Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Marinette et ses copines

aujourd'hui à 22h03 - CHR$ : Bon pour l'instant, l'idée d'aligner une équipe moins forte face à un meilleur adversaire n'est... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 22h01 - Delio Onnisoitquimalypense : Rapinoe et les carottes de Patagonie >>


Paris est magique

aujourd'hui à 22h00 - Özil paradisiaque : Par contre pour ce qui est d’y croire et on le sait malheureusement sur les dernières années :... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 22h00 - Tricky : Lescureaujourd'hui à 20h20Walton Goggins (Higgins c'est dans Magnum)est génial dans Justified... >>


Le joueur préféré

aujourd'hui à 21h40 - Delio Onnisoitquimalypense : Luigi Alfano, le nez le plus incroyable du foot français, le boucher de Mayol, l'icône du SCT,... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 21h18 - Monsieur Jo : Sur la disparition du Gulf Stream https://m-url.eu/r-3ozr >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 21h17 - Mevatlav Ekraspeck : Il est qualifié pour jouer l’Euroleague, Poirier? >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 21h02 - Sens de la dérision : Pour ceux qui attendaient le match de Poule 6A, il est reporté... de je ne sais combien de minutes... >>


Manette football club

aujourd'hui à 20h57 - Pascal Amateur : Que fait ici mon surnom ? >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 20h42 - Delamontagne est Belle : Ca semblait évident! >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 20h30 - Delio Onnisoitquimalypense : Pendant longtemps, j'ai cru que Cloclo chantait "j'ai plus d'appétit, camarade Bouddha", ce qui... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 20h04 - poiuyt : Je lis que Reims souhaiterait faire d'oscar garcia son prochain entraineur, on va enfin s'amuser... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 19h58 - Tonton Danijel : narcolepsaujourd'hui à 15h50Di Mecoaujourd'hui à 15h31-----Cela dit, toujours dans 1900, le même... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 19h57 - Kireg : J’avais bien aimé “La Bretagne, une aventure mondiale” de Joël Cornette. >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 19h49 - Josip R.O.G. : DeepL c'est beaucoup mieux >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 19h35 - CHR$ : Une fois n'est pas coutume, l'OL communique sur l'état de santé des joueuses. Principalement pour... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 19h23 - John Six-Voeux-Berk : O Gordinhoaujourd'hui à 12h58John Six-Voeux-Berkaujourd'hui à 06h00------------Davezies ne... >>


Manger (autre chose que) la feuille

aujourd'hui à 18h48 - Tricky : Ah merci JL, ça tombe bien c’est ma Mecque Bahadourian. >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Luis Caroll

20/10/2020 à 17h51

Tricky
aujourd'hui à 17h02
Je ne suis pas tout à fait stupide, je comprends bien que tout se résume désormais #JeSuis vs. #Jenesuispas. Ca sera sans moi. Le fait insupportable qu'elle ait reçu des menaces de mort de la part de tarés dangereux qui devraient finir en taule if you ask me n'implique pas que je 'sois' Judith Weintraub pour prendre un exemple plus récent. Make me.
----

C'est une manière "pratique" de faire semblant de ne pas comprendre.

Tu décides de ne pas choisir entre un discours de haine et 30.000 menaces de mort, qui pour l'instant ne se sont par terminées en décapitation.
Tu décides de ne pas choisir entre une rafale de kalach et des articles que tu n'as pas aimés.

En décidant de ne pas choisir tu fais comme si les alternatives avaient la même importance.

Si pour se mettre, sans conditions, du côté de la victime, il fallait être 100% d'accord avec elle, ce serait trop facile et ne servirait absolument à rien.
C'est beaucoup plus essentiel de s'y mettre, sans conditions, quand tu n'es pas d'accord. Parce que t'es attaché à des principes et pas à un camp.

Ne pas en être capable c'est se fourvoyer dans le double standard dont lemon a parlé plusieurs fois. On n'est plus ensemble parce qu'on a les mêmes principes, on n'est ensemble que si on pense pareil. Donc on n'est plus ensemble.

Regarde, c'est facile : #JeSuisAliceCoffin. Ou toute autre locution ou hashtag qui vous conviendra.

Et sans dire un mot sur ce que je pense d'elle. A la manière de CJP: regarde ce silence.

lemon

20/10/2020 à 18h14

@Balthazar et Tricky du coup

Je n’insinue pas du tout que Tricky ait une quelconque complaisance envers le harcèlement.

En revanche de ce que je comprends de ses interventions, c’est qu’il estime que l’outrance est acceptable dans certains cas et pas dans d’autres.

Il n’accepte pas le « oui mais » dans #BlackLivesMatter, dans #justicepourAdama où dans #jesuisChristchurch, ironise sur #notallmen ou #alllivesmater mais écrit « #jesuismila faut quand même pas déconner ».

Perso je n’ai jamais écrit #jesuischarlie, ni affiché sur les réseaux un quelconque soutien, jamais acheté un exemplaire du journal ni avant ni après. Notamment parce que je fuis comme la peste les slogans.

Alors se faire reprocher de ne penser qu’en binaire antagoniste alors que c’est un peu mon cheval de bataille sur ces pages depuis 1 an, c’est un peu fort de café.

Et sans vouloir manquer de respect à quiconque sur ce forum, les observations sur Mila dépassent un peu les positions des uns et des autres sur ce forum. Quand Nadia Daam, Rokhaya Diallo, Obono ou Coffin se font harceler, y a tous les « influenceurs » qui réagissent, publient des tribunes, montent au créneau, interpellent les pouvoirs publics, signent des pétitions. Quand un obscur fonctionnaire ministériel a parlé de vouloir interdire un pamphlet féministe, oulala, c’était le retour du fascisme.
Mila, il a fallu une bonne semaine et la récup par l’extrême droite pour qu’un timide soutien apparaisse en mode « les menaces de mort c’est pas bien, je condamne ». Mais la tribune dans Libé signée par 250 collectifs féministes et LGBT vous pouvez la chercher.

La semaine dernière y a Nabila (qu’on peut difficilement classer comme salafiste) qui, sur les réseaux et chez Hanouna (ça fait un peu plus d’audience que Zemmour) déclare vouloir tuer Rihanna parce qu’elle a utilisé un Hadith dans une chanson sans qu’aucun influenceur de gauche anti discours de haine ne s’en émeuvent, ça fait tâche un peu.

I want my Mionnet back

20/10/2020 à 18h20

Nabilla n'y est pour rien, c'est une invitée présentatrice tunisienne qui voulait tuer Rihanna.

Nabilla, elle, s'est contenté d'envoyer des smileys "vomi" sur une interview de Mila.

Tonton Danijel

20/10/2020 à 18h23

Si vous confondez les intellectuelles, on ne s'en sortira pas.

lemon

20/10/2020 à 18h25

Exact. Je manque pas mal de précision aujourd’hui. Pardon pardon.

Balthazar

20/10/2020 à 18h39

lemon
aujourd'hui à 18h14

En revanche de ce que je comprends de ses interventions, c’est qu’il estime que l’outrance est acceptable dans certains cas et pas dans d’autres.

Il n’accepte pas le « oui mais » dans #BlackLivesMatter, dans #justicepourAdama où dans #jesuisChristchurch, ironise sur #notallmen ou #alllivesmater mais écrit « #jesuismila faut quand même pas déconner ».
---
Merci de la clarification. Je pensais justement à ça, oui, au fait que nous étions quelques-uns, il y a des centaines de pages, à réclamer sur d'autres sujets le droit à la nuance, et que là on tombe sur Tricky en le sommant, alors qu'un attentat vient d'avoir lieu et qu'on est tous sur les nerfs, de ravaler des réserves qu'il a émises dans un tout autre contexte et qui sont peut-être regrettables, mais enfin qui n'équivalent pas à une justification du harcèlement.

Si ce que tu reproches à Tricky, c'est seulement de faire deux poids, deux mesures, ça me paraît de bonne guerre, et là-dessus c'est lui qui, je suppose, te répondra.

Easy Sider

20/10/2020 à 18h43

Bof
aujourd'hui à 12h44
-------------------

J’imagine que par socio-culturel, tu vises plus particulièrement les questions liées à une reconnaissance de son identité intime, qu’elle soit sexuelle, religieuse dans le cas qui nous occupe ou n’importe quoi qui tienne à la construction identitaire individuelle, ou qu’elle se transforme en quelque chose de communautaire face à un sentiment de rejet par un collectif plus grand encore. Eh bien sur ces questions, c’est justement pour ne pas laisser libre cours aux Nathalie Saint Cricq et autres éditorialistes en mal d’abonnés sur Twitter que c’est à nous à gauche de nous pencher sur les questions qui fâchent et de répéter des trucs basiques et qui ne sont strictement jamais discriminatoires. Et qui sont donc théoriquement accessibles à tout le monde, avant que notre droit ne le transforme en accès pratique.

1/ Aucune religion n’a à être considérée avec modération dans notre pays. Certains préfèrent faire avec modération, d’autres non, on peut trouver ça regrettable mais critiquer ou bâcher une religion n’est pas discriminatoire. Ce qui ne veut pas dire que c’est fin et à promouvoir d’être un bourrin (à titre personnel je ne lisais pas Charlie, et je me fous à peu près de ce qu’ils écrivent et dessinent). D’ailleurs, il y a assez peu de bourrins de ce genre à gauche, les caricatures de Charlie ne sont ressorties à la base que parce qu’il avaient été menacés, et elles ressortent maintenant à chaque attentat parce qu’elles sont devenues un symbole.

2/ L’égalité en droit d’un citoyen musulman ou catho ou juif ou yogi ou athée est assurée par la constitution. A ce jour, aucun pratiquant n’est entravé dans la pratique de sa foi ou de sa non-foi, dans le cadre légal défini qui lui assure la garantie de ne pas pouvoir être discriminé sous peine de pouvoir se défendre devant la justice.

3/ Nathalie Saint Cricq n’exprime qu’une opinion de droite comme les autres. Du coup, on comprend que ce soit désagréable, d’ailleurs à titre personnel entendre Saint Cricq m’est désagréable, mais c’est aussi la condition pour être effectivement dans une démocratie, pourvoir entendre des trucs qui nous choquent. Et si on pense que ça passe les bornes, on attaque en justice. Sans relâche. A chaque fois que c’est nécessaire. Et, accessoirement, si Saint Cricq nous sort par les yeux, on regarde un autre JT que celui de France 2. C’est encore ça qui reste une liberté fondamentale.

4/ Personne ici ne déconsidère la réalité socio-culturelle. Y a quelques jours encore, on était quelques-uns à rappeler que tant qu’une bonne partie de la gauche continuerait à fermer les yeux sur des phénomènes socio-culturels liés notamment aux mécanismes de domination sociale et économique liés à la drogue dans des quartiers, mais on pouvait être perçus comme des gens qui discriminent ou qui parlent à la truelle, et qu’on ignorait plein d’autres problématiques. Quand on dit que l’islam radical est dans une logique qui dépasse la simple revendication d’égalité des droits, on passe pour des islamophobes et on nous dit qu’on ignore plein d’autres problématiques. Et au final sur chaque sujet du genre on nous dit qu’on ignore les réalités socio-culturelles.

On ignore rien du tout, et surtout pas les réalités socio-culturelles, y a pas deux camps sur la question. La seule chose qui a changé depuis une grosse dizaine d’année, c’est qu’on a une génération de militants qui ont décidé de tout faire pour que l’agenda, les thématiques et du coup les causes défendues se situent sur le terrain socio-culturel, au détriment du socio-économique. C’est en grande partie de la faute de la gauche elle-même, qui a depuis X années (je ne saurais quantifier) renoncé à essayer d’influer de façon radicale sur les questions économiques et sociales.

Sauf que comme les questions liées à la religion sont réglées en droit depuis la loi de 1905 hormis pour le Concordat cher à Tricky (loi de 1905 qui comme le disait O Gordinho y a deux jours, est très bien faite surtout dans le contexte actuel), et que globalement les problématiques liées se retrouvent bien démunies pour continuer à porter une parole qui porte sur le fait d’être discriminées.

Parce que ce que cache le militantisme contre l’islamophobie, c’est avant tout le fait qu’on soit passé de la problématique du racisme (qui pose d’ailleurs les mêmes questions d’égalité des droits) et des implications qu’il a dans la sphère socio-économique, à la question de la reconnaissance d’identités personnelles qu’il faut à tout prix faire rentrer dans un cadre communautaire pour faire croire qu’il y a une problématique politique qui se pose. En effet, si on se représente en tant qu’individu musulman, il n’y a rien à revendiquer, on est déjà l’égal de tous les autres Français. Par contre, si on se présente en tant que communauté discriminée médiatiquement, politiquement, etc, ça permet de passer à une cause politique.

Note que ça arrange aussi bien la droite, qui peut du coup embrayer dans le débat. Elle avait (un tout petit peu) mauvaise conscience de s’attaquer aux Arabes, l’apparition d’un « problème musulman » est du pain bénit pour elle car elle peut se décomplexer à fond. Et comme la droite est majoritaire dans le pays, ça fait tout plein de gens qui gardent un problème avec les Arabes mais qui peuvent se focaliser sur un truc qu’ils peuvent légitimement critiquer sans avoir l’air de fachos.

Normalement, c’est ce qui devrait différencier la gauche de la droite, ce genre de truc. A gauche on n’a aucun problème avec les Arabes, et on lutte culturellement pour qu’ils aient effectivement un accès égal au statut de citoyen à part entière dans ce pays. Par contre on a un problème avec la religion présentée comme vecteur d’émancipation individuel et collectif. Ça n’a jamais existé, l’émancipation par la soumission à un dogme religieux (si tant est, par exemple, que le voile soit vraiment inscrit dans le Livre plutôt qu’être un simple objet culturel de domination patriarcale traditionnel). Et encore moins dans l’Histoire de la gauche contemporaine.

C’à quoi on assiste à gauche depuis une dizaine d’années, c’est la montée d’un militantisme libéral tout court, qui convient très bien aux nouveaux militants qui ne se situent quasi jamais sur le terrain des dominations économiques et sociales. Sauf que le libéralisme, à gauche, on a jamais été à l’aise avec ça, parce qu’en fait on est censés lutter contre les mécanismes individualistes et de domination qui entravent justement l’émancipation des individus. Et que les électeurs qui se détournent de nous parce qu’on a décidé de faire que du libéralisme (culturel, social, et économique), ils voteraient encore si on revenait un peu aux basiques. Mais quand on dit ça, aujourd’hui, dans les cercles militants on passe pour quasi ringard. On est accusé de vouloir stigmatiser et fragmenter la société, alors même qu’on parle de refaire du commun en partant des socles existants.

lemon

20/10/2020 à 18h44

Je ne reproche rien à Tricky. J’ai des désaccords profonds avec ses prises de position mais ce ne sont pas des reproches.

Joswiak bat le SCO

20/10/2020 à 18h54

J'ai 10 pages à rattraper et je m'excuse si ce que je vais dire est hors propos ou a déjà été évoqué.

Mais je vais me lancer dans un oui, mais.

Je viens de tomber sur le dessin de Charlie, où Mahomet est à genou, le fion à l'air avec une étoile sur la rondelle...

C'est vraiment mauvais. C'est de la provocation gratuite, et c'est tout à fait dispensable. Je pense que les gens qui en rient devraient sérieusement s'interroger sur leur sens comique et leur orientation.
Si l'on veut aller vers ce fameux "vivre ensemble" à la con, sans forcément l'interdire, ce serait bon de s'abstenir de ce genre de croûte.

Aulas tique

20/10/2020 à 18h57

Les bras m’en tombent, Pierre.
On ne te demande pas si c est du bon ou du mauvais gout, c’est qu’un dessin.
On ne te demande pas de l accrocher au dessus de ton lit, on veut juste qu’il puisse exister et le dessinateur survivre.

 

John Six-Voeux-Berk

20/10/2020 à 18h59

Parce que tu crois que toutes les caricatures de Jesus cloutés ou de Maries chaudasses, c’était d’un meilleur goût?
Le principe, c’est effectivement de provoquer et d’humilier le bon goût et l’esprit de sérieux du dogmatique, non?