Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 16h53 - Yul rit cramé : Koolvertigoaujourd'hui à 09h39suppdebastilleaujourd'hui à 09h21"Yul rit cramé19/10/2020 à... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 16h53 - vertigo : Masquer un club"Lucas Hernandez (Bayern): 'Ici, on ne respire que la victoire'." (lequipe.fr) >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 16h51 - Label Deschamps : Ah, j'avais manqué cet article tiens. Je doute que grand monde en France se rappelle des... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 16h50 - PCarnehan : J'étais persuadé que Jr était présent avec Kyky lors de ce match à Manchester. C'est... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h47 - Tonton Danijel : (Petit complément: un an avant "l'affaire Allah", il y avait la polémique "La dernière tentation... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 16h46 - Ligue Huns : Début 93 (peu de temps après l'Euro où Martini est titulaire), Houllier passe Lama comme n°1 et... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 15h13 - Edji : Merci beaucoup Maurice !Pour l’identification des lieux/activités/situations, en gros on les... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 14h59 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Je corrige une erreur de ma part, il n'y pas de seuil pour être élu député (même minime).En... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 14h50 - cocobeloeil : Alors, pour répondre aux deux questions, sans être sexiste puisque ça peut concerner les mâles... >>


Observatoire de la violence dans le football

aujourd'hui à 14h33 - Utaka Souley : Effarant. Quelle bande de tarés ! >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 14h30 - RP : Quant à un départ éventuel de Red Bull de la F1, ils ont signé les accords Concorde qui les... >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 13h49 - Pascal Amateur : 256 matchs à visionner pour 129,90 euros par mois.Dont le résultat serait pour du beurre.Puis une... >>


L'AJA, je te veux si tu veux de moi

aujourd'hui à 12h12 - CHR$ : Joël Bats a été formé à Sochaux (comme Albert Rust), même s'il a effectivement eu ses... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h29 - Tonton Danijel : J'ai préféré regarder le très dispensable "Crime de l'Orient-Express" ce soir-là. Ce cher... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 11h18 - Tonton Danijel : En tout cas, après Stéphane Paille, c'est le deuxième héros des épopées européennes de la... >>


Manette football club

aujourd'hui à 10h34 - Danishos Dynamitos : En fait, c'est la plupart du temps une variation du thème principal "Into the Woods" et je trouve... >>


Libertadores / foot sud-américain

aujourd'hui à 08h30 - Utaka Souley : Jah fête et aime dorer Anne19/10/2020 à 18h47J'imagine bien le chef du bureau local de la CIA, le... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 07h22 - Pascal Amateur : C'est pas beau Paul Claudel ? >>


Toujours Bleus

Le merveilleux destin de l'équipe de France, presque Miss Europe, à nouveau Miss Monde.

Dédie mon Stück

01/01/2020 à 11h25

Donc sur 76-84 l'EDF fait un peu moins de dix matches par saison, et vingt ans plus tard un peu moins de quinze. Les résultats participent un peu a cette différence puisqu'une phase finale à laquelle on se qualifie pas c'est aussi de 3 à 7 matches en moins, qui ne sont pas remplacés par des amicaux.

Bonne année aux Bleus !

Yul rit cramé

01/01/2020 à 12h10

C'est vraiment un gros travail, merci pour ça.
Je ne pensais pas qu'on avait un chiffre si élevé actuellement, avec plusieurs joueurs assez jeunes, mais finalement, la stabilité est là.

Trop ? À Deschamps d'en juger.

Joswiak bat le SCO

01/01/2020 à 12h45

Gros boulot en effet. Mais il faut bien un gros relou pour chercher la petite bête.
Sur le match face aux Féroé en 2009. Il n'a pas eu lieu au stade du Roudourou, mais au stade de Roudourou.

Milan de solitude

01/01/2020 à 15h29

Merci pour ce beau travail !

L'Euro 1992 tient une place singulière, avec un pic de titularisations qui ne se traduit pas par un succès au moins relatif, contrairement à l'époque Platini, Zidane I, Zidane II et 2018 ; et, après l'Euro 1992, de nouveau une phase de reconstruction très nette (35 titularisations -> 24,1), encore légèrement accentuée après la désillusion de la campagne de qualification pour les États-Unis (24,1 -> 22,5). Du temps semble avoir été perdu à ce moment-là.

Label Deschamps

01/01/2020 à 16h32

C'est un peu l'époque Platini aussi, il était sélectionneur à ce moment-là.
En fait de temps perdu je pense surtout à 2002, là pour le coup Lemerre a remis les champions du monde sans chercher le moins du monde à renouveler alors que la plupart n'y étaient plus, il n'y avait que Barthez et Petit qui étaient restés à leur niveau de 98 dans cette équipe.

Milan de solitude

01/01/2020 à 17h31

Pour préciser :
- époque Platini : 1982-1986
- époque Zidane I : 1998-2004
- époque Zidane II : 2006
- et j'aurais plutôt dû finir par l'époque Griezmann : 2016-2018.
L'Euro 1992 correspond à l'époque de Platini comme sélectionneur, mais, si l'on en croit le relevé des titularisations, on remarque qu'il a fallu repartir des bases après lui ; alors que l'Euro de Blanc, en 2012, plus réussi que celui de 1992 mais d'assez peu en fin de compte, a permis d'en établir de nouvelles sur lesquelles son successeur Deschamps a pu s'appuyer. Après les échecs de 1990 et de 2010, l'Euro de Platini n'a pas pu servir de transition vers le succès, contrairement à l'Euro de Blanc.

En 2002, faut-il le rappeler, Henry, Trézéguet et Cissé sont les meilleurs buteurs de trois des cinq grands championnats. Mais d'accord sur des joueurs comme Djorkaeff et Lebœuf. Espérons que Deschamps ne commette pas la même erreur, bien compréhensible au demeurant.

Lucho Gonzealaise

01/01/2020 à 17h41

Il n'y a que 9 joueurs de 2012 qui ont participé au mondial 2014, je suis pas sûr qu'on puisse parler de bases. Je pense plutôt que 2012 a permis d'en finir avec la génération précédente mais à part Matuidi, Giroud et à un degré moindre Koscielny, peut d'autres futurs cadres ont été lancés.

Lucho Gonzealaise

01/01/2020 à 17h45

Label Deschamps
aujourd'hui à 16h32
C'est un peu l'époque Platini aussi, il était sélectionneur à ce moment-là.
En fait de temps perdu je pense surtout à 2002, là pour le coup Lemerre a remis les champions du monde sans chercher le moins du monde à renouveler alors que la plupart n'y étaient plus, il n'y avait que Barthez et Petit qui étaient restés à leur niveau de 98 dans cette équipe.
------

On ne le dira jamais assez, mais le dernier opus des Yeux dans les Bleus est assez criant. Les habitués ne se sentent absolument pas remis en question, il n'y a aucune alternative crédible qui a été ne serait-ce qu'essayée. Ils n'avaient aucune pression et se sentaient au-dessus de tout.

Label Deschamps

01/01/2020 à 19h15

Platini comme sélectionneur n'avait pas énormément de matériel pour bosser, au milieu en particulier c'était creux entre le carré magique et la génération Deschamps-Zidane. Curieusement son équipe était un peu l'antithèse de celle qui a suivi, un gros duo d'attaquants Papin-Canto, par contre l'équipe penchait vers l'avant. L'émergence des monstres Desailly et Thuram a donné une assise défensive mais Papin a arrêté et Canto est devenu tricard, en 96 le bloc défensif impressionnant était déjà là, pas un but pris en quatre heures de quart et demi mais qu'est-ce qu'on se faisait chier ...
En tant que joueur d'échecs j'avais pourtant une certaine affection pour les affrontements tactiques et les équipes bien en place mais en deçà d'un certain niveau de prise de risque il ne se passe quasiment plus rien. Là c'était du genre 0-0 avec deux occasions contre une prolongations comprises.

En 2002 la loco de l'équipe était Pires, l'essentiel de la création venait de lui et sa blessure a été un gros coup dur. Je n'ai pas vu le doc mais je me souviens assez bien de l'équipe, Zidane jouait en marchant et les autres pensaient plus à tourner des pubs qu'à jouer des matchs.
Au moins ils ont été tellement grotesques en Corée que ça a permis de renouveler.

Balthazar

01/01/2020 à 19h37

Zidane jouait en marchant? Il essayait peut-être de se préserver pendant les matchs amicaux (pas assez, apparemment), mais rien ne dit que l'histoire se serait finie de la même manière s'il ne s'était pas blessé.
Des champions un peu trop sûrs d'eux-mêmes qui parviennent à gagner malgré ce défaut, on en a vu.
Du reste l'hypothèse de l'excès de confiance n'est qu'une hypothèse très crédible. Que l'équipe ait été affaiblie par les blessures de Pires et Zidane, ça, en revanche, je pense qu'on peut le considérer comme un fait.
Ma théorie, en bref, c'est qu'on ne s'est pas donné les moyens de surmonter une énorme malchance. Mais s'il fallait ne citer qu'un facteur pour expliquer l'échec, ce serait celui-là et pas un autre.

 

Lucho Gonzealaise

01/01/2020 à 20h01

La blessure de Pires, ça peut expliquer beaucoup de choses en effet parce qu'il ne faut pas oublier que l'équipe a commencé à perdre avant le début du Mondial. Il y a eu un 0-0 piteux, puis la défaite face à la Belgique... avec la célébration d'après-match avant de partir au Japon, c'est limite si on ne célébrait pas déjà la deuxième étoile.

Le côté mental, c'est vrai qu'il a joué. Parce qu'effectivement, ils n'ont pas été vernis, entre les blessures et les poteaux. Cette équipe avait aussi pris une habitude depuis plusieurs mois de plier les matchs rapidement en ouvrant très tôt le score puis, matchs amicaux obligent, les secondes mi-temps étaient assez indigentes. Dans tout ça, ils ne se sont jamais préparé à des scénarios de matchs compliqués. Même en remontant à 89 et 2000, la France n'est menée que quatre fois au score : une fois contre la Croatie en 98, réponse immédiate sur le coup d'envoi, trois fois en 2000, dans une défaite sans conséquence face aux Pays-Bas avec l'équipe B, puis en demi et en finale, avec le retour improbable qu'on sait contre l'Italie.

Donc oui, quand même une sacrée conjoncture d'événements tous réunis en même temps (on peut aussi parler de l'humidité asiatique ou de la trop longue saison en club). On peut tout de même penser que ces aléas auraient pu être envisagés et mieux préparés.