Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 15h49 - MarcoVanPasteque : le nom d'un mec centenaire ? >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 15h46 - Pascal Amateur : Merci bien. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 15h46 - Run : Bah je crois qu'il a compris que le titre en mauvaise posture, il n'avait plus a se precipiter. Ni... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 15h38 - Christ en Gourcuff : Nantes n’est plus en Bretagne sur décision du gouvernement de Vichy. Faites en ce que vous... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 15h21 - Bof : Match des "remplaçants" face à l'Union Saint-Gilloise, Boli, qui jouait à gauche du fait de... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 14h57 - John Six-Voeux-Berk : Edjiaujourd'hui à 13h10Et la question économique est aussi centrale.- 13 % de PIB au 2e... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 14h55 - De Gaulle Volant : Fort comme un truc"Alaves : Machin nommé entraîneur" (lequipe.fr) >>


Foot et politique

aujourd'hui à 14h45 - Manx Martin : Et en 1961, les Soviétiques ont testé une bombe de 57 mégatonnes (!!!). >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 13h47 - liquido : dugamaniacaujourd'hui à 12h10Ah ben si on peut plus s'amuser où on veut avec ses nouveaux... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 13h29 - Vas-y Mako! : Grimault qui en direct pendant l’euro 2016, sur le plateau faisait des allusions lourdingues (... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h22 - Le déjeuner sur Hleb : (et vous devriez mettre treize joueurs au frais, très loin des autres. Ca pourrait être décisif... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 12h39 - De Gaulle Volant : Luis fièrement guez >>


La L1, saison 2020/2021

aujourd'hui à 12h16 - balashov22 : Rigole pas, c'est la meilleure (la seule ?) chance de l'OL cette histoire ! >>


Manette football club

aujourd'hui à 11h31 - AKK, rends tes sets : Spoiler———Non, tu es obligé. Tu n’as d’ailleurs jamais le choix de quoi que ce soit,... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 11h28 - dugamaniac : Ce qui faisait reglement de compte à mes yeux dans le dernier article d'Emery Taisne, c'est qu'il... >>


Ventre mou's League

aujourd'hui à 08h42 - mbfcs2 : Hello,Pour répondre à ton message : j'ai codé ce site il y a 13 ou 14 ans, et côté sécurité,... >>


O TéFéCé

aujourd'hui à 02h49 - Pascal Amateur : Moravcik dans les prés04/08/2020 à 18h18Bizarrement je me rappelle surtout qu'au bout de 30... >>


Aux Niçois qui manigancent

04/08/2020 à 23h21 - Roger Cénisse : Oui, prêté par Nice lors du très court intérim d'un des entraîneurs les plus mauvais ayant... >>


Libertadores / foot sud-américain

De l'exotisme, du soleil, des tacles rageurs, des techniciens surdoués, des supporters fous: tout le foot sud-américain!

Gouffran direct

13/03/2020 à 05h04

Je note les 2 mecs remplacés des 2 côtés entre autres.
Le banc ça calme.

cachaco

23/03/2020 à 18h21

On va imiter les fils CAN et lusitanos, en rapatriant la politique sudam ici. Comme on l'avait abordé ici, avec Gone Going, la question de la quarantaine généralisée et d'un éventuel confinement aurait un impact dévastateur sur des sociétés comptant un grand nombre de travailleurs informels.
La maire de Bogotá annonce des mesures pour suspendre le paiement des charges basiques (eau, électricité) et l'éventuelle mise en place d'un revenu universel pour protéger les travailleurs sans source de revenus fixe.

Bolsonaro, qui brillait jusque là par son immobilisme, vient lui de prendre tout le monde a revers en n'offrant évidemment aucune mesure pour ces derniers, mais arrive au contraire à fragiliser les employés du secteur formel. Un décret passé par surprise au milieu de la nuit suspend les contrats de travail et les salaires pour une durée de quatre mois. Les salariés devront négocier une indemnité compensatoire au cas par cas avec leurs employeurs.
Ce décret peut être annulé par le parlement dans les 180 jours et l'opposition a déjà prévu de saisir en urgence la cour constitutionnelle, mais le décret étant à effet immédiat les dégâts auront malgré tout le temps d'être importants.

En espérant que ces crash tests grandeur nature de gouvernements populistes de droite dure soient au moins d'une quelconque utilité pour les électeurs d'autres pays.

impoli gone

23/03/2020 à 20h13

Entre ça et la demande de pleins pouvoirs à délai indéterminé d'Orban, on est bien, là.

2Bal 2Nainggolan

23/03/2020 à 21h00

On est sûr qu'il a pas chopé le coronavirus, Bolsonaro ? Parce que tant qu'à faire, si la nature se venge, autant le faire bien.

fabraf

23/03/2020 à 21h19

cachaco
aujourd'hui à 18h21

J’avais lu que Bolsonaro s’était mis à dos le Parlement rapidement après son élection. Concrètement, son décret est applicable ou bien faut-il une habilitation quelconque du Parlement ?

cachaco

23/03/2020 à 22h53

Son décret est applicable immédiatement; le parlement a ensuite une plage de trois mois pour en débattre et éventuellement l'annuler.

Mais d'ici là, la plus grosse phase de l'épidémie sera (souhaitons-le) déjà passée et la trésorerie des entreprises n'aura pas trop souffert. Au contraire de celle des salariés (les prix des charges, loyers et provisions alimentaires ne seront pas suspendus en attendant, eux). C'est pour ça que la gauche espère pouvoir le faire annuler plus rapidement en faisant une demande prioritaire de constitutionnalité.

Bref, comme toujours depuis son arrivée au pouvoir, un gouvernement fantoche simplement au service de ceux qui l'ont fait élire.

cachaco

23/03/2020 à 23h01

Ah breaking news, entre-temps Bolsonaro a annoncé sur twitter qu'il retirait cette mesure de son décret. Faut dire que même ses plus fervents défenseurs avaient du mal à calmer la bronca.

fabraf

23/03/2020 à 23h10

Il faut toujours attendre le contre-ordre avant d’agir :)

cachaco

24/03/2020 à 14h59

Il nous avait fait le remake de «Ils n'ont pas de pain? Qu'ils mangent de la brioche» il y a quelques mois; vu l'indignation générale que sa mesure a suscité, s'il ne l'avait pas retirée rapidement ce coup-ci c'est les Brésiliens qui auraient fait le remake du «ça ira».

Ce qui est très intéressant dans cette crise, c'est que vu qu'elle touche tous les pays du monde en même temps cela permet de faire des comparaisons directes sur les stratégies des divers gouvernements.

Au Salvador par exemple, le président de cette superpuissance de l'Amérique centrale a lui annoncé une aide financière de 300 dollars pour 75% des foyers, une suspension des charges, loyers et prêts immobiliers, un gel du prix des biens de consommation basiques et appelle au «civisme et à la solidarité nationale» des plus riches et des entreprises.

C'est pas la même culture.

Mevatlav Ekraspeck

26/03/2020 à 21h30

Je relance donc ici ma curiosité postée du filpol :
Avec le prési que ce sont choisi les brésiliens, ils ne seraient pas un peu dans la mouise pour gérer une crise de ce calibre? Elle n'est pas là bas la future catastrophe sanitaire, économique, sociale, politique numéro 1 de la planète, vu le gogol aux manettes?

 

Le Meilleur est le Pires

27/03/2020 à 03h34

Après Mulhouse et l'Alsace, le Brésil'
Les évangélistes font fort.

(En même temps, quand ton Dieu c'est Ève Angeli...)