Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 01h34 - Delamontagne est Belle : Balthazar22/11/2019 à 22h03------------A mon sens, mettre Classico en point saillant de la... >>


Paris est magique

22/11/2019 à 23h19 - PCarnehan : Match à deux temps, avec une première mi-temps pour assurer le résultat, et une deuxième pour... >>


Euro 2020

22/11/2019 à 22h57 - Vas-y Mako! : Certes.... >>


Lost horizons

22/11/2019 à 22h57 - Milan de solitude : Le palais Güell m'avait beaucoup plu. (Le palais, pas le parc ; il est près des ramblas.) Le... >>


Gerland à la détente

22/11/2019 à 22h54 - Mik Mortsllak : gurneyaujourd'hui à 07h13-------------Et selon d'autres stats d'Opta, on apprend aussi que depuis... >>


"Descendre au chardon", le fil de l'ASNL

22/11/2019 à 22h47 - impoli gone : L'adversaire du soir vote aussi >>


Etoiles et toiles

22/11/2019 à 22h01 - Milan de solitude : Mort de Jean Douchet. Fini, les projections spéciales suivies d'une discussion à la... >>


Scapulaire conditionné

22/11/2019 à 21h57 - Yul rit cramé : Moui, quitte à remettre les choses dans leur contexte, allons jusqu'au bout.Il s'est fait... >>


Merlus, Tango et Friture

22/11/2019 à 21h57 - Christ en Gourcuff : Et ben des renversements de situation comme ça, on est pas habitué et ça fait bizarre.Grosse,... >>


Bréviaire

22/11/2019 à 21h56 - Milan de solitude : macron"Platini : 'Pourquoi pas un naming à l'Élysée ?'." >>


Le fil prono

22/11/2019 à 21h56 - DansonsLaBostella : Sont pas en bye week ? >>


Le Palet des Glaces

22/11/2019 à 21h44 - Run : Gouffran direct21/11/2019 à 04h47Et pour fêter ça les Sens vont gagner à... >>


Et PAF, dans la lucarne !

22/11/2019 à 21h30 - Jean-Huileux de Gluten : La dernière saison de Mr Robot continue son parcours sans faute (aux yeux de votre serviteur).... >>


Observatoire du journalisme sportif

22/11/2019 à 21h19 - le Bleu : Grâce à un couac technique, le son de Canal + et de Stéphane Guy s'est coupé juste avant le but... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

22/11/2019 à 21h18 - Jean-Huileux de Gluten : Joswiak bat le SCOaujourd'hui à 04h47Moi je l'aime bien cette nouvelle formule. Il faut lui... >>


Café : "Au petit Marseillais"

22/11/2019 à 21h17 - Flo Riant Sans Son : Oui et il l'ont eu pour pas trop cher en plus. Sinon je crois me souvenir d'avoir vu Zambo en N°10... >>


Messages de service

22/11/2019 à 21h10 - Milan de solitude : Un montage de Didier Deschamps, avant l'opération d'orthodontie pour plus de goût, portant les... >>


Toujours Bleus

22/11/2019 à 20h38 - Dédie mon Stück : Je sais pas c'est qui Dédé, et j'aime pas bien les insinuations. J'espère que tu pourras pas... >>


Toujours Bleus

Le merveilleux destin de l'équipe de France, presque Miss Europe, à nouveau Miss Monde.

Danishos Dynamitos

14/10/2019 à 16h51

France-Espagne 2010 ????

tu veux dire 2006 ou 2012 (le 1-1) non ?

Koller et Thil

14/10/2019 à 16h52

A vrai dire j'avais complètement oublié ce France-Espagne 2010 conclu par un triste 0-2 au Stade de France.

En revanche celui de 2006 c'est peut-être celui que je mets au sommet (le but de Ribéry, et celui de Zidane où j'étais presque en larmes).

Danishos Dynamitos

14/10/2019 à 16h53

Pour moi, les 5 plus grandes joies estampillées EDF dans l'ordre:

- France-Argentine 2018
- France-Italie 2000
- France-Ukraine 2013
- France-Espagne 2006
- France-Paraguay 1998

Citron Merengue

14/10/2019 à 16h54

Nicordio
aujourd'hui à 16h40
Émotions positives : trezeguet 2000, wiltord 2000, France argentine 2018, France Allemagne 2016, France Espagne 2010, France Croatie 2018, France Brésil 98, Thuram 98, je place tout ça avant France Ukraine, assez largement
______________

Ces exercices de classement de matches entre eux sont terriblement perso. Je vais tenter d'expliquer ce France Ukraine et pourquoi il fait partie pour moi des summums des Bleus :
- On sort de 7 ans de purge totale, avec un Euro 2008 et une CDM 2010 dont on refusera de parler, un Euro 2012 qui démarre pas si mal mais se termine en grosse eau de boudin avec deux défaites consécutives qui auront donné l'impression qu'il y avait un monde entre eux et les nations dominantes du moment.
- A l'époque, on sait que 2018 ce sera la Russie et 2022 le Qatar. Du coup cette CDM 2014 au Brésil, c'est un peu à l'époque le Mundial à pas louper, dans le paradis du foot.
- On se tape des éliminatoires très compliquées, puis barrage pour le Mondial du Brésil. Souvenez-vous de notre dernier barrage face à l'Irlande...
- On perd 2-0 en Ukraine et dans nos têtes de supporters, c'est cuit. On doit faire le deuil du Brésil. Nos Bleus n'ont aucun match référence à nous proposer depuis 2006 et on devra attendre au mieux l'Euro 2016 pour en avoir, parce qu'on part sur 2 ans de matches amicaux.
- Et là, dans un SDF réputé pour sa froideur, on a soudain le feu qui renaît. Un public incandescent, une équipe solidaire et qui produit du jeu, un retournement de situation comme on n'en a quasiment jamais connu pour cette équipe. Et paf, en 90 minutes, la bascule radicale entre le néant et l'espoir.
C'est cette bascule qu'on n'attendait plus, ce match référence sorti de nulle part. Et l'espoir que ce match soit le début de quelque chose. Que ce soit l'anti-main de Henry. Et franchement, c'est peut être facile de le dire maintenant, mais ce France-Ukraine est pour ces Bleus le socle de leur aventure actuelle. Un peu comme France-Roumanie le fut (toutes proportions gardées) pour les Bleus de 98-2000.

Mon sentiment d'hébétude et d'euphorie ce soir là était puissant. Très puissant.

Nicordio

14/10/2019 à 17h39

Danishos Dynamitos
aujourd'hui à 16h51
France-Espagne 2010 ????

tu veux dire 2006 ou 2012 (le 1-1) non ?

—-

Oui oui 2006 pardon. J’y croyais tellement pas

Lucho Gonzealaise

14/10/2019 à 17h46

@Citron Merengue

France-Ukraine est peut-être un match référence dans l'envie et l'état d'esprit mais je ne crois pas non plus que ce soit un sommet de maîtrise technique, en témoignent les buts à l'arrache. Et surtout, les émotions contrastées ont surtout lieu avant le match. Pendant, on pouvait faire le choix d'y croire ou pas du tout au début du match, mais toujours est-il qu'il était à sens unique, c'était inéluctable, ça manquait d'un coup de froid, pourquoi pas un but ukrainien qui nous fait perdre tout espoir.

Toutes ces émotions mélangées en l'espace d'un match, je les retrouve beaucoup plus dans France-Argentine et France-Italie 2000. France-Espagne 2006 est vraiment à part, parce que même si on est mené, on sent une fois que Ribéry égalise, qu'on va tenir les Espagnols sur la suite du match, à l'expérience.

Hal 9000

14/10/2019 à 17h49

Pour completer Citron, je pense meme que l'attitude incroyable et totalement innatendue du Stade de France ce soir là, et dès la premiere seconde (alors que je m'attendais au mieux à de l'indifference, au pire a un conspuage en regle des joueurs, suite au 0-2 en Ukraine) a probablement contribué à la folie qui s'est emparée des joueurs, et donc au resultat.

Ce soir là, Pogba et Matuidi suivaient toutes les actions jusque dans la surface, laissant seul Cabaye recuperer les degagements ukrainiens. C'etait ouf, comme disent les jeunes d'il y a 20 ans.

Citron Merengue

14/10/2019 à 18h10

Lucho Gonzealaise
aujourd'hui à 17h46
@Citron Merengue

France-Ukraine est peut-être un match référence dans l'envie et l'état d'esprit mais je ne crois pas non plus que ce soit un sommet de maîtrise technique, en témoignent les buts à l'arrache. Et surtout, les émotions contrastées ont surtout lieu avant le match. Pendant, on pouvait faire le choix d'y croire ou pas du tout au début du match, mais toujours est-il qu'il était à sens unique, c'était inéluctable, ça manquait d'un coup de froid, pourquoi pas un but ukrainien qui nous fait perdre tout espoir.

Toutes ces émotions mélangées en l'espace d'un match, je les retrouve beaucoup plus dans France-Argentine et France-Italie 2000. France-Espagne 2006 est vraiment à part, parce que même si on est mené, on sent une fois que Ribéry égalise, qu'on va tenir les Espagnols sur la suite du match, à l'expérience.
_______________

Non mais on peut avoir pris son pied devant France Italie 2000, France Espagne 2006 ou France Argentine 2018 mais aussi devant France Ukraine.
Et c'est sans doute mon côté parano mais moi, j'ai souffert sur les dernières minutes du match. 1 but ukrainien et bim, fini. Et dans mes souvenirs, ils se sont approchés du but de Lloris en fin de match avec 1 ou 2 frappes cadrées (pas forcément dangereuses, mais à ce moment là je peux te dire qu'elles me semblaient effrayantes, ces frappes...).
Bref, je maintiens que pour moi, le France Ukraine de 2013 fait partie de mes meilleurs souvenirs de supporter des Bleus.

Si je devais faire un top 10 des matches des Bleus en émotions positives depuis que je les suis assidûment (donc post Mondial 86 où j'étais trop petit encore pour apprécier) je dirais par ordre chronologique :
- France - Roumanie 95
- France - Croatie 98
- France - Brésil 98
- France - Italie 00
- France - Espagne 06
- France - Brésil 06
- France - Ukraine 13
- France - Allemagne 16
- France - Argentine 18
- France - Croatie 18


S'il fallait compléter de matches "aujourd'hui oubliés" qui ont compté pour moi en 2ème rideau je pense :
- A Espagne France en qualifs de l'Euro 92, car la France gagne à Séville, stade Benito Villamarin, à l'époque stade imprenable de la Roja et que ce fut un exploit important de l'ère Papin.
- A France Bulgarie à l'Euro 96 car c'était la revanche de 93 et que la blessure était encore fraîche.
- A France Angleterre 04 parce qu'en émotions fortes, ce fut pas mal aussi, bien que sans lendemain.

Tout ça ne fait que me confirmer que les Bleus savent être un sacré réservoir d'émotions. C'est pour ça que la période 2007-2013 fut si pénible. Quasiment aucune émotion positive à se mettre sous la dent...

Lucho Gonzealaise

14/10/2019 à 18h13

Désolé, le but n'était pas de renier tes émotions, c'est évidemment un match qui restera marquant, je voulais plutôt soutenir que je ne le placerais pas au-dessus des autres cités (ce que tu ne cherchais peut-être pas à faire non plus).

Milan de solitude

14/10/2019 à 18h13

Niveau émotions, le France-Portugal 2000 était quelque chose, aussi.

 

Raymundo Menech

14/10/2019 à 18h57

Pour les plus anciens d’entre nous, France - Portugal à l’Euro 1984 place la barre très haut. Se qualifier pour une première finale en gagnant 3-2 en étant mené 2-1 à 6 minutes de la fin de la prolongation...