auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Mauvaises fortunes : l’argent des actionnaires et le bonheur des clubs

Une Balle dans le pied – L’arrivée d’un milliardaire ou d’un fonds d’investissement est souvent perçue comme un moyen providentiel de survivre dans la jungle du football. Mais pour beaucoup de clubs français, la désillusion est de mise. 


 

Redalert

31/08/2019 à 01h00

Oui Jérôme, nous sommes tellement habitué à ces repreneurs étrangers que je suis sûr que peu de Niçois doivent être mécontents de la reprise de leur Club par Inéos.

Étant supporter d'un club bénéficiant d'un sugar daddy à l'anglaise, fidèle et fan du club mais effectivement peu (plus) porté sur les coups d'éclat, je regarde ces mouvements de loin avec la satisfaction de ne pas subir ces soubresauts qui, dans certains cas, m'aurait fait me poser la question de mon intérêt pour mon club.