Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Infos des cahiers


Sur le fil

RT @DialectikF: "Le contexte politique influence les noms des groupes des pionniers ultras, et plusieurs font référence à la lutte armée d…

RT @LucarneOpposee: Le #LOmag 5 est sorti 🇫🇷 ▶️ https://t.co/W4DJyFtzJH 🌍 ▶️ https://t.co/Y4chMwO8KQ Détail du sommaire ⤵️ https://t.…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Canari WC

“Vahid Halilhodzic : ‘Ici, il faut un bon nettoyage’.” (ouest-france.fr)

José Agonie

"Garcia : 'Petit à petit, on s'est éteint'." (lequipe.fr)

Playmobiles dans l'axe

"Zubizarreta : ‘L’ego, je le laisse de côté’. " (lequipe.fr)

Sales slips de Francfort

"Francfort-OM : une débâche qui laisse des traces." (msn.com)

GTA

"Ribéry reconduit malgré son coup de sang." (lequipe.fr)

Canal Jouet Club

"Il vend ses jouets pour assister à River-Boca." (sofoot.com)

Dimitri Vibrolovlev

"Football Leaks : à Monaco, le football est accessoire." (lemonde.fr)

Guy Lacomback

"Comment les pulls moches de Noël ont envahi la Ligue 1." (BFMTV.com)

Alité

"Jonny blessé au genou." (sport24.fr)

Chèvre chaud

"Cavani : 'C'était un peu chaud sur le terrain'." (lequipe.fr)

Le forum

Premier League et foot anglais

18/12/2018 à 23h58 - Le Meilleur est le Pires : Ca fait un peu tôt dans la saison pour une entrée en cours de route de Solskjaer, mais c'est sûr... >>


En rouge et noir !

18/12/2018 à 23h46 - CHR$ : Bon alors soit il est fruste, soit il est rustre (soit il est frustré mais ça ne semble pas ça... >>


World Cup, the road to Doha

18/12/2018 à 23h09 - Charterhouse11 : (Je poste ça là vu que c'est à propos de la Coupe du Monde... uhm... des clubs) Chouette article... >>


Paris est magique

18/12/2018 à 23h07 - PCarnehan : C'est quand le tirage au sort ?Non, je plaisante. >>


Le Peuple de Malherbe

18/12/2018 à 22h40 - Alain Delon? Non Alain Deroin. : Pardon, Evens. L'orthographe du prénom du Ballon d'or 2022 a son importance. >>


Manette football club

18/12/2018 à 21h45 - le Bleu : C'est ici qu'on parle de jeux gratuits ? Anno 1602 peut être récupéré sur Uplay et Sins of a... >>


CDF sound system

18/12/2018 à 21h20 - Mix Diskerud : Je ne fais que dire tout haut ce que d'autres pensent tout bas, monsieur Di Meco. >>


Foot et politique

18/12/2018 à 20h43 - Jean-Huileux de Gluten : Non, ça c'est Christophe Barbier. >>


Smells like Argentine spirit

18/12/2018 à 20h25 - KL : CHR$aujourd'hui à 20h15Petite pensée aux supporters de River qui ont pris leur billet pour les... >>


Café : "Au petit Marseillais"

18/12/2018 à 18h58 - Marius T : Je crois même la moitié du prix du transfert versé par Arsenal avec comme intermédiaire le papa... >>


Changer l'arbitrage

18/12/2018 à 18h13 - CHR$ : Danishos Dynamitos > en fait ton exemple, c'est un peu comme dire qu'il faudrait écrire noir sur... >>


Sondages idiots

18/12/2018 à 18h07 - El Mata Mord : C'est vrai qu'il est un peu con... >>


Bréviaire

18/12/2018 à 14h42 - Di Meco : ravio qui a dû déjà être fait mille foisManU ciao"José Mourinho quitte Manchester" (lequipe.fr) >>


Gerland à la détente

18/12/2018 à 14h23 - 2Bal 2Nainggolan : Pascal Amateuraujourd'hui à 11h33C'est facile ! Tu chopes un taf le soir, tu peux pas voir les... >>


CdF Omnisport

18/12/2018 à 14h09 - Triaud les coeurs : Ce dernier jour a été énorme avec des conditions qui font regretter la sortie prématurée de... >>


Festival de CAN

18/12/2018 à 13h58 - LLBB1975 : Je n'ai jamais vécu votre situation mais j'ai pu avoir des récits de ce que cela peut se donner... >>


La Ligue des champions

18/12/2018 à 12h38 - Mik Mortsllak : Finalement cette compétition n'est pas si répétitive que cela, puisque le QSG n'avait encore... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

18/12/2018 à 12h17 - dugamaniac : Il n'y a pas eu une statue d'Alou Diarra dans le rond central du Velodrome pendant 1 an ou 2 aussi? >>


Festival de CAN

La Coupe d'Afrique des Nations: fans d'Okocha, d'El Karkouri, de Kanouté ou d'Eto'o, lâchez-vous!

Jus de Nino

05/12/2018 à 10h44

Un felaiste. Dans mes bras!

LYon Indomptable

05/12/2018 à 10h49

Jus de Nino
02/12/2018 à 13h19
Au delà des capacités de se déplacer ou pas dans certaines parties du pays, il y a peut être aussi un aspect éthique?

Et un risque sécuritaire.
_______________________________
Je ne vais pas tomber dans le dégagisme et le tous pourris.
Mais mettre Foot et Ethique dans la même phrase, que ce soit au Cameroun ou en France, c'est faire preuve d'angélisme.

Dommage pour notre site de Foot et d'eau Fraîche, mais nous sommes tous des rêveurs d'un sport qui a pourtant une grande noblesse, un magnétisme extraordinaire sur ceux immensément nombreux qui l'aiment, mais qui est hautement tenu par des brigands qui cultivent l'entre-soi, de débrouillant pour ne même pas être des justiciables. L'immunité organisée par des voyoux de grand chemin qui surfent sur la sueur et la passion des moutons passionnés que nous sommes, et qui organisent leur propre justice pour assurer ce qu'il faut d'ordre et disposer de moyens de purge politique de leur système...

Ce sport dans sa version professionnelle, et sur quelque continent que ce soir est d'une saleté innommable.

Entre les magouilles pratiquées à très haute échelle (pour ne pas dire systématiques) dans le cadre des transferts interclubs, les règles de plus en plus cyniques et ultra libérales qui régissent ce sport, les diktats de la FIFA, de l'UEFA ou de la CAF qui dictent jusqu'aux règles des codes douaniers des états souverains dont ces organisations doivent être exonérées, le dopage à très grande échelle que l'on ne veut surtout pas voir ou dont on détourne la tête dès qu'il en est question, etc etc etc, je ne sais pas comment NOUS pouvons employer le mot ETHIQUE dans un sujet qui traite de football de haut niveau, et ce dans tous les continents. Laissons aux dirigeants du Foot de Club, national ou continental ce terme qui n'a aucune substance quand il est appliqué au Foot.


Bref, en ce qui concerne le Cameroun et son retoquage, la question d'éthique n'a pas été invoquée. Il y en avait tellement d'autres qui touchaient aux aspects matériels et de chronogramme (sans parler du volet sécuritaire) qu'on n'a pas eu besoin d'employer ce cache-sexe de la morale footballistique.

LYon Indomptable

05/12/2018 à 11h27

suppdebastille
02/12/2018 à 11h17
[...]
En ce qui me concerne j'ai beaucoup de mal à comprendre le conflit en région anglophone. Ne fréquentant (au sens français et non camerounais du terme ) que des francophones peut être que ma vision est un peu tronquée mais je ne saisis pas bien les discriminations que subiraient les anglophones.
[...]
______________________________________
T'inquiète.
Tu poses une question qui est un argument employé par certains francophones camerounais qui vivent sur une planète qui est situé quelque part en lévitation à la verticale du Biyaïstan, aussi appelée la Sardinavie, depuis que les Griots zélés de Biya Notre Guide qui battaient campagne pour lui il y a deux mois offraient une baguette (on dit pain de 150, ici comme son prix, 22 cent. d'€ env.) et une boîte de sardines. Les opposants appellent les habitants de la Sardinavie les Sardinards.

Donc en Sardinavie, le problème des anglophones qui leurs sont spécifiques sont nombreux:
- Non transcription en Anglais de codes OHADA (cadre juridique harmonisé propre à l'Afrique Centrale et de l'Ouest). Donc appliquer la Common Law par les juridictions et avocats anglophones était impossible, il devaient basculer sur le système francophone. Avec les énormes distorsions d'égalité devant le droit et les règles procédurales que cela posait.
- Matières enseignées en Français car les prof nommés dans les Collèges et Lycée d'Etat anglo étaient de plus en plus des francophones.
- Inspecteurs d'académie et recteurs, proviseurs, etc dans la zone anglophone étaient des francophones. Certains ne parlant pas anglais du tout (comme leur Président de la République de Sardinavie).
- Panneaux de signalisation routière en Français dans la zone anglo.
- Le pétrole vient à 80% de la zone anglophone, mais les retombées ne sont objectivement pas à la hauteur.
- Les postes les plus élevés dans le protocole d'Etat sont réservés aux franco.
- Les recrutements au sein de la fonction publique sont très francophones.
- Les policiers qui brutalisent ou rackettent (comme partout en Sardinavie) les anglophones sont très souvent francophones et leur demandent en plus de parler français lors des enquêtes ou établissements de procès verbaux ou dépositions et interrogatoires.
- Je m'arrête là.

Et ces éléments spécifiques de leur ressentiment s'ajoutent à ceux qu'éprouvent beaucoup de francophones quand on les confronte à la réalité dans laquelle vit le Camerounais sous la férule d'un même homme depuis 36 ans, sans que l'on puisse même envisager qu'une alternance puisse se produire tant qu'il est vivant. (Même Mandela au bout de 36 ans, plus personne n'en aurait voulu, aussi Mandela soit-il... Ainsi va la nature humaine...)

Donc ils disent Biya must Go pour les mêmes raisons que les francophones, mais avec en plus, des raisons qui leurs sont très spécifiques...
J'allais oublier : d'Etat autonome à l'indépendance, ils se font fait niquer en 1961 par une absorption dûe à l'habileté des conseillers juridiques et politiques français qui drivaient la clique à Ahidjo. Puis on les embrouillé en 1972 où le Fédéralisme et le peu d'autonomie qui leur restaient ont disparu.
Puis en 1984, on a viré la mention République "Unie" et les deux étoiles de leur drapeau pour s'écarter encore plus rapidement du bilinguisme et compromettre la coexistence de deux cultures et de deux systèmes politiques prévus dans ce pays.

Bref on leur a mis dans l'os très profond.

Je serais anglophone, je serais sécessionniste à l'extrême. Déjà en tant que francophone, je ne rêve que de voir ce Régime se faire détruire, mais surtout les règles qui régissent ce pays changer du tout au tout.


Ce pays au potentiel immense avance.
Si si !!!
Grâce à l'organisation d'une administration certes prédatrice et immobile, mais qui gère quand même les affaires courantes à son rythme. Mais il avance surtout grâce à l’opiniâtreté des camerounais, à leur sens du labeur et leur grand esprit d'entreprise.

C'est un pays qui avance avec le frein à main mis à fond.

Et c'est parce qu'il avance que le degré de frustration n'est pas encore assez grand pour que ça pète. Et puis, c'est aussi parce que Biya qui est un pur et authentique génie de la chose politique a monté un système qui achète les consciences des élites qui ne parviennent pas à créer une dynamique politique alternative qui évacue la Sardinavie et les Sardinards.

Quel gâchis !!!

LYon Indomptable

05/12/2018 à 11h35

Hydresec
03/12/2018 à 12h43
suppdebastille
02/12/2018 à 11h17
En ce qui me concerne j'ai beaucoup de mal à comprendre le conflit en région anglophone.
Voilà qui devrait t'aider: https://tinyurl.com/yd2gyj26
________________________
Très bonne synthèse.
Et ajoutes-y l'exhausteur de colère et de rage que sont les 36 ans de Biya à la tête de l'Etat.

suppdebastille

05/12/2018 à 12h47

Au final que le rejet de biya soit fort je j'entends bien mais comme tu le dis, c'est pas spécialement une question anglophone.

Plus généralement c'est assez drôle de voir comment notre jacobinisme s'est diffusé dans nos anciennes colonies.
On peut vaguement comparer avec le Mali où le pouvoir central refuse de prendre en compte les spécificités touareg.

Jus de Nino

05/12/2018 à 17h16

Jacobinisme ou simple tribalisme ?

Pavarrois

05/12/2018 à 17h27

Plus généralement c'est assez drôle de voir comment notre jacobinisme s'est diffusé dans nos anciennes colonies.

---

Je ne connais pas du tout la façon dont elles sont administrées aujourd'hui, mais en lisant l'article posté sur la page précédente, c'est exactement ce que je me suis dit !

suppdebastille

05/12/2018 à 17h44

Pour le Cameroun, je parle sous contrôle de LY mais anglophones et francophones de l'ouest sont bamileke (ou bamoun éventuellement) donc pas vraiment de raison ethnique au conflit à moins de considérer que les anglophones soient devenus une ethnie.

LLBB1975

05/12/2018 à 18h02

Dire que Boganda, père de la nation centrafricaine, souhaitait une Centrafrique rassemblant tous les pays d'Afrique Centrale avec le Cameroun, les deux Congos et peut être même le Gabon.

J'imagine le bordel que cela serait...

suppdebastille

07/12/2018 à 13h24

[Gabon]

Question pratique.

J'ai lu ici ou cela que les ressortissants des pays du G20 sont maintenant exemptés de visa pour entrer au Gabon.

http://www.gabonactu.com/liste-des-pays-du-g-20-dont-les-citoyens-sont-exemptes-de-visa-dentree-au-gabon/

Mais ailleurs notamment sur le site du consulat du Gabon à Paris, la liste des documents à fournir reste longue et donc ça semble toujours aussi compliqué d'entrer au Gabon quand on est un français moyen.

Il y a en plus la procédure de e-visa avec obtention du visa en arrivant à l'aéroport de Libreville.

Quelqu'un comprend quelque chose ou en sait un peu plus ?

Merci

 

LYon Indomptable

10/12/2018 à 17h10

suppdebastille
05/12/2018 à 12h47
Au final que le rejet de biya soit fort je j'entends bien mais comme tu le dis, c'est pas spécialement une question anglophone.
-------
Le rejet est le dénominateur commun.
Pour toutes les causes spécifiques aux anglophones, j'ai pondu un post, juste quelques posts au dessus. Ou alors, nos messages se sont croisés.

_________________

suppdebastille
05/12/2018 à 17h44
Pour le Cameroun, je parle sous contrôle de LY mais anglophones et francophones de l'ouest sont bamileke (ou bamoun éventuellement) donc pas vraiment de raison ethnique au conflit à moins de considérer que les anglophones soient devenus une ethnie.
----
Pas tout à fait.
Autant le groupe tribal de mon père qui est Bamileke de Dschang, francophone, basé à 15km de la zone anglophone a des ramifications chez les anglo, autant, les Bamouns n'ont aucune membre anglo.
Ajoutons que les habitants du Sud-Ouest sont en ultra majorité non Bamileke, étant des Bakweri (mais pas que) apparentés aux Sawa de la zone côtière. On ajoutera à ce tableau toutes les ethnies frontalières du Nigeria qui n'ont rien à voir, ni avec les Bamileke, ni avec les Bakweri.

Et tu as raison : non le conflit n'est pas ethnique. Il est vraiment linguistique et historique. Avec le liant anti Biya.