auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Faut-il mettre les arbitres sur écoute ?

Minichro – Bon sens et bons sentiments: diffuser les explications des arbitres permettrait de mieux comprendre leurs décisions. 


Isabey a les yeux bleus

23/01/2020 à 12h19

J'ai le souvenir que ça avait été testé dans les années 90, non?
Je ne pense pas que ça réglera tous les problèmes, mais j'ose croire que ça limiterait la contestation "virulente" de certains joueurs.

Jamel Attal

23/01/2020 à 12h23

@Isabey
C'est effectivement un bénéfice probable, mais ça me semble à la fois un bénéfice marginal, et une approche à l'envers, ou seulement symptomatique, du problème (en l'occurrence: l'irrespect "culturel" total et totalement banalisé des joueurs envers les arbitres).

On m'opposera l'exemple du rugby (rebelote sur le jeu des 7.000 différences entre les deux sports)… dans lequel cet irrespect est impensable – et pas parce que les propos des arbitres sont diffusés.

Espinas

23/01/2020 à 12h39

Surtout les échanges vont changer à cause de leur médiatisation, par crainte des commentaires dans les médias.

Sens de la dérision

23/01/2020 à 12h54

Isabey a les yeux bleus
aujourd'hui à 12h19

J'ai le souvenir que ça avait été testé dans les années 90, non?
----
Je me rappelle d'un match avec Duhamel à l'arbitre. Ptet pour une finale de Coupe de la Ligue. J'avais trouvé que c'était très sympa.

Après c'est comme partout, faudrait éduquer les gens et, en premier lieu, les parents.

Gone with the Greens

23/01/2020 à 14h00

Sur que les insu pardon les propos des joueurs seraient plus virulents qu'au rugby mais du coup on pourrait vraiment comparer ceux des arbitres et ceux des joueurs. Mais surtout, surtout ça couperait court à nombre d'âneries sur l'arbitrage qu'on entend de la part des commentateurs et autres consultants dont on se demande parfois si le seul but n'est pas de produire du buzz en mettant de l'huile sur le feu.

dugamaniac

23/01/2020 à 14h19

Le célèbre "J'ai pas touché " de Brandao, c'était depuis le micro de l'arbitre qui était donc diffusé alors .
Ça a été tenté plusieurs fois donc et je crois surtout que c'était pas super intéressant, pas assez croustillant pour les télés.

C'est vrai qu'au rugby, ce micro de l'arbitre donne des montages videos youtube assez marrant. Systématiquement flatteur pour l'arbitre mais le rugby avec ces nombreux temps mort permet le temps de l’échange qu'on ne supporte pas au foot.

Le Pobga du Coman

23/01/2020 à 15h46

Il y a quand même un autre avantage: au lieu de m'entendre que les consultants et leur interprétation (plus ou moins bonnes selon les cas) des règles, le spectateur entend l'interprétation en direct du professionnel.

Les consultants ne seraient plus les premiers (et souvent seuls) à émettre un avis.

OLpeth

23/01/2020 à 16h23

Je voudrais comprendre pourquoi ce qui est très intéressant au rugby ne le serait pas au foot ? L'arbitre de rugby interprète énormément aussi (mêlées entre autres), et c'est toujours intéressant de savoir pourquoi il pénalise un côté plutôt que l'autre (sauf quand y'a Slimani, là on sait pourquoi).
Je trouve que ça humaniserait vraiment l'arbitre ("ah ok, il siffle parce qu'il pense avoir vu ça").

Jamel Attal

23/01/2020 à 22h01

@OLpeth
On va donc jouer au jeu des 7.000 différences entre les deux sports, je croyais que le "ça marche très bien dans le rugby" pour la vidéo nous avait vaccinés :)

Déjà, les règles du rugby sont tellement complexes que l'utilité d'une explication de l'arbitre me semble plus grande, même pour des connaisseurs (qui vont se demander quelle règle il a appliquée et de quelle manière).

En foot, les règles sont simples, mais fortement sujettes à interprétation. Non pas qu'il n'y a pas d'interprétation dans le rugby, mais on s'en arrange tout autrement (parce que les règles sont plus complexes, parce qu'on s'en remet à l'arbitre).

Dès lors, je doute :
- qu'il soit très utile de dire "J'ai jugé la main involontaire" / "J'ai jugé que la faute méritait carton jaune", etc. dans la mesure où tout le monde le sait très bien ;
- que l'explication évite les divergences d'interprétation qui suscitent les polémiques (lesquelles auront, de ce fait, toujours lieu). S'il s'embarque dans une exégèse (position du bras, distance, etc.), il va juste prêter le flanc aux contestations.

On peut dire qu'il est toujours utile de rappeler les règles, c'est vrai, mais est-ce à l'arbitre de le faire, en plein match, ou bien aux commentateurs ?

Plus à la marge, le rugby ne souffre pas de ses temps morts, c'est un sport de séquences, on peut prendre le temps d'expliquer une décision sans que ce soit néfaste au jeu. L'impact dans le foot ne serait pas énorme, mais ça me soulerait qu'on doive encore s'arrêter pour un petit laïus qui deviendrait vite rituel (puisqu'on exigerait des arbitres qu'ils s'expliquent systématiquement).

En fait, je pense que ces explications ne seraient vraiment utiles que dans des cas spécifiques, difficiles à décrypter, qui sont plutôt rares. Mais là, on ouvrirait le robinet en continu sans faire de tri. C'est un peu la même erreur que pour la VAR, dont on n'a pensé l'intervention que pour les cas d'erreurs manifestes (constatées a posteriori), sans comprendre qu'elle allait intervenir (a priori) pour tous les autres.

Surtout, et c'est, pour ce débat, la différence cardinale entre les deux sports, les rugbymen ont un comportement respectueux envers l'arbitre, alors que tout le monde trouve normal que les footballeurs braillent systématiquement sur lui (on voit quand même des auteurs d'attentat hurler à l'injustice quand ils prennent seulement un jaune).

Alors, on peut estimer que mettre aussi les joueurs sur écoute les incitera à surveiller leur langage, mais ça ne les empêchera pas de contester, et le problème "culturel" n'est pas là. On en traiterait les symptômes, pas les causes : le décortiquage obsessionnel de toutes les décisions arbitrales, la malveillance à l'égard des arbitres, l'incapacité à accepter les erreurs et à comprendre la nécessité de l'interprétation…

Comment croire que les commentateurs vont subitement être indulgents? Plus de deux semaines, je veux dire. Leur tropisme anti-arbitral, c'est le vrai problème, et cette solution ne s'y attaque en rien. On disait déjà que la VAR allait mettre un terme aux contestations (sur le terrain) et aux polémiques (en dehors).

Tu dis que ça "humaniserait les arbitres"… Je crois qu'il vaudrait mieux commencer par arrêter de les déshumaniser (de les traiter comme de la m…) et par comprendre justement qu'ils sont humains (et font des erreurs, ou simplement, interprètent).

Enfin, et je répète ce que je dis dans l'article : est-ce qu'on a vraiment besoin de parler encore plus d'arbitrage ?

OLpeth

24/01/2020 à 09h21

J'entends bien tes arguments, qui se tiennent. Idéalement il faudrait que le canal son ne soit ouvert que pour les actions litigieuses (comment on fait pour trier ? complexe) mais la dérive sera compliquée à endiguer en effet.
Cependant, en l'absence d'autres solutions disponibles là maintenant, il me semble urgent d'essayer de faire quelque chose pour obliger les gens (sups, médias, spectateurs) à humaniser les arbitres comme tu dis. Et ça me semble un premier pas avec moins d'inconvénients que d'avantage, sous réserve que ça soit bien pensé en amont (pas comme la VAR donc).

 

Jamel Attal

24/01/2020 à 09h56

Oui, on peut en espérer des bénéfices, je ne suis simplement pas sûr que ce soit la meilleure solution, du moins je pense qu'elle ne prend pas le problème à la racine, qu'elle ne le pose même pas correctement. Et, donc, qu'elle ne permettra pas de sortir de l'obsession arbitrale.

La séquence "nos propositions pour l'arbitrage" du CFC, dimanche, en mode concours Lépine, montre l'immaturité de la réflexion et du débat chez ceux qui pèsent le plus sur lui, et je crains une nouvelle fois un manque d'anticipation.

Après, je n'en fais pas un drame, et je n'exprime pas une opposition "philosophique" – on n'est pas au même niveau de conséquences que la VAR.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)