Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 23h05 - Charterhouse11 : Oui c'est dingue son niveau de français !Ce qui est dingue c'est qu'on le fasse jouer blessé par... >>


Tout en haut du Nou Camp

aujourd'hui à 23h04 - theviking : Ah oui, 6 quand même. Par contre, c'est sûr qu'il amène plus maintenant qu'au début de saison. >>


Manette football club

aujourd'hui à 22h54 - Danishos Dynamitos : Ce qui est génial c’est que tout ça n’est absolument indiqué nulle part... >>


Oh mon maillot

aujourd'hui à 22h47 - Run : Leur equipementier est en roue libre des que c'est plus le maillot 1 ou 2... >>


Alpins perdus

aujourd'hui à 22h36 - Tonton Danijel : Déterrons ce fil pour faire un petit point:- Pas mal de points gâchés dernièrement à la... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 22h36 - CHR$ : Journée tronquée aujourd'hui puisque deux matchs de la 19e journée de D1 ont été remis à plus... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 22h35 - Cris CoOL : Avec un coach comme Pep Genesio, je penche sans hésiter pour la seconde solution (et j'avoue que... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 22h33 - Mevatlav Ekraspeck : (Et donc le LOU score. Normal...) >>


MLS, c'est l'Amérique

aujourd'hui à 22h14 - Run : Reprise de la MLS. Canadian Classic, Florida Edition.Méga honte pour le TFC qui s'est fait... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 21h59 - Dehu Sex Machina : Franco Bas résilles---On veut juste dépister des fêtards. >>


Paris est magique

aujourd'hui à 21h52 - gurney : Classicoaujourd'hui à 15h28Il manque le retour contre Manchester ou il avait été fabuleux ! >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 21h39 - magnus : Diable! >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 21h21 - Le Meilleur est le Pires : Ca devient à la mode ce quart d'heure de battement, on se croirait au foot.(Mais ça m'a permis de... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 20h55 - Pascal Amateur : Ah, ah, mignon. >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 20h21 - De Gaulle Volant : Qui qu’a l’seum >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 20h13 - L'amour Durix : (Hi, hi !) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 19h32 - Milan de solitude : Rappel : la forme veut qu'un haïku français s'organise en trois vers de cinq, sept et cinq... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 19h11 - 2Bal 2Nainggolan : La belle semaine espagnole continue pour la FDJ: crevaison de Mas ou pas, King Küng a démonté le... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

forezjohn

02/03/2021 à 20h32

@Edji
Pas géniale est un euphémisme.
Le pays est un peu en retard sur la moyenne européenne en terme de vaccination et du coup on nous sort quoi? Les chiffres des vieux vaccinés pour nous expliquer qu'on est en tête sauf que bon les données sont hmm extrapolées dirons nous pour être gentil, fausses et trompeuses pour être plus percutant :
https://www.leparisien.fr/politique/vaccination-a-letranger-nombre-de-cas-ces-imprecisions-dans-les-chiffres-de-jean-castex-26-02-2021-N5R6ZCGF45EP3BMTKJZ5FRQBIE.php

Edji

02/03/2021 à 23h19

Il y avait une parenthèse derrière le « pas géniale » ;-)
John > même si le résultat est à l’arrivée positif pour BoJo, je maintiens que c’était pour moi de l’aventurisme, et qu’il était dicté par sa gestion précédente catastrophique de la crise sanitaire.
Tant mieux pour lui et sa population (surtout cette dernière), mais je ne suis pas certain qu’il faille en tirer de grandes leçons pour la suite.
En revanche, je suis obligé de constater que de notre côté, on ne sait guère faire simple pour fluidifier une telle opération...mais malheureusement, ce n’est pas nouveau, tant notre chic à faire en sorte que chacun défende son pré carré demeure difficile à égaler.

Tricky

02/03/2021 à 23h34

Pas pour défendre le gouvernement, mais, en tout cas jusqu’à très récemment, le très faible taux d’utilisation du vaccin AZ l’était encore plus en Allemagne;
Quelque chose s’est passé, mais à un niveau européen.

A part ça, Cédric Villani a confirmé aujourd’hui, entre deux uppercuts au foie adressés au gouvernement envers qui il est critiqué à un point que je n’aurais pas imaginé, qu’en revanche l’OPECST avait évalué comme irréprochable la stratégie vaccinale française.

Tonton Danijel

02/03/2021 à 23h57

Tricky
aujourd'hui à 23h34
Pas pour défendre le gouvernement, mais, en tout cas jusqu’à très récemment, le très faible taux d’utilisation du vaccin AZ l’était encore plus en Allemagne;
Quelque chose s’est passé, mais à un niveau européen.
- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour le coup, ce n'est pas le gouvernement qui a sorti que l'AZ était moins efficace que le Pfizer et le Moderna, ou que l'Afrique du Sud avait renoncé à l'utiliser face au variant local. Il est quand même difficile de leur reprocher la réticence liée au vaccin AZ qui était largement propagée via les médias et réseaux sociaux.

lemon

03/03/2021 à 00h18

Partie 2 : Les militants/activistes/influenceurs
(ou pourquoi la gauche doit changer son logiciel, et vite).

Bon là, c'est un mix analyse pro/perso. Mais il se fait tard.

Récap historique :

Depuis Mitterrand s'est mise en place sous la férule du PS/PC (puis du PS tout court) une organisation-coordination des "forces de gauche" : en gros les syndicats, les media, les asso progressistes etc. Chacun faisait son petit business dans son coin grâce aux subventions de Tonton et lorsque la situation l'exigeait (élections), le politique regardait quelles forces avaient fait leur trou puis allait dealer son ralliement officiel et médiatique en échange d'un maroquin pour ses leaders ou d'une promesse dans le programme.

(oui c'est en très gros, oh ça va hein).

Un truc a radicalement changé entre cette époque et celle qu'on vit actuellement : c'est le fonctionnement et la prise de leadership au sein des structures militantes. (On va là aussi aller très vite). Avant, les leaders des assos, pour devenir leader, développaient peu ou prou les mêmes techniques que les politiques : un mélange d'habileté, d'intelligence, de séduction, d'efficacité, d'ambition, d'alliances, d'opportunismes au sein de structures opaques dont seuls les membres pouvaient percevoir les dynamiques, supercheries, trahisons tout ça. Bref, les personnalités qui émergeaient étaient tout à fait solubles dans la politique classique.

Or, depuis peu et évidemment l'avènement des réseaux sociaux, ce n'est plus du tout ce qui se produit. Déjà les assos ont arrêté la course à la taille (nécessitant nuance et compromis) et se satisfont d'être organisées en myriades de petites chapelles qui savent très bien se coordonner pour des actions ponctuelles. Je vous recommande de googler le "Community Organising" de Saul Alinsky pour comprendre pourquoi.

Bon courage au politique pour "choisir" parmi ce fourmillement lesquels il doit essayer de choper. A l'époque, Aides (asso anti sida) était soluble dans l'électorat, ActUp beaucoup moins. Mais c'était lisible. On se tient à distance de la provoc d'ActUp, et on chope Aides.

Ensuite, la culture a changé (pour plein de raisons dont les réseaux sociaux) mais aujourd'hui, les personnalités qui émergent du monde militant sont les plus radicales. Pour avoir les honneurs des media, faut d'abord être reconnu sur Twitter, pour être reconnu sur Twitter faut être radical et aller au clash. Et pour peser dans des assos beaucoup moins opaques, vaut mieux avoir plein de followers. Vous voyez la mécanique.

Emergent donc des gens booooooocoup moins solubles dans la sphère politique et qui, même s'ils le voulaient, verraient ressortir toutes les outrances auxquelles ils ont eu recours pour "percer" (entre ici Mehdi Meklat). En outre, leur puissance, c'est leur followers, qui eux ne pardonneraient pas une perte de radicalité, raison numéro 1 de leur soutien. Donc à peine sont-ils récupérés, soit ils restent radicaux et c'est compliqué, soit ils mettent de l'eau dans leur vin et perdent toute influence. La tuile.

L'exemple que tout le monde connait c'est Alice Coffin. Quand tu devais intégrer Gisèle Halimi, c'était quand même plus simple. Mais l'autre là, c'est pas la même limonade. Parce que si dans le militantisme féministe c'est devenu plutôt banal de dire qu'on veut en finir avec les hommes (toutes les féministes ont la ref), dire ça quand t'es élue et au conseil municipal, c'est clivant au sein de ton électorat. Là, on est dans le cas spécial de la Mairie de Paris, mais vous voyez l'idée. Quand t'es élue (et pas en tant que féministe mais sur une liste écolo) et que donc t'as du pouvoir, tu peux pas insulter les hommes ou dire "les hommes violent". Les #notallmen, ce ne sont plus des trolls de twitter, ce sont tes électeurs.

Comme ce radicalisme se retrouve partout, les figures militantes qui émergent de l'antiracisme, du féminisme ou des luttes LGBT ou même des vegans, ce sont toutes des personnalités aux prises de positions hyper-clivantes, radicales, agressives et outrancières. Alors quand un parti de gauche récupère et regroupe des gens qui ont écrit vouloir gazer les blancs (unef), tondre les cisgenres jusqu'au dernier (lgbt), en finir avec les hommes ou traiter tout consommateur de viande de nazi... tu perds beaucoup plus d'électeurs potentiels que tu en gagnes.

Celle qui a le plus joué au feu avec ça, c'est LFI (bon en vrai c'est EELV mais ça compte pas). Pour une raison qui doit être liée à des calculs Terranovesques pour aller choper les fameuses 600 mille voix manquantes, Tonton Méluch, il a dû ressortir son vieux logiciel PS. "Allez me choper les assos !". Wou pinaise. Il doit pas être déçu du voyage. Etre allé chercher Taha Bouhafs, le proposer à la députation pour qu'il te claque la porte en pleine poire et étale sur Twitter les dissensions internes ... en traitant la moitié de tes proches de racistes ... il a pas dû le voir venir le Jean-Luc. Je parle même pas de la marche contre l'Islamophobie.

Bref, si avant le politique se servait du militant, aujourd'hui, c'est le militant qui se sert du politique. Avant c'était le politique qui proposait "si tu me soutiens, y a tel avantage pour toi/ta cause". Aujourd'hui c'est le militant qui fixe "si tu ne soutiens pas ma cause, je te détruis auprès de ma fanbase".

Et dernier soucis hérité du mitterrandisme, toute action d'une asso avec une étiquette "de gauche / progressiste" rejaillit un peu sur les partis politiques de gauche. Ils sont en tout cas invités par les journalistes à se positionner très régulièrement sur telle ou telle action ou parole militante.

A droite, hors FN, vous n'entendrez jamais une question journalistique sur l'UNI ou sur les assos pro-vie. C'est pas que les journalistes sont de droite, c'est que jamais la droite n'a joué cette carte là (publiquement).

Bref, dans le nouveau logiciel que la gauche de partis va devoir développer, il faudra inclure les limites que les militants ne fixent pas. Si tu me ramènes 30'000 followers, ça ne peut pas être au prix de 300'000 haters. Il va aussi falloir casser ce lien historique "naturel" entre militants progressistes et "la gauche". Tu ne peux pas être à la merci de chaque outrance "woke", qui aujourd'hui t'impacte, malgré toi. En plus ces tendances changent d'une semaine à l'autre et ce qui était woke hier devient oppressif et -phobe le lendemain.
C'est ingérable.

Exemple, d'ici à ce que les assos handicapés aient gain de cause sur la non-inclusivité des points medians, y a pas la ligne droite de Longchamps, et va falloir refaire tous les sites web rapido.

Pour conclure et reboucler sur l'affaire Sarko, les militants et influenceurs se sont déchaînés. Ca a sabré le champagne sur la chute du Président honni. Et ces gens ne sont pas câblés pour penser stratégie.

2 exemples que j'ai utilisé avec les étudiants de ce qui peut nuir à "la gauche" sur le "discours long" :

Guillaume Meurice (France Inter)
https://twitter.com/GMeurice/status/1366400006526300169?s=20

Usul (Mediapart)
https://twitter.com/UsulduFutur/status/1366373624551256064?s=20

En gros, en se voulant ironiques, ils valident le discours de Sarko et surtout, surtout, ils diffusent l'idée de l'indépendance de la justice. Alors qu'une des grosses attaques contre LREM l'année prochaine, ça va être justement l'exercice du pouvoir non-démocratique de Macron.

Y a plein de trous dans mon explication, mais faudrait 12 copies doubles pour entrer dans la nuance et dans le détail. Mais j'espère que ça aura intéressé certains d'entre vous.

Bonne nuit !

Maurice Eculé

03/03/2021 à 00h39

"ce n'est pas le gouvernement qui a sorti que l'AZ était moins efficace que le Pfizer et le Moderna"

Le gouvernement non, mais un peu plus haut :
https://link.infini.fr/CU8vunBy

"Il faut aussi voir qu’on a quand même globalement suivi les directives de l’autorité de santé européenne"

Pas vraiment, la dite agence autorisant le vaccin aux plus de 65 ans.

"on a déjà vite oublié l’épisode de l’abandon du vaccin AZ en Afrique du Sud, qui a beaucoup contribué aux doutes sur son efficacité, notamment sur les variants"

Quand l'Afrique du Sud suspend son utilisation d'AZ en raison de la résistance du variant local, il y a déjà des éléments probants en faveur de l'efficacité du vaccin contre le variant dit anglais.

Concernant la décision britannique de repousser la 2e dose des vaccins ARN, effectivement elle est prise contre l'état de l'art scientifique du moment. D'ailleurs il n'y a toujours pas unanimité, certains craignant que ça favorise l'émergence de mutations résistantes : Fauci a par exemple aujourd'hui maintenu que s'en tenir à des injections rapprochées était le plus sûr.

Classico

03/03/2021 à 02h07

@lemon, merci, perso j'avais peu envisagé toute cette thématique des nouvelles radicalités, beaucoup débattues ici ces derniers temps, dans la perspective de la communication politique (si ce n'est en annonçant lugubrement à Olpeth que jlm allait faire un four aux prochaines présidentielles avec ses conneries, mais ça restait très intuitif) ; avec ton approche systématisante c'est forcément intéressant.

Le cas Melenchon reste un mystère très opaque pour moi. Son virage vers le gauchisme radical, depuis 2018 je dirais, est évident ; ses résultats désastreux aux européennes en sont la conséquence mécanique, et ça va naturellement être un carnage en 2022. Mais comment cet homme là, pur produit républicain, laïc et rationaliste du socialisme maçonnique, a pu tomber dans ce piège grossier ? Lui qui, au surplus, sortait d'une campagne remarquable en 2017 qui l'avait mis à portée du second tour, campagne dans laquelle justement son option laïque et républicaine avait ridiculisé, par comparaison, le gauchisme filandreux et pleurnichard du PS de Hamon ? Qu'est-ce qui s'est passé dans la tête d'un homme qui s'est rêvé en Jaures, et qui avait convaincu une grande partie des électeurs qu'il pouvait incarner cette grande idée de la gauche, pour qu'il ait tout à coup l'idée de se saborder en singeant les pitres du NPA ?

Mystère. Parce que les 600 000 voix manquantes, d'accord, mais au prix de son âme politique ET des deux tiers de son électorat, c'est complètement incompréhensible.

Tonton Danijel

03/03/2021 à 07h28

Maurice Eculé
aujourd'hui à 00h39

J'avais raté cette déclaration, mais il n'avait fait que de s'appuyer sur des résultats qui, à l'époque, ne démontraient pas une efficacité particulière de l'AZ sur l'échantillon des plus de 65 ans. Une conclusion similaire à celle des Allemands, et similaire à celle tirée aussi sur l'efficacité de l'hydroxichloroquine.

La différence, c'est qu'au contraire de l'HCQ, la campagne vaccinale à l'échelle britannique a montré que l'AZ présente des résultats significatifs sur un plus grand échantillon, inclus sur les plus de 65 ans. Pour le coup, les Britanniques ont été inspirés de ne pas s'en tenir aux résultats et ont démontré que l'AZ pouvait permettre de s'en sortir plus rapidement, malgré une efficacité supposée moindre que le Pfizer ou le Moderna. Ils sont peut-être moins inspirés sur la dose unique, par contre...

suppdebastille

03/03/2021 à 08h01

Merci @lemon pour ton post de 0h18, les "10 000 followers" faisant fuir 10 fois plus de "haters", c'est très bien résumé. Je me retrouve tout à fait dans cette problématique.

Sens de la dérision

03/03/2021 à 08h15

lemon
aujourd'hui à 00h18
----
Merci pour les éléments de réflexion !

 

OLpeth

03/03/2021 à 08h25

lemon
aujourd'hui à 00h18

2 exemples que j'ai utilisé avec les étudiants de ce qui peut nuir à "la gauche" sur le "discours long" :

Guillaume Meurice (France Inter)
https://twitter.com/GMeurice/status/1366400006526300169?s=20

Usul (Mediapart)
https://twitter.com/UsulduFutur/status/1366373624551256064?s=20

************************

Je comprends pas cette logique (que j'ai lue par ailleurs) : à mon sens ils ne valident rien du tout, ils se foutent juste de la gueule de l'arroseur arrosé sans se prononcer sur le fond.


Sinon @ Classico : patience, la campagne est longue, on est pas à l'abri d'un retour de la très bonne campagne de 2017 ou d'un effacement de JLM suite à compromis (tout est possible !).


A part ça, y'aurait-il quelqu'un pour m'expliquer en quoi ça peut être une bonne idée de réformer l'assurance chômage à la baisse en pleine crise économique ? Le bénéfice de volontarisme politique affiché auprès de la fanbase macroniste me semble ultra faible par rapport à la colère que ça va susciter dans le reste de la population.

Rappel (source Mediapart) : cette réforme fera baisser les allocations chômage qui pourront être divisées par presque deux, dans le pire des cas. C'était 4 à la base, mais devant l'invalidation du conseil d'état pour rupture d'égalité du mode de calcul, le ministère a introduit un plancher de 43% de baisse maxi.
Les demandeurs d’emploi alternant contrats courts et inactivité seront les plus pénalisés. Car c’est bien le but, assumé, de la réforme. Mettre un terme à ce que Pierre Gattaz, alors patron du Medef, appelait « le scandale de l’optimisation des chômeurs ». À l’écouter, les demandeurs d’emploi seraient de fins stratèges qui travaillent quelques mois, rechargent des droits et « profitent » ensuite tranquillement du chômage. Mais la réalité est un poil plus nuancée : il semble que plus un chômeur a une durée de droit courte, plus vite il va retravailler. L’Unédic l’a démontré dans une note publiée il y a deux ans : 63 % des personnes qui ont ouvert cinq mois de droits reprennent une activité au bout de trois mois.

Selon Mme Borne, il s’agit de réduire la précarité « en agissant à la fois sur les allocations et les employeurs ». Dans les faits, la partie je tape sur les allocataires commencera le 1er juillet prochain, et la partie bonus-malus sur les entreprises qui abusent est en cours de discussion pour une application prévue en... septembre 2022.

Comme d'habitude avec ce gouvernement, fort avec les faibles, faible avec les forts. Diminuer les allocations chômage pour contraindre ces fainéants de chômeurs à retrouver du boulot tout de suite (même s'il n'y en a pas, de boulot) c'est immédiat. Contraindre les entreprises à pas abuser des contrats précaires de merde, boaf on verra, y'a pas le feu...