Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 17h00 - JeanLoupGarou : Désolé mais lors du match à Manchester, de mémoire, Kylian avait été relativement banal (pour... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h59 - Bof : lemonaujourd'hui à 15h12Bofaujourd'hui à 12h44----Déjà par ton postulat de départ qui est... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 16h53 - Yul rit cramé : Koolvertigoaujourd'hui à 09h39suppdebastilleaujourd'hui à 09h21"Yul rit cramé19/10/2020 à... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 16h53 - vertigo : Masquer un club"Lucas Hernandez (Bayern): 'Ici, on ne respire que la victoire'." (lequipe.fr) >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 16h51 - Label Deschamps : Ah, j'avais manqué cet article tiens. Je doute que grand monde en France se rappelle des... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 16h46 - Ligue Huns : Début 93 (peu de temps après l'Euro où Martini est titulaire), Houllier passe Lama comme n°1 et... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 15h13 - Edji : Merci beaucoup Maurice !Pour l’identification des lieux/activités/situations, en gros on les... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 14h59 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Je corrige une erreur de ma part, il n'y pas de seuil pour être élu député (même minime).En... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 14h50 - cocobeloeil : Alors, pour répondre aux deux questions, sans être sexiste puisque ça peut concerner les mâles... >>


Observatoire de la violence dans le football

aujourd'hui à 14h33 - Utaka Souley : Effarant. Quelle bande de tarés ! >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 14h30 - RP : Quant à un départ éventuel de Red Bull de la F1, ils ont signé les accords Concorde qui les... >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 13h49 - Pascal Amateur : 256 matchs à visionner pour 129,90 euros par mois.Dont le résultat serait pour du beurre.Puis une... >>


L'AJA, je te veux si tu veux de moi

aujourd'hui à 12h12 - CHR$ : Joël Bats a été formé à Sochaux (comme Albert Rust), même s'il a effectivement eu ses... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h29 - Tonton Danijel : J'ai préféré regarder le très dispensable "Crime de l'Orient-Express" ce soir-là. Ce cher... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 11h18 - Tonton Danijel : En tout cas, après Stéphane Paille, c'est le deuxième héros des épopées européennes de la... >>


Manette football club

aujourd'hui à 10h34 - Danishos Dynamitos : En fait, c'est la plupart du temps une variation du thème principal "Into the Woods" et je trouve... >>


Libertadores / foot sud-américain

aujourd'hui à 08h30 - Utaka Souley : Jah fête et aime dorer Anne19/10/2020 à 18h47J'imagine bien le chef du bureau local de la CIA, le... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 07h22 - Pascal Amateur : C'est pas beau Paul Claudel ? >>


Le Ch'ti forum

Lens, Lille, Valenciennes : le triangle d'or de ceux qui savent que le Nord, c'est trop fort

Seven Giggs of Rhye

05/02/2020 à 15h23

Troyes était en effet venu en mode commando, option bus à double étage. Heureusement, et une fois de plus, Jean a débloqué la situation.

Le contenu a quand même été plutôt satisfaisant, avec une bonne première mi-temps durant laquelle on a vu de belles combinaisons à deux ou trois joueurs et une conservation de balle efficace. Seule l'efficacité manquait. On a connu notre seul temps faible après le poteau de Banza. L'expulsion, méritée, d'un Troyen, nous a permis de remettre le pied sur le ballon.
La deuxième période s'est transformée en attaque défense dont nous sommes finalement sortis vainqueurs.
J'ai moins goûté la fin de match. Je comprends le réflexe humain et tactique de vouloir défendre un avantage en cours, mais à 11 contre 10 et face à un adversaire qui n'a rien montré du match, on aurait pu en faire un peu plus pour tenter de plier l'affaire.

Pour ce qui est des gars, mention spéciale à Michelin, qui a fait un match dantesque sur son côté droit.

Et l'interview d'après match de Giraudon mérite sa nomination pour la déclaration la plus mauvaise foi de l'année, à base de "on a été solide", "ils n'ont rien montré", "on a eu des opportunités" et "on peut être satisfait". Ahem...

Bof

12/02/2020 à 21h56

Bon, là on peut le dire, c'était une purge, et j'étais plutôt rassuré de lire après le match qu'entraîneur et joueurs lensois partageaient ce constat, car ce n'est pas toujours garanti. Tout le monde était en dessous, et l'on eut l'impression d'un manque de concentration généralisé, une sorte d'absence collective, aussi bien défensivement (les bonnes situations des Grenoblois leur ont globalement été offertes) qu'offensivement.

On va dire que c'était notre contribution à la fameuse stat qui veut qu'on engrange rarement six points lorsqu'on joue deux fois de suite à domicile.

Peu de choses à développer sur ce match, je propose donc un "les gars" plus général qui fera office de petit bilan après cinq matches pas évidents à gérer depuis la reprise, et avant un calendrier supposé plus favorable pour ces prochaines semaines.

GARDIEN.

Leca : peu sollicité mais déterminant lorsqu'il le fallait. Ne tente rien de fou au pied et s'en remet à sa défense pour relancer. Une valeur sûre tant qu'il ne re-pète pas les plombs.

DÉFENSEURS.

Gradit : rapidement blessé alors qu'il retrouvait du temps jeu. Dommage : plus joueur que Radovanovic ou Fortes, il aurait sa place comme titulaire aux côtés de Diallo et Doucouré dans la mesure où Lens subit rarement et doit faire le jeu. Le problème est qu'il n'est pas à l'aise dans l'axe gauche, et que l'axe droit est occupé par le capitaine. Au pire, ce sera un joker de premier choix en cas de nouvelles absences en défense.

Fortes : un retour aux affaires délicat avec notamment une première titularisation difficile au Havre. Plus solide ensuite, mais Lens étant rarement mis sous pression, on voudrait juger ses défenseurs au moins autant sur leur utilisation du ballon (cf paragraphe sur Gradit). Il a curieusement davantage tenté de relances que Diallo contre Grenoble - pour un résultat logiquement plus mitigé.

Diallo : fait le job défensivement, et toujours intéressant dans ses relances. N'a généralement de déchet que dans des tentatives plus osées et pas ineptes s'agissant de forcer des blocs bas et récalcitrants alors que l'heure tourne. Il est désarçonné par un contrôle en extension assez surprenant avant le but clermontois : ces choses font partie de la vie d'un défenseur (sans d'ailleurs être forcément corrélées à un style dit nonchalant).

Radovanovic : a perdu du temps de jeu pour cause de blessure mais pas seulement puisque même apte, il a pris place sur le banc au profit de Doucouré. Combatif et sûr défensivement, il paie peut-être un profil trop proche de Fortes de l'autre côté, faisant lui aussi les frais du retour du capitaine, indirectement.

Doucouré : plutôt à l'aise dans ce rôle de défenseur-relanceur, et ce aussi bien à droite qu'à gauche, ces qualités combinées l'ayant fait passer à la fois devant Gradit et Radovanovic dans la hiérarchie. Il a néanmoins commis davantage d'erreurs de relance dernièrement - en fait une grosse contre Troyes puis une accumulation de plus petites contre Grenoble en fin de match. Cela pourrait être le moment de faire tourner, mais on l'a vu, il semble incontournable à ce poste maintenant que Fortes est revenu à droite.

LATÉRAUX.

Michelin : qui l'eût cru ? Un mois d'août très inquiétant qui nous fit désespérer du recrutement d'un arrière droit décent, et depuis il a constamment progressé pour être aujourd'hui l'homme en forme du Racing. De bonnes interventions défensives, beaucoup d'activité et une régularité appréciable dans ses centres. Il est notamment capable d'en délivrer de très bons en première intention, de loin et sans déborder, façon Beckham (toutes proportions gardées). C'en était même un peu caricatural contre Troyes en 1re période : il a ensuite combiné davantage avec ses partenaires vers l'axe, prenant part à la construction du but de Corentin Jean.

Haïdara : lui non plus n'était pas promis à une telle saison alors que Costa et Mendy semblaient lui barrer l'accès au couloir gauche. Moins adroit que Michelin dans les centres en première intention, il cherche davantage à combiner au sol et à s'approcher de la surface, ce qui fut un peu plus difficile en ce début d'année.

MILIEUX.

Cahuzac : toujours un assez gros travail de récupération et de colmatage de brèches, toujours une certaine rugosité qui l'a par exemple amené tout près d'un deuxième jaune lundi dernier. Également de bons retours défensifs pour suppléer sa défense et quelques bonnes transmissions dans le camp adverse. Moins adroit quand il tente de frapper au but. On peut grincer des dents, mais il est fiable et précieux tout compte fait.

Gillet : toujours beaucoup d'activité et de mobilité malgré son grand âge mais il a semblé piocher un peu sur les deux derniers matches.

Perez : a eu une rare occasion de se montrer en étant titularisé contre Clermont à la place de Gillet. De fait, ne s'est pas montré. Très neutre, conformément à ses précédentes apparitions.

ATTAQUANTS.

Mauricio : certes pas très constant dans une attaque de toute façon plus poussive (et soumise à plus forte opposition) dernièrement, il reste à mon avis un de nos attaquants les plus aptes à créer le décalage par la passe ou le dribble. Il provoque souvent des fautes à défaut de toujours passer, et s'il ne réussit pas tout, on comprend généralement ce qu'il a tenté, à l'inverse de Gaëtan Robail.

Jean : quelques promesses à confirmer avant d'affirmer qu'il est davantage qu'une solution intéressante parmi d'autres en attaque. J'aimerais le voir à gauche en faux pied, avec le gaucher Mauricio côté droit (enfin... en vrai, j'aimerais surtout revoir Charles Boli).

Sotoca : s'il a déjà démontré, à défaut d'un style ou de chiffres flamboyants, son utilité au collectif dans un rôle un peu hybride mi-pivot mi-attaquant polyvalent, il reste sur une série de prestations assez atones.

Banza : deux matches de suspension à purger au plus mauvais moment (celui d'une reprise déjà tardive) lui ont valu une longue période sans match. Assez combatif dos au but sur des ballons un peu ingrats, il est resté à peu près aussi discret que Sotoca dans le jeu mais a eu le mérite d'être à la réception de plusieurs ballons de but, à défaut de concrétiser. Verre à moitié plein ou vide, tout ça...

Boli : on l'a revu dernièrement et j'espère qu'il aura de nouveau sa chance, car sur ce qu'il a montré il y a quelques mois avant de se blesser, il mérite largement d'être testé à la place des titulaires habituels sur les côtés.

Robail : on termine sur l'énigme de la saison. Robail, dans ce registre de n°10 excentré, élégant dans ses attitudes, c'est le joueur qu'on voudrait adorer. Mais il rate tellement de choses. Ou plutôt, il rate tellement les choses. Il ne rate pas tout, mais trop souvent quand même, et souvent il rate *complètement*. Comment dire... c'est trop souvent et trop complètement pour le registre dans lequel on suppose le voir s'exprimer. C'est de la passe pour l'homme invisible. Ce sont ces duels perdus qui n'en sont même pas, où l'on ne sait pas s'il y a eu tentative de dribble ou de protection de balle, où le joueur semble se dissoudre au contact du défenseur adverse, un peu comme quand l'ordi de PES a décidé que de vous rendre injouable un match de Master League au niveau max. Et du coup, on fait souvent ce constat pas tout à fait exact : "il a encore tout raté".

Pourtant, il réussit quelques trucs. Des trucs au-dessus de la moyenne, parfois, même. Montanier lui maintient une confiance quasi totale, et les staffs ne bossent pas qu'au doigt mouillé (non ?), il y a des données, des stats, on sait qu'en Ligue 2 il présente par exemple un des plus gros totaux de passes aboutissant à un tir de partenaire, pour ce que ça vaut. Et, certes, il vaut mieux du déchet ponctué d'actions décisives que ni déchet, ni actions décisives. Mais tout ça est une question de proportions, et pas sûr que la balance penche du bon côté avec Robail. Que manque-t-il à ce joueur et quel est son potentiel réel ? Lui faut-il le préparateur mental personnel d'Éric Carrière, ou faut-il lui intimer avec un petit accent forézien de muscler son jeu sous peine d'aller au devant de grandes déconvenues ?

Du coup, j'en viens à me demander comment il était perçu par nos cofilaires valenciennois. Quand on veut voir à quoi ressemble un Robail, un Mauricio ou un Sotoca annoncé chez soi au mercato, on regarde ses stats, des vidéos de ses buts et passes décisives, et ça semble tenir la route. On les voit marquer, rigoler et folâtrer dans la pampa, mais on ne sait pas ce qu'ont vu leurs supporters tout le reste du temps. Robail pourrait continuer exactement comme ça et boucler sa saison sur un bilan chiffré comparable, voire supérieur à celui de sa saison et demie à VA. Alors quid ?

De toute façon, je veux revoir Charles Boli.

L'amour Durix

12/02/2020 à 22h07

Merci pour ce compte rendu trèèès détaillé.
Du coup on comprend pourquoi tu le postes deux jours après.
Parce que quand j'ai lu la première phrase sur la page d'accueil du forum, j'ai cru à un trompage de fil et que tu regardais Lyon-OM.

Bof

12/02/2020 à 22h29

Ah non, mon temps disponible pour le foot se cantonne à regarder Lens. Comme je prends rarement le temps de poster, ça finit par être un cumul de trucs que je me dis depuis X ou Y matches et ça donne parfois des pavés. Et puis c'est aussi à cause des questions existentielles que me pose Gaëtan Robail.

Bof

15/02/2020 à 18h50

Tous les résultats du week-end nous mettent la pression - j'inclus ici la victoire de Clermont à Lorient car j'aimerais mieux voir les Merlus s'envoler que nos poursuivants se rapprocher de la seconde place. Il va falloir assurer lundi soir.

Seven Giggs of Rhye

18/02/2020 à 14h12

Et on a assuré apparemment !
Pas pu voir le match, merci la diffusion inepte du lundi soir. Je n'ai donc vu que le résumé.
Je n'ai pas pu réprimer un éclat de rire nerveux en voyant la "course" de retour défensif de Diallo sur le troisième but castelroussin. Franchement, si vous avez besoin de vous rassurer quant à votre condition physique, regardez, ça va vous soulager voire même vous faire rire aussi.

Les stats semblent montrer une domination lensoise, mais quand on fait preuve d'une telle passivité défensive, c'est compliqué de gagner. Les trois buts sont risibles, vraiment. Certes on réagit, et on aurait même pu repartir avec un point, mais ça aurait de toute façon été très insuffisant.

Bof

18/02/2020 à 17h20

J'étais justement en train de préparer un petit CR. J'ai vu le match via le replay de Bein Sports, ne pouvant quasiment jamais faire autrement, y compris hors lundis, pour cause de petit n'enfant et de jamais-jouage le vendredi soir. Une fois n'est pas coutume, impatient, j'ai pris connaissance du résultat avant. Bonne inspiration, ça m'a rendu le visionnage moins énervant.

Hier, à Châteauroux, la défense du RCL, attendrie par la pire attaque et pire équipe à domicile du championnat, a décidé d'offrir à son partenaire du soir l'effacement de ces deux statistiques peu flatteuses, son corps, des frissons de plaisir et les trois points.

On lira un peu partout que le Racing "s'est réveillé trop tard", ce qui ne donne qu'une compréhension imparfaite du match, car s'il a effectivement mis ses hôtes au supplice dans le dernier quart d'heure, on assista tout le reste du temps à une domination lensoise assez nette - au cœur de laquelle une invraisemblable opération portes ouvertes offrit aux Castelroussins une avance aussi large qu'incongrue.

Le premier but est à 80% pour FORTES, hélas pas étranger à ce genre de bévue cette saison, ce que les divers résumés vidéo du web ne montrent pas. Plus tard, à 1-0, il déserte sa zone pour solliciter sans succès un une-deux hasardeux, ce qui aboutit à la seule occasion castelroussine n'ayant pas fini au fond. On n'a pas retrouvé le Fortes de l'avant-Vachoux et il semble temps d'en prendre acte. Soulignons tout de même qu'il n'est plus sur la pelouse lors des deux autres buts castelroussins, le RCL alignant (si j'ose dire), à ce moment-là, une défense à quatre, ce qui rétrospectivement n'apparaît pas comme le coaching du siècle.

En dehors de quelques bonnes relances, notamment celle qui amène le deuxième but lensois, on a cette fois revu pour de bon la nonchalance de DIALLO, qui laisse filer le centre du premier but encaissé, cueille des pâquerettes sur le troisième et participe plus généralement à l'ouverture des boulevards en défense, à laquelle RADOVANOVIC aura apporté sa contribution, tout comme MICHELIN, occupé à réclamer on ne sait quoi aux arbitres sur l'action du 3-0 (mais qui aurait mérité d'être l'un des hommes de l'égalisation). En somme, un égarement collectif en défense, et pas un pour rattraper l'autre.

On a revu DOUCOURÉ au milieu et cela plaide plutôt pour un retour à ce poste comme le réclame SGoR. Ça devrait être le cas au prochain match, Cahuzac étant suspendu. Il fut parfois trouvé dans l'intervalle, fit plusieurs fois valoir sa capacité à frapper de loin (chose habituellement absente de notre éventail de possibilités) et semble pouvoir s'exprimer dans un registre de box-to-box.

MAURICIO (qui rate hélas un penalty) et JEAN ont livré des prestations comparables, avec une certaine activité et une réussite mitigée. S'il offre la première belle occasion (elle aussi curieusement absente des résumés sur le web) à Jean sur une bonne déviation à la 2e minute, SOTOCA a encore peiné à se mettre en valeur. ROBAIL et BANZA sont entrés à l'heure de jeu. Le premier a commencé par faire du Robail (cf ma récente logorrhée), puis a réussi une demi-transversale molle pour l'accélération de Keita amenant le péno, une déviation géniale sur le but de Banza et enfin combine bien dans la surface pour provoquer une de nos multiples occasions de 3-3. La pelouse n'a pas repoussé là où Banza l'a foulée de ses crampons incandescents. Il s'est créé de nombreuses occasions par ses appels tranchants et sa vivacité s'agissant de se mettre en position de frappe. S'étant vu refuser un second but qui semblait valable, il n'a pas abandonné et a encore frôlé l'égalisation. Quant à Jules KEITA, en qui je ne crois pas des masses à la base, il a fait une entrée intéressante. Outre le penalty obtenu, il fixe bien à l'entrée de la surface pour servir Doucouré sur le but de l'espoir, même si parler de passe décisive serait abusif.

Bref, un match assez insensé, dans la mesure où nous étions nettement supérieurs, que ça s'est vu, et que nous avons offert le résultat à nos adversaires sur quelques moments d'égarement bref mais total (en plus d'une certaine dose de réussite en faveur de ces derniers).

Ce n'est pas un résultat qui remet tout en cause a priori... en dehors de quelques cas individuels qui méritent réflexion. La manière évoque davantage une sorte de relâchement tactique que de plus profondes lacunes ou un creux sur le plan physique.

J'aimerais revoir Jonathan Gradit. Et Charles Boli.

nihilo

18/02/2020 à 17h52

En tout cas on se dirigeait clairement vers une victoire à venir, tant les locaux étaient à la peine...
Quant tout à coup captain fortes décida d'insuffler le produit miracle à l'adversaire, sa spéciale, deux passes aux millimètre dans les pieds d'un attaquant dans le sens du vent, alors que Lens tournait le ballon tranquilou. Ce dernier trop surpris n'a pu exploiter la premiere. Heureusement, la persévérance de captain pas america à payé. De la un autre bout de match à commencé, celui de l'hommage de la défense nordiste à son mentor...

On rigole car au vu du profil de match ça semble anecdotique, mais c'est aussi ce genre de bug qui a la longue incremente dans tout l'effectif l'idée de loose tant vecu ces dernières saisons...

Seven Giggs of Rhye

22/02/2020 à 15h55

On se demande qui joue la montée et qui lutte pour le maintien aujourd'hui.
On fait une entame correcte ponctuée d'un but à la conclusion plutôt chanceuse, mais ensuite Caen nous a marché dessus, confirmant mon impression qu'ils avaient la main sur le match dès les premières minutes.
On est en retard tout le temps, provoquant des fautes stupides aux conséquences désastreuses. Le milieu n'existe pas, Robail est nullissime et par pudeur, je ne commenterai pas le match des trois clowns qui forment notre charnière centrale.
Miam miam, vivement les 45 prochaines minutes.

Seven Giggs of Rhye

22/02/2020 à 16h35

C'est un désastre. Et c'est pas fini, on peut encore en prendre 1 ou 2, tranquille.

 

Alain Delon? Non Alain Deroin.

22/02/2020 à 16h35

Incompréhensible ce match. Des deux côtés.