Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 15h03 - balashov22 : Définis "régulé" et "à peu près", supp. Parce que là, j'ai comme un doute, quand même. >>


Messages de service

aujourd'hui à 14h59 - la rédaction : @gurneyaujourd'hui à 08h36Il faut arriver à quel chiffre pour avoir un site tout neuf et le... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 14h37 - Joswiak bat le SCO : leoaujourd'hui à 12h37Je préfèrerais aussi suivre les matchs avec seulement les micros... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 14h29 - Joswiak bat le SCO : Autant sur le but de Memphis, je veux bien lui accorder le bénéfice du doute, la frappe semblant... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h10 - Biocentrix : D'ailleurs, n'oubliez pas que Leeds joue dans 20 minutes. >>


Paris est magique

aujourd'hui à 12h31 - beltramaxi : Ah oui, après vérif le coup du racisme c'est vrai que c'est ridicule (Leo se met à la mode de... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 12h19 - gurney : Oui voilà, c'est exactement ça. C'est assez spécial Traoré parce qu'il a beau de sortir par les... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 12h00 - valdo : Merci Milan pour cette belle organisation et aux autres pour les nombreuses découvertes.... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 11h41 - Dédie mon Stück : Tu diras bouchour à tout le monde de notre part. Et attention la dorelei c'est une insulte à... >>


Santiago Bernabeu

aujourd'hui à 09h39 - O Gordinho : Tandis que Cristiano Ronaldo a joué 115% des matches possibles.Stupéfiant. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 04h58 - Lucho Gonzealaise : C'est ce qu'on appelle une bonne grosse branlée. >>


Le fil prono

aujourd'hui à 01h35 - Josip R.O.G. : Ma foi... >>


CdF Omnisport

06/12/2019 à 23h23 - 2Bal 2Nainggolan : À la même époque, l'année dernière, Fourcade avait de très mauvais temps de ski, c'est le tir... >>


Scapulaire conditionné

06/12/2019 à 22h49 - Yul rit cramé : Tout à fait, ce n'est pas infaillible, et il faut un minimum de résultats pour accompagner un bon... >>


Qui veut gagner des quignons ?

06/12/2019 à 22h21 - Rolfes Reus : Désolé pour la pause... je doute que vous trouviez le dernier buteur donc voilà :Dortmund -... >>


Noir, Jaune, Foot

06/12/2019 à 21h44 - liquido : Pas du foot mais de la Belgique, et beaucoup de courageThe Champion Who Picked a Date to Die... >>


Et PAF, dans la lucarne !

06/12/2019 à 19h40 - betomar : L'effondrement: beaucoup aimé, notamment les derniers, surtout "l'ile" et "le Hameau" - déjà... >>


O TéFéCé

06/12/2019 à 19h31 - betomar : C'est officiel: je suis inquiet. Les 2 volontaires susceptibles d'être plus mauvais que nous... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Tricky

16/07/2019 à 23h02

Addendum, ceci étant : je me demande sincèrement - je n’ai pas la réponse- dans quelle mesure on ne surévalue pas la spécificité du macronisme.

(Qui me rappelle tout de même beaucoup le New Labour, par exemple)

OLpeth

17/07/2019 à 08h59

suppdebastille
16/07/2019 à 18h24
C'est pas ce que je dis mais aujourd'hui élu ça veut dire être responsable de tout ( demandez aux maires des petites communes), devoir régler des problèmes pour les élus importants pour lesquels ils ont finalement peu prise, se faire insulter sur les réseaux sociaux et maintenant on y ajoute la surveillance permanente de leur vie sur ces mêmes réseaux sociaux.

Pas étonnant que de plus en plus les gens compétents se tournent vers le privé où ils sont beaucoup plus peinards.
***********************

Mais comment ils font pour être gouvernés en Scandinavie ? Ça doit être la pénurie de cadres politiques là-bas depuis le temps.

Sinon tout à fait d'accord avec Gilles et jeune sur le moment que nous vivons.
A mon petit niveau de casse-bonbons de LFI j'essayais d'attirer ici régulièrement l'attention sur les dernières saloperies autoritaires, conflits d'intérêt et autres dérives de la justice sous LREM, mais j'ai fini par arrêter. D'une part parce que je voyais bien que soit ça soulait, soit ça n'intéressait personne. Et d'autre part parce que la plupart des cdfistes intervenant ici trouvent qu'il n'y a aucun problème de violences policières excessives et de partialité de la justice, ou des médias. "On est pas en Russie hein ? Alors c'est bon lâche-nous."

Donc bon, entre autres exemples, un ministre de l'éducation qui demande à ses subordonnés de créer des notes ex nihilo pour contourner un mouvement de grève, ça passe crème.
Benalla ou Alexis Kohler pas jugés depuis un an, alors que les gilets jaunes sont embastillés à la chaîne, c'est très bien.
Les leaders des gilets jaunes arrêtés préventivement le 14 juillet ? Ils l'ont bien cherché.
Andrieu qui peut continuer à boxer du manifestant si ça lui chante ? Impeccable, faites donc confiance à la justice les enfants, on est pas la Corée du Nord.

Toute cette histoire, c'est la fable de la grenouille qu'on met à bouillir à petit feu. Et les pauvres naïfs qui tirent la sonnette d'alarme sont traités par le mépris.

suppdebastille

17/07/2019 à 09h10

"OLpeth

aujourd'hui à 08h59



Mais comment ils font pour être gouvernés en Scandinavie ? Ça doit être la pénurie de cadres politiques là-bas depuis le temps."

Tout simplement il me semble parce qu'historiquement nous sommes des peuples de culture différente, c'est valable pour la société politique comme pour la société en général.
Tout ne peut pas se ressembler.

Si nos politiques peuvent être tentés de profiter par moment de quelques avantages, ils sont probablement à peu près comme tout le monde en France.
Je ne crois pas à cette dichotomie politiques escrocs vs peuple honnête.

Bien entendu qu'il faut tendre vers un fonctionnement de l'Etat moins monarchiste et plus "modeste", mais je le répète où met-on le curseur?
Tiens, Neumann a aussi répondu à ma question, il a regardé sur le site de Rungis, le prix du homard est à 38€, donc les images sont terribles mais finalement c'est accessible à peu près à tout le monde en France.
Prenons l'exemple des grands vins, ils sont dans la cave de Lassay, donc il faut les sortir quand? quels invités méritent de les boire? A partir de quel grade ?

suppdebastille

17/07/2019 à 09h11

38€ le kilo

Roger Cénisse

17/07/2019 à 09h15

OLpeth
aujourd'hui à 08h59
suppdebastille
16/07/2019 à 18h24
C'est pas ce que je dis mais aujourd'hui élu ça veut dire être responsable de tout ( demandez aux maires des petites communes), devoir régler des problèmes pour les élus importants pour lesquels ils ont finalement peu prise, se faire insulter sur les réseaux sociaux et maintenant on y ajoute la surveillance permanente de leur vie sur ces mêmes réseaux sociaux.

Pas étonnant que de plus en plus les gens compétents se tournent vers le privé où ils sont beaucoup plus peinards.
***********************

Mais comment ils font pour être gouvernés en Scandinavie ? Ça doit être la pénurie de cadres politiques là-bas depuis le temps.
_____________

Je ne sais pas, peut-être également qu'en Scandinavie les habitants sont aussi moins continuellement dans le râlage typiquement français.

Tricky

17/07/2019 à 09h16

Éventuellement à partir du moment où c’est dans le cadre de sa fonction.
Et du coup, régaler le patron des Bains-Douches, je veux bien essayer de comprendre en quoi c’est le cas.

Et personne n’a dit ici que les politiques étaient des escrocs et le peuple honnête. En revanche de Rugy, comme certains autres, est pour le moins limite.

Et non ce n’est pas plus tolérable au prétexte de je ne sais quelle spécificité française.

Gilles et jeune

17/07/2019 à 09h21

*Sur l'effroi classicien contre effroi trickien

Personnellement, j'ai baigné dans un milieu familial très politisé "lutte des classes". Les luttes contre les discriminations, j'ai découvert ça bien plus tard. J'apprends donc encore bien des choses en la matière en vous cotoyant ici. Parfois - bien souvent - je trouve que les remarques émises révèlent une sur-interprétation (comme sur JB où il fallait une sacré connaissance du contexte pour constater que la lecture proposée était à l'ouest). Toujours par contre j'apprends et je trouve le fond intéressant. Parfois, je trouve que la forme des remarques ne sert pas la pédagogie du propos. Mais je conçois aussi que le sujet est tout à fait sensible.

Après, plusieurs hypothèses, sans doute fondées sur des fausses représentations ou incomplètes :
- une certaine gauche s'est plus construite autour d'un certain libéralisme sociale que d'une critique économique. Il y en a eu d'ailleurs des débats ici. Mais ce faisant, ça brouille les lignes d'un projet et d'une identité de gauche.
- historiquement en France, la "gauche" était laïque et républicaine, le projet politique vis-à-vis de l'immigration étaient l'intégration par l'assimilation d'une part et la lutte portait contre l'anticolonialisme.
- Sur l'assimilation à la française (voir la doc française ici https://miniurl.be/r-2fmw), elle repose historiquement sur des processus long sur plusieurs génération, fait d'intégration économique réussie et de mariages mixtes comme socle de sa réussite. Réussite qui n'est pas l'exaltation d'une France figée mais se "créolisant" pour reprendre un mot cher à E. Glissant.
- le renoncement d'une gauche de gouvernement à toute critique du capitalisme et son adhésion idéologique et concrète à servir ses intérêts bien compris (pour un certain nombre) a pour effet, de fait, de stopper le projet d'intégration par assimilation. Elle a donc ouvert la voie à une idéologie et pratique multiculturaliste non assumée en droit (très peu de discrimination positive) mais revendiquée en fait.
- l'évidement idéologique et identitaire des notions de classe et de prolétariat dans cette gauche de gouvernement, allant de pair avec un renoncement à lutter de manière structurel contre le capitalisme, ne s'est-il pas accompagné d'un raccrochage idéologique de gauche à la liberté individuelle ? Qui d'ailleurs est consubstantielle au néo-libéralisme qui émerge dans les années 80 : valorisation l'individu, sa réussite, ses droits à exister et consommer contre le commun et le groupe.
- Ce mouvement se fait par ailleurs sur fond d'une critique sociétale forte dans les années 60 sous l'émergence à la fois de l'individu consommateur qui veut accéder de manière égale à la toute jouissance promise par la société de consommation, mais également à la reconnaissance du sujet désirant - au sens psychanalytique du terme - derrière l'agent économique ou le colonisé ou l'ouvrier ou l'homosexuel ou la femme ou l'enfant.
- Faute d'une proposition idéologiquement souhaitable et stratégiquement efficace et appréhendable permettant d'articuler critique du capitalisme et reconnaissance du sujet désirant, des groupements de "discriminés" se sont constitués, à partir de pratiques et théories américianes, autour d'une construction identitaire de discriminé et d'une luttre contre les discriminations vécues. Il y a dans tout ceci à mon avis une vraie tension entre le risque subjectif et social à court et moyen terme d'un enfermement dans une identitée "discriminé" et l'opportunité à long terme d'une reconnaissance de différences et l'assimilation dans l'accès à des droits et pratiques équivalentes. Stratégiquement, faut-il passer par la discrimination positive temporairement pour rééquilibrer en fait et en droit ? Mais comment se prémunir du risque d'un enfermement identitaire et social à une catégorie "être noir", "être homo", "être féministe", etc. ?

Ainsi, de fait, historiquement, conceptuellement, idéologiquement, la reconnaissance et le dépassement des discriminations est un mouvement émancipateur nécessaire mais traversé de nombreuses tensions. Mais dans la manière de mener ce mouvement, les stratégies et doctrines implicites et explicites ne sont pas neutres et traversés de contradictions et tensions.
Quelques exemples possibles.
- Les revendications d'accès aux mêmes droits individuels ne sont pas le même projet que la reconnaissance du sujet désirant derrière chaque déterminant sociologique. Et bien sûr, ça va cliver. On l'a bien vu sur la PMA et la GPA, le mariage pour tous : conceptuellement, éthiquement, politiquement, ce n'est pas la même chose que de penser droits de l'individu que reconnaissance du sujet désirant. Je ne dis pas que c'est opposable, mais la systématicité d'une position obère la possibilité de penser l'autre.
- Les grands mouvements politiques portant des projets émancipateurs, jusqu'au années 70, étaient fondamentalement constitué sur la non reconnaissance du sujet. Le PC, la CGT, la classe, l'ouvrier étaient autant de grandes familles et catégories dans lesquels le sujet s'identifiait, s'en trouvait protéger effectivement (concrètement par la lutte contre les inégalités) et en même temps s'effaçait (au service de). Comment repenser des mouvements émancipateurs collectivement sans effacement du sujet ? Cette question théorico-praxique n'est pas réglée. Surtout que les anciens (ou tjs) militants se méfient (à raison) de l'instrumentalisation de l'idéologie individualiste pour mieux justifier l'ordre économique existant. Il y a un sentiment de méfiance et de trahison qui entretient chez ces "anciens" un vote FN, puisque ceux-ci proposent une valeur refuge étayant une identité commune à partir de laquelle défendre des intérêts communs : celui des "français".
La tension dans la praxis est d'autant plus marquée en l'absence d'un travail théorico-pratique suffisant et d'un travail d'éducation populaire profond pour le diffuser. Ca va peut-être bouger avec la crise écologique et d'inégalité.
- On pourrait rajouter que la revendication d'une normalisation sociale de configurations amoureuses / désirantes qui jusque là étaient taboues (donc répudiées ou relevant du privé et déniée en droit), ne peuvent que heurter ceux et celles qui n'y étaient pas exposés. Le changement se jouant entre provocation, et pédagogie, entre temps court et long, ça ne peut que générer des réactions. Or, les réactions, dans un sens et dans un autre, ça n'aide pas à dépasser les préjugés. Ca a plutôt tendance à rigidifier les positions. On en a vu des exemples ici aussi.

Ce nouveau petit post rejoint une autre réflexion que j'avais et que je ne savais comment vous soumettre.
Avez-vous des lectures ajdh qui dessinent une praxis dans le monde d'aujourd'hui et donc permettent de soutenir une pensée stratégique ?
Et par pensée stratégique, je fais bien référence à une pensée à long terme permettant de se dégager des réactions multiples d'effrois qui nous assaillent et de tenir un cap, éthique, cohérent, persévérant et donnant de l'espoir ?

Tricky

17/07/2019 à 09h21

Roger Cénisse
aujourd'hui à 09h15
Je ne sais pas, peut-être également qu'en Scandinavie les habitants sont aussi moins continuellement dans le râlage typiquement français.
———
Je ne dois pas connaître les mêmes Suédois alors, parce que eux n'auraient pas passé des jours à discuter prix du homard, intolérance au crustacé, gastronomie comme fondement du prestige national et légitimité de la particule dans le nom.
Et de Rugisson aurait été débarqué trois jours avant.

Gilles et jeune

17/07/2019 à 09h22

(bien sûr mon post est plein d'approximations, de fautes, de préjugés pour lesquels j'en appelle à votre bienveillance et vous invite à en discuter)

Dan Lédan

17/07/2019 à 09h23

suppdebastille
aujourd'hui à 09h11
38€ le kilo
-------------------

31 € ici sur la côte....

Vue la taille des bestiaux que Rugy ne mangeait pas ..

Je dirais 2 kg par homard , ça fait 380 € le plat principal...

 

Marius T

17/07/2019 à 09h24

On est bien là, si tout le monde peut se payer du homard à 38 € (que ce soit à la pièce ou au kg)
Ne touchons à rien !!!
Détendu du gland, la bite à l’air.