auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Hors-jeu : Wenger veut voir le jour

Une Balle dans le pied – Pour sortir de l’impasse des hors-jeu jugés au centimètre par la VAR, Arsène Wenger propose de redéfinir la règle en laissant plus de marge à l’attaquant…


Milan de solitude

25/02/2020 à 12h15

Et puis avec cette règle suggérée par Wenger, on verrait des attaquants faire leurs appels en tendant horizontalement un bras vers l'arrière pour rester en jeu, dans le plan de l'avant-dernier défenseur. L'attaquant pourrait tirer un bénéfice excessif de sa position par rapport à celui-ci.
Je ne suis pas opposé à l'assistance vidéo pour les cartons rouges et les pénaltys, mais j'ai toujours pensé, convaincu notamment par les analyses déployées par les Cahiers, que son emploi dans les hors-jeu serait inepte.

Jamel Attal

25/02/2020 à 13h39

@Milan de solitude
Attention, Wenger précise (contrairement à moi dans l'article) que ne seraient concernées que les parties du corps avec lesquelles on peut marquer – c'est-à-dire toutes sauf les bras / mains, comme cela est déjà formulé dans la règle actuelle sur le hors-jeu.

Pour le reste, on est d'accord, mais le hors-jeu est précisément une règle pour laquelle "l'appel à la vidéo" est le plus pressant parce que le jugement paraît binaire et aussi parce qu'on croit pouvoir le juger facilement (en adoptant cette vision centimétrique inepte).

On constate d'ailleurs un nombre considérable de gens qui restent sur la position de l'interprétation littérale "la règle c'est la règle, dix centimètres c'est dix centimètres".

Dédie mon Stück

28/02/2020 à 10h31

Attention à vos portes ouvertes, mais le hors jeu c'est quand même tellement à part. La règle telle qu'on la connaît respecte vraiment mal son propre esprit, avec le défenseur qui peut couvrir un attaquant à 60m de là tout en étant sur la même ligne, ou le hors-jeu au centimètre alors que la balle est au drapeau de corner.

Et c'est fait comme ça (enfin j'imagine, ça date de quand le hors-jeu et les arbitres assistants ?) pour s'adapter aux modalités d'arbitrage, en l'occurrence la présence de juges de touche qui coulissent avec le "dernier défenseur". Du coup, puisque la vidéo pousse clairement a l'adaptation des règles jusqu'ici, on aurait pu s'attendre à ce que le hors jeu soit remis complètement à plat, plutôt que cette proposition de Wenger qui reste dans l'itératif. Peut-être que ça reste à venir...

 

outah

03/03/2020 à 22h57

@Dédie mon Stück : Merci j'ai appris un nouveau mot. En passant, ton pseudo rend-il hommage aux sports mécaniques ? (en plus de rendre hommage à Monczuk).

Pour ma part, je trouve que l'idée de Wenger, avec ses limites et des problèmes flagrants, a au moins le mérite d'être un peu plus dans l'esprit du jeu et est une des idées les plus pertinentes que j'ai lue depuis l'introduction de la VAR. Quelle que soit la règle énoncée, elle ne règlera pas tout et aura ses propres limites, qu'il faudra accepter.

De toute façon, à partir du moment où l'on continue de retirer à l'arbitre la possibilité d'arbitrer et qu'on recherche des règlements aux applications binaires, le football n'en sortira pas grandi.

Si nombreux sont ceux qui crient encore à la "justice" quand une décision est prise de la sorte, le grand public commence à se lasser de la multiplication des pénaltys, du jeu qui revient 3 actions en arrière, des émotions contenues et différées et des magnifiques actions qui aboutissent à des buts refusés pour des broutilles.

Malgré cela, j'ai bien peur que nos médias, devenus un des principaux financeurs de ce sport, continuent de porter en triomphe les outils qu'ils contrôlent et que les générations suivantes soient biberonnées avec l'assistance vidéo et que donc cela ne changera pas.