Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 02h30 - Lucho Gonzealaise : C'est vrai, moi de même. Mais ce n'était qu'un des tous derniers maillons de la chaîne d'un... >>


Manette football club

aujourd'hui à 01h45 - magnus : En regardant 2 minutes, dans les 3 Souls la stat en anglais c'est "Attunement", traduite en VF par... >>


Tout en haut du Nou Camp

aujourd'hui à 01h12 - leo : suppdebastilleaujourd'hui à 00h18---Ça n'a rien de tiré par les cheveux, il y a des champions en... >>


Gerland à la détente

17/04/2021 à 23h53 - Lucho Gonzealaise : impoli goneaujourd'hui à 22h21Il est même assez impressionnant, son niveau en français, je... >>


Foot et politique

17/04/2021 à 23h24 - Tricky : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 20h35L’élément que je redoute le plus c’est le fait que... >>


Oh mon maillot

17/04/2021 à 23h20 - Run : Tu pourrais bosser pour eux, a justifier n'importe quoi... >>


Au tour du ballon ovale

17/04/2021 à 23h10 - Mevatlav Ekraspeck : Magique.. J'ouvre mon bec à 33-6 pour les rochelais, je loue leur solidité, et ça finit en 38-23... >>


Alpins perdus

17/04/2021 à 22h36 - Tonton Danijel : Déterrons ce fil pour faire un petit point:- Pas mal de points gâchés dernièrement à la... >>


Marinette et ses copines

17/04/2021 à 22h36 - CHR$ : Journée tronquée aujourd'hui puisque deux matchs de la 19e journée de D1 ont été remis à plus... >>


En rouge et noir !

17/04/2021 à 22h35 - Cris CoOL : Avec un coach comme Pep Genesio, je penche sans hésiter pour la seconde solution (et j'avoue que... >>


MLS, c'est l'Amérique

17/04/2021 à 22h14 - Run : Reprise de la MLS. Canadian Classic, Florida Edition.Méga honte pour le TFC qui s'est fait... >>


Paris est magique

17/04/2021 à 21h52 - gurney : Classicoaujourd'hui à 15h28Il manque le retour contre Manchester ou il avait été fabuleux ! >>


Fussball chez nos cousins germains

17/04/2021 à 21h39 - magnus : Diable! >>


Le fil dont vous êtes le héros

17/04/2021 à 21h21 - Le Meilleur est le Pires : Ca devient à la mode ce quart d'heure de battement, on se croirait au foot.(Mais ça m'a permis de... >>


Futebol lusitano

17/04/2021 à 20h55 - Pascal Amateur : Ah, ah, mignon. >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

17/04/2021 à 20h21 - De Gaulle Volant : Qui qu’a l’seum >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

17/04/2021 à 20h13 - L'amour Durix : (Hi, hi !) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

17/04/2021 à 19h32 - Milan de solitude : Rappel : la forme veut qu'un haïku français s'organise en trois vers de cinq, sept et cinq... >>


Le joueur préféré

De Andreï Arshavin à Zinedine Zidane, ce fil est là pour que vous puissiez rendre hommage au joueur qui tient la place centrale de votre Panthéon footballistique.

El Mata Mord

07/03/2021 à 14h08

Je viens de voir le documentaire. C'est bieng, ça rappelle pleins de souvenirs ou montre des images jamais vues.

Par contre, je "m'étonne" du timing, comme s'il s'agissait d'une entreprise de réhabilitation du bonhomme après ses affaires.

cocobeloeil

07/03/2021 à 14h23

Pour moi, c'est le plus merveilleux des footballeurs Français de l'histoire.

Et même si j'adore Zizou, il ne lui arrive pas à la cheville. (Pas trop comparable, mébon..)

Platoche c'était la totale pour le plaisir des yeux.
J'ai eu la chance de le voir jouer plusieurs fois sur le terrain avec l'EDF au Parc et pour le jubilé de Giresse (je crois) à Lescure à Bordeaux.

Ce qui m'avait frappé surtout, c'était la facilité de ses transversales millimétrées de 40 mètres pour les attaquants. Des bijoux.
Sans parler de sa technique en dribbles exceptionnelle, de ses coups francs somptueux et délectables. Son jeu de tête aussi était pas dégueu. Et bien entendu sa vision du jeu ultra incisive et intelligente.

Et pour finir, je me délectais de ses rapports avec les journalistes bas de plafond et connement critiques à son égard.
Ils lui avaient décerné d'ailleurs à plusieurs reprises le "prix citron" sur France Foot qui "récompensait" le footballeur le moins langue de bois et le moins sympa de l'année.

Bref, un pur génie du foot. Une merveille absolue.

lyes

07/03/2021 à 16h29

Est ce qu'il est possible de dépasser le contexte générationnel dans la préférence Platoche/Zizou ? Je me demande car j'ai grandis avec mon père et mon frère qui vénéraient Platini et je m'entends raconter Zidane avec la même chair de poule à mon neveu de 15 ans.
Je reconnais le génie de Platini, son impact dingue sur l'équipe de France romantique qui perd avec les honneurs et le tournoi de 1984 perfection. Sa carrière en club modèle de réussite pour tous les joueurs français.

Mais Zidane c'est l'émotionnel absolu pour moi. Et puis je l'ai vu jouer en vrai, sous mes yeux en plus des diffusions télé innombrables.

Du coup je me demande si des mecs de mon âge (- de 40 ans) peuvent chérir autant Platini que vous les vioques.

Réjouissons nous quand même d'avoir eu en France deux joueurs aussi forts dans leur style à une génération d'écart même pas.

Label Deschamps

07/03/2021 à 16h39

Que veux-tu, il y a des gens qui ont eu la chance de grandir avec Platini, Queen et Dire Straits et d'autres qui ont dû se contenter de Zidane et des 2Be3.

Mais rassure toi, nous avons conscience d'être des privilégiés et nous ne sommes que compassion.

sehwag

07/03/2021 à 16h45

Je me rappelle un chouette article de So Foot il y a longtemps, peut-être après 2006, qui expliquait comment notre génération serait aussi chiante avec Zidane que la précédente avec Platini.

Lyes a raison, on ne peut pas dépasser le contexte générationnel. Platini, Messi, Cristiano, Zico,Pelé, et même Maradona ça ne sera jamais tout à fait la même chose pour moi que Zidane, Del Piero, Bergkamp ou Ronaldo.

1998, 20 ans, le combo de la mort.

cocobeloeil

07/03/2021 à 16h54

C'est bien vrai, ma brave dame..:)

Pour répondre à lyes, perso j'ai pu admirer les deux en "vrai" étant de cette génération intermédiaire.

Jeune et adulte quand Platoche évoluait encore et pas tout à fait décrépi quand Zizou émerveillait les foules...

Faut relire mon post: difficile de comparer les deux génies du foot (pas la même époque, etc etc).

Cela dit, on peut avoir ses propres préférences. Heureusement, encore! C'est pas pour ça qu'on va en faire une compétition..

Pour moi, Platoche était plus complet que Zizou à plein de niveaux et me faisait beaucoup plus vibrer.
(Et pourtant j'ai pu admirer Zizou, certes jeune et perfectible, pendant 4 ans à lescure tous les we de matchs. Coupes d'Europes incluses.)

Bon, on pourrait aussi parler de Cruijff. Mais c'est une autre histoire.

Tonton Danijel

07/03/2021 à 17h11

Et les encore plus anciens parleront de Kopa et Fontaine...

Autant le record de Kopa est intervenu dans une période prolifique (son poursuivant, Kocsis, en avait marqué 11 en 1954 en ayant disputé un match de moins), autant les 9 buts de Platoche sur seulement 5 matchs présentent un record d'autant plus remarquable que la période était bien plus "défensive" que les années 50.

Tonton Danijel

07/03/2021 à 17h11

(Le record de Fontaine, pardon, même si c'est Kopa qui a ensuite eu le ballon d'or).

lyes

07/03/2021 à 17h20

Ce que j'aime avec Platini et Zidane c'est la dramaturgie, pas la peine de revenir sur les épopées de Michel mais le Z a un sacré destin footballistique aussi. On peut le trouver lisse dans le discours mais sur le terrain Zidane a toujours été surprenant autant par les performances que par les actes imprévisibles.
Je crois que je ne pourrais pas être fan d'un joueur qui n'a pas connu de grandes défaites ou de grandes désillusions. Platini c'est romanesque et Zidane c'est le storytelling presque parfait sauf qu'il finit sur un carton rouge, coup de tête, défaite. Sublime.

Cruyff dans la lose du génie, Maradona dans le parcours de vie et la passion incandescente, il me faut quelque chose en plus que les qualités propres et le palmarès pour aimer un joueur d'amour.

Je ne crois pas que j'aimerais autant Ronaldo si il n'avait pas autant lutté contre les blessures. La saveur de sa coupe du monde 2002 en est encore plus belle.

Platini et Cruyff avec une coupe du monde (au choix), Maradona qui gagne en 1990 ou Zidane qui trompe Buffon sur sa tête en finale 2006 seraient presque au sommet des classements all-time mais est ce qu'on les aimeraient plus ?

tikko

07/03/2021 à 17h39

Platini, trois fois buteur et leader d'une équipe de France jouant sa qualif au Parc au dernier match des éliminatoires. 77, 81 et 85. Costaud.

Un truc qui m'a fait marrer, c'est Platini à la fin du match de 77 qui réclame le ballon à l'arbitre (qui sera celui de Séville !), comme souvenir, ce que celui ci refuse en faisant preuve d'autoritarisme dirons nous.
Et en 81, Tigana le pique sous les yeux de l'arbitre et s'enfuit en le planquant sous son maillot ! Il connaissait la musique.

 

12 mai 76

07/03/2021 à 17h47

Trois années durant j’ai eu la chance de voir jouer Platini à Saint-Etienne. Le comparer à Zidane, Cruiff , Messi ou un autre ne m’intéresse pas. Sur le plan des titres son passage n’a pas été exceptionnel pour les Verts. Mais je me suis régalé à chaque match de son talent et de son génie. C’est beau quand tu aimes le foot d’avoir le bonheur de regarder un des plus grands footballeurs de ce sport. Son élégance, sa vision du jeu, le temps d’avance qu’il avait sur les autres, sa fausse lenteur, sa technique, son amour du jeu... Un pur régal.