Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @DBC_LOSC: A écouter : "Les joueurs de l'équipe de France de football" dans La Marche de l'Histoire sur @franceinter Invité : @FDaRocha…

La Revue de stress, menu best of. https://t.co/hhrtRxszp0 https://t.co/X5N3jWMVRp

RT @Horsjeu: Dernier rappel avant le prochain. Ce soir 20h, sur https://t.co/gYloXNKeRm, Radio Horsjeu #06 en présence de @jeromelatta Soy…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Kamil Gros beef cuit

"Près de 800 kg de viande avariée polonaise découverts dans neuf entreprises en France." (lemonde.fr)

Henrique : arrhes, sinon rien

"Les mauvais comptes de Henrique." (lequipe.fr)

Et mer...

"Le mercato inachevé du PSG." (lemonde.fr)

Marquer son époque (une fois sur dix)

"Jean-Michel Aulas rêve d'Olivier Giroud" (lequipe.fr)

Carence Seedorf

"Lille pense à Leroy Fer (Swansea)." (lequipe.fr)

FC Valens

“Bamba : ‘Certains ont peur de prendre l'avion’.” (lequipe.fr)

Coachonervos

"Le préparateur physique de l'Atlético de Madrid arrêté pour violences." (lequipe.fr)

C'est dans la mouise qu'est un club

"En Espagne, un club de foot interdit de jouer à cause de ses dettes." (libé.fr)

Le Coupet est tombé

"PSG: ‘Ce serait trois à quatre mois d'arrêt’." (lequipe.fr)

Bouchers du Rhône

"Enfin une blessure qui fait sourire à Lyon." (foot01.com)

Le forum

Bréviaire

aujourd'hui à 11h10 - Pascal Amateur : Hors-joui "Rémy Cabelle : 'À la base, le foot rend plus heureux que les filles. C'est pour ça... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 10h32 - FPZ : Hum... Croco... en fait ce sont nos colocataires qui ont un match en retard contre les gros... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 10h30 - Moravcik dans les prés : Victor Victoria. Certains l'aiment chaud est aussi, parait-il, le remake d'un film français peu... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 10h17 - Mevatlav Ekraspeck : J'envisage sérieusement la rédaction d'un courrier à destination de la MDPH d'Indre et Loire,... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 10h12 - fabraf : Je suis exactement de ton avis Gouff. En tant que suiveur régulier de la NBA, le ASG week-end ne... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 10h07 - Mevatlav Ekraspeck : Pas de tournoi, retour aux affaires courantes et domestiques ce week-end.Pour ceux à qui l'état... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 09h42 - Jus de Nino : C’est peut être même le seul joueur de champs qui a été bon pendant toute la saison. >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 09h41 - Jus de Nino : Un petit geste en passant : le contrôle - passe en aile de pigeon de Fekir qui amorce une occasion... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 09h39 - L'amour Durix : @footballeurdudimancheDu coup le stade n'étant plus suspendu, tu vas pouvoir aller voir le... >>


Le Peuple de Malherbe

aujourd'hui à 08h57 - Yul rit cramé : C'est à dire que, déjà, quand on met quelqu'un dans les pattes de l'entraîneur, c'est rarement... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 08h57 - Marius T : Aujourd’hui cinq membres de l’Essaim Hurleur vont se retrouver pour aller ensemble voir un... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 08h49 - Yul rit cramé : Oui mais sans cet effondrement, on aurait complètement pu finir 3eme, donc il y avait un risque.Ne... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 08h37 - Danishos Dynamitos : Le défenseur enlève la balle et la cheville en même temps >>


La L1, saison 2018/2019

aujourd'hui à 08h22 - M.Meuble : Lindsay Rosz vient a Bastia en pret car on vend Perbeynes en Janvier a Lorient. Donc les 2 font un... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 02h24 - Lucho Gonzealaise : Merci >>


CDF sound system

aujourd'hui à 00h13 - valdo : "Party of the First Part" Bauhaus >>


LA GAZETTE : les observations

15/02/2019 à 23h40 - De Gaulle Volant : Quand je vois la poisse de Nolan Roux sur la dernière occasion de chacune des deux dernières... >>


En Vert et contre tout

15/02/2019 à 23h40 - Spieir : Sur Ait-Bennasser/M'Vila: le nouveau a l'air d'être un tripoteur/porteur de ballon, alors que... >>


Observatoire du journalisme sportif

Le défouloir pour les "frustrés" de la plume et du micro.

dugamaniac

18/06/2018 à 13h54

Je ne suis pas en désaccord avec vous même si je trouve que vous avez tendance à sacraliser beaucoup le footballeur.

Mais quelqu'un saurait me donner 5 questions à poser à Pavard?
Moi je ne les ai pas (je ne suis pas journaliste)

ESD.3

18/06/2018 à 13h57

"C'est quoi ces fautes toutes pourrites a 30 m des buts contre une équipe qui ne peut marquer que sur ce genre de coup-franc ?", ca serait déjà un bon début...

Et la réponse n'est pas forcement que sur son jeu, mais aussi liée a l'abandon des ailes par les 3 offensifs : les latéraux adverses vont se gaver contre nous...

Portnaouac

18/06/2018 à 14h00

Un première pourrait être :
"Il nous a semblé que tu (si on le tutoie, "Vous" si on le vouvoie mais là, la question porte sur lui, pas sur toute l'équipe, donc il faut bien qu'il distingue entre le "vous" et le "Vous" et à l'oral, c'est pas facile) étais un peu moins en évidence lors du premier match que lors de tes deux précédentes sorties avec LéBleus ; as-tu ce même ressenti et à quoi l'attribues-tu ?"

fabraf

18/06/2018 à 14h00

Où as-tu rencontré Rachel ? Va-t-elle venir te voir jouer ?
Sidibé est-il cramé ?
Penses-tu qu'un joueur suspendu pour dopage doit être amnistié pour disputer une CdM ?
Comment joue l'EdF ?
Que faites-vous en dehors des entraînements ?

Classico

18/06/2018 à 14h08

C'est vrai que de l'extérieur, on a quand même l'impression que journaliste sportif est LE boulot de branleur par excellence, la planque ultime, l'activité professionnelle où le ratio paresse (physique et intellectuelle) / salaire / niveau de formation initiale / pénibilité est le plus avantageux pour les faignasses et les médiocres.

Mais c'est que de l'extérieur.

fabraf

18/06/2018 à 14h10

C'est quoi un journaliste sportif ? Il y a une grande différence entre celui envoyé en Russie tout frais payé et le pigiste obligé de sortir des rumeurs (et non des infos) à clic.

dugamaniac

18/06/2018 à 14h19

Vous voyez je ne savais pas que Benjamin Pavard frequentait une Miss France.

Journalistes CDF 1 - Journalises pro 0

Radek Bejbl

18/06/2018 à 16h39

C'est compliqué de faire une analyse globale du journalisme sportif mais, quitte à répéter des choses déjà dites ici, je vais essayer d'évoquer quelques points.

Déjà, il y a autant de métiers que de supports, et les contraintes de chacun sont difficiles à appréhender de l'extérieur. Le point commun, c'est la commande : le son en radio, l'image en télé, le texte en presse écrite/web. Autant sur papier tu peux produire ta propre analyse, autant les autres ont des contraintes qui obligent à ce qu'un interlocuteur joue le jeu. Ils ont généralement une marge de manœuvre bien plus faible puisqu'on leur commande un sujet précis (toujours rigolo de voir le pétage de câble collectif quand aucun joueur ne s'arrête en zone mixte alors que les rédactions exigent un son/visuel avec l'un d'entre eux). En presse écrite, il y a toujours moyen d'improviser, mais les chefs peuvent te demander de manière très directive de faire un angle qui t'intéresse peu. Pour moi, c'est typiquement la demande "va sonder les supporters", que je trouve chiante à faire et sans intérêt journalistique.

La liberté d'action dépend des rédactions et des contextes (tu fais souvent ce que tu veux sur un compte-rendu, moins sur une présentation, encore moins quand il faut meubler entre deux matches). Il ne faut pas voir tout blanc ou noir : il y a des bons journalistes qu'on oblige à prendre la route du "buzz" et des mauvais qui le font très bien seuls. Globalement, au plus on monte, au plus on trouve de storytellers. En Ligue 2, t'es un peu obligé de parler de foot semaine après semaine. Quand tu suis l'EDF, tu peux raconter un roman déconnecté du terrain, avec des thèmes et personnages récurrents. Il y a pas mal de monde qui ne pige rien de particulier à ce qu'il se passe sur le terrain mais couvre le foot parce que c'est le sport majeur, avec des préoccupations qui pourraient être les mêmes si c'était du hockey sur gazon.

Ça parle rapport humains etc dans les papiers et en conférence de presse mais rarement de terrain. C'est un peu la poule et l’œuf : ça arrange pas mal d'acteurs du jeu de parler d'autre chose pour plein de raisons. Soit pour ne pas dévoiler les coulisses, soit par mépris de la presse, soit par incompétence (il y a plein de joueurs pour qui la pratique est instinctive et qui ne "comprennent rien" au jeu). Et ça arrange aussi pas mal de journalistes, qui refusent une intellectualisation du foot qu'ils ne pigent pas ou qui estiment trop compliquée pour le public. Bref, une conférence de presse, ce n'est parfois pas éloigné d'une discussion au PMU avant et après, et c'est une pièce de théâtre où tout le monde joue son petit rôle pendant (pour ça que Bielsa est pris en grippe, il refuse d'enfiler le costume attendu).

Ceci étant, il y a non seulement de très bons journalistes (énormément mais ce sont rarement eux qui sont promus par les rédactions foot en France), mais le métier demande certaines qualités parfois sous-estimées. Dans le milieu, on dit généralement que le sport est la meilleure école. Sortir un article complet 5 minutes après la fin d'un match, ça demande un vrai talent. J'ai fait du généraliste et j'y ai croisé majoritairement des gens qui ne veulent pas finir après 20h (le foot c'est ne jamais avoir tes week-ends, finir à minuit après les matches, rentrer dans ton Ibis à 1h du mat négocier pour espérer manger un truc et reprendre un train à 7h le lendemain sur les déplacements) et mettent une demi-journée à écrire un truc. Hier, j'ai été amené à relire les papiers de "notre" seul envoyé spécial, il a dû enchaîner les confs, voir le match des coiffeurs, gérer ses déplacements et écrire 4 pages sur sa journée. Faire ça pendant un mois demande un talent et une capacité de travail énorme.

Accessoirement, c'est un métier très médiocrement payé (on se rattrape avec les niches fiscales), où le taux de chômage surpasse de très loin tous les autres et qui, si tu suis un club par exemple, signifie souvent que tu dois être joignable et prêt à travailler en permanence, vacances (d'une quantité souvent bien supérieure à ce qui se fait ailleurs) ou pas.

Les vrais escrocs, ce ne sont pas tant les incompétents qui profitent de bosser dans des grosses rédactions pour avoir une quantité de boulot très limitée et qui cherchent la polémique (même s'ils sont insupportables). Ce sont les dinosaures du service public, entrés dans le métier à un moment de quasi plein emploi où n'importe qui pouvait être embauché, et qu'on ressort des placards pendant les JO et qui ne produisent jamais un sujet alors qu'ils sont payés des fortunes.

revlog

18/06/2018 à 17h20

Sur le tutoiement en conférence de presse dans le milieu du foot, Sonia Devillers en a fait son "édito" il y a quelques jours sur France Inter :

https://tinyurl.com/y6uyuyon

LLBB1975

18/06/2018 à 18h58

Merci pour ce retour Radek. La question que je me pose est donc à quoi sert une conférence de presse ?

 

Tricky

18/06/2018 à 19h15

(la seule partie qui me scotche, c'est 'il y a plein de joueurs pour qui la pratique est instinctive et qui ne "comprennent rien" au jeu'. Tu le sais bien mieux que moi, mais je n'en reviens pas)