Classement en relief

classement en relief

Le forum

Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 01h27 - Gouffran direct : Il est encore jeune, il était impérial et a gagné avec les Espoirs, malgré sons sous-classement... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 01h16 - Mevatlav Ekraspeck : L'amour Durixaujourd'hui à 00h07Cher Mev,quand tu passeras ici, tu pourrais nous faire un petit... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 00h59 - L'amour Durix : Je pensais à un peu plus connu.Mais sans doute est-ce l'évocation de Doriot sur un autre fil qui ... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 00h53 - Maurice Eculé : @KiregMettons 10% de non-immunisés préalablement infectés jusque là (estimation optimiste... >>


Etoiles et toiles

24/05/2020 à 23h37 - forezjohn : Oui mais même si je suis d'accord sur le fait que les hommes sont mieux traités, je ne crois pas... >>


Libertadores / foot sud-américain

24/05/2020 à 22h12 - cachaco : Le soutien des paramilitaires colombiens (avec donc la bénédiction des forces armées, et donc... >>


Café : "Au petit Marseillais"

24/05/2020 à 21h59 - JL13 : KoolTrickyaujourd'hui à 21h53Alors là, tu as tout faux ! >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

24/05/2020 à 21h19 - Breizhilien : Lamouchique oui la musique! je le sais, sera la clé.Remis au goût du jour à l'époque par la... >>


FFF et LFP, un univers (im)pitoyable

24/05/2020 à 20h31 - gurney : Je ne suis pas médecin, ni scientifique. J'observe juste que les gestes barrières ne seront pas... >>


Ventre mou's League

24/05/2020 à 17h40 - Tricky : Tous pays (restant) confondus ?À nous St-Marteen et Aruba. >>


Bruno Genesio : "C'est comme quand on veut tuer son chien. On dit soit qu'il a la rage, soit qu'il est en pleine santé." (09/11)


Bruno Genesio : "Pourquoi, quand c'est Guardiola qui fait sept systèmes en sept matches, c'est extraordinaire, et quand c'est Genesio ou Garcia, c'est parce que l'entraîneur ne sait pas où il va?" (09/11) 


Bertrand Desplat, 48h avant le limogeage d'Antoine Kombouaré: "[Ma confiance en lui] est totalement inébranlable. (…) Aujourd’hui, l’En Avant de Guingamp a la chance d’avoir un entraîneur de très grande qualité et quand on a un entraîneur de très grande qualité, on le soutient, on le conforte et telle est ma position." (Le Télégramme, 04/11) 


Jürgen Klopp : "Comme toujours cette saison, Arsenal a aligné tous ses attaquants. Je m'attendais même à voir Van Persie ou Bergkamp." (03/11)


Nemanja Radonjic : "Je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi difficile au niveau physique, il faut courir beaucoup ici en France." (Le Phocéen, 02/10) 


Bruno Genesio: "Je veux m'excuser Memphis. Je m'excuse pour tous tes retards, notamment à la reprise cet été, je m'excuse pour les équipements que tu portes qui ne sont pas ceux du club, je m'excuse pour ton échauffement à Angers, ton retard et ton manque d'implication." (RMC, 30/10) 


Denis Balbir : "Une femme qui commente le foot masculin, je suis contre. Dans une action de folie, elle va monter dans les aigus. (…) Mais ce n’est pas parce que c’est une femme! C’est parce que le timbre de voix ne fonctionnerait pas." (Le Figaro, 16/10) 


Vahid Halilhodzic : "Chaque jour, il y a des choses bizarres qui sortent sur Vahid. Comme quoi je serais dur, intransigeant, même viril. Vahid, il n’est pas trop comme ça. C’est tout le contraire. Je suis quelqu’un de très humain." (04/10) 


Christophe Josse : "C’est l’histoire de Pierre et le loup, à un moment on vous croit plus." (beIN Sports, 23/09) 


Waldemar Kita : "C'est toujours difficile quand il y a des millions sur la touche. (…) On a des joueurs de qualité, on a beaucoup investi, ces joueurs doivent être sur le terrain." (Canal+, 22/09) 


Emre Can (à propos de l'expulsion de Cristiano Ronaldo): "Il a dit que c’était à cause d’un coup sur ses cheveux. Nous ne sommes pas des femmes, nous jouons au football." (19/09) 


Pierre Ménès (à propos des bugs de l'appli RMC Sports lors de Liverpool-PSG) : "J'ai essayé d'appeler le service VIP de SFR et personne n'a daigné décrocher." (canalplus.fr)


Christophe Castaner: "Macron, c’est la fulgurance. Comme au foot. Macron, c’est mieux encore que Mbappé, c’est Zlatan!" (Le Monde, 14/09) 


Denis Balbir : "J'ai mon physique, ma voix, ma façon d'être, de préparer les matches et de les vivre. Ce n'est pas une marque de fabrique, c'est une nature." (L'Équipe, 08/09) 


Nadine Morano : "Ceux qui veulent être sur le banc de touche, on n'en a pas besoin." (26/08) 


Gustavo Poyet : "Vous n’avez pas les cojones de dire la vérité. Je m’en fous des dirigeants bordelais qui parlent par derrière. Ils essaient de me tuer par derrière. J’arrête de parler quand je veux. Que le propriétaire m’appelle!" (16/08) 


François Ciccolini (à un journaliste de France Bleu): "Si tu veux un coup de crosse dans la tête, j'ai ce qu'il faut dans mon sac." (France Info, 13/08)


Rudi Garcia : "S’il y avait eu le VAR la saison dernière, je pense qu’on serait en Ligue des champions. Mitroglou serait allé au but et on aurait décidé après s’il y avait hors-jeu ou pas et on n’aurait certainement pas perdu ce match." (08/08) 


Noël Le Graët (à propos d'Alexandre Benalla, collaborateur de l'Élysée accusé de violence sur des manifestants): 
"Je ne sais pas si il était avec nous dans le bus, on vérifiera, en tout cas dans le bus, il n'a tapé personne." (RMC, 19/07),  


Adil Rami : "Le petit pont, le grand pont, on t'apprend ça au quartier. Tout le monde kiffe. C'est beau à voir mais ça dure dix secondes. C'est mieux d'être champions du monde." (lequipe.fr, 18/07) 


Jacques Vendroux : "Je comprends que certains disent 'Vendroux, il faudrait tout de même qu’il raccroche', car y a des jeunes, il y a des gens meilleurs que moi." (Paris Normandie, 14/07) 


Rémy Cabella : "J'aurais aimé être brésilien et m'appeler Cabellinho. (…) Je veux qu'on me dise: 'Arrête de croquer, fais des passes!' Ça signifie que je suis moi-même, que je suis fort." (France Football, 12/07) 


Pascal Dupraz : "Le football c’est la joie, ne l’oubliez pas." (TF1, 06/07)


Carlos Bianchi : "Les Uruguayens n'ont pas deux couilles, mais quatre." (Libération, 04/07) 


Mladen Krstajic (sélectionneur serbe): "Malheureusement, il semble que seuls les Serbes sont condamnés à une justice sélective, avant à La Haye et aujourd'hui dans le football avec l'assistance vidéo à l'arbitrage." (Instagram, 24/06) 


Shin Tae-yong (sélectionneur de la Corée du Sud) : "Nous avons changé de numéros parce que nous ne voulions pas tout montrer à nos adversaires et essayer de les embrouiller. Ils connaissent peut-être quelques-uns de nos joueurs, mais il est très difficile pour les Occidentaux de faire la distinction entre les Asiatiques et c'est pourquoi nous l'avons fait." (17/06)


Lucas Hernandez : "On doit s'améliorer dans la communication. Des joueurs comme Antoine (Griezmann), Raphaël (Varane) et Paul (Pogba) doivent plus parler pour qu'on voie qu'on n'est pas une équipe de D2." (17/06)


Lucas Hernandez : "On l'a vu hier, il y a des moments où j'ai un peu exagéré. Ça fait partie du spectacle, du jeu. Je suis habitué à faire ça. Ça permet à l'équipe de gagner un peu de temps. De temps en temps, j'en rajoute, ça fait partie de moi." (17/06)


Aziz Bouhaddouz (buteur contre son camp contre l’Iran) : "Je veux m'excuser pour l'équipe, les fans et les 35 millions de personnes au Maroc. (...) Désormais, je suis l'idiot." (15/06)


Pierluigi Collina et Massimo Busacca : "Le temps qui sera passé, ce n’est rien comparé au résultat du match. Il faut accepter que ça prenne quelques secondes de plus pour avoir la bonne décision. (...) C’est le résultat qui compte. Les arbitres sont des humains, la vidéo est une sorte de parachute pour leur éviter de s’écraser. On prendra le temps nécessaire. Même 10 minutes s’il le faut." (12/06)

 


Le sondage idiot

Jean-Michel Aulas a confié qu'on le surnommait Steve McQueen quand il était jeune. À quelles autres révélations de ce genre faut-il s'attendre?

Roland Romeyer : "On m’appelle Marlon Brandy".
Gervais Martel : "On m’appelle Mike Hammer".
Luis Suarez : "On m'appelle Russell Crocs".
Loris Karius : "On m'appelle Sean Conneries".
Cristiano Ronaldo : "On m'appelle Benicio Del Pectoraux".
Alou Diarra : "On m'appelle Christopher Walker".
Yoann Gourcuff : "On m'appelle Patrick de verre".
Nasser Al-Khelaifi : "On m’appelle Al Padchénou".
Olivier Létang : "Mediapart m’appelle Robert de Nigro".
René Girard : "On m'appelle le philosophe, jamais compris pourquoi".