Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 14h25 - BoblaFlamb : Qui a décidé du changement de tactique en matière de maintien de l'ordre ? Qui a décidé de... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 14h22 - Lucho Gonzealaise : Je ne connaissais pas du tout cette règle e l'obstruction sur contre-attaque, d'autant plus que la... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 14h07 - Portnaouac : Il n'y a pas escroquerie.Il y a PEUT-ÊTRE tentative d'escroquerie.La tentative est sanctionnable... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 14h05 - Run : Dernier match des Raiders a Oakland cet apres-midi. FIn de l'histoire. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h01 - 2Bal 2Nainggolan : Ah tiens, départ à la retraite de Nanard... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 14h00 - et alors : C'est bien que tu parles de Fulgini, il a de nouveau fait un bon match hier soir. C'est finalement... >>


Le fil de l'eau

aujourd'hui à 13h56 - Chaban del Match : Espinas14/12/2019 à 22h59(...)Aller faire ses propres JO à l'étranger, c'est encore le niveau au... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 13h38 - McManaman : Oui, bien sûr que ça existe encore, c'est une marque de fabrique. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h23 - Redalert : J'étais en train de me poser la question pour Doncic (tu viens de me spoiler la prolong'). Il... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 12h22 - Di Meco : J'ai donc terminé mon vote, mais sauf erreur de ma part on se retrouve actuellement avec une... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 11h27 - Brian Hainaut : Le 11e va vous étonner !"Jean-Paul Delevoye reconnaît finalement 13 mandats sur sa déclaration... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h22 - le petit prince : Je vois deux explications possibles : - soit Leonardo prépare la place pour Ancelotti,- soit... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 11h05 - Pavarrois : Et Northampton n'a gagné à Trévise que sur une pénalité à la dernière minute. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 11h00 - Redalert : Jour de match à domicile à LyonRebelote pour coach Ju' à Lyon 1 an après ? Pour ça, il... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 10h51 - Pavarrois : Oui, effectivement, je n'étais pas clair. Je parlais évidemment en compétition.Surtout quand le... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 09h10 - Westham : Fief? >>


Le fil prono

aujourd'hui à 08h51 - Westham : NFL Week 15Bears@Packers 10-16Patriots@Bengals 27-13Seahawks@Panthers 27-16Texans@Titans... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 08h15 - Mevatlav Ekraspeck : Watford... C’est joli le nord-est londonien, et ils ont quelques fonds disponibles. Et en terme... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

OLpeth

19/11/2019 à 22h25

Les gens parlent librement : superbes. Hulot défonce le gouvernement : mieux vaut tard que jamais. Les conclusions et les propositions seront ambitieuses : formidable.
Mais si Macron se torche avec, ça aura servi à quoi ?
Avec le grand débat on devait déjà voir ce qu'on allait voir. On a vu.

J'admire les gens qui croient encore au changement en douceur, raisonnable, à la social démocrate. Mais ce train est parti depuis longtemps. À part une grève générale prolongée, je vois pas comment la politique de ce gouvernement pourrait être stoppée. Les manifestations il s'en tape. Les pétitions aussi. La seule fois où il a un peu cédé, c'est face à une mobilisation nombreuse, décidée et surtout gênante.

Toni fils brillant

19/11/2019 à 22h40

Mais t'as pas compris OlPeth.

Cette convention climat, elle s'adresse à tout le monde. Y compris et surtout à des gens comme toi (ou classico), qui continuez à croire que l'essentiel est ailleurs.

Comme Macron qui pense d'abord croissance. Vous, vous pensez d'abord réduction des inégalités. D'abord la fin du mois, la fin du monde, on verra plus tard.

C'est pas comme si le programme de Jacques Généreux dans l'AEC ne prévoyait pas, en 2017, une grosse relance keynésienne par les salaires et des taux de croissance "verte" de l'économie autour de 4% (oui, j'avais maté les 4h de présentation économique).

Vous aussi, vous avez besoin de mettre à jour le logiciel. Il n'y a pas que Macron qui s'assoit sur l'urgence climatique. La séquence gilets jaunes le démontre. Et le 5/12 devrait le rappeler. Les retraites, mais quelle retraite quand on a 25 ans ?

Je te rappelle aussi que Melenchon vient de faire une rentrée incroyable sur le the?me du lawfare au prétexte de ses petits problèmes personnels avec la justice. A la hauteur des enjeux?
Je crois pas non.

Yul rit cramé

19/11/2019 à 22h47

Pardon pour le retard dans ma lecture et donc dans ma réaction.
Pardon pour la faible valeur ajoutée de mon post.

Mais pour ceux qui ont tout lu, je tiens à féliciter Classico, vraiment, je n'avais jamais vu la blague de la bite qui poursuit un cul aussi bien amenée.
Tellement que j'ai cru qu'on allait assister enfin à la chute tant attendue.
Mais si j'ai bien suivi, il y a un teaser, et la suite serait le 5 décembre, j'ai hâte.

Sinon, je viens de lire toutes les pages écrites ici aujourd'hui, et je tenais à dire que je suis d'accord avec tout ce que j'ai lu.
J'espère qu'au moins une personne a cru que c'était possible.

Je vous laisse, il me tarde demain soir de lire les 20 prochaines pages.
Bonne nuit.

Tricky

20/11/2019 à 00h11

animasana
19/11/2019 à 21h27
Vous êtes quand même conscients que si l'on fait une présidentielle aujourd'hui, Macron la remporte ?
————-
Tu es conscient que le vrai enjeu, c’est de savoir s’il va faire significativement moins au deuxième tour que la fois précédente ?

Maurice Eculé

20/11/2019 à 00h35

O Gordinho
aujourd'hui à 20h00

Concrètement "l’accumulation d’énoncés méprisants (voire caporalistes)" c'est quoi ?
- "traverser la rue pour trouver un taf"
- "les gens qui ne sont rien"
- "le pognon de dingue"
-----

Sans être exhaustif :
- si j'étais chômeur, je n'attendrais pas tout de l'autre, j'essaierais de me battre d'abord
- les femmes illettrées de Gad
- le costard
- le tabagisme et l'alcoolisme du Pas-de-Calais
- le kwassa-kwassa qui ramène du Comorien
- les fainéants à qui il ne faut pas céder
- ceux qui foutent le bordel au lieu de chercher des postes
- les Gaulois réfractaires au changement
- trop de français n'ont pas le sens de l'effort
- les gens en difficulté qui déconnent
- la révolution après le diplôme
- Jojo le gilet jaune
- le type qui n'a pas les mots d'un Gitan
- les pays Africains et leurs huit enfants par femme
- qu'ils viennent me chercher

Sans compter les slogans start-up nation qui peuvent agacer, sur les heures sup à ne plus payer, les jeunes milliardaires, les 35h pas assez pour un jeune, travailler plus sans gagner plus, Thatcher, rejet des termes de modèle social et de pénibilité du travail, les travailleurs trop protégés, Uber plutôt que dealer, etc.

Des maladresses qui le rapprochent d'un illustre compatriote :
https://huit.re/Fwp6r7Yw

animasana

20/11/2019 à 00h37

Quel enjeu, quelque soit le résultat du second tour face au RN, tout le monde va le considérer élu avec le score du premier, et cela sera reparti pour les discours "président illégitime, il a moins de 50% de cote de sympathie etc.

Les seuls qui pourront en tirer quelque chose, c'est l'extrême droite qui se gargarisera d'un score historique.
Après, il peut se passer des choses d'ici là, je n'oublie pas qu enous n'avons eu ni dsk ni fillon.

Roger Cénisse

20/11/2019 à 00h46

Le problème, c'est que je ne vois personne avoir la même marge que Macron face à le Pen au second tour. Un second tour Melenchon le Pen, je suis même pas sûr que JLM gagne. Et, spoiler, il dirait évidemment que c'est pas sa faute.

PCarnehan

20/11/2019 à 01h45

Il ne faut pas se focaliser sur l’ectoplasme Macron et sur son destin de premier orateur de la classe dans l'école de commerce à papa.

Si on se fie à loi des séries, il passera son tour comme l'ensemble des exécutifs et des législatifs depuis 1978, tous systématiquement battus et non-reconduits. Sans la moindre exception.

Même ici, on a parfois tendance à sous-estimer le caractère facétieux et vengeur du corps électoral quand celui-ci, taquin, a le sentiment de s'être fait rouler dans une mauvaise farine. Il s'avère que ce corps électoral, dans l'exercice démocratique, s'avère plus malin et plus fin roublard que les pires analystes politiques de plateaux télé et du CEVIPOF. Ce qui constitue d'ailleurs une autre constante, avec la loi des séries.

Tenez, songeons à l'improbable devenu possible, et au Chirac de janvier 1995, au Jospin de mars 1997, au Hollande d'avant le Sofitel de NY. Et ayons une pensée émue pour le Balladur de 95, le Chirac de 97, le Jospin triomphant mais «pas socialiste» de 2002, et le Sarko de 2012, pour qui l'Austerlitz attendu s'est mué en un Waterloo personnel.

Bref, en terme d'alternative politique, Macron pourrait tout aussi bien laisser son tour à un autre type comme lui, un oui-ouiste libéral pro-UE surgit de nulle part, que devenir pour la postérité le dernier de ces oui-ouistes libéraux pro-UE. Par épuisement et nullité des sus-évoqués. Et les dernières études d'opinion, qui donnent un 55-45 Macron-Lepen à deux ans des présidentielles, ne seront pas inutiles si ces échappés du cabanon du libéralisme économique recouvraient la raison.

A contrario, une reconduction de Macron à l'Élysée forcerait le respect, même si elle serait porteuse des pires augures, et somme toute peu souhaitable afin d'éviter un drame collectif, qui ne serait probablement que temporairement repoussé.

Ce n'est pas l'élève Macron qu'il faut honnir ou maudire, c'est la nullité pratique des théories apprises dans ses écoles de fous.

OLpeth

20/11/2019 à 08h19

Toni fils brillant
19/11/2019 à 22h40
Mais t'as pas compris OlPeth.

Cette convention climat, elle s'adresse à tout le monde. Y compris et surtout à des gens comme toi (ou classico), qui continuez à croire que l'essentiel est ailleurs.
********************

Un slogan classique de LFI en manif : "fin du monde, fin du mois, même combat".

Toni, ton constat je le partage, c'est sur les modalités d'action qu'on est pas d'accord.
Tu crois encore que le menteur Macron en a quelque chose à faire des enjeux climatiques alors que toutes ses actions prouvent le contraire (à l'exception de Notre Dame des Landes, mais c'est moins un choix pris sur des bases écolos que sur un calcul politique). Il y'a l'amour et les preuves de l'amour. Hulot, comme tu l'as relayé toi-même, crie sur tous les toits que ce gouvernement s'en bat les steaks de l'écologie, et toi tu nous relaies ta convention théodule, dont les conclusions, aussi enthousiasmantes soient-elles, finiront classées verticalement par ceux qui tiennent les manettes.

La question centrale est : comment tu mobilises une majorité d'électeurs pour élire des gens qui feront la politique centrée sur l'enjeu écologique que nous appelons de nos vœux ? On lutte contre la nature humaine là, c'est pas rien : comment tu convaincs des gens qui en bavent de sacrifier encore un peu maintenant pour une hypothétique (à leurs yeux) apocalypse climatique ? L'humain a énormément de mal à consentir des sacrifices immédiats pour se protéger d'un danger lointain, c'est comme ça.

Compte dans ton analyse que le néolibéralisme a tué le sens du collectif (bien aidé par l'absence d’adaptation des syndicats et les partis politiques), dont des mouvements comme Extinction rébellion ou les GJ redécouvrent les bienfaits dans des formes actualisées, mais qui ont bien du mal à peser sur le réel actuel, qui résiste évidemment. L'abstention de plus en plus massive en étant un des nombreux symptômes.
Compte aussi que tu as contre toi la masse des gens qui trouvent que le système n'est pas si mal et qu'il faut pas trop changer au risque du déclassement (y'en a quelques représentants dans ce forum), la masse de ceux qui en bavent et qui ne voient que la fin du mois (il y a assez de récits déchirants sur le net à ce sujet : je vois encore cette mère qui raconte sa faim quand elle saute des repas pour pouvoir faire manger son enfant, brrrr), et la petite élite qui n'a pour objectif que l'augmentation de sa richesse et de son pouvoir au détriment de toute autre considération.

Personnellement, vu l'urgence, je pense pas que ton approche "social-démocrate raisonnable" ait une quelconque chance de réussir. Les écolos ça fait des dizaines d'années qu'ils discutent en vase clos de ces questions, pour un apport relatif (ils ont déjà converti la gauche de la gauche, c'est pas rien).

suppdebastille

20/11/2019 à 08h31

@maurice : taux de fécondité au Niger : 7,24 enfants par femme

Donc ce que dit Macron est peut être brutal et peu politiquement correct mais relativement juste. On peut aussi fermer les yeux et considérer que la démographie galopante au Sahel n'est pas un problème.

A propos du Niger le président Issoufou présent en France il y a quelques jours a lancé un cri d'alerte pour sauver le Niger et le Sahel du péril islamiste, ça c'est pour ceux qui disent ici notamment que ce n'est pas un sujet important.

 

Sens de la dérision

20/11/2019 à 08h43

OLpeth
aujourd'hui à 08h19
---
Vu l'urgence et le poids de la France, tu mets les mesurettes de Macron ou les éventuelles futures possibles on-sait-jamais mesures de n'importe quel candidat, ça sera du pareil au même.