilien et un Coréen.

khwezi

20/10/2017 à 22h21

Milan de solitude
aujourd'hui à 21h47

Sur l'autre point, je ne me sens pas partager davantage mon destin avec un Espagnol, un Danois et un Chypriote qu'avec un Suisse, un Brésilien et un Coréen.
---------

Alors qu'en fait, si.

C'est là le drame (que tu ne le "sentes" pas).

Milan de solitude

20/10/2017 à 23h23

Je suis vraiment sincère sur ce point. Prenons les catastrophes naturelles. J'ai une certaine affection pour l'Italie, donc un tremblement de terre qui la toucherait m'émouvrait plus qu'en Allemagne, en Algérie ou au Pérou ; mais un séisme en Forêt Noire ne me concernerait pas plus que dans les Andes ou dans l'Atlas.
Je trouve ça plutôt sain et j'aimerais savoir en quoi c'est dramatique.
Si tu voulais dire qu'avec l'euro et la construction européenne, nous sommes dans le même bateau que les Espagnols, les Danois et les Chypriotes, je ne suis toujours pas d'accord. On n'est pas tenu d'y rester avec les autres. Une décision de retrait est unilatérale, on n'est pas dépendant des autres. De plus, le cadre européen (au sens de l'UE) n'a rien du bateau de Brassens, c'est un champ où tout le monde se tire dans les pattes : l'Allemagne ne fait aucun cadeau à la Grèce, la Pologne achète des avions américains avec les subventions européennes, etc. Je ne me sens pas plus solidaire des Européens que d'autres étrangers.

Jean Luc Etourdi

20/10/2017 à 23h45

Concrètement, l'UE était une structure tranquille avec des liens relativement harmonieux entre ses membres quand les périls étaient limités ; et se disloque dès l'instant où le contexte se trouble. C'est dans l'épreuve qu'on voit la viabilité d'une association et que se révèlent les égoïsmes/antagonistes. J'arrive toujours pas à comprendre comment on peut croire en cette espèce de fédération de peuples disparates et divergents qui s'assembleraient et deviendraient magiquement solidaires après quelques décennies de commerce libéralisé et quelques échanges d'étudiants ou de touristes. Depuis quand les états pérennes se forment à partir de ça ?

José-Mickaël

21/10/2017 à 00h02

L'Union Européenne, quand elle était limitée aux pays occidentaux, me paraissait plus proche d'avoir un destin commun que ce qu'elle est devenue depuis.

Je rêve d'un retour à l'Europe des Six : France, Allemagne, Bénélux, Italie. Là on se ressemble, et c'est déjà une puissance (pas loin de 250 millions d'habitants). Là on pourrait peut-être avoir une armée commune, par exemple (on pourrait).

Avec l'Union Européenne actuelle, on ne peut rien faire. Elle sert juste à accentuer les dérives du libéralisme.

Jean Luc Etourdi

21/10/2017 à 00h13

Tu fais bien d'employer le conditionnel, j'ai comme un vieux doute sur l'adhésion de la population française au transfert de la dissuasion nucléaire à l'UE (perte de souveraineté supplémentaire après celle de la monnaie, sans parler de ce que ça implique comme perte de puissance et d'influence). Et quand bien même les élites françaises l'imposeraient contre le gré du peuple (fût-ce en rusant), ça impliquerait une contrepartie très sérieuse de la part de l'Allemagne : une union de transferts. Or, je n'imagine pas un seul instant les allemands et en particulier ceux des régions les plus prospères à lâcher du blé pour renflouer les Pouilles ou le Pas-de-Calais (déjà que la solidarité est pas optimale avec l'ex-RDA)... Nos peuples se "ressemblent" peut-être (et encore, ça reste à démontrer, les critères permettant de l'établir m'ont toujours paru fumeux), ça ne signifie pas pour autant qu'ils sont prêts à cohabiter dans un espace fédéral avec les sacrifices que ça implique.
.

TVBreizh

21/10/2017 à 00h48

En fait, l'europe de la libre circulation des personnes individuelles et des étudiants, c'est carrément top.
L'europe des contraintes économiques basées sur l'euro-mark est une catastrophe pour beaucoup de gens excepté l'allemagne et dans une moindre mesure les pays qui ont accepté de lui faire allégence (son arrière cuisine de l'europe de l'est grosso modo).
Sans oublier les paradis fiscaux tel le bénélux, l'Irlande et Londres.
Pour les autres, c'est franchement pas reluisant.

 

Jean Luc Etourdi

21/10/2017 à 00h50

Disons-le tout net, le modèle actuel convient très bien à l'Allemagne et des pressions pour qu'elle évolue pourraient fort bien se traduire par un Gerxit