Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 14h49 - Classico : Ce qui me séduisait chez JLM au début, c’était le bon niveau de finalité où il plaçait son... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 14h37 - Joswiak bat le SCO : leoaujourd'hui à 12h37Je préfèrerais aussi suivre les matchs avec seulement les micros... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 14h29 - Joswiak bat le SCO : Autant sur le but de Memphis, je veux bien lui accorder le bénéfice du doute, la frappe semblant... >>


Messages de service

aujourd'hui à 14h21 - RabbiJacob : 12 mai 76aujourd'hui à 13h57---Ou alors 36 15 code Ul, où il manque ule discrètement. >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h10 - Biocentrix : D'ailleurs, n'oubliez pas que Leeds joue dans 20 minutes. >>


Paris est magique

aujourd'hui à 12h31 - beltramaxi : Ah oui, après vérif le coup du racisme c'est vrai que c'est ridicule (Leo se met à la mode de... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 12h19 - gurney : Oui voilà, c'est exactement ça. C'est assez spécial Traoré parce qu'il a beau de sortir par les... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 12h00 - valdo : Merci Milan pour cette belle organisation et aux autres pour les nombreuses découvertes.... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 11h41 - Dédie mon Stück : Tu diras bouchour à tout le monde de notre part. Et attention la dorelei c'est une insulte à... >>


Santiago Bernabeu

aujourd'hui à 09h39 - O Gordinho : Tandis que Cristiano Ronaldo a joué 115% des matches possibles.Stupéfiant. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 04h58 - Lucho Gonzealaise : C'est ce qu'on appelle une bonne grosse branlée. >>


Le fil prono

aujourd'hui à 01h35 - Josip R.O.G. : Ma foi... >>


CdF Omnisport

06/12/2019 à 23h23 - 2Bal 2Nainggolan : À la même époque, l'année dernière, Fourcade avait de très mauvais temps de ski, c'est le tir... >>


Scapulaire conditionné

06/12/2019 à 22h49 - Yul rit cramé : Tout à fait, ce n'est pas infaillible, et il faut un minimum de résultats pour accompagner un bon... >>


Qui veut gagner des quignons ?

06/12/2019 à 22h21 - Rolfes Reus : Désolé pour la pause... je doute que vous trouviez le dernier buteur donc voilà :Dortmund -... >>


Noir, Jaune, Foot

06/12/2019 à 21h44 - liquido : Pas du foot mais de la Belgique, et beaucoup de courageThe Champion Who Picked a Date to Die... >>


Et PAF, dans la lucarne !

06/12/2019 à 19h40 - betomar : L'effondrement: beaucoup aimé, notamment les derniers, surtout "l'ile" et "le Hameau" - déjà... >>


O TéFéCé

06/12/2019 à 19h31 - betomar : C'est officiel: je suis inquiet. Les 2 volontaires susceptibles d'être plus mauvais que nous... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Christ en Gourcuff

22/07/2019 à 16h35

M.Meuble
aujourd'hui à 16h34
Mais ton propos final c'est quoi Gilles?
_______

Ouais, il tarde à arriver son propos final.

Gilles et jeune

22/07/2019 à 17h40

M.Meuble
aujourd'hui à 16h34
Mais ton propos final c'est quoi Gilles? Que l'admnistration française (donc les hauts fonctionnaires) sont en parti à la solde d'une puissance étrangère tierce (les Etats Unis) afin de mener a bien la politique d'expansion économique americaine? Et ce via du support air-sol aux sociétés privées?
Et qu'au final nous sommes bien naïf de ne pas le voir?

-----------

Mon propos in fine est double :
- d'abord je continue de m'en étonner / insurger et j'en appelais après vos possibles étonnements / insurrections ?
- ensuite en partageant, je m'interroge les propres lectures que vous avez de la situation

M.Meuble

22/07/2019 à 18h13

Dire que l'admnistration francaise est verolee par des espions economiques, non.
Dire qu'il y a eventuellement des "agents doubles" a la solde des americains. Pourquoi pas mais en nombre restraint (et charge a l'accusation de le prouver).
Ensuite penser que ces dits agents sont capables de bloquer toute initiative visant a se defendre d'une guerre economique. Absolument pas.

Voila, je clos mon debat avec un avis absolumment personnel!

Henri Désiré Landreau

22/07/2019 à 18h35

Pardon Gilles mais c'est très confus : entre la dénonciation de l'American Young leaders où tu retrouves à boire et à manger (dont le fameux Montebourg dont on ne peut pas dire qu'il a été très pro-américain dans le dossier Alstom), la lutte des classes appliquées à ta boite, la corruption généralisée des élites etc. j'arrive pas bien à m'y retrouver.

Du coup je suis plutôt comme M. Meuble.

Gilles et jeune

22/07/2019 à 20h06

Merci de vos réponses.
Car je dois bien dire qu'il y a un qqche qui m'affecte tout particulièrement, face auquel je ne peux pas être cyniquement en train de manger des chips face au spectacle du monde.

En fait M. Meuble, les agents doubles, ce n'est pas ma question. Partant du principe qu'il a dû toujours y en avoir, notamment durant la guerre froide, ça ne change pas aujourd'hui.

Il me semble que, quels que soient les reproches que nous pouvions formuler, il y avait après guerre au moins (mais pas que) un attachement de nos représentants et des représentants de l'état à l'intérêt supérieur de la nation. Attachement qui traduisait également une idée de la France, une idée de la politique, une idée de la république, une état de la fonction publique, et une idée de la France dans le monde.

Pour moi cet épisode - parmi d'autres - montre comment cet attachement a été structurellement attaqué, fait symptôme de son état de délitement actuel.

Je ne m'indigne donc pas des agents doubles, mais d'une forme de trahison ordinaire, de renoncements cyniques en renoncements cyniques au service à priori des intérêts particuliers et, à ce qu'il semble, des intérêts américains (ou autres).

Note : je ne critique pas la possibilité de l'intérêt particulier, j'espère simplement qu'il s'insère suffisamment dans l'intérêt collectif.

Je reste pantois de voir à quel point est passé dans la logique ordinaire les intérêts particuliers et mercantiles, où tout se monnaye et s'achète : les symboles, la dignité, les nations.

Et là je pense plus particulièrement aux pratiques de certains inspecteurs des finances qui ont ouvert et structuré la pratique du pantouflage et du rétropantouflage, aux Young Leaders, aux postes de ministres qui deviennent une ligne dans des CVs de gens navigant entre public et privé et se servant de leurs réseaux publics à leur service ou celui d'oligarques ou grands groupes, à l'instrumentalisation des forces de police pour se protéger, etc.

Et ça m'indigne.

De même que je suis indigné par la même médiocrité individuelle et cynique de certains responsables que je croise dans les boites où j'interviens, personnes qui font tant de tord (façon Continental par exemple) et serve si bien la soupe de la justification / culpabilisation.

Ca m'indigne aussi.

Voilà. Je partage mon indignation et je me demande si je suis le seul à être indigné ici ou pas.

Gilles et jeune

22/07/2019 à 20h16

Cette "idée de la France" que j'énonce, ce n'est pas une nostalgie de la grandeur de la France. Non. C'est le signe de l'existence, de la consistance de l'institution qu'est ici une nation. Or nous avons besoin de valeurs, de projets et d'institutions qui nous dépassent pour organiser un vivre ensemble sur ce territoire, pour négocier avec d'autres territoires des conditions de vivre en commun. Cela permet de s'orienter dans le monde, de se diriger.

La crise des institutions que nous vivons, ceux que j'appelle nos élites, en sont à la fois le produit et le fossoyeur tant qu'ils poursuivent les conditions structurelles de cette crise.
De même que nous contribuons à ne pas sortir de la crise tant que nous abondons au maintien de ses conditions (que j'ai déjà évoquées par ailleurs).
D'où mes remarques sur le spectacle De Rugy (ou d'autres) et mon voeu de retravailler une institution organisant les liens privés / publics plutot qu'organisant la tyrannie de la transparence.

Enfin, je fantasme pas sur les nations et le nationalisme. Mais au vue des évolutions du monde, j'ai renoncé au fantasme d'institution supranationale, type gouvernance de l'Europe ou du Monde.


Henri Désiré Landreau

23/07/2019 à 10h14

Sincèrement Gilles, tu fantasmes simplement le monde d'avant où la France était la 3ème puissance industrielle et faisait la loi un peu partout. D'où cette image de nos "grands serviteurs de l'état", qui au passage tapaient infiniment plus dans la caisse que ceux d'aujourd'hui à l'exception notable de De Gaulle.

Aujourd'hui, le monde est bcp plus équilibré et concurrentiel et c'est heureux. D'où une certaine impression d'impuissance pour d'anciens grands empires comme le Royaume-Uni ou la France.

Mais perso, je ne regrette absolument pas l'époque d'avant.

Edji

23/07/2019 à 10h27

(Ce mythe de De Gaulle qui ne tape pas dans la caisse...le Canard de la semaine dernière rappelait encore qu’il ne restait plus un centime de fonds secrets à disposition de son successeur au moment où il cède le pouvoir)

Henri Désiré Landreau

23/07/2019 à 10h39

Sait-on à quoi ils ont servi ?
(Vraie question).

Parce que niveau patrimoine en sortie d'Élysée, celui du Général était d'un bon niveau mais rien d'exceptionnel.

Lucho Gonzealaise

23/07/2019 à 10h45

Hier j'ai enfin vu Vice d'Adam McKay, le biopic sur Dick Cheney (incroyablement joué par Christian Bale). J'étais trop jeune à l'époque de l'administration Bush pour en suivre toutes les histoires, même si à l'époque j'avais retenu l'idée que la guerre en Irak était basée sur des mensonges et qu'elle avait surtout permis d'offrir un nouveau marché pétrolier aux entreprises américaines. Je l'entendais comme une rengaine volontairement exagérée mais ça semble vraiment être ce qu'il s'est passé.

Du coup ma question : toutes les manigances de Cheney développées dans le film sont véritables et sourcées ? Ou il y a une partie surinterprétation de la part de McKay ?

 

PCarnehan

23/07/2019 à 11h18

Factuellement, tout est vrai. Reste qu'il s'agit de cinéma, et que la réalité est donc mise en scène.

McKay emploie la technique de l'introspection pour faire dire à Cheney, en pensée et par l'usage d'un «je» narratif, ce qu'il n'a jamais avoué et n'avouera jamais. L'angle permet de faire passer l'idée d'un vice-président machiavélique préparant méthodiquement ses coups à l'avance, en affreux planificateur ordonné.

C'est un parti pris scénaristique, celui de la théorie du génie du mal, hautement probable puisque corroboré par les faits, mais qui élude la thèse du gros opportuniste odieux n'ayant rien prévu du tout (ou pas tout), mais capable de saisir plus ou moins honnêtement les «bonnes» occasions.

Mais bon, l'angle pris reste périphérique. Dans les deux cas, les actes du personnage (réel et de fiction), parlent d'eux-mêmes.