auteur
Hind

Blogueuse culture foot et critique rock indépendante.


Rock the Football 


Du même auteur

Comment faire une Rudi Garcia ?

Démode d'emploi – Réussir un entretien d'embauche, c'est bien. Faire passer la pilule de ses déclarations passées, c'est plus compliqué. 


Sens de la dérision

16/10/2019 à 10h25

+1

Le Pobga du Coman

16/10/2019 à 10h33

On se demande aussi comment les joueurs le ressentent, vu que les attaques passées de Garcia revenaient à dire qu'ils ne méritaient pas leurs résultats.

Sens de la dérision

16/10/2019 à 10h36

"Les concepts de loyauté et d’appartenance apparaissent aujourd’hui désuets, autant pour les joueurs que pour les entraîneurs. Cependant, le supporter est un être pétri de fierté et de résistance au changement, saupoudré d’une pincée de méfiance."
Le supporter est surtout un âne bâté. Pas tous bien sûr mais le cliché qui est exposé ici. Je pense que personne n'est dupe qu'une grande partie de la communication des joueurs, des entraîneurs et des dirigeants est une grande pantalonnade dont le seul but est d'amuser la galerie en vantant, de façon parfois éhontée, les grandeurs d'un club. Et, personnellement, les antagonismes entre clubs, les "trahisons" m'ennuient fortement comme si, dans un monde changeant où les gens évoluent au cours d'une vie, où les grands amours d'un temps se terminent en divorce, où l'attachement à la terre n'existe plus, où l'on change de parti politique presque comme de chemise, il ne devrait y avoir qu'une chose à laquelle on serait fidèle : son club de foot.

Utaka Souley

16/10/2019 à 10h57

Dans le monde de l'entreprise tant vanté par JMA, le recrutement d'un cadre supérieur se fait au travers d'un contrat, à durée limitée mais dont personne ne connait pas le terme. Ceci étant posé, L'entraîneur du club X va tôt ou tard se retrouver sur le carreau, soit qu'il en ait assez du club, soit que le club en ait assez de lui. Il va donc se retrouver plus ou moins vite dans un club Y, évoluant éventuellement dans le même championnat que X.

Dès lors, la loyauté et l'appartenance à un club sont évidemment circonscrites dans le temps, le temps du contrat. Ce constat vaut pour l'entraîneur, les joueurs, le préparateur physique, le directeur sportif comme il vaut pour n'importe quel autre salarié du club, comme il vaut en fait pour n'importe quel salarié de n'importe quelle entreprise.

Il me semble que l'on pourrait parler de loyauté économique, ou de loyauté intéressée.

balashov22

16/10/2019 à 11h04

Merci pour ce résumé concis d'un des aspects de la signature de Garcia à l'OL. Ce n'est pas celui qui me gêne (perso, ce sont plus ses résultats de la saison dernière, mais on me répondra qu'il évoluait dans un cadre très compliqué, ou alors sa façon de se défausser sur les arbitres, ses joueurs ou n'importe qui d'autre que lui pour expliquer ses échecs), mais à l'instar des signatures de joueurs venant de Paris, Sainté ou là encore Marseille, il est vrai que c'est un casus belli pour une certaine frange de suiveurs du club.

J'ai remis tout l'allant

16/10/2019 à 11h32

Bon rappel des choses dans ce monde de plus en plus hypercommuniquant. Les paroles s'envolent, les écrits également.

Espinas

16/10/2019 à 11h39

Les déclarations me semblent surtout du folklore dans un milieu du foot pro français qui est un microcosme où les dirigeants, entraîneurs et joueurs se croisent souvent.

Il y a eu une certaine rivalité entre Lyon et Marseille, plus venue du sud que de chez nous, avec Eyraud qui s'est attaqué à Aulas. Perso en tant que supporter, l'OM est un rival sportif mais pas le rival absolu qui est Saint Etienne. J'aime peu Garcia pour sa communication notamment vis à vis des arbitres et je suis sceptique sur ses choix en coupe d'Europe (même en 2018, il met ses remplaçants en poule d'europa league et passe d'un cheveu) mais en devant trouver un coach en cours de saison, l'OL se retrouvait avec moins de choix qu'à la trève et a moins de temps à offrir pour s'acclimater au championnat. S'il fait sa saison et demi et qu'il ne s'occupe pas outre mesure de recrutement en faisant revenir ses anciens joueurs, ça me semble pas une si mauvaise affaire.
Aulas et Juninho n'étant pas Eyraud, je doute qu'on le prolonge en cours de saison en lui laissant beaucoup de pouvoir comme ça a été le cas la saison dernière à Marseille. Au moins, il a pu garnir son compte en banque avec cette erreur de gestion des dirigeants marseillais.

Espinas

16/10/2019 à 12h22

Les déclarations me semblent surtout du folklore dans un milieu du foot pro français qui est un microcosme où les dirigeants, entraîneurs et joueurs se croisent souvent.

Il y a eu une certaine rivalité entre Lyon et Marseille, plus venue du sud que de chez nous, avec Eyraud qui s'est attaqué à Aulas. Perso en tant que supporter, l'OM est un rival sportif mais pas le rival absolu qui est Saint Etienne. J'aime peu Garcia pour sa communication notamment vis à vis des arbitres et je suis sceptique sur ses choix en coupe d'Europe (même en 2018, il met ses remplaçants en poule d'europa league et passe d'un cheveu) mais en devant trouver un coach en cours de saison, l'OL se retrouvait avec moins de choix qu'à la trève et a moins de temps à offrir pour s'acclimater au championnat. S'il fait sa saison et demi et qu'il ne s'occupe pas outre mesure de recrutement en faisant revenir ses anciens joueurs, ça me semble pas une si mauvaise affaire.
Aulas et Juninho n'étant pas Eyraud, je doute qu'on le prolonge en cours de saison en lui laissant beaucoup de pouvoir comme ça a été le cas la saison dernière à Marseille. Au moins, il a pu garnir son compte en banque avec cette erreur de gestion des dirigeants marseillais.

jeannolfanclub

16/10/2019 à 13h41

Comment s'est passé le passage d'Ottmar Hitzfeld de Dortmund au Bayern de Munich, ou celui de Carlo Ancelotti de Milan à Naples ? Je n'ai pas le sentiment qu'il y ait eu un mélodrame à chaque fois qu'un entraineur passe chez un concurrent.

Pour moi Garcia a surtout été choisi parce que nettement moins cher que Laurent Blanc (avis perso que je ne peux vérifier).

dugamaniac

16/10/2019 à 14h00

Vous avez tous une acceptation du mercenariat dans le foot époustouflante.
Je sais que c'est plus de la résignation que de l'adhésion mais je trouve très sain que les supporters, et cet article, se rappellent eux que ce jeu absurde n'est pas leur foot.

 

et alors

16/10/2019 à 14h17

Ca fait un moment que les joueurs changent de club sans se poser de questions (à quelques exceptions près), alors que ça arrive aux entraîneurs ne change plus grand'chose.

Sur les cas Sarri et Conte cités dans l'article, je crois que leurs transferts cet été n'ont guère fait froncer de sourcils : ce sont deux top coachs italiens qui rejoignent deux top clubs italiens, voilà. A propos de sourcil, il faut préciser sur Ancelotti que son "club de coeur" est en fait la Roma et que c'est un des rares gros italiens qu'il n'a jamais entraîné (bien que ça a été évoqué à diverses reprises, y compris par lui-même). Donc Milan ou Naples, bof.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)