auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Comment faire du journalisme avec les stats ?

Une Balle dans le pied – Pour réellement valoriser les statistiques, les médias spécialisés doivent arrêter de lancer des chiffres qui ne disent rien, et prendre le parti de faire du journalisme avec les données. 


Özil paradisiaque

17/05/2019 à 11h54

déjà la base serait de reprendre ce qu'est une statistique.
J'ai déjà lu dans ces pages des vrais statisticiens qui développeront beaucoup mieux que moi l'essence de la statistique qui ne peut être un chiffre sans "sens".

Après les chiffres et données ne servent aujourd'hui dans les grands médias qu'à corroborer le résultat. On ne lit que très rarement une analyse allant à l'encontre du résultat.
A part bien entendu nos amis Belges qui n'ont pas compris que si le match était serré, le résultats de la demi-finale est cohérent avec le contenu du match.

suppdebastille

19/05/2019 à 10h44

Pas un mot sur le coût écologique des data center et de tous ces objets connectés inutiles ?

Jamel Attal

19/05/2019 à 21h01

Non. Pas un mot non plus sur le coût écologique des posts inutiles.

suppdebastille

20/05/2019 à 10h27

Mon post ironique ne visait pas particulièrement cet article mais plus généralement cette espèce de fétichisme autour de la data avec les contradictions qui vont avec.

J'en sais quelque chose puisque c'est plus ou moins mon domaine.

Je trouve cela pour le moins curieux de nous vendre des tas d'objets connectés (cuisine, salle de bain, marche à pied, déplacements sur un terrain de foot,...) qui me semblent apporter des données assez futiles (s'il n y a plus de camembert dans le frigo, c'est bon on peut le voir avec ses yeux) et dans le même temps faire du green washing à longueur de temps.

narcoleps

20/05/2019 à 19h55

Tututu, l'objectif n'est pas de te dire qu'il n'y a plus de camembert dans le frigo, mais d'anticiper qu'il n'y en aura bientôt plus pour pouvoir en commander automatiquement pour que tu ne sois pas en manque et que le commerce ne souffre aucun retard. Rien de futile, donc (quant à l'aspect écolo, tant que ça n'entrave pas les échanges, on s'en fout).

Très bon article sinon, très équilibré et mesuré, même si je resterais prudent sur "le data journalisme doit être un journalisme à part entière", le risque étant de verser dans le data journalisme pour le data journalisme et de vouloir tout ramener à du 100%-rationnel et objectivé, ce qu'aucune activité humaine n'est.

 

Mik Mortsllak

21/05/2019 à 12h37

Bref, il serait temps de faire renaitre la Data Room de Canal.