auteur
Richard Coudrais

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

Bouba Diop 2002, coup de tonnerre à Séoul

Un jour, un but – Le 31 mai 2002, le Sénégalais Papa Bouba Diop fait tomber la foudre et l'équipe de France en marquant le premier but de la Coupe du monde 2002 face aux champions du monde. 


Sens de la dérision

30/11/2020 à 10h00

C'est toujours bizarre quand un joueur de foot part. Surtout quand il a à peu près votre âge.

Je ne garde aucun souvenir des matchs de l'EDF, je me demande si je les ai vus mais quelle déveine sur le but quand même : le poteau de Trezeguet est hyper bien amené par Petit/Henry mais ça fait contre avec Thuram qui se jette, centre d'un Sénégalais qui atterrit sur le pied de Petit qui envoie le ballon sur Barthez qui le renvoie d'une main sur Bouba Diop à terre.

Jamel Attal

30/11/2020 à 14h08

Ce but me rappelle irrésistiblement deux souvenirs. Le premier est le fiasco d'une tentative de "live" sur ce site. Outre des performances dactylographiques insuffisantes et une difficulté prononcée à suivre ("Qui c'est qui a fait la passe?"), les vannes tombèrent d'autant plus à plat que ce match ne s'y prêtait pas, entre la défaite et son horaire incongru.

Le second est le joyeux cortège de Sénégalais qui avait parcouru en musique et en percussions la moitié du 18e arrondissement de Paris, un de ses membres brandissant un poulet (évidemment plumé) au dessus de la foule. Ça m'avait presque consolé de l'entrée en matière des Bleus – qui allaient de toute façon se rattraper lors des deux matches suivants.

leo

30/11/2020 à 14h22

Sens de la dérision
aujourd'hui à 10h00
---

Le but sénégalais, s'il est bien très chanceux, ne vient pas sur un contre après le poteau de Trézeguet. C'est sur une relance française et un mauvais contrôle de Djorkaeff.

Sens de la dérision

30/11/2020 à 15h10

C'est la vidéo qui m'a induit en erreur. J'ai cru que les deux actions se faisaient suite.

Milan de solitude

30/11/2020 à 20h16

Lebœuf est aux fraises.
Trezeguet touche souvent le poteau quand il vise la lucarne.
C'est étrange, j'ai un peu de nostalgie en revoyant ces images. On a gagné quatre ans plus tôt et, tout compte fait, l'élimination quatre ans plus tard a été infiniment plus belle mais douloureuse. 2002, c'était une récréation.

Julow

30/11/2020 à 22h32

J'ai le souvenir marrant - mais faux ? - qu'au Sénégal, encore un ou deux ans plus tard, la RTS (la télé publique) passait ce but comme un jingle, toutes les heures ou presque...

 

Lucho Gonzealaise

30/11/2020 à 23h31

Je n'avais que 10 ans à l'époque, mais malheureusement le souvenir principal que me laisse le parcours du Sénégal, c'est la récupération qu'en a fait TF1 en mode "les français qui ont le melon sont éliminés, soutenons tous le Sénégal et puis ils ont un peu français finalement". Avec en point d'orgue l'émission foireuse présentée par Pernault et Flavie Flament. Si quelqu'un leur avait dit pour El-Hadji Diouf...

Je me rappelle du coup avoir été très triste qu'ils sortent la Suède (qui s'était sorti du groupe de la mort avec Argentine, Angleterre et Nigéria) et au contraire heureux du but en or d'Ilhan Mansiz en quart.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)