Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 18h33 - dugamaniac : Il y a un mois, ça reste contemporain. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 18h29 - Il Capitano : Lyon n'aime Messiaujourd'hui à 18h13Je pense qu'on ne se comprend pas. Ce que je dis depuis le... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 17h29 - Kireg : Merci CouleurdisgracieuseLierre ! >>


Lost horizons

aujourd'hui à 17h21 - suppdebastille : Et tu apprendras au moins 1 mot en langue fon "yovo", quoique je ne sais pas si tu es "yovo". >>


Bréviaire

aujourd'hui à 17h19 - JauneLierre : Audi, hé !"A 4 devant, c'est pas évident" (lequipe.fr) >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 16h15 - Mallardeaufraiche : Après avoir finalement cédé suite aux 27 minutes de grand n'importe quoi au bord de la pelouse... >>


Messages de service

aujourd'hui à 15h51 - AKK, rends tes sets : Surtout qu'il est bien connu qu'un match à huis-clos et un match avec supporters c'est du... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 15h46 - Lucho Gonzealaise : Tu parles sûrement de la fin de match entre Miami et Chicago et au contraire, j'ai trouvé Butler... >>


Histoire Football Club

aujourd'hui à 15h24 - Milan de solitude : Danishos Dynamitosaujourd'hui à 10h42Normal, c'est le nom de ma chaîne YT :pTiens, le résumé du... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 14h37 - theviking : Sue Oddoaujourd'hui à 12h08Un article sur Marca. Un joueur espagnol Oriol Roca raconte qu'il a eu... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 14h35 - De Gaulle Volant : Scifo - Latta >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h58 - Biocentrix : Pour ceux qui pigent l'anglais, The Official Ligue 1 Podcast a réalisé une ITW de Villas-Boas... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 13h17 - forezjohn : Retour prévu en 2020 pour Saliba >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 12h54 - Redalert : Il y a de la concurrence en Italie...https://twitter.com/AfterRMC/status/1204366198835691520?s=19 >>


Coupe de France

aujourd'hui à 12h46 - Redalert : Faut l'aimer brut dans le coin. >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 09h49 - Özil paradisiaque : Pôle Emploi - London Borough of IslingtonJob offers :- MP (currently : J. Corbyn)- Manager... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 09h32 - 2Bal 2Nainggolan : Ah zob...Je m'en occupe cet aprèm ! Le stress, je vous dis ! >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 08h43 - Hydresec : Bon et bien je crois qu'on a fait le tour des tables les plus onéreuses de Strasbourg et ses... >>


Premier League et foot anglais

Le rendez-vous des amateurs du foot venu d'Angleterre, qui sent la sueur de pub et la bière chaude.

Belmondo Bizarro

23/08/2018 à 16h58

Benoit Fleck
19/08/2018 à 19h49

En parlant du City de Pep, Amazon Prime à sorti un documentaire de plusieurs épisodes qui suit la saison passée du club. Si, c'est bien entendu orienté, cela en reste bien plaisant.
---

Vu, et apprécié également. C'est un format assez original, puisqu'il s'agit de retracer une histoire dont on connait l'issue tout en gardant un rythme de feuilleton. J'ai trouvé la narration bien pensée, pas 100% enchaînée à la chronologie. Après ça reste un produit marketing, et très réussi dans ce cas: pour Amazon Prime, c'est un produit d'appel très intéressant, car il incite à découvrir leur catalogue et l'offre Prime (essai gratuit mais payante au bout d'un mois; et pour City, ils bénéficient d'un travail documentaire incomparable avec d'autres clubs, ce qui devrait accroitre leur capital sympathie, surtout en Amérique du Nord et en Europe. Ca donne un côté un peu lisse et didactique (pas de conflits à l'écran, un chapitrage pensé comme "une saison de PL pour les nuls" avec la partie sur les derbies, le boxing day, les blessures, la Champion's League etc. Mais même pour des amateurs éclairés comme nous, on y apprend des choses, plus dans la logistique que dans la tactique certes, mais quand même.

Quelques remarques de visionnages:

- malgré les investisseurs, Guardiola et cie, l'âme du club, c'est d'abord Vincent Kompany, remarquable de justesse à l'écran, mais c'est surtout Brandon, celui qui s'occupe de l'équipement des joueurs depuis plusieurs années. Il a l'âge et le comportement d'un joueur, c'est amusant de voir une telle proximité entre un membre du staff et l'équipe.

- autant le président Al-Mubarak est assez typique de l'homme d'affaires du Golfe en paraissant très à l'aise dans un environnement occidentalisé, autant le propriétaire Mansour est vraiment étrange (j'avais déjà un a priori là dessus). Il a 47 ans mais on dirait un adolescent, très lunaire et toujours un sourire aux lèvres, il renforce l'idée qu'on peut se faire que le club est comme un jouet pour lui.

- Guardiola arbore un ruban jaune signe de soutien aux indépendantistes catalans durant tout le documentaire. D'ailleurs, lui et son staff (tous catalans à l'exception d'Arteta et de Brian Kidd, qui fait un peu tache) communiquent souvent en catalan, entre eux, mais également face caméra.

- Parlant de langues, certains maitrisent très peu l'anglais et font plus ou moins d'efforts (Mendy en tête qui n'a aucun problème à nous infliger son anglais très approximatif, quand d'autres n'essayent même pas). Face caméra, chacun choisit sa langue, et on voit des choses surprenantes comme Bernardo Silva qui s'exprime en anglais alors que Aymeric Laporte s'exprime dans un espagnol parfait.

- Avec Mendy et Walker, Pep a recruté de bons latéraux, mais surtout des ambianceurs, le premier étant égal à ce qu'on a vu chez les Bleus alors qu'il vient d'arriver.

- Toujours chez les joueurs, John Stones et Bernardo Silva ont l'air tout à fait sympathiques, le premier dans un registre de jeune anglais un peut potache que je ne soupçonnais pas. Sterling a également l'air aussi doux dans la vie que sur le terrain.

- Certaines scènes ont l'air tirées d'un film, comme celle où Kompany et son beau-père (fan de United) regardent ManU offrir le titre à City face à West Brom.

- les jeunes supporters anglais parlent comme des adultes, ça me surprend toujours, alors que j'ai l'impression que nos enfants à nous parlent... comme des enfants.

- L'avant-dernier épisode montre les 3 défaites consécutives de City face à Liverpool et United, qui leur coûtent la demi de CL et le titre à domicile. C'est un épisode très particulier, car Pep comprend très bien l'enjeu et anticipe les difficultés. Pourtant, après chaque défaite, il insiste en disant que l'équipe a bien joué et qu'elle gagnera en persévérant. Le passé lui donne évidemment toutes les raisons de penser cela, mais ce management bienveillant, sans remettre en question ni son approche ni ses joueurs, explique peut-être cette incapacité à réagir dans les situations où l'adversaire parvient à déjouer City en étant agressif dans le pressing et précis dans les transmissions. Fabian Delph a d'ailleurs un sursaut de formation à l'anglaise en fustigeant le manque d'efforts physiques et en rappelant les bases du foot: "les défenseurs défendent, les milieux font box to box, chacun gagne ses duels et tout le monde reste uni". Ce qui est contredit par Yaya Touré et Guardiola. Sans lui donner raison, chacune des quatres défaites montrées à l'écran vient de duels perdus par des défenseurs dans des situations pourtant pas si dangereuses (grosse réussite de Liverpool, notamment sur le match retour, chaque but venant dans les circonstances prévues par Pep, mais où les joueurs oublient de gagner leur duel à l'épaule).

Peter Osgoude

24/08/2018 à 01h10

Totalement d'accord avec toi Belmondo, même si le documentaire d'Amazon est très édulcoré, il est bien plus profond que celui de Netflix sur la Juventus qui fait pâle figure à côté. Le guardian publiait un article aujourd'hui où le journaliste estimait que le documentaire n'avait pas trop d'intérêt si ce n'est en temps que produit marketing mais voir tous les rouages d'un club des laveuses aux transferts est quand même intéressant. Je recommande le documentaire à tout le monde ne serait ce que pour bien comprendre l'intensité tactique mise en place pour guardiola. Celle du mec prêt a mourir avec ses idées.

Özil paradisiaque

24/08/2018 à 10h06

"Celle du mec prêt a mourir avec ses idées".

C'est du foot hein, pas la guerre non plus!

Peter Osgoude

24/08/2018 à 10h25

Özil, oui bien sûrais c'est plus une métaphore dans le sens où lui ne reniera pas ses principes de jeux même s'il voit que ça ne fonctionne pas (cf l elimination contre Liverpool).

arnaldo01

24/08/2018 à 10h30

"lui ne reniera pas ses principes de jeux même s'il voit que ça ne fonctionne pas"

C'est vraiment bien de s’entêter dans une méthode qui ne marche pas ? Je trouve au contraire que c'est plus intelligent de faire évoluer sa méthode si celle-ci ne mène pas au résultat voulu (gagner la Ligue des Champions).

Peter Osgoude

24/08/2018 à 10h55

Je ne suis pas adepte de la technique de Guardiola je préfère réellement une tactique basé sur le pressing et le jeu direct plutôt que sur la possession et le renversement de jeu pour déstabiliser l'adversaire. Néanmoins force est de constater que la méthode de guardiola a fait plus d'une fois ses preuves et je respecte cela même si ce n'est pas ma tasse de thé.

Özil paradisiaque

24/08/2018 à 11h01

Je suis d'accord avec le principe énoncé par Arnaldo01.

Cependant, il me semble que Guardiola a souvent expliqué qu'il ne s’attachait à sa méthode que parce qu'à ses yeux c'était la meilleure pour gagner.


Sur le fond de ce débat (la possession de balle à outrance, récupération haute et rapide, pression sur l'adversaire) : je pense que c'est effectivement la méthode la plus efficace pour battre les équipes plus faibles (avec donc une équipe supérieure techniquement (donc capable de conserver le ballon quelque soit le pressing) et physiquement (capable de presser très rapidement et très haut un adversaire qui n'a donc pas la technique pour se sortir de se pressing). En effet elle conduit naturellement à accumuler beaucoup plus d'occasions que l'adversaire et avec de meilleurs joueurs le taux de conversion est également favorable garantissant ainsi la victoire de manière extrêmement régulière.

Par contre, face à des équipes de niveaux techniques et physiques équivalents : le résultat n'est pas forcément garantit puisque l'équipe adverse peut suffisamment résister au pressing pour profiter grâce à sa technique élevée des espaces créés par ce pressing.
La pression est également moins intense puisque la récupération de balle est plus lente et moins proche des buts empêchant l'accumulation suffisante d'occasions face à une équipe "bien placée défensivement" (puisqu'ayant le temps et l'espace de se rééquilibrer à la perte de balle) qui concède peut être plus de situations mais moins dangereuses que les contres possibles une fois le pressing contré.

Peter Osgoude

24/08/2018 à 11h15

Tout à fait, mais il reste à voir si les équipes de Premier League sauront trouver la formule pour empêcher un nouveau cycle de 18 victoires d'affilées.

Radek Bejbl

24/08/2018 à 14h03

Je suis pas certain qu'un coach qui a gagné 8 championnats en 10 saisons, plus d'une fois en atomisant tout le monde, soit très réceptif à l'idée qu'on dise que sa méthode ne marche pas. On exige des trucs incroyables des équipes qui font le jeu alors que celles qui sont plus réactives, comme l'Atlético, sont célébrées pour chaque succès alors qu'elles gagnent 5 fois moins.

Özil paradisiaque

24/08/2018 à 14h46

@Radek Bejbl

Si tu me lis attentivement, tu en déduis que ça méthode est la plus appropriée, à l'heure actuelle, pour gagner un championnat dans lequel ses équipes affrontent des équipes plus faibles sur un grand nombre de matchs.

Sur une épreuve à élimination directe contre des concurrents qui ont un niveau plus élevé, sa méthode apporte moins de résultats pour les raisons que je détails dans mon précédent message.
Pour l'exigence, elle va de pair avec les clubs et les effectifs qu'il a à sa disposition : Barcelone, Bayern Munich et Manchester City, difficile de ne pas avoir pour objectif que de gagner des titres.

Pour rappel les moyens de l'Atletico ne sont pas (encore peut être) ceux du Real Madrid et de Barcelone.
(Aucun parti pris pour tous les clubs cités ici (Go Arsenal Go!)

 

Radek Bejbl

24/08/2018 à 14h58

Je t'ai lu attentivement mais ce ne sont pas tes propos que j'ai cités. D'ailleurs je suis d'accord avec la majorité de ton message matinal (sauf la partie où tu adhères avec la théorie du dessus et, au-delà, le fait de ne pas mentionner que la C1 se joue en bonne partie sur la chance).