Sur le fil

RT @StephaneMandard: Coup de filet anti-corruption avant le Congrès de la #FIFA http://t.co/fKQUI1ChpO http://t.co/k0rfgpIuON

RT @SudOuest_Sport: "Tremblements", barrière qui cède : questions sur la sécurité du nouveau stade de Bordeaux http://t.co/5IAonhhdzE http:…

RT @Lontxo87: Communiqué Ultramarines, 26/05/2015. A diffuser le plus largement possible... http://t.co/js9Gx6mPCT

Les Cahiers sur Twitter

Le diaporama

Oui, la seule chance des Marseillais dans deux semaines serait que leur kop entonne un "You'll never craint degun" absolument poignant.

Tirez une lucarne au hasard


Christophe Zemmour
2015-05-27

aucune réaction

Top 10 : Il s'appelle Steven

Steven Gerrard quitte son club de toujours, avec lequel il a vécu des moments intenses de gloire et de peine. Et qui font de lui un héros footballistique des plus humains et des plus fascinants. Petite compilation.


Chalana 1985, le gaucher du Dniepr

Un jour, un but — Le 20 mars 1985, pour l'une de ses rares apparitions sous le maillot des Girondins de Bordeaux, Fernando Chalana marque le tir au but décisif qui élimine de la C1 le club champion d'URSS : Dnipropetrovsk, aujourd'hui finaliste de la Ligue Europa.


Les Dé-Managers
2015-05-26

dernière réaction
26/05/2015 à 21h57

Dans les cartons des Dé-Managers : #62

Le derby romain, la France U17, des infographies anglaises, la défense de la Juventus, Marco van Basten dans la bouche d'Arrigo Sacchi (non, pas comme ça) et Coco Suaudeau: une dernière pour les sept à soixante-dix-sept ans.