auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Coronavirus : quelle mort faut-il préférer pour la saison sportive ?

Huis clos, reports, annulations: l'épidémie de Covid-19 menace les compétitions de différents degrés de chaos. Elle interroge aussi le rôle du sport dans un tel contexte. 


inamoto

10/03/2020 à 17h18

"Enfin à plus long terme on peut imaginer que ce soit l'économie entière du foot qui soit bouleversée au moins à court terme par l'épisode."
Hum. Disons donc à court, moyen et long terme.

fabraf

10/03/2020 à 17h30

C'est drôle car je voulais commettre un long post / articulet en tout point opposé à celui de Jérôme.

Passe encore que l'on autorise les matchs à huis clos... n'est-ce pas le rêve ultime des décideurs du foot d'avoir un foot sans spectateurs donc sans contestataires ? On prendrait tous nos abos TV et commanderaient depuis notre canapé, via l'appli Deliveroo, des pizzas Domino's avec des bières Heineken.

Non je m'interroge plutôt, si on tient à tant soit peu à la santé des footballeurs du pourquoi continuer ? On veut vraiment faire déplacer l'OL et ses 50 personnes (joueurs, staff, intendants) dans un pays en quarantaine ? Sachant qu'elles vont induire une activité directe ou indirecte de 200 autres, qu'elles seront testées avant et après... comme si ces tests et ces personnes ne seraient pas plus utiles ailleurs. Est-ce vraiment indispensable ?

L'alternative serait huis clos ou annulation ? Il n'y aurait vraiment rien d'autres à ce qu'il paraît ? Et le report alors ?

Autant je comprends le problème pour les JO vu que cet événement concerne une vingtaine de sports et de fédérations sportives qui ont chacune caler leur calendrier en fonction de ces Jeux.

Mais pour le foot, quel est le problème ?
- l'Euro ? On peut soit le raccourcir sur 4 semaines ou encore mieux le remettre à l'année prochaine. Et ça tombe bien il y a des dates FIFA en juin/juillet prochain pour cause de Copa America.

- les Coupes d'Europe et les championnats ? Ils peuvent très bien être suspendus et reprendre en mai pour se terminer en juillet avant le début des JO (vu que j'imagine qu'il y a un accord tacite entre la FIFA et le CIO sur ce sujet).

- la prochaine saison ? Les championnats peuvent très bien reprendre en septembre (le sud de l'Europe débutait à cette période il y a peu). Quant aux Coupes d'Europe, il n'y aurait rien à décaler (ou alors d'une ou 2 semaines au plus) : aucun des clubs engagés encore en lice ne sera concerné par les tours préliminaires qui ont lieu sur juillet/août.

En plus, ça tombe très bien : le futur grand événement de foot aura lieu en novembre 2022. Ça laisse le temps de diriger 2 mois off, non ?

Bref, devant un problème mondial, ou au moins européen, je ne comprends absolument pas l'intérêt d'organiser ces matchs à huis clos et faire comme si de rien n'était ! A l'UEFA de prendre les devants au lieu de mettre les clubs devant des situations impossibles !

PCarnehan

10/03/2020 à 18h49

Concernant les championnats nationaux, en cas d'annulation totale et/ou de calendrier surchargé, la presse italienne évoque (entre autre) la piste d'un play-off de printemps en mode « coupe ».

L'idée serait de constituer deux poules afin d'attribuer le titre (et les tickets de C1-C3) pour l'une, et les places de relégués en Série B pour l'autre.

Un tel système, s'il était appliqué en France, ravirait probablement les gens du TFC.

Mik Mortsllak

10/03/2020 à 19h21

En cas de pause prolongée comme en Italie, c'est sans doute improbable mais ça peut aussi être l'occasion d'adopter le calendrier de la plupart des championnats nordiques, avec un championnat qui se déroule d'avril à novembre. Et donc de terminer la saison en cours en automne.
C'est après tout plus sympa de jouer en été que d'enchainer les matchs en janvier-février.

José-Mickaël

10/03/2020 à 19h56

Damien B
aujourd'hui à 16h23
> [...]
> Dès lors, l'option d'entériner comme définitifs les classement actuels reste possible (et rassurera les supporters de Lens et de Liverpool)

Ça me paraît évident, puisque c'est ce qu'on fait en général dans ces cas là. Par exemple il y a certaines saisons de NBA et de NFL qui ont été jouées à moitié à cause de grèves, eh bien il y a quand même un classement final.

Lors de la dernière coupe du Monde de rugby, français et anglais n'ont pas pu s'affronter à cause du typhon. Des matchs avaient été annulés, ça n'a pas empêché d'établir un classement final de la poule.

Là on a quand même les 2/3 de la saison joués, donc je ne vois pas pourquoi on n'établirait pas de classement final.

L'équipe lésée, c'est Ajaccion, 3è de L2 mais qui ne pourra pas jouer les barrages si on décide de ne plus jouer de matchs.

Jamel Attal

10/03/2020 à 20h00

@fabraf
Je crois que ton message n'est pas "en tout point opposé" à mon article… En revanche, je ne partage pas ton optimisme quant aux solutions que tu décris (un peu en mode "Y a qu'à"), et qui me semblent correspondre à ce que j'appelle un "chaos calendaire".

On parle du report de toutes les compétitions, et tu sembles résoudre ce décalage général par la suppression des périodes de vacances et de préparation. Si on se soucie de la santé des joueurs à l'égard du virus, on doit aussi s'en soucier quant à leur repos.

Je n'entre pas dans les détails, mais il va inévitablement y avoir un empilement de dates et de conflits (notamment liés aux contrats de diffusion ou à la disponibilité des stades et de tout ce qu'implique l'organisation des compétitions – en particulier un Euro usine à gaz).

Tu as raison de dire que l'UEFA devrait prendre les choses en mains, mettre en œuvre un plan global et donner des directives claires aux fédés, aux ligues et aux clubs. Mais je ne crois pas que ce soit simple et qu'on s'en sortira aisément, d'autant qu'on n'a aucune certitude quant au calendrier… de l'épidémie.

En tout cas, rien que pour prendre lister les problèmes à résoudre, rassembler les informations, prendre la mesure des contraintes et élaborer des scénarios, je pense qu'à Nyon, ils devront se poser un paquet d'heures, voire plusieurs jours autour d'une table avant d'avoir le quart de tes certitudes :)

fabraf

10/03/2020 à 22h02

@Jerome
Je vais commencer par l’accessoire pour l'évacuer. Je donne mon avis d’une parce qu’il m’a intéressé et de deux parce que comme toi je réfléchis au sujet depuis plusieurs jours. Bref nullement de « y’a qu’à » dans mon propos mais plutôt de proposer des pistes au lieu de simplement critiquer. Et puis, ça nous permet de débattre. Voilà c’est dit.

Là où je suis en total désaccord est sur l’idée de ton article : le huis clos est un moindre mal. Et bien non, désolé ! Qu’est-ce qui justifient que des clubs et des sélections disputent des rencontres internationales dans un tel contexte ? Sont-elles utiles, neutres voire néfastes face à cette épidémie mondiale ?

Selon moi, elles sont bien néfastes : les joueurs doivent être testés avant et après les matchs, on leur fait courir des risques, ainsi qu’aux accompagnateurs, à leur entourage, aux personnes qui vont les prendre en charge à leur descente d’avion... Loin de moi de vouloir annuler toute activité sociale, sûrement pas. Mais enfin, quel est l’interêt de déplacer des joueurs Lyonnais à Turin ? Des Ukrainiens à Paris ? Le « calendrier » est tellement important qu’on ne puisse pas faire une pause ?

Ne devrions-nous pas plutôt nous interroger sur l’intérêt de finir fin mai ? Je pense que nous avons tellement intégré tout le barnum autour du foot, et ta réponse le prouve, qu’il nous semble logique d’organiser des matchs à huis clos en pleine pandémie mondiale selon l’OMS.

La FIFA* et l’UEFA* pourraient instituer une sorte de trêve et arrêter leurs compétitions jusqu’à début mai, quitte à refaire un point à la mi-avril et décaler de quelques semaines encore si nécessaire.
L’Euro peut très bien être reprogrammé dans un an (d'ailleurs j’ai lu après mon premier post que des Fédé nationales ont commencé à le demander aujourd’hui, comme quoi c’est donc possible).

Je ne sais pas si je t’ai fait vaciller (un peu j’espère) mais ne sois pas défaitiste stp. Pas toi, pas là, pas maintenant ! Le foot pro est une activité beaucoup trop futile pour se dérouler devant le seul objectif des caméras.

*le seul problème que j’identifie est que les contrats des joueurs s’arrêtent au 30 juin.

Jamel Attal

10/03/2020 à 23h15

@fabraf
C'est accessoire, mais je m'oppose sur deux points : je ne te conteste pas le droit de donner ton avis, et je ne me vois pas "défaitiste" :)

"L’idée de mon article" n'est pas "le huis clos est un moindre mal" : je n'ai pas parlé que de ça, et j'écris : "du point de vue de l'organisation, les huis clos sont un moindre mal". De ce point de vue, je crois que c'est vrai, au moins provisoirement. J'avoue que je n'en fais pas un problème politique, pour une fois.

Par ailleurs, je pense que :
- les reports tels qu'ils sont pratiqués à ce jour, c'est-à-dire sans conscience qu'on parle de reports probables de deux mois, pas de deux semaines, ne sont pas une solution à la mesure du problème ;
- un report global de toutes les compétitions à de tels délais (encore inconnus à ce jour), c'est un sac de nœuds inextricable.

Pour ce second point, on n'est pas d'accord sur le pronostic, mais, à tout prendre, je préférerais que tu aies raison. Dans le cas contraire, je crains que ça aboutisse à des "gels" des compétitions et des classements, et à des annulations de compétition: soit le pire scénario, de mon point de vue.

J'ai surtout essayé de dire que l'on ne prend pas trop conscience de l'ampleur du problème et de ses conséquences, qu'on a une sorte de retard cognitif. Tout ça me laisse perplexe, et j'ai du mal à imaginer la suite. J'ai essayé de le faire, mais c'est le genre d'article où le risque de dire des conneries est maximal.


PS.
Sur le déplacement des équipes et des staffs pour des rencontres à huis clos, le risque de contagion existe et je note bien que de toute façon, des contaminations au sein des équipes conduiront vite à des quarantaines. Mais l'enjeu étant de graduer les réponses, il n'y a pas de commune mesure entre le déplacement de deux fois cinquante personnes et celui de 50.000.

On peut déplorer que la logique ne soit pas totale dans les différentes interdictions, mais je ne vois pas comment être absolument cohérent, sauf à adopter une des deux (mauvaises) options extrêmes: tout interdire ou tout autoriser. C'est compliqué.

Milan de solitude

11/03/2020 à 02h09

Les deux derniers paragraphes de l'article sont éminemment justes.

Les questions qui se posent à cause de l'épidémie sont inédites et j'ai une certaine hâte à apprendre les expédients qui seront décidés.



Mik Mortsllak
10/03/2020 à 19h21
En cas de pause prolongée comme en Italie, c'est sans doute improbable mais ça peut aussi être l'occasion d'adopter le calendrier de la plupart des championnats nordiques, avec un championnat qui se déroule d'avril à novembre. Et donc de terminer la saison en cours en automne.
C'est après tout plus sympa de jouer en été que d'enchainer les matchs en janvier-février.

---

Pas sûr qu'on puisse calquer le calendrier de la Grèce et de la Norvège... Jouer un match de football professionnel à Athènes, à Naples ou à Séville fin juillet par 37 °C, bonjour.

Josip R.O.G.

11/03/2020 à 09h46

On a pourtant fait un match correct à Séville en juillet 82

 

leo

11/03/2020 à 12h40

Milan de solitude
aujourd'hui à 02h09

Pas sûr qu'on puisse calquer le calendrier de la Grèce et de la Norvège... Jouer un match de football professionnel à Athènes, à Naples ou à Séville fin juillet par 37 °C, bonjour.
---

Et en aout, pas besoin de coronavirus pour que les tribunes soient vides.

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 13h17 - Roger Cénisse : On attend d'avoir la composition du gouvernement et sa non mixité pour redémarrer les débats. >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 13h17 - I want my Mionnet back : Sinon pour le côté sportif, sans surprise après une saison avec une énorme série de victoires,... >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 13h16 - Roger Cénisse : Nous dirons pudiquement que ce qui est reproché à Herelle et Cyprien n'est pas principalement sur... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 13h15 - Run : Ben ecoute, le temps que Russell ralentisse puis s'arrete, il y a de quoi cogiter. Brundell sur Sky... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 12h58 - liquido : Cheikhou Boule à théaujourd'hui à 12h38Début juillet, on commente plutôt les rumeurs de... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 12h47 - Pascal Amateur : #RestezChavroux "'On dirait l’étiquette d’un fromage de chèvre' : les nouveaux logos n’ont... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 12h33 - kollop : J'en profite pour faire un brassage des conversations. Je trouve que Lynch a beaucoup plus de lien... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 12h27 - Milan de solitude : Rendez-vous à 14 h ! >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 12h20 - Dédie mon Stück : Oui mais c'est ce que j'essaie de dire : il y a bien les foyers attendus, et si on en trouve il est... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 11h15 - Utaka Souley : Pour les hispanistes, distingués ou non, un petit moment de franche rigolade... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)