Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Habitus baballe

aujourd'hui à 18h27 - Utaka Souley : Espinasaujourd'hui à 15h51Et une bonne taxe carbone devrait aussi dissuader les transports de... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 18h22 - Utaka Souley : D'après Mark Twain, il trois sortes de mensonges : le mensonge simple, le parjure et les... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 17h52 - Loscoff-Plage : Merci à Aristofan pour sa sélection, ça éclaire mes journées !Match n°6 : Noël vainqueur.... >>


Ventre mou's League

aujourd'hui à 17h31 - Toni Turek : Les demi-finales de VMC1, c'est pour ce week-end pour les matches aller.Contrairement à la GVMC,... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 17h30 - Balthazar : Merci (à tous les deux) pour le fou rire. >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 17h29 - Toni Turek : Ah ben voilà, on l'a retrouvé :"Waldemar Kita propose de reprendre l’entraînement le 15... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 17h07 - bolkonsky : De rien.Ma passion pour Sparky est infinie.Désolé Mev, mais c'était ma dernière revanche de... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 17h04 - khwezi : forezjohnaujourd'hui à 01h30Et puis je suis content que Jessy Pinkman se soit trouvé un but dans... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 17h00 - Toni Turek : Le stade de Dortmund se met au service du traitement des malades du CoViD19... >>


Manette football club

aujourd'hui à 16h58 - beltramaxi : Danishos Dynamitosaujourd'hui à 16h37compatissant: Oui les contrôles sont un peu déroutants au... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 16h43 - Milan de solitude : Merci de l'astuce. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 15h30 - AKK, rends tes sets : En cette période de confinement, j'ai décidé de me remonter le moral à bloc, je tombe sur un... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 15h21 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Enfin pour terminer, la DGS confirme que pour entrer dans un établissement accueillant des... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 14h48 - cocobeloeil : Canal ne baisse pas son abo, en revanche il ouvre son bouquet à tous les abonnés durant le... >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 13h46 - MarcoVanPasteque : "C'est pas le bon moment pour rater le dernier geste barrière" >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 13h38 - MarcoVanPasteque : le VAR a dit "PERDU" >>


Bréviaire

aujourd'hui à 12h25 - De Gaulle Volant : Raoult Gonze à l'aise"Franck Passi : « Peut-être qu’il faudrait aussi décider que la... >>


Les enfants de la bulle

aujourd'hui à 11h43 - 2Bal 2Nainggolan : Grand merci à Gimenez pour son travail sur la caste des Méta Barons. Une grosse claque à... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Aristofan

25/03/2020 à 23h52

Non, ils passent en boucle les deux buts de Guivarch en finale de la coupe du monde.

L'amour Durix

26/03/2020 à 00h45

FPZ, je crois que Gerardinho cherche une chaîne 0% covid 19.
Il y aurait bien Gulli, canal 18 de la tnt.

Marius T

26/03/2020 à 06h58

Avec tous les cédétistes qu’il y a dans l’éducation nationale, j’espère qu’il y aura des fruits chez mon primeurs.
La bise à tous, portez vous bien et prenez soin des votre.
Je ne sais pas pourquoi j’ai une image dans la tête, Prime en Slip qui court à travers champs pendant que Labaie fait de la corde à sauter en portant une perruque sous les yeux de Mev qui se demande comment on en est arrivé là !!!

OLpeth

26/03/2020 à 08h00

forezjohn
25/03/2020 à 15h05
El Mata Mord
aujourd'hui à 14h48
De mémoire en France, nous sommes à environ 660 milliards par an.

Et côté USA, ils ont un coût exorbitant pour une efficacité très faible.
------------------------
J'avais vu un graphique bien fichu qui reflétait ça, en gros tu avais le montant de dépense de santé(public+privé) par habitant de chaque pays et un indicateur de performance des soins(espérance de vie?).
En gros les américains dépensent 2.5 fois plus que les européens pour la santé pour une espérance de vie moindre.
****************

Il y a ce court article de France Info qui résume bien le truc : https://tinyurl.com/sgvvyg3
En gros on dépense beaucoup mais en contrepartie le reste à charge est faible alors qu'en Suisse par exemple que je connais bien les primes d'assurances sont énormes. Une famille de quatre personnes dont deux enfants, vivant dans le canton de Vaud qui a souscrit une assurance maladie obligatoire avec des franchises de 2500 francs et 1500 francs pour les adultes et 300 francs et 0 franc pour les enfants; devra payer entre 1010 et 2355 CHF (entre 1000 et 2000 euros grosso merdo) suivant chez qui elle s’assure. Et par franchise on entend bien que tu ne commences à être remboursé de tes dépenses de santé que quand tu as dépassé le montant. Donc dans ce cas les 4300 premiers francs sont pour la pomme de la famille.

Pour poursuivre la discussion sur notre système de santé, ce que je vois c'est que les urgences sont en grève depuis des mois, des collectifs expliquent la situation et leurs besoins (exemple de tribune dans Libé ici : https://tinyurl.com/u8d2c3z ou les réactions au plan d'urgence pour l'hôpital de Buzyn de novembre dernier https://tinyurl.com/sgflwfv).

Fait : on a imposé des mesures d'économie à l'hôpital public ces 10 dernières années (j'ai vu des chiffres entre 8 milliards et 12 milliards sur 10 ans) tout simplement en ne faisant pas suivre la courbe d'augmentation du budget et celle des coûts. J'avais vu une interview de Christophe Prudhomme, porte-parole de l’association des médecins urgentistes, qui disait qu'alors que les coûts de l'hôpital public augmentaient de 4% chaque année (à cause de l'augmentation des coûts de traitement, du vieillissement de la population, de la désertification médicale), les budgets successifs de la sécu bloquaient l'augmentation du budget à maxi 2%. Et comment tu fais tenir le système ? Soit tu crées du déficit soit tu compresses les coûts en fermant des lits et en réduisant les effectifs.

Maintenant Macron, après avoir embrassé cette politique de compression des coûts sous Hollande et accéléré sous sa propre présidence, nous jure qu'il a compris et fera un plan à la hauteur des enjeux. Fera-t-il preuve du zèle des convertis, ou le naturel reviendra-t-il au galop ? Sur ce coup-là je vais faire mon Saint Thomas : attendre du concret et pas des annonces.

Et d'un point de vue général, je trouve de très mauvaise foi la tendance actuelle des macronistes, que tu représentes bien ici, à balayer les critiques par "c'est de l'idéologie !", "t'es en meeting électoral".

D'abord parce que le gouvernement n'a jamais cessé de faire de l'idéologie et de poursuivre sa politique, même pendant la crise du coronavirus :
1) En utilisant une réunion de crise spéciale coronavirus un samedi pour passer son 49-3 sur la réforme des retraites. Quel cynisme. Je ne doute pas que les gens se souviendront.
2) En ignorant les appels de l'opposition à passer en confinement général sauf secteurs clés à définir (santé, énergie, alimentation, transports, communications, etc.) sous prétexte qu'il était trop compliqué de définir une telle liste de secteurs clé (et en effet c'est compliqué, mais je pense qu'il y a assez de grosses textes dans la haute fonction publique pour pondre une liste cohérente). Puis dans un second temps de passer une loi suspendant le code de travail pour les congés, horaires et autres RTT, dans un certain nombre de secteurs qui du coup ont bien pu être définis ! D'un côté il est impossible de faire une liste de secteurs pour du confinement à l'italienne (tout le monde sauf les secteurs essentiels), de l'autre, dès lors qu'il s'agit de péter les droits des travailleurs, la liste se pond toute seule.
3) En refusant de mettre à contribution, ne serait-ce que symboliquement, les plus fortunés pour financer "l'effort de guerre" (puisque Jupiter se prend désormais pour Mars). Trop compliqué. Par contre pour réduire les droits de ceux qui sont en première ligne, rien n'est compliqué.

Cette crise est l'occasion de montrer que le modèle néo-libéral ou ordo-libéral est une catastrophe en temps de crise, c'est un modèle pour beau temps. Quand la majorité des gens sont en bonne santé, quand les ressources naturelles sont abondantes, quand les catastrophes naturelles (climatiques...) sont rares et isolées géographiquement, les plus riches s'enrichissent beaucoup, un ventre mou s'en sort à peu près, et le reste n'arrive pas à joindre les deux bouts. Mais dès que la merde frappe le ventilo, les derniers de cordée sont appelés en première ligne pour éponger le désastre.

Est-ce qu'on se souviendra quand tout ça sera passé, c'est que ce sont les smicards qui auront tenu la tranchée ? Ceux qui ont pris en pleine gueule les réformes du droit du travail, la flexibilisation, la réforme du chômage, l'austérité partout ? Les infirmières, infirmiers, aides-soignant(e)s, les routiers, les employés de la grande distribution, les éboueurs, etc. Tous ces gens qui ne sont rien, qu'on applaudit, qu'on encense, il ne faudra pas les oublier après.

Et c'est de ça dont j'ai peur (jurisprudence 2008). Que le naturel macronien revienne au galop la crise passée. C'est pour ça qu'il est essentiel de penser cette crise, donc oui, faire de la politique, de l'idéologie même si tu veux o gordinho. Montrer que tout ce qui est arrive maintenant n'est que la conséquence d'une idéologie mortifère qui s'est imposée comme la seule alternative et montre sa faillite. Seul un état fort, égalitaire, fraternel, peut garantir l'intérêt général, en temps de crise en particulier. Parce qu'on attend toujours le secours de la main invisible du marché.

Edji

26/03/2020 à 08h19

C’est quand même étonnant de rester confiné (lol) dans sa perception de militant analysant la crise actuelle sous un angle exclusivement national, à propos d’un phénomène qui est plus mondial que jamais.
Cette crise invite plutôt à méditer sur l’interconnexion entre nos sociétés (ce qui me semble recouvrir beaucoup plus que l’idéologie néolibérale tant ses degrés d’application varient en leur sein), énorme facteur de développement pour la plupart, mais qui révèle en creux leur fragilité face à un événement de ce type, avec le paradoxe que ce sont les États (certains en tout cas) les plus proches géographiquement de l’origine de la pandémie qui sont les moins touchés.

Joey Tribbiani

26/03/2020 à 08h23

Ce que cette crise démontre c’est que le système économique mondial a la robustesse d’un Juninho s’approchant de la surface adverse.
Un coup de vent (ou un pangolin a l’hygiène approximative) peut le faire tomber en un instant.
Sans vouloir minimiser le drame actuel, ou en serait on si au lieu du covid bidule on avait une épidémie de variole ?

(Attention ce message n’est en aucun cas un plaidoyer pour la « décroissance », L’échantillon que nous allons certainement vivre post confinement devrait montrer à tous que ça ne peut pas être la solution)

sehwag

26/03/2020 à 08h29

J'ai du mal à croire que c'est pas un fake et pourtant il semblerait que ce soit vrai : l'UE annonce le déblocage des discussions pour l'adhésion de l'Albanie et de la Macédoine.
Alors attention c'est le déblocage pour démarrer les discussions.

Mais quand même. C'est assez désastreux pour l'image. Sans parler de l'absurdité de poursuivre dans cet élargissement sans avoir d'abord réglé les gros problèmes d'identité et de gouvernance actuels.

sehwag

26/03/2020 à 08h32

Edji
aujourd'hui à 08h19

Il y a aussi un sacré paradoxe à réclamer un état plus fort juste au moment où on est tous un peu effrayés de le voir exercer tout son pouvoir lors de cette crise.

White Tripes

26/03/2020 à 08h45

Solution ou pas, on y aura forcément droit à la décroissance

forezjohn

26/03/2020 à 08h51

Joey Tribbiani
aujourd'hui à 08h23
Ce que cette crise démontre c’est que le système économique mondial a la robustesse d’un Juninho s’approchant de la surface adverse.
Un coup de vent (ou un pangolin a l’hygiène approximative) peut le faire tomber en un instant.
Sans vouloir minimiser le drame actuel, ou en serait on si au lieu du covid bidule on avait une épidémie de variole ?

(Attention ce message n’est en aucun cas un plaidoyer pour la « décroissance », L’échantillon que nous allons certainement vivre post confinement devrait montrer à tous que ça ne peut pas être la solution)
------------------

Arrêtez de regarder les indices boursiers et d'appeler ça l'économie.
On manque de quoi actuellement si ce n'est de sorties au grand air et de contacts physiques?
Je veux bien qu'on me donne les exemples d'économie qui s'en sont mieux sortis face à une pandémie.

 

Luis Caroll

26/03/2020 à 09h11

Forez, tu veux des exemples... d’autres planètes ?
Et ce dont on manque: les chiffres du chômage vont faire mal. Les gens vont tout simplement manquer de salaire.
Il est possible voire probable que ça reparte très haut et très fort quand tout le monde pourra ressortir.
Mais la remarque de Joey est bonne: dans une économie aussi interconnectée et interdépendante, le battement d’aile d’une chauve souris, etc. Etc.