Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

En rouge et noir !

aujourd'hui à 07h24 - Kireg : Exactement. Qui d’autre que nous pour perdre à la maison contre Angers et aller taper Séville... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 05h36 - Gouffran direct : Le scénario que j'attendais depuis plusieurs années va peut-être enfin se réaliser.Une équipe... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 04h34 - Jankulowski Desailly Galasek : C'est justement le fait qu'il ait deux ans le point central, tel que je le perçois.CH est plutôt... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 02h59 - Lucho Gonzealaise : Rebondissement inattendu sur le marché des coachs, selon Marc Stein, Kenny Atkinson serait en... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 01h12 - Jean-Huileux de Gluten : J'ai fini The Haunting of Bly Manor, vraiment chouette. Mike Flanagan est vraiment un mec que je... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 00h35 - PCarnehan : Au final, merci Lille pour les point UEFA. >>


Le fil prono

aujourd'hui à 00h07 - DansonsLaBostella : Giants@Eagles 24-28Panthers@Saints 28-35Bills@Jets 28-17Browns@Bengals 24-20Cowboys@Football Team... >>


CdF Omnisport

22/10/2020 à 22h58 - PCarnehan : Ghislain Lambert est le plus grand cycliste des 70's sur le tour de France. Et d'avant les 70's, et... >>


Observatoire du journalisme sportif

22/10/2020 à 22h38 - I want my Mionnet back : Est-ce que le commentateur de RMC Sport est obligé de dire "et oui un club français va peut-être... >>


Café : "Au petit Marseillais"

22/10/2020 à 22h32 - Super Hérault : Le match de Lille après le notre hier soir c'est impressionnant de différence.De l'engagement,... >>


Bréviaire

22/10/2020 à 21h52 - De Gaulle Volant :  Pascal Amateuraujourd'hui à 20h42-----Euh... pardon ? >>


CDF sound system

22/10/2020 à 21h06 - Delio Onnisoitquimalypense : [PoS]Cette compétition, en plus de faire découvrir des mondes musicaux étrangers, ça me fait... >>


Aux Niçois qui manigancent

22/10/2020 à 20h49 - Gouffran direct : La distribution d'onguents c'est par ici? >>


Manette football club

22/10/2020 à 20h05 - Jah fête et aime dorer Anne : Bien évidemment, en cours de route, j'ai oublié le dernier critère. >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

22/10/2020 à 18h57 - Tonton Danijel : Il pleut sur Dante(et c'est vrai, en plus) >>


Futebol lusitano

22/10/2020 à 18h46 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Ça y est la barre des 3000 cas jour vient d'être franchie.C'était attendu. De nouvelles mesures... >>


Le fil éclectique

22/10/2020 à 18h29 - Giresse au bout de mes rêves : Je viens de lire tardivement les messages en réponse à Ok Choucroute, à priori tout a été dit... >>


Tout en haut du Nou Camp

22/10/2020 à 16h46 - Radek Bejbl : Oui et non, il y en a objectivement moins qu'avant donc obligation de relire beaucoup plus de... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Tricky

06/06/2020 à 18h30

Non mais là, on parlait d’Alexis Ohanian au départ, lequel est américain.
Du coup, ma réponse à Port se fonde sur des stats américaines (vu qu’on n’en produit pas de ce type).

Après, c’est charmant l’argument d’autorité ‘républicain et universaliste’. D’abord, je ne vois pas ce que la République vient faire là-dedans. Ensuite, une conception de l’universalisme qui amène à ce type de résultats est disons au moins sujette à débat.

(Bon, celui du mérite, c’est mon préféré)

Tricky

06/06/2020 à 18h33

(Ceci étant, on a des stars genrées. Pour revenir sur les startups, puisque c’est la verticale du jour, seules 5% des fondateurs sont des femmes. Et deux fois et demi moins reçoivent de l’investissement dilutif. Le mérite, sans doute)

BoblaFlamb

06/06/2020 à 18h38

Surtout que le famameux universalisme républicain s'est justement construit sur les théories racistes. Pendant que ses scientifiques comparaient la taille des crânes ou l'angle facial, la République s'enorgueillait du caractère émancipateur de ses valeurs.

Luis Caroll

06/06/2020 à 18h47

Tricky
aujourd'hui à 14h03
Dire que c’est une affaire de sensibilité, qu’exprès ça a été mal interprété et qu’il suffit que le type ait prononcé UNE fois dans ce contexte ‘equal justice under law’ (lequel se réfère par ailleurs à ce qui précède qui est que les forces de l’ordre parviennent à ‘dominate the streets’) pour disqualifier l’indignation, c’est, pour rester poli, désagréable.
----

Tu me fais dire des choses que je n'ai pas dites. Ça me semble tout à fait légitime d'être indigné, il n'y a aucun cas où dire que c'est un grand jour pour Floyd est "digne". (Et si ces 4 dernières années j'avais défendu l'idée que Trump était digne ou décent, il aurait fallu m'interner).

Quant à la démission du patron de reddit, ça me semble à la fois con, mesquin, et contre-productif.

Ça n'envoie aucun exemple utile au reste de la communauté blanche ou noire, c'est un caprice d'ultra-riche qui met en scène l'abandon d'un truc dont il n'a aucun besoin (une place au board, sérieux, il vient de laisser tomber 3h de réunion par trimestre) en présentant ça comme une action de super-héros et en donnant une toute petite fraction de son patrimoine (il aurait payé 3 fois ça en impôt chaque année s'il avait habité dans un pays normal).
Je suis très content pour le noir qui va le remplacer, même si ce sera un noir qui n'avait aucun problème dans la vie avant ça. Je me demande, s'il s'agit de réduire les inégalités, pourquoi il n'a pas proposé son siège à un pauvre.

J'espère que sa fille va dans une école publique où elle fait profiter à tous de son statut social. Dans le cas contraire on aura affaire à un sacré hypocrite.

cachaco

06/06/2020 à 18h47

Milan de solitude
aujourd'hui à 18h16

Tu connais Christophe Castaner?

Je te renverrais l'argument inverse, on parlait ici des Etats-Unis, et on gagnerait en France à justement lever sa tête du guidon sur certains sujets. Même dans des contextes différents, c'est très instructif. Et le mot "race" est sur ce fil toujours employé au sens social, pas au sens génétique. Ce n'est pas sale.

Portnaouac,

on peut jouer sur les mots, l'objectif est le même (et comme je l'ai dit, j'imagine qu'ils embaucheront pas Joe le clodo juste pour sa couleur de peau)

Supp et M le Mendy,

la "discrimination positive" m'a toujours gêné en ce qu'elle ne traite que très imparfaitement et à la marge de simples symptômes, plutôt que le mal. Ce type de processus serait "très con" dans une société réellement égalitaire, mouvante, alors qu'on voit bien que les positions sociales sont figées, au détriment de certaines catégories bien identifiées (les fameuses "minorités"). L'universalisme et le mérite sont des mythes tenaces issus de la philosophie libérale.

Pour résumer, je ne suis pas spécialement en faveur de ce type de procédés, mais je comprends ses objectifs. En gros, simplement ne pas être d'accord plutôt que d'affirmer que c'est débile.

Delio Onnisoitquimalypense

06/06/2020 à 18h54

Milan de solitude
aujourd'hui à 18h16

Vous ouvrez la boîte de Pandora à mettre la "race", mot rétrograde que vous semblez assumer complètement, au centre des questions socio-économiques.

------------------------------------------------

Je ne veux pas répondre pour tous, mais il me semble que, ainsi que cela a été écrit plus haut, le facteur "racial" est un facteur supplémentaire de discrimination, pas le critère central, tout comme le facteur de genre, mais bien la classe sociale, ou du moins ses attributs extérieurs.
L'intersectionnalité (les néologismes à la mode sont irritants, mais utiles quand ils sont plus pertinents et plus concis que les termes existants) est à mon sens un vrai progrès, en ce sens que justement, elle permet de croiser les facteurs discriminants sans les sectoriser. Oui, il vaut mieux dans nos sociétés, être riche, blanc, mâle ; étonnant, non?
Après, les désaccords peuvent porter sur l'ordre et le poids de chacun de ces facteurs.
Il me semble aussi que ces questions n'ont pas été abordées par la gauche, ou de façon dévoyée (SOS racisme), et que cet impensé ressort d'autant plus fort qu'il a été mis sous le tapis.

CHR$

06/06/2020 à 18h54

"Tricky
aujourd'hui à 18h30
(Bon, celui du mérite, c’est mon préféré)"

Note que c'est pour le coup totalement cohérent avec la position de suppdebastille qui considère qu'il n'y a aucun déterminant social et que chacun est responsable de ce qu'il fait et de ce qu'il est.
Donc si les femmes et les noirs bossaient un peu plus et étaient un peu plus intelligents, il seraient autant CEO que les hommes blancs.

Classico

06/06/2020 à 18h56

Tricky
aujourd'hui à 17h29
C’est juste que le racisme étant fondé sur une asymétrie des positions, promouvoir une candidature noire ne peut par définition pas être raciste.
-----------
Quel systématisme, quel dogmatisme, ce "par définition" qui fait froid dans le dos ... Quand je parle de nouvelle théologie, ce n'est définitivement pas une métaphore.




Milan de solitude
aujourd'hui à 18h16
Votre erreur est d'appliquer la situation américaine à la situation française sans aucun semblant de recul.
------------
La civilisation américaine s'imprègne par tous les pores de notre peau, et ça progresse tous les jours. Ca se voit bien sur ce fil, d'ailleurs, à un niveau plus raffiné que le McDo et Halloween, mais c'est très net : de plus en plus d'articles en anglais, d'expressions et de citations en anglais, et de fascination pour la vie politique américaine, comme si étions de vulgaires colonies barbares à la bordure de l'Empire. Lorsqu'on sera devenu purement et simplement une banlieue américaine, on aura tout perdu les amis, notre âme, tout.

Permettez-moi de citer Debray (une petite brochure chez Gallimard, "L'Europe fantôme", je recommande) :

"Le merveilleux industriel d'outre Atlantique est venu occuper les quatre cinquièmes des écrans de cinéma, les deux tiers des émissions musicales à la radio et des BD, la quasi-totalité des galeries d'art contemporain, les facultés des sciences et de philosophie, les jouets, les papilles et les magazines. Quand le corps se métamorphose, avec ses sensations, ses goûts, ses rythmes, ses visuels et ses fringales, l'esprit aussi se modifie. Et cette Europe dont un chroniqueur rigoureux disait dès 1937 qu' "elle aspire à être dirigée par une Commission américaine", put satisfaire, dès 1947, le plan Marshall aidant, son voeu de se mettre à l'abri. En devenant un Dominion (liberté au dedans, docilité au dehors) - selon le terme utilisé par Julien Gracq, incomparable professeur d'histoire-géo. L'Européen a des velléités mais, à la fin, il fait où Washington lui dit de faire, et s'interdit de faire là où et quand il n'a pas la permission."

Il faudra peut-être ajouter, désormais : il (l'Européen) a tellement incorporé l'Amérique que ses indignations même, ses colères politiques, ses velléités d'émeutes s'embrasent seulement à son signal.

"Ce n'est pas par servilité mais par inculturation que l'extraterritorialité du droit américain est vécue comme naturelle. On ne comprendrait pas sinon qu'on accepte aussi facilement d'être taxé (acier et aluminium), racketté (les banques), écouté (la NSA), pris en otage (l'automobile allemande), commandé ou décommandé in extremis (militairement), soumis au chantage (nos entreprises en Iran), etc. L'hyperpuissance a obtenu sa naturalisation, et nous vivons comme nôtres ses conflits domestiques (tous de coeur derrière Mme Clinton, la bonne Amérique, contre la méchante, celle de Trump). "Le pouvoir, c'est de régner sur les imaginations", disait Necker, et l'américanisation de notre espace public (les "primaires") a suivi celle de rêveries intimes. C'est dans les gazettes : le rêve d'un chef d'Etat européen est de devenir "l'interlocuteur préféré" du Président américain (...), et le plus beau souvenir d'un ministre de la Culture française, c'est, à l'entendre, le jour où il a pu décorer rue de Valois une vedette d'Hollywood de passage à Paris (...). Que le dernier en date des présidents de la Commission européenne, M. Barroso, son mandat terminé, réapparaisse aussitôt comme président de Goldman Sachs international à New York, avec un grand sourire, ne fait plus lever un sourcil."

Dernière chose :

"Bien que l'anglais soit la langue, après le Brexit, de 1% de la population concernée, Malte et l'Irlande, c'est devenu, dans les enceintes européennes dédiées, la langue de travail, de communication et de programmation. Chacun sait qu'une langue véhiculaire est beaucoup plus qu'un moyen de transport en commun qu'on peut emprunter comme le métro ou le bus pour aller d'une idée à son signe. C'est une paire de lunettes qui formate les idées et colore le monde. On ne parle, on pense dans la la langue que l'on parle, et en l'occurrence ce n'est pas, on s'en doute, celle de Shakespeare, mais l'anglobal des enseignes, des pubs et des écrans."

OK Choucroute!

06/06/2020 à 18h57

Delio Onnisoitquimalypense
aujourd'hui à 18h54
le facteur "racial" est un facteur supplémentaire de discrimination, pas le critère central [...]


Au sein d'une même classe sociale, c'est un facteur central à mon humble avis (et quelle que soit ladite classe sociale).

Classico

06/06/2020 à 19h03

BoblaFlamb
aujourd'hui à 18h38
Surtout que le famameux universalisme républicain s'est justement construit sur les théories racistes. Pendant que ses scientifiques comparaient la taille des crânes ou l'angle facial, la République s'enorgueillait du caractère émancipateur de ses valeurs.
--------

L'universalisme républicain s'est construit entre 1789 et 1794, et pendant cette courte période, en avance seulement de quelques siècles, il a été à deux doigts d'abolir l'esclavage et d'accorder la citoyenneté politique pleine et entière aux femmes (vote, patrimoine, divorce, etc.). Il était en tout cas à des années lumières de promouvoir le racisme ou le sexisme.

Ensuite, l'histoire a fait ce qu'elle a pu pour rattraper cette flamboyance originelle, en prenant maints détours désagréables, mais elle est arrivée au but.

 

Delio Onnisoitquimalypense

06/06/2020 à 19h13

OK Choucroute!
aujourd'hui à 18h57

Delio Onnisoitquimalypense
aujourd'hui à 18h54
le facteur "racial" est un facteur supplémentaire de discrimination, pas le critère central [...]


Au sein d'une même classe sociale, c'est un facteur central à mon humble avis (et quelle que soit ladite classe sociale).

-------------------------------------

C'est aussi mon opinion, mais à nuancer, notamment dans le cas qui occupe l'actualité, les contrôles au faciès, l'âge et le sexe sont tout aussi importants que la race comme construction sociale (il va nous falloir encore un nouveau terme pour exprimer ça en un seul mot...).