auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Les absents donnent toujours tort (au sélectionneur)

Une Balle dans le pied – Si une liste des 23 suscitera toujours d’inévitables controverses, peut-être faut-il arrêter de croire que l’équipe de France est une méritocratie.

 


Tonton Danijel

23/05/2019 à 23h15

Certes, gurney, ceci dit il y a une différence entre un joueur qui intéresse le Barça et un joueur qui s'impose au Barça...

Parce que niveau français, le Barça a aussi soit fait de grosses erreurs de casting, avec des joueurs qui y ont sombré - sans être nécessairement mauvais (Dugarry, Petit, Blanc, Dehu, Christanval... et j'hésite à y faire rentrer Dembele).

Tonton Danijel

23/05/2019 à 23h22

(Et je trouve extrêmement blessant pour Ben Yedder de dire qu'il n'a réussi qu'une bonne saison à Séville, la saison dernière il a réussi un très grand match à Old Trafford notamment).

gurney

24/05/2019 à 09h16

Blessant, rien que ça !!!
Bien entendu, si je considérais que Ben Yedder lis les commentaires des articles de monsieur Latta, je réfléchirais à deux fois sur mes tournures.
Concernant Ben Yedder : ça a été disons une période d'adaptation à en croire ces faibles stats.

Tonton Danijel

24/05/2019 à 09h53

Ah oui, j'avais lu "extrêmement blessant" au lieu de "extrêmement blasant" dans ton post précédent.

Mais je maintiens aussi qu'une des faiblesses de Ben Yedder, c'est de jouer à Toulouse puis à Séville, deux clubs qui lui valent moins de supporteurs acharnés que s'il avait évolué à Lyon, et qui biaisent un peu ton jugement vu que tu te bases sur les stats de l'un, sur les matchs que tu as regardés de l'autre.

leo

24/05/2019 à 16h15

Même si ce n'est pas vraiment le sujet du très bon article de Jérôme Latta, les faibles stats de Ben Yedder dans un club pas meilleur que l'OL ou Arsenal, c'est 70 buts en 138 matchs d'apres Whoscored, au FC Sevilla, quintuple vainqueur de C3 ces 15 dernières années et actuellement 7eme au coefficient UEFA des clubs, Arsenal étant 9eme et Lyon... 27eme

 

Jamel Attal

24/05/2019 à 19h13

@gurney

"90% des décisions de DD qui portent à controverse concernent des Lyonnais"
---
Vraiment ? Le centre de formation de l'OL sort certes plus de joueurs sélectionnables que d'autres clubs, mais il faut se demander s'il n'y a pas là l'effet d'un prisme de supporter – notamment parce que, sur une échelle de temps plus longue, les polémiques sur les choix ont porté sur des joueurs de toutes provenances, et les cas récents des Lyonnais n'ont pas de spécificité (ou alors, il faut expliquer quelles raisons Deschamps aurait de les snober).

Dans la phrase suivante, tu dis qu'on "a entendu pêle-mêle que Tolisso, Lacazette et Umtiti n'avaient pas le niveau". Qui est ce "on" ? Pas Deschamps, me semble-t-il : dès lors qu'a-t-on à faire des opinions (contradictoires) qui se sont exprimées ici et là ?

Dans les exemples que tu cites :

- Umtiti n'a pas eu à attendre très longtemps (à une période où la charnière Varane-Koscielny n'usurpait pas la place d'un jeune joueur), et même s'il a fallu des circonstances (à l'Euro puis à la faveur des blessures de Varane et Koscielny), il a connu 14 titularisations consécutives à partir de juin 2017, juste interrompues par le France-Danemark de la CM, suivies de 6 autres jusqu'à sa blessure). Encore aligné lors des deux derniers matches des Bleus : on voit clairement que Deschamps lui maintient sa confiance malgré une saison compliquée.

- Tolisso a été intégré dans le groupe de la CM comme un remplaçant "premium" (deux titularisations, trois entrées en jeu) sans être exceptionnel. Pas scandaleux quand l'entrejeu compte Pogba, Kanté et Matuidi.

- Deschamps a misé sur Fekir avant sa grave blessure, depuis laquelle il court derrière son meilleur niveau. 21 sélections quand même, toutes sous Deschamps.

- J'ajoute que F. Mendy et Ndombele sont appelés et ont été titularisés, Dubois vient de l'être.

- Reste donc Lacazette, qui apparaît seul comme une des "victimes de l'histoire" (ou du sélectionneur) que j'évoque dans l'article. On parle là d'un très bon joueur, mais à mon sens pas d'un joueur dont l'absence semble exorbitante au vu de la concurrence (rappelons que des Papin, Cantona ou Ginola ont été écartés par un Jacquet qui a préféré miser sur des Loko, Ouedec ou Guivarc'h).

Bref, prisme de supporter ? Je crois que oui.

Sur le fil

RT @LeParisienSport: Fumigènes et interdictions de stade : une mission d’information parlementaire ouverte https://t.co/hRiccFtRlg

Vous pourrez le commander dès demain dans votre librairie: le numéro 3 de la revue des Cahiers ! Également disponib… https://t.co/Jlx189SIRd

RT @Ecrirelesport: Découvrez l'entretien de @julie_gaucher63 avec @JulCamy co-auteur de l'ouvrage de référence "Sport et cinéma" ! Si vous…

Les Cahiers sur Twitter