auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

À qui Tuchel a-t-il donné le temps ?

Visualisation – Comment Thomas Tuchel a-t-il composé ses équipes et réparti le temps de jeu cette saison? Quelques réponses avec des bulles. 


Raspou

28/01/2020 à 08h57

Cool, un sujet que je connais, je vais pouvoir pinailler d'un air pontifiant #smiley #corazonconlasmanos #ululevaincra

L'aile "naturelle" de Di Maria, même avec des guillemets, ça fait un bout de temps que c'est la droite, non? A Benfica il jouait à gauche, à Madrid avant de passer relayeur, je ne sais plus... Mais depuis, il est presque toujours à droite pour rentrer vers l'intérieur avec son bon pied.

Si l'on considère que les postes du milieu c'est les deux milieux centraux (et donc que le système actuel est un 4-2-4, ce qui se tient vu les profils des joueurs), Sarabia a surtout joué devant, couloir droit voire récemment deuxième attaquant. Il n'a quasiment pas joué à un poste du milieu en 4-3-3 ou en 4-2-4.

Enfin, Zagre est parti à Monaco.

Pinaillage mis à part, et si les chiffres présentés sont très intéressants et révélateurs d'un rotation subie ou voulue au final assez importante, ils ne disent pas complètement les enseignements de la première moitié de saison et les enjeux de la période qui s'ouvrent, à savoir à mon sens:

- Où va jouer Marquinhos? Tuchel l'apprécie au milieu, il a été moins convaincant derrière ces derniers temps, Kimpembe est revenu fort, et la paire Verratti - Gueye convainc moins que les chiffres ne le laissent penser (complicité technique pas évidente, déficit de taille): ça fait pas mal de raisons de penser que la paire au milieu sera Verratti - Marquinhos (sauf si sa blessure actuelle l'empêche de revenir au niveau, bien sûr), et que Gueye sera sur le banc. Et du coup, derrière, ce sera Thiago Silva - Kimpembe, ce dernier ayant complètement pris l'ascendant sur Diallo.

- Les latéraux "titulaires" seront-ils contestés? Les chiffres placent Bernat et Meunier en titulaires, et ils ont des chances de le rester, mais il y a quand même quelques questions: 1) Diallo n'est pas inintéressant en profil plus défensif, or depuis l'aller contre Monaco (voire depuis l'arrêt du 4-3-3, en fait), Tuchel a rééquilibré son système en mettant le latéral gauche plus bas, vu que devant lui il y a Neymar et Mbappe. De plus, si De Sciglio remplace Kurzawa et a le temps de trouver un peu de rythme, ça fait deux profils plus défensifs en concurrence avec Bernat. L'Espagnol a pour lui sa sûreté technique, mais il va falloir qu'il soit convaincant défensivement pour garder sa place. 2) A droite, Kehrer va peut-être finir par ne plus être blessé, auquel cas il serait plus haut dans la hiérarchie que son temps de jeu ne l'indique. Assez pour passer devant un Meunier qui joue son rôle d'arpenteur d'un couloir droit déserté mais a des faiblesses défensives criantes? Pas le plus probable, mais pas complètement impossible.

Jamel Attal

28/01/2020 à 09h18

@Raspou
Merci pour tous ces commentaires et objections. J'ai fait ça comme un exercice qui en appelle justement, mon propre texte étant minimal.

Et en effet, la photographie de la demi-saison ne dit pas les probables changements de la hiérarchie à certains postes en fonction des départs / arrivées et des retours de blessure.

Sens de la dérision

28/01/2020 à 10h14

Cool, j'espère qu'on aura le même type d'analyse pour les vraies équipes de L1 !

Claude quand j'sais pas

28/01/2020 à 11h23

Merci à Jamal et Raspou, pour l’article et les commentaires qui ont suivi.

Je me posais une question, à laquelle vous aurez peut-être la réponse : Contre une opposition ligue 1 classique, le PSG a suffisamment de marge pour se permettre d’aligner les 4 stars offensives, quitte à n’aligner que 2 milieux aux profils plus défensifs.

Ce système, s’il permet de survoler une faible opposition en championnat, est-il envisageable face à des adversaires plus forts ?
J’ai pour ma part quelques doutes à voir une composition de ce type tenir le choc en ligue des champions, et je verrai bien un milieu supplémentaire (Verratti-Marquinhos-Gueye ?), quitte à « sacrifier » un des 4 de devant.
Et qui sacrifier ? Di Maria, pour aligner Icardi en pointe, Neymar à Gauche et MBappé à droite ? ou Icardi, pour replacer Mbappé en pointe et garder Icardi en supersub ?

Et au-delà de ces questions techniques, quelle est la marge de manœuvre de Tuchel vis-à-vis de ces 4 là ? j’ai cru lire récemment, qu’il avait l’obligation de les aligner, ordre venu d’en haut.

Bref, les 2 matchs de LdC qui se profilent seront très instructifs dans tous les cas.

Jamel Attal

28/01/2020 à 11h44

@Sens de la dérision
C'est envisagé…

@Claude quand j'sais pas
C'est tout le problème. Là, on a eu une phase "Mais oui on peut défendre!" de la part des attaquants, mais la question reste: "OK, mais est-ce que vous savez?" Parce que les jolis replis défensifs qui suscitent l'approbation des commentateurs, c'est une chose, mais la culture défensive en est une autre.

Raspou

28/01/2020 à 17h31

Pas sûr que ce 4-2-4 soit équilibré et passe le test en ligue des champions, mais le 4-3-3 est loin de résoudre tous les problèmes... Il y a eu de bons matchs en 4-3-3 (l'aller contre le Real, mais le Real était à la rue), mais il y a eu aussi des purges, avec un jeu offensif famélique sans que la solidité défensive soit beaucoup améliorée. En particulier, c'est difficile de faire jouer Mbappé en 4-3-3: c'est un joueur qui gagne à être libre, associé dans l'axe avec un 9 plus conventionnel... C'est comme ça qu'il a cartonné à Monaco (avec Falcao) ou en EdF (avec Giroud). Seul en pointe, ce n'est pas impossibe (cf à Manchester l'an passé), mais il manque quand même de certaines qualités (jeu dos au but, jeu de tête, poids dans la surface). En ailier, c'est à la fois dommage de l'éloigner du but, et surtout il ne défend absolument pas, et quand il défend il le fait très mal, donc tu as vraiment des problèmes dans ton couloir.

Le grand avantage de ce 4-2-4, c'est que tu mets tes deux meilleurs joueurs à leur meilleur poste: Mbappé en 2e attaquant et Neymar en créateur excentré à gauche, où il peut à la fois prendre le jeu à son compte et combiner avec Mbappé. Le 9, bon, c'est le 9, tu en as besoin, et Icardi assure pas mal malgré son coup de moins bien, même s'il s'associe quand même peu aux autres. La question c'est plus le profil de Di Maria, sans doute trop semblable à celui de Neymar, qui a les mêmes qualités et les mêmes défauts que le Brésilien en un ton en-dessous (ce qui est déjà bien). Pour l'équilibre général de l'équipe, on pourrait envisager un milieu droit plus laborieux, type Sarabia, voire Herrera ou Gueye en un remake inversé de Matuidi en EdF... Ensuite, tu as un tel différentiel de talent, et Di Maria est tellement capable de faire basculer un match, que c'est tentant de miser sur le talent plus que sur l'équilibre.

Quant aux ordres venus d'en haut, je n'y crois pas. Un équilibre de vestiaire à respecter, sans doute, et il semble y avoir eu un pacte passé entre Tuchel et ses joueurs offensifs après le bouillon pris à Madrid: les joueurs ont dit qu'ils préféraient jouer en 442 et qu'ils feraient les efforts nécessaires... Ensuite, est-ce que ça suffira? Probablement pas, parce qu'il y a trop de faiblesses à certains postes, mais pas sûr qu'un autre système permette de faire mieux.

Jamel Attal

28/01/2020 à 18h14

@Raspou
"Icardi assure pas mal malgré son coup de moins bien, même s'il s'associe quand même peu aux autres"
---
C'est marrant parce qu'en pleine phase hype Icardi / dénigrement de Cavani, beaucoup assuraient avec une conviction totale que le premier serait plus capable que le second de combiner avec les autres.

Il est probable qu'Icardi soit en effet plus apte aux combinaisons, notamment dans les petits espaces, mais j'ai franchement le sentiment que ce sont les autres qui ne savent pas combiner avec un avant-centre classique. J'ai même l'impression qu'ils n'en ont ni envie… ni besoin.

Conséquence : l'avant-centre parisien est voué à être un attaquant "apposé", qui doit se démerder, électron totalement libre. Cela signifie que le PSG doit s'en remettre à Icardi comme il devait s'en remettre à Cavani, en comptant sur sa capacité à marquer un peu tout seul.

Après, Cavani présentait quand même l'intérêt de bouger beaucoup et de défendre (de "peser", comme on dit), là où Icardi constitue une menace fantôme certes empoisonnante, mais avec une tendance à devenir fantomatique tellement il ne fout rien (ni appels, ni replis).

Ça condamne Icardi à deux appréciations opposées. Soit on dira "On l'a pas vu du match mais il a surgi pour marquer rhalala quel tueur", soit "On l'a pas vu du match rhalala quel boulet".

Tout ça se discute, mais la mise au rebut de Cavani assortie de l'apologie univoque d'Icardi m'a bien gonflé. On pressent en ce moment une sorte de retour de bâton – qui s'inversera dès qu'il marquera de nouveau.

C. Moa

28/01/2020 à 23h08

Ce 4-2-4 est une sorte de fuite vers l’avant qui n’est pas pour me déplaire. Un déséquilibre offensif volontaire, pour une équipe capable de marquer au moins un but par match depuis l’arrivée de Tuchel (sauf à de rares exceptions)

C. Moa

28/01/2020 à 23h19

Suite...

Ce qui me chagrine dans ce système, c’est la perte d’influence de Verratti dans le jeu. Son rôle défensif s’est accentué, mais je trouve que l’on s’en sert moins pour ressortir le ballon (ou du moins différemment). Il est limité à l’apport du ballon jusqu’à Neymar, en charge de toute l’animation offensive.
Est-ce une question d’équilibre (il ne peut plus le faire sans mettre en danger l’équipe) ou est-ce que cela reste une option sous-utilisée pour le moment ?
D’une manière générale Neymar va-t-il laisser à quelqu’un une partie de l’animation, pour un jeu moins prévisible ?

Quant à savoir quel attaquant retirer pour un 4-3-3, c’est relativement simple. Tu mets Neymar-Icardi-Di Maria, et à l’heure de jeu t’envoie Mbappé dans ce qu’il reste de la défense...

Merci pour l’exercice Jamel.

Raspou

29/01/2020 à 08h28

@Jamel

D'accord avec presque tout: la hype exagérée, le fait qu'Icardi, sans être un Benzema ou un Firmino, peut plus combiner que Cavani (il a déjà fait un lot correct de remises voire de passes en profondeur en une touche, comme celle à Nice pour Di Maria), le fait qu'il prenne moins la profondeur et ne quitte quasiment jamais l'axe (ce qui peut le rendre fantomatique), le fait que c'est le jeu du PSG et les qualités de ses partenaires d'attaque qui "condamnent" le pur 9 à être peu utilisé.

En particulier, le PSG est une équipe qui ne relance jamais long (le plus long que tu vas avoir, ça va être le gardien qui cherche Meunier à mi-terrain le long de la ligne de touche droite), et une équipe qui centre très peu (et ça ne va pas s'arranger si Bernat revient avec des consignes qui continuent d'être plus défensives pour l'arrière gauche). Or ce sont les deux situations de jeu où tu touches Icardi naturellement.

Deux trucs où je suis un peu moins d'accord:
- Le côté "apposé", genre joueur qui doit se démerder tout seul pour se créer des occasions et marquer: la moitié des buts d'Icardi, il n'a qu'à pousser le ballon au fond (ce qui témoigne d'un excellent placement offensif), et dans tous les cas il est servi, ce n'est jamais lui qui prend le ballon à 30m et invente une façon de se mettre en position de frappe... C'est juste qu'il est en tout bout de chaîne, très peu cherché directement par les milieux (à part le 2e but contre Marseille où Verratti le lance directement, sinon je ne vois pas), peu cherché par des latéraux qui centrent peu, pas prioritairement cherché par Neymar qui construit le jeu et soit y va seul soit lance plutôt un Mbappé... il se retrouve servi au bout d'actions qui ont déjà utilisé plusieurs joueurs offensifs, ce qui multiplie aussi les chances qu'elles se soient terminées avant (par un but ou un échec). Je crois que Mbappé en est déjà à 6 passes décisives pour Icardi, ça dit beaucoup d'un plan de jeu (donc d'un Neymar) qui met naturellement le Français en orbite, celui-ci finissant seul ou servant Icardi. Donc je dirais "peu utilisé", peut-être "sous-utilisé" (c'est plus subjectif), mais pas "devant se démerder seul".
- Sur le travail défensif, je trouve que c'est un assez mauvais procès. Il n'est évidemment pas aussi fort que Cavani, ni dans les efforts fournis ni dans leur efficacité (mais combien de milieux défensifs de Ligue 1 sont moins forts que Cavani en la matière?), mais il est quand même impliqué, il se replace, il redescend parfois jusqu'à sa surface, il n'est pas en mode glandeur... D'ailleurs Tuchel loue cet aspect-là de son jeu à plein de reprises.


Il est assez illusoire de penser que le jeu de l'équipe va beaucoup changer (du moins tant que Neymar est là) et qu'Icardi va toucher beaucoup plus de 15 ballons par match, et ce n'est pas forcément un problème s'il est là pour conclure une ou deux actions par match... Je pense que l'équipe est quand même meilleure avec lui que sans, même s'il y a peut-être des profils d'adversaire où tu as intérêt à plus jouer le contre, mettre Mbappé seul en pointe et densifier le milieu. Ce que j'aimerais bien, c'est un peu plus de variété, en particulier un plan B à la relance, où parfois tu joues long sur Icardi et envoie des gars jouer les deuxièmes ballons. A Bruges, voire à Lille récemment en début de match, ça aurait mérité d'être tenté plutôt que de tout faire reposer sur la capacité d'un Verratti ou d'un Neymar à sortir du pressing.


 

Claude quand j'sais pas

29/01/2020 à 08h30

Merci de vos commentaires complémentaires.

Le match contre l'OL, qui aura lieu une semaine avant celui à Dortmund, pourra peut être donner quelques pistes quant aux plans de Tuchel face à un adversaire (un peu) plus fort que la moyenne ligue 1.

A suivre donc !

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)